1 ROIS 19 : 1 à 21 *** + 1 KINGS 19 : 1 to 21 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

25/01/2017 09:59

1 ROIS  19 : 1 à 21 *** +
 

1 ¶  Achab rapporta à Jézabel tout ce qu’avait fait Elie, et comment il avait tué par l’épée tous les prophètes.

2  Jézabel envoya un messager à Elie, pour lui dire : Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si demain, à cette heure, je ne fais de ta vie ce que tu as fait de la vie de chacun d’eux !

3  Elie, voyant cela, se leva et s’en alla, pour sauver sa vie. Il arriva à Beer-Schéba, qui appartient à Juda, et il y laissa son serviteur.

 

voyant cela. Ses espoirs brisés, accablé par les menaces de Jézabel, par son attachement persistant au culte de Baal et par le pouvoir dont elle continuait de jouir en Israël, Elie prit la fuite (v. #1R 19: 2). Il s’était attendu à ce qu’elle abandonne la partie; voyant qu’elle ne capitulait pas, il sombra dans le découragement (vv. #1R 19: 4, #1R 19: 10, #1R 19: 14).

Beer-Schéba. Cette ville, située à 160 km au sud de Jizreel (#1R 18:45-46), au Néguev, marquait la frontière sud de Juda.

 

4  Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant : C’est assez ! Maintenant, Éternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères.

 

genêt. Arbrisseau du désert pouvant atteindre 3 m. Il a des branches minces avec de petites feuilles et des fleurs odorantes.

prends mon âme. Puisqu’ils considéraient le suicide comme un affront à l’Éternel, les Israélites n’entrevoyaient jamais cette solution, quelles que soient les souffrances. Ainsi, Elie demanda à l’Éternel de le faire mourir (cf. #Jon 4:3, #Jon 4:8) parce qu’il trouvait que la situation était désespérée. Job (#Job 6:8-9), Moïse (#No 11:10-15) et Jérémie (#Jér 20:14-18) eurent une réaction semblable.

 

5  Il se coucha et s’endormit sous un genêt. Et voici, un ange le toucha, et lui dit : Lève-toi, mange.

6  Il regarda, et il y avait à son chevet un gâteau cuit sur des pierres chauffées et une cruche d’eau. Il mangea et but, puis se recoucha.

 

gâteau …  eau. Comme à Kerith et à Sarepta (#1R 17: 6, #1R 17: 19), Dieu donna à boire et à manger à Elie, alors que la famine sévissait partout.

 

7  L’ange de l’Éternel vint une seconde fois, le toucha, et dit : Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi.

8  Il se leva, mangea et but ; et avec la force que lui donna cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à la montagne de Dieu, à Horeb.

 

quarante jours. Le voyage d’Elie dura deux fois plus que nécessaire. Outre le sens littéral, il faut voir dans ce chiffre une signification symbolique. De même que le peuple d’Israël avait failli spirituellement et avait, par conséquent, erré 40 ans dans le désert (#No 14:26-35), de même un Elie découragé dut passer 40 jours dans le désert. De même que Moïse avait passé 40 jours sur la montagne, sans pain et sans eau, nourri seulement par Dieu alors qu’il attendait ses instructions (#Ex 34:28), de même Elie dut passer 40 jours dans une totale dépendance de l’Éternel pour se préparer à la nouvelle mission qu’il allait lui confier. Tout comme Moïse avait vu la présence de Dieu (#Ex 33:12-23), Elie fit, lui aussi, l’expérience d’une manifestation divine.

Horeb. Autre nom du mont Sinaï, situé à environ 320 km au sud de Beer-Schéba.

 

9 ¶  Et là, il entra dans la caverne, et il y passa la nuit. Et voici, la parole de l’Éternel lui fut adressée, en ces mots : Que fais-tu ici, Elie ?

10  Il répondit : J’ai déployé mon zèle pour l’Éternel, le Dieu des armées ; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes ; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie.

 

19:10, 14

Elie considérait les Israélites comme rebelles à l’alliance mosaïque, une rébellion à laquelle son ministère n’avait pu mettre un terme (voir le v. 3). Paul utilisa cet incident en guise d’illustration en #Ro 11:3.

 

11  L’Éternel dit : Sors, et tiens-toi dans la montagne devant l’Éternel ! Et voici, l’Éternel passa. Et devant l’Éternel, il y eut un vent fort et violent qui déchirait les montagnes et brisait les rochers : l’Éternel n’était pas dans le vent. Et après le vent, ce fut un tremblement de terre : l’Éternel n’était pas dans le tremblement de terre.

 

l’Éternel passa. Les trois phénomènes (vent, tremblement de terre et feu) annonçaient l’arrivée imminente de l’Éternel (cf. #Ex 19:16-19 ; #Ps 18:8-16 ; #Ha 3:3-6), mais c’est dans un murmure à peine audible qu’il se révéla à Elie (v. #1R 19: 12). Ce dernier comprit alors que le Dieu tout-puissant accomplissait son œuvre en Israël avec douceur et d’une manière imperceptible (v. #1R 19: 18).

 

12  Et après le tremblement de terre, un feu : l’Éternel n’était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger.

13  Quand Elie l’entendit, il s’enveloppa le visage de son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Et voici, une voix lui fit entendre ces paroles : Que fais-tu ici, Elie ?

14  Il répondit : J’ai déployé mon zèle pour l’Éternel, le Dieu des armées ; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes ; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie.

15  L’Éternel lui dit : Va, reprends ton chemin par le désert jusqu’à Damas ; et quand tu seras arrivé, tu oindras Hazaël pour roi de Syrie.

