1 CHRONIQUES 29 : 1 à 30 *** + 1 CHRONICLES 29 : 1 to 30 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

25/03/2017 05:05

1 CHRONIQUES  29 : 1 à 30 *** +
 

1 ¶  Le roi David dit à toute l’assemblée: Mon fils Salomon, le seul que Dieu ait choisi, est jeune et d’un âge faible, et l’ouvrage est considérable, car ce palais n’est pas pour un homme, mais il est pour l’Éternel Dieu.

 

29:1-5

David appela chacun, dans un esprit de consécration, à faire des offrandes pour le projet de construction du temple (cf. #1Ch 28:1), en prenant exemple sur sa propre générosité (vv. #1Ch 29:3-4). Il fit don de sa fortune personnelle, qui était immense.

jeune et d’un âge faible. Salomon était né vers le début du règne de David (vers 1000-990 av. J.-C.) et devait avoir entre 20 et 30 ans à l’époque. Le défi énorme et complexe que représentait l’organisation d’une construction si monumentale exigeait de l’expérience.

 

2  J’ai mis toutes mes forces à préparer pour la maison de mon Dieu de l’or pour ce qui doit être d’or, de l’argent pour ce qui doit être d’argent, de l’airain pour ce qui doit être d’airain, du fer pour ce qui doit être de fer, et du bois pour ce qui doit être de bois, des pierres d’onyx et des pierres à enchâsser, des pierres brillantes et de diverses couleurs, toutes sortes de pierres précieuses, et du marbre blanc en quantité.

3  De plus, dans mon attachement pour la maison de mon Dieu, je donne à la maison de mon Dieu l’or et l’argent que je possède en propre, outre tout ce que j’ai préparé pour la maison du sanctuaire:

4  trois mille talents d’or, d’or d’Ophir, et sept mille talents d’argent épuré, pour en revêtir les parois des bâtiments,

 

trois mille talents d’or …  sept mille talents. Si un talent est estimé à environ 35 kg, cela correspond à environ 105 tonnes d’or et 245 tonnes d’argent. Dans notre monnaie, le total de ces dons s’élèverait à des millions.

 

d’or d’Ophir. C’était l’or le plus pur et le plus fin du monde (cf. #Job 22: 24 ; #Job 28:16 ; #Esa 13:12).

 

5  l’or pour ce qui doit être d’or, et l’argent pour ce qui doit être d’argent, et pour tous les travaux qu’exécuteront les ouvriers. Qui veut encore présenter volontairement aujourd’hui ses offrandes à l’Éternel ?

6  Les chefs des maisons paternelles, les chefs des tribus d’Israël, les chefs de milliers et de centaines, et les intendants du roi firent volontairement des offrandes.

 

29:6-9

volontairement. C’est la clé de tous les dons libres: la possibilité de donner ce que l’on a envie de donner. La loi avait établi le principe de la dîme pour financer la théocratie, et elle correspond aux impôts actuels. Là, il s’agissait de dons volontaires faits de tout cœur pour le Seigneur. C’est de ce genre d’offrande que le N.T. parle (cf. #Lu 6:38 ; #2Co 9:1-8), sans jamais exiger le versement de la dîme à Dieu. En revanche, il appelle à payer les impôts au gouvernement (cf. #Ro 13:6-7). Ainsi donc, faire un don conforme à la Bible, c’est payer nos impôts et donner au Seigneur ce que nous voulons lui donner, en fonction de notre consécration personnelle et de sa gloire.

 

7  Ils donnèrent pour le service de la maison de Dieu cinq mille talents d’or, dix mille dariques, dix mille talents d’argent, dix-huit mille talents d’airain, et cent mille talents de fer.

 

cinq mille talents. Environ 175 tonnes.

dariques. Monnaie perse, connue des Juifs en exil, qui tirait peut-être son nom de Darius Ier (cf. #Esd 8:27). Les premiers lecteurs, contemporains d’Esdras, la connaissaient comme un instrument de mesure contemporain.

dix mille talents. Environ 350 tonnes.

dix-huit mille talents. Environ 630 tonnes.

cent mille talents. Environ 3500 tonnes. Dans notre monnaie, le total de ces dons s’élèverait à des millions.

 

8  Ceux qui possédaient des pierres les livrèrent pour le trésor de la maison de l’Éternel entre les mains de Jehiel, le Guerschonite.

9  Le peuple se réjouit de leurs offrandes volontaires, car c’était avec un cœur bien disposé qu’ils les faisaient à l’Éternel ; et le roi David en eut aussi une grande joie.

10 ¶  David bénit l’Éternel en présence de toute l’assemblée. Il dit : Béni sois-tu, d’éternité en éternité, Éternel, Dieu de notre père Israël.

