1 CORINTHIENS 02 : 01 À 16 *** + 1 C0RINTHIANS 02 : 01 to 16 + NOTES : JOHN MACARTHUR

22/11/2015 14:25

1 CORINTHIENS 02 : 01 À 16 *** +
 

1 ¶  Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n’est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de Dieu.

supériorité de langage ou de sagesse. Voir les notes sur 1:20-22 {==> "1Co 1:20"}.

 

2  Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.

crucifié. Bien que Paul ait annoncé tout le conseil de Dieu à l’Église (#Ac 20: 27) et enseigné la Parole de Dieu aux Corinthiens (#Ac 18: 11), la prédication et l’enseignement qu’il dispensait aux non-croyants étaient centrés sur Jésus-Christ, qui a porté le châtiment du péché sur la croix (#Ac 20: 20 ; #2Co 4:2 ; #2Ti 4:1-2). Il est inutile d’en dire plus, jusqu’à ce que l’auditeur comprenne l’Évangile et qu’il y croie. La prédication de la croix (#1Co 1:18) était un élément central au sein de l’Église primitive, à tel point que les chrétiens furent accusés d’adorer un mort.

 

3  Moi-même j’étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement ;

faiblesse …  crainte …  tremblement. Paul s’était rendu à Corinthe après plusieurs épreuves: il avait été battu et emprisonné à Philippes, avait dû fuir de Thessalonique et de Bérée, avait été raillé à Athènes (#Ac 16:22-24 ; #Ac 17: 10, #Ac 17:13-14, #Ac 17: 32). Ses forces physiques en étaient probablement affaiblies. Cependant, c’est dans cette faiblesse qu’il était le plus fort (cf. vv. #1Co 2:4-5 ; #2Co 12:9-10). Dans ses discours, il ne recourait à aucun artifice ni aucune manipulation pour influer sur la réaction de ses auditeurs. Sa crainte et son tremblement étaient causés par le sérieux avec lequel il considérait sa mission.

 

4  et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance,

5  afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.

6 ¶  Cependant, c’est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n’est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis ;

parfaits. Paul emploie ce mot pour parler de croyants authentiques, sauvés par Christ, comme en #Hé 6:1 ; #Hé 10:14.

chefs. Ceux qui sont en position d’autorité. Voir les notes sur 1:19-20 {==> "1Co 1:19"}.

ce siècle. C’est-à-dire toutes les périodes de l’histoire jusqu’au retour de Christ.

 

7  nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire,

mystérieuse. Cet adjectif ne qualifie pas une doctrine obscure et énigmatique, mais la vérité connue de Dieu de toute éternité, qu’il maintient secrète jusqu’au moment où il juge opportun de la révéler.

pour notre gloire. La vérité que Dieu a établie de tout temps et qui est révélée dans l’Évangile, c’est le fait que Dieu sauve et glorifie des pécheurs.

 

8  sagesse qu’aucun des chefs de ce siècle n’a connue, car, s’ils l’eussent connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire.

s’ils l’avaient connue. La crucifixion prouve que la sagesse faisait défaut aux chefs religieux juifs et aux responsables romains. Cf. #1Ti 1:12-13

 

9  Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.

Ces paroles d’#Esa 64:3 ne concernent pas, comme on le croit souvent, les merveilles du ciel; elles évoquent plutôt la sagesse que Dieu a réservée aux croyants. La vérité de Dieu ne peut être découverte par ce que l’on voit ou entend (les preuves objectives ou empiriques), ni par la pensée (les conclusions subjectives et rationnelles).

 

10  Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.

Dieu nous les a révélées. Dieu dévoile la vérité qui sauve par l’intermédiaire du Saint-Esprit (cf. #Mt 11:25 ; #Mt 13:10-13). Seul l’Esprit peut apporter cette révélation, parce qu’il est Dieu lui-même et qu’il a pleinement part à la connaissance divine. Comme pour les pronoms « nous » aux vv. #1Co 2:6-7 et 12-13, Paul parle d’abord de lui-même (cf. #Jn 14: 26 ; #Jn 15:26-27), tout en englobant, d’une certaine manière, les croyants qui ont reçu la Parole telle qu’elle a été apportée par les apôtres et leurs collaborateurs.