 

29:10-15

Au vu de cette offrande phénoménale, possible grâce à des sacrifices personnels impressionnants, David loue l’Éternel en affirmant que tout lui appartient et vient de lui. Il conclut que Dieu est tout et que l’homme n’est rien, un peu comme au #Ps 8. Cette magnifique prière d’action de grâces reconnaît que c’est à Dieu que revient tout mérite, même celui de la générosité du peuple (v. #1Ch 29:14).

 

11  A toi, Éternel, la grandeur, la force et la magnificence, l’éternité et la gloire, car tout ce qui est au ciel et sur la terre t’appartient ; à toi, Éternel, le règne, car tu t’élèves souverainement au-dessus de tout !

12  C’est de toi que viennent la richesse et la gloire, c’est toi qui domines sur tout, c’est dans ta main que sont la force et la puissance, et c’est ta main qui a le pouvoir d’agrandir et d’affermir toutes choses.

13  Maintenant, ô notre Dieu, nous te louons, et nous célébrons ton nom glorieux.

14  Car qui suis-je et qui est mon peuple, pour que nous puissions te faire volontairement ces offrandes ? Tout vient de toi, et nous recevons de ta main ce que nous t’offrons.

15  Nous sommes devant toi des étrangers et des habitants, comme tous nos pères ; nos jours sur la terre sont comme l’ombre, et il n’y a point d’espérance.

16  Éternel, notre Dieu, c’est de ta main que viennent toutes ces richesses que nous avons préparées pour te bâtir une maison, à toi, à ton saint nom, et c’est à toi que tout appartient.

 

29:16-20

David prononce une prière d’engagement.

 

17  Je sais, ô mon Dieu, que tu sondes le cœur, et que tu aimes la droiture ; aussi je t’ai fait toutes ces offrandes volontaires dans la droiture de mon cœur, et j’ai vu maintenant avec joie ton peuple qui se trouve ici t’offrir volontairement ses dons.

 

sondes le cœur. Les occasions de donner quelque chose à Dieu équivalent à un test: elles permettent d’éprouver la véritable nature de la consécration du croyant à l’Éternel. David reconnaît ici que l’attitude du cœur est bien plus importante que le montant de l’offrande.

 

18  Éternel, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, nos pères, maintiens à toujours dans le cœur de ton peuple ces dispositions et ces pensées, et affermis son cœur en toi.

19  Donne à mon fils Salomon un cœur dévoué à l’observation de tes commandements, de tes préceptes et de tes lois, afin qu’il mette en pratique toutes ces choses, et qu’il bâtisse le palais pour lequel j’ai fait des préparatifs.

20  David dit à toute l’assemblée : Bénissez l’Éternel, votre Dieu ! Et toute l’assemblée bénit l’Éternel, le Dieu de leurs pères. Ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant l’Éternel et devant le roi.

 

s’inclinèrent et se prosternèrent. C’était l’expression physique suprême d’une soumission intérieure à Dieu en toutes choses.

 

21  Le lendemain de ce jour, ils offrirent en sacrifice et en holocauste à l’Éternel mille taureaux, mille béliers et mille agneaux, avec les libations ordinaires, et d’autres sacrifices en grand nombre pour tout Israël.

 

29:21-30

L’auteur fait un récit sélectif des derniers jours de David et du couronnement de Salomon. Pour plus de détails, voir #1R 1:1-53.

 

22  Ils mangèrent et burent ce jour-là devant l’Éternel avec une grande joie, ils proclamèrent roi pour la seconde fois Salomon, fils de David, ils l’oignirent devant l’Éternel comme chef, et ils oignirent Tsadok comme sacrificateur.

 

pour la seconde fois. Cette cérémonie publique s’ajoutait à celle qui s’était déroulée dans un cadre plus confidentiel et avait fait suite à la conspiration d’Adonija (#1R 1:35-39). Tsadok, souverain sacrificateur sous le règne de David, avait fait preuve de loyauté aussi bien envers le père qu’envers le fils (#1R 1:32-40 ; #1R 2:27-29), de sorte qu’il conserva ses fonctions sous le règne de Salomon.

 

23 ¶  Salomon s’assit sur le trône de l’Éternel, comme roi à la place de David, son père. Il prospéra, et tout Israël lui obéit.

24  Tous les chefs et les héros, et même tous les fils du roi David se soumirent au roi Salomon.

25  L’Éternel éleva au plus haut degré Salomon sous les yeux de tout Israël, et il rendit son règne plus éclatant que ne fut celui d’aucun roi d’Israël avant lui.

26  David, fils d’Isaï, régna sur tout Israël.

 

29:26-28 Cf. #1R 2:10-12.

 

27  Le temps qu’il régna sur Israël fut de quarante ans : à Hébron il régna sept ans, et à Jérusalem il régna trente-trois ans.

 

quarante ans. De 1011 à 971 av. J.-C. environ.

 

28  Il mourut dans une heureuse vieillesse, rassasié de jours, de richesse et de gloire. Et Salomon, son fils, régna à sa place.

29  Les actions du roi David, les premières et les dernières, sont écrites dans le livre de Samuel le voyant, dans le livre de Nathan, le prophète, et dans le livre de Gad, le prophète,

 

livre de Samuel. Probable allusion aux livres canoniques de 1 et 2 Samuel.

voyant …  prophète …  prophète. L’hébreu emploie trois termes différents mais synonymes, qui renvoient au ministère prophétique selon les perspectives suivantes: respectivement la compréhension, la proclamation et de nouveau la compréhension.

livre de Nathan …  de Gad. Il ne s’agit pas de récits canoniques, mais c’étaient des sources historiques dignes de confiance auxquelles l’auteur des Chroniques a eu recours. L’Esprit de Dieu a préservé le récit de toute erreur dans le manuscrit original (#2Ti 3:16-17 ; #2P 1:20-21).

 

30  avec tout son règne et tous ses exploits, et ce qui s’est passé de son temps, soit en Israël, soit dans tous les royaumes des autres pays.

 

1 CHRONICLES  29 : 1 to 30 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ King David said to all the congregation, My son Solomon, the only one that God has chosen, is young and of a weak age, and the work is considerable, for this palace is not for a man, But it is for the LORD God.

 

29: 1-5

David called on everyone, in a spirit of consecration, to make offerings for the temple building project (see # 1Ch 28: 1), taking the example of his own generosity (vv. 1Ch 29: 3-4). He donated his personal fortune, which was immense.

Young and of a weak age. Salomon was born around the beginning of David's reign (circa 1000-990 BC) and was aged between 20 and 30 at the time. The enormous and complex challenge involved in organizing such a monumental construction required experience.

 

2 I have put all my strength into preparing for the house of my God gold for that which is to be of gold, of silver for that which is of silver, of brass for that which is Iron for iron, and wood for wood, onyx stones and stones to be embedded, shiny stones and various colors, all kinds of precious stones , And white marble in quantity.

3 Moreover, in my affection for the house of my God, I give to the house of my God the gold and silver that I own, besides all that I have prepared for the house of the sanctuary:

4 three thousand talents of gold, of gold of Ophir, and seven thousand talents of silver purified, to clothe the walls of the buildings,

 

Three thousand talents of gold ... seven thousand talents. If a talent is estimated at about 35 kg, this corresponds to about 105 tons of gold and 245 tons of silver. In our currency, the total of these donations would amount to millions.

 

Of Ophir. It was the purest and finest gold in the world (see #Job 22:24, #Job 28:16, #Esa 13:12).

 

5 gold for that which is to be of gold, and silver for that which shall be of silver, and for all the work which the workmen shall do. Who wants to present his offerings to the Lord voluntarily today?

6 And the chiefs of the fathers' houses, and the chiefs of the tribes of Israel, and the captains of thousands, and of the captains of the king, made offerings willingly.

 

29: 6-9

Voluntarily. It is the key to all free gifts: the ability to give what you want to give. The law had established the principle of tithing to finance theocracy, and it corresponded to the present taxes. There, they were voluntary gifts made with the whole heart for the Lord. It is from this kind of offering that the N. T. speaks (cf. Luke 6:38; # 2Co 9: 1-8), without ever requiring the payment of tithes to God. On the other hand, it calls for paying taxes to the government (see #Ro 13: 6-7). Therefore, to make a gift in conformity with the Bible is to pay our taxes and give the Lord what we want to give him, according to our personal consecration and his glory.

 

7 And they gave for the service of the house of God five thousand talents of gold, ten thousand darics, ten thousand talents of silver, eighteen thousand talents of brass, and a hundred thousand talents of iron.

 

Five thousand talents. About 175 tons.

Darks. A Persian currency known to the Jews in exile, which was perhaps named after Darius I (cf. #Esd 8:27). The first readers, contemporaries of Esdras, knew it as an instrument of contemporary measurement.

Ten thousand talents. Approximately 350 tons.

Eighteen thousand talents. Approximately 630 tons.

A hundred thousand talents. Approximately 3,500 tons. In our currency, the total of these donations would amount to millions.

 

8 And they that possessed stones delivered them for the treasure of the house of Jehovah into the hand of Jehiel the Gershonite.

9 The people rejoiced at their voluntary offerings, for it was with a well-disposed heart that they made them to the Lord; And King David was greatly delighted.