2:10-16 La sagesse qui sauve-impossible à connaître par le moyen de la sagesse humaine-est révélée aux hommes par Dieu. Il la fait connaître par la révélation, l’inspiration et l’illumination. La révélation (vv. #1Co 2:10-11) et l’inspiration (vv. #1Co 2:12-13) ont été octroyées à ceux qui ont mis par écrit la parole de Dieu, la Bible; l’illumination est donnée à tous les croyants qui cherchent à connaître et à comprendre cette vérité divine écrite. Dans tous les cas, c’est le Saint-Esprit qui opère dans les croyants (cf. #2P 1:21).

 

11  Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu.

12  Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.

nous n’avons pas reçu. Par le pronom « nous », Paul désigne ici les apôtres et d’autres rédacteurs de la Parole de Dieu. Par le moyen de l’inspiration, Dieu a offert gratuitement le don de sa Parole. C’est par ce moyen que des pensées spirituelles ont pu être exprimées dans un langage spirituel (v. #1Co 2:13), source de vie (cf. #Mt 4:4).

 

13  Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.

14  Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.

l’homme naturel. Cette expression s’applique à ceux qui ne sont pas convertis et qui ne possèdent pas la vie et la sagesse surnaturelles.

c’est spirituellement qu’on en juge. Par l’illumination de la Parole, le Saint-Esprit accorde aux croyants la faculté de discerner la vérité divine (cf. #Ps 119:18); en revanche, ceux qui sont morts spirituellement ne peuvent la comprendre (cf. #Jn 5:37-39). La doctrine de l’illumination ne signifie pas que nous sachions tout (cf. #De 29:29), que nous n’ayons plus besoin d’enseignants (cf. #Ep 4:11-12) ou que cette compréhension ne nécessite pas un travail personnel approfondi (cf. #2Ti 2:15).

 

15  L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne.

jugé par personne. Certes, les non-croyants sont tout à fait capables de voir les fautes et les échecs des chrétiens; ils n’ont cependant pas la faculté d’appréhender leur nature spirituelle et de voir en eux des personnes transformées, qui sont devenues des enfants de Dieu (cf. #1Jn 3:2).

 

16  Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l’instruire ? Or nous, nous avons la pensée de Christ.

la pensée de Christ. Citation d’#Esa 40:13. Le même mot est traduit par « intelligence » en #1Co 14:14-15, #1Co 14: 19. Les croyants peuvent connaître les pensées de leur Seigneur, car il consent à les révéler par la Parole et par l’Esprit. Cf. #Lu 24: 45.

 

 

 

1 C0RINTHIANS 02 : 01 to 16 + NOTES : JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ And I, brethren, when I came to you, not with excellency of speech or of wisdom that I went unto you the testimony of God.

excellency of speech or of wisdom. See notes 1: 20-22 {==> "1 Corinthians 1:20"}.

 

2 For I have not had the thought to know anything among you except Jesus Christ and Him crucified.

crucified. Although Paul announced the whole counsel of God to the Church (#AC 20: 27) and taught the Word of God to the Corinthians (#AC 18: 11), the preaching and teaching it to non-exempted believers centered on Jesus Christ, who bore the sin of punishment on the cross (#AC 20: 20; # 2Co 4: 2; # 2Ti 4: 1-2). There is no need to say more until the listener understands the Gospel and he believes it. The preaching of the cross (1 Cor 1:18 #) was central in the early Church, to the point that the Christians were accused of worshiping the dead.

 

3 I myself was with you in weakness, and in fear, and in much trembling;

weakness ... ... trembling fear. Paul went to Corinth after several trials: he was beaten and jailed at Philippi, had to flee Thessaloniki and Berea, was mocked in Athens (#AC 16: 22-24; #AC 17: 10 # Acts 17: 13-14, #AC 17: 32). His physical strength were probably weakened. However, it is in this weakness that he was the strongest (cf. vv # 1 Corinthians 2: 4-5; # 2 Cor. 12: 9-10). In his speeches, he resorted to any artifice or any manipulation to influence the reaction of his listeners. His fear and trembling were caused by the seriousness with which he regarded his mission.

 

4 and my speech and my preaching were not with persuasive words of wisdom, but in demonstration of the Spirit and of power,

5 that your faith might not rest on men's wisdom, but on God's power.