10 ¶ David blessed the LORD in the presence of all the congregation. He said, "Blessed are you from eternity to eternity, O LORD God of our father Israel.

 

29: 10-15

In view of this phenomenal offering, possible thanks to impressive personal sacrifices, David praises the Lord by asserting that everything belongs to him and comes from him. He concludes that God is everything and that man is nothing, a little like in Ps. 8. This magnificent prayer of thanksgiving recognizes that it is to God that all merit belongs, even that of the generosity of God. People (see # 1Ch 29:14).

 

11 Thine, O Lord, greatness, strength and magnificence, eternity and glory, for all that is in heaven and on earth belongs to thee; To thee, O LORD, reign, for thou art exalted above all things.

12 It is of thee that riches and glory come; it is thou who dominate over all things; in thy hand are strength and power, and thy hand has power to enlarge And to strengthen all things.

13 Now, O our God, we praise you, and we celebrate your glorious name.

14 For who am I and who is my people, that we may make these offerings to you willingly? Everything comes from you, and we receive from your hand what we offer you.

15 We are before you strangers and inhabitants, like all our fathers; Our days on earth are like shadow, and there is no hope.

16 O LORD our God, it is with your hand that all the riches that we have prepared to build you a house for yourself and for your holy name come to you and it belongs to you.

 

29: 16-20

David gives a prayer of commitment.

 

17 I know, O my God, that you probe the heart, and love righteousness; So I have made you all these voluntary offerings in the uprightness of my heart, and now I have seen with joy your people who are here willingly offering their gifts to you.

 

Probes the heart. The opportunities to give something to God are equivalent to a test: they enable us to test the true nature of the consecration of the believer to the Lord. David recognizes here that the attitude of the heart is more important than the amount of the offering.

 

18 Yahweh, God of Abraham, Isaac, and Israel, our fathers, keep these thoughts and minds in the hearts of your people, and strengthen your heart in you.

19 Give my son Solomon a heart devoted to the observance of your commandments, your precepts and your laws, that he may put all these things into practice, and build the palace for which I have made preparations.

20 And David said unto all the congregation, Bless the LORD your God. And all the congregation blessed the LORD, the God of their fathers. They bowed and bowed themselves before the LORD and before the king.

 

Bowed and prostrated themselves. It was the supreme physical expression of an inner submission to God in all things.

 

21 And on the morrow of that day they offered sacrifices and burnt offerings unto the LORD, a thousand bullocks, a thousand rams, and a thousand lambs, with common drink offerings, and many other sacrifices for all Israel.

 

29: 21-30

The author gives a selective account of the last days of David and the coronation of Solomon. For more details, see # 1R 1: 1-53.

 

22 They ate and drank on that day before Jehovah with great joy, and proclaimed Solomon the son of David a second time. They anointed him before Jehovah as ruler, and they anointed Zadok as a priest.

 

for the second time. This public ceremony was added to the one held in a more confidential setting and followed the conspiracy of Adonija (# 1R 1: 35-39). Zadok, the high priest in the reign of David, had shown loyalty to both the father and the son (# 1R 1: 32-40; # 1R 2: 27-29). Functions during the reign of Solomon.

 

23 And Solomon sat on the throne of the LORD as king in the stead of David his father. He prospered, and all Israel obeyed him.

24 And all the princes and heroes, and even all the sons of king David, bowed unto king Solomon.

25 And the LORD lifted up Solomon in the sight of all Israel, and made his kingdom more brilliant than any king of Israel before him.

26 David the son of Jesse reigned over all Israel.

 

29: 26-28 Cf. # 1R 2: 10-12.

 

27 The time that he reigned over Israel was forty years: in Hebron he reigned seven years, and in Jerusalem he reigned thirty-three years.

 

forty years. From 1011 to 971 av. About AD.

 

28 He died in a happy old age, full of days, riches and glory. And Solomon his son reigned in his stead.

29 The actions of King David, first and last, are written in the book of Samuel the seer, in the book of Nathan the prophet, and in the book of Gad the prophet,

 

Book of Samuel. Probable allusion to the canonical books of 1 and 2 Samuel.

Seeing ... prophet ... prophet. Hebrew uses three different but synonymous terms, which refer to prophetic ministry according to the following perspectives: understanding, proclamation and understanding again.

Book of Nathan ... of Gad. These are not canonical narratives, but they were reliable historical sources to which the author of the Chronicles had recourse. The Spirit of God preserved the account of all error in the original manuscript (# 2Ti 3: 16-17; # 2P 1: 20-21).

 

30 with all his reign and all his deeds, and what has happened in his day, whether in Israel or in all the kingdoms of other countries.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/