6 ¶ But it is a wisdom that we preach among the perfect wisdom that is not of this world, nor of the princes of this world, that come to naught;

perfect. Paul uses this word to refer to true believers, saved by Christ, as in # Heb 6: 1; # Hey 10:14.

leaders. Those in authority. See notes 1: 19-20 {==> "1 Corinthians 1:19"}.

this century. That is to say, all periods of history until the return of Christ.

 

7 But we speak the wisdom of God, mysterious and hidden, which God ordained before the ages for our glory was,

mysterious. This adjective does not qualify an obscure and enigmatic doctrine but known truth of God from eternity, it maintains secret until he sees fit to reveal.

for our glory. The truth that God established from time immemorial and is revealed in the gospel is that God saves and glorifies sinners.

 

8 None of the rulers of this world knew; for had they known, they would not have crucified the Lord of glory.

if they had known. The crucifixion proves that wisdom was lacking in Jewish religious leaders and Roman officials. # Cf. 1 Tim 1: 12-13

 

9 But as it is written, they are things that the eye has not seen, nor ear heard, neither have entered into the heart of man, the things which God has prepared for those who love Him.

These words of Esa # 64: 3 do not, as is often believed, the wonders of the sky; rather they evoke the wisdom that God has reserved for believers. God's truth can be discovered by what one sees or hears (the objective or empirical evidence), nor by the thought (the subjective and rational conclusions).

 

10 God has revealed them through the Spirit. For the Spirit searches everything, even the depths of God.

God has revealed them. God reveals the truth that saves through the Holy Spirit (cf. #Mt 11:25; #Mt 13: 10-13). Only the Spirit can bring this revelation, because it is God himself and that he fully in divine knowledge. As for pronouns "we" in vv. # 1 Corinthians 2: 6-7 and 12-13, Paul speaks first of himself (cf. #Jn 14: 26; #Jn 15: 26-27), while encompassing, somehow, the believers who have received the Word as it was made by the apostles and their collaborators.

2: 10-16 The wisdom that save unknowable by means of human wisdom-is revealed to men by God. He made known through revelation, inspiration and illumination. The revelation (. Vv # 1 Corinthians 2: 10-11) and inspiration (. Vv # 1 Corinthians 2: 12-13) were granted to those who put in writing God's Word, the Bible; the illumination is given to all believers who seek to know and understand this written divine truth. In all cases, it is the Holy Spirit who works in believers (cf. # 2P 1:21).

 

11 Which of the men, in fact, knows the things of man except the spirit of man which is in him? Similarly, no one knows the things of God except the Spirit of God.

12 Now we have not received the spirit of the world but the Spirit who is from God, that we might know the things that God has given us through His grace.

we did not receive. For the pronoun "we" here refers to the Apostles Paul and other writers of the Word of God. By means of inspiration, God has offered free gift of his Word. It is by this means that spiritual thoughts could be expressed in a spiritual language (v # 1 Corinthians 2:13.), The source of life (cf. #Mt 4: 4).

 

13 And we speak, not in words taught us by human wisdom but taught by the Spirit, a spiritual language to spiritual things.

14 But the natural man receiveth not the things of the Spirit of God: for they are foolishness unto him: neither can he know them, because they are spiritually discerned.

the natural man. This term applies to those who are not converted, and who do not possess the life and supernatural wisdom.

they are spiritually discerned. For the illumination of the Word, the Holy Spirit gives to believers the ability to discern God's truth (cf. #PS 119: 18); However, those who are spiritually dead can understand (cf. #Jn 5: 37-39). The doctrine of enlightenment does not mean that we know everything (cf. # of 29:29), that we no longer need teachers (cf. #EP 4: 11-12) and that this understanding requires not a thorough personal work (see # 2Ti 2:15).

 

15 The spiritual man judgeth all things, and he himself is judged of no man.

judged by no one. While non-believers are quite capable of seeing the faults and failures of Christians; However, they do not have the ability to understand their spiritual nature and see them transformed into people who have become children of God (cf. 1 Jn # 3: 2).

 

16 For who hath known the mind of the Lord instruct him? Now we have the mind of Christ.

the mind of Christ. Quote of # Esa 40:13. The same word is translated "intelligence" to # 1 Corinthians 14: 14-15, # 1 Corinthians 14: 19. Believers can know the thoughts of their Lord, for he agrees to reveal the Word and the Spirit. See #Lu 24: 45.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/