 

le désert jusqu’à Damas. Le désert de Syrie se trouvait au sud et à l’est de Damas, ville située au nord-est d’Israël.

19:15-17

L’Éternel ordonna à son prophète d’oindre Hazaël de Syrie (voir #2R 8:8), Jéhu (voir #2R 9:2) et Élisée (v. #1R 19: 19), hommes qui seraient chargés de mettre un terme au culte de Baal en Israël. C’était grâce à eux trois qu’il achèverait la tâche commencée par Elie, l’extermination des adorateurs de Baal. En fait, Elie n’eut directement contact qu’avec le dernier des trois; les deux autres furent envoyés par l’intermédiaire d’Élisée: il fut impliqué dans l’accession d’Hazaël au trône de Syrie (#2R 8:7-14), et l’un de ses associés oignit Jéhu (#2R 9:1-3). À la mort du dernier de ces hommes (#2R 13: 24), le culte de Baal avait été officiellement éliminé d’Israël.

 

16  Tu oindras aussi Jéhu, fils de Nimschi, pour roi d’Israël ; et tu oindras Élisée, fils de Schaphath, d’Abel-Mehola, pour prophète à ta place.

 

Abel-Mehola. La ville natale d’Élisée se trouvait dans la vallée du Jourdain, à 16 km au sud de Beth-Schanon, sur le territoire de Manassé.

 

17  Et il arrivera que celui qui échappera à l’épée de Hazaël, Jéhu le fera mourir ; et celui qui échappera à l’épée de Jéhu, Élisée le fera mourir.

18  Mais je laisserai en Israël sept mille hommes, tous ceux qui n’ont point fléchi les genoux devant Baal, et dont la bouche ne l’a point baisé.

 

19: 18

Paul se servit de la réponse de Dieu à Elie pour illustrer son propos en #Ro 11:4.

baisé. Embrasser l’image ou le symbole de Baal était apparemment un geste d’adoration courant (cf. #Os 13: 2).

 

19 ¶  Elie partit de là, et il trouva Élisée, fils de Schaphath, qui labourait. Il y avait devant lui douze paires de bœufs, et il était avec la douzième. Elie s’approcha de lui, et il jeta sur lui son manteau.

 

Élisée. Littéralement « Dieu est salut ». Il serait le successeur d’Elie (voir #2R 2:9-15).

Schaphath. Père d’Élisée, dont le nom signifie « il juge ».

douze paires de bœufs. Il arrivait souvent que plusieurs paires de bœufs, chacune dirigée par un homme, labourent en rang. En jetant son manteau sur le dernier conducteur, Élisée, Elie le désigna comme son successeur.

 

20  Élisée, quittant ses bœufs, courut après Elie, et dit : Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, et je te suivrai. Elie lui répondit : Va, et reviens ; car pense à ce que je t’ai fait.

 

reviens. Elie laissa partir Élisée, mais en l’invitant à ne pas oublier l’appel solennel de Dieu et à ne laisser aucune affection terrestre l’empêcher d’obéir.

 

21  Après s’être éloigné d’Elie, il revint prendre une paire de bœufs, qu’il offrit en sacrifice ; avec l’attelage des bœufs, il fit cuire leur chair, et la donna à manger au peuple. Puis il se leva, suivit Elie, et fut à son service.

 

offrit en sacrifice. Le sacrifice des bœufs permit à Élisée de faire un festin d’adieu pour sa famille et ses amis, indiquant par-là qu’il s’agissait d’une séparation définitive. Il suivit Elie et devint son serviteur, dans une relation similaire à celle de Josué avec Moïse (le même terme est utilisé en #Ex 24: 13 ; #Ex 33:11).

                          

1 KINGS  19 : 1 to 21 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 And Ahab told Jezebel all that Elijah had done, and how he had slain all the prophets with the sword.

2 And Jezebel sent a messenger unto Elijah, saying unto him, Let the gods treat me with all their severity, if tomorrow at this hour I will not do with thy life what thou didst of the life of each of them.

3 And when Elijah saw this, he rose up and went to save his life. He came to Beer-sheba, which belonged to Judah, and left his servant there.

 

Seeing that. His broken hopes, overwhelmed by Jezebel's threats, by his persistent attachment to the worship of Baal, and by the power which she continued to enjoy in Israel, Elijah fled (1 Kings 19: 2). He had expected her to abandon the game; Seeing that she did not capitulate, he sank into discouragement (vv # 1R 19: 4, # 1R 19:10, # 1R 19:14).

Beer-Sheba. This city, located 160 km south of Jizreel (# 1R 18: 45-46), in the Negev, marked the southern border of Judah.

 

4 And he went into the wilderness, and after a day's journey he sat down under a broom, and asked for death, saying, It is enough! Now, O LORD, take my soul, for I am no better than my fathers.

 

broom. Desert shrub up to 3 m. It has thin branches with small leaves and fragrant flowers.

Take my soul. Since they regarded suicide as an affront to the Lord, the Israelites never saw this solution, no matter what the sufferings. Thus Elijah asked the LORD to put him to death (cf. Jn 4: 3, #Jn. 4: 8) because he thought the situation was desperate. Job (#Job 6: 8-9), Moses (# 11: 10-15) and Jeremiah (Jer. 20: 14-18) had a similar reaction.

 

5 He lay down and fell asleep under a broom. And behold, an angel touched him, and said unto him, Arise, eat.

6 He looked, and there was at his chevet a cake cooked on heated stones and a pitcher of water. He ate and drank, then lay down again.

 

Cake ... water. As at Kerith and Sarepta (# 1R 17: 6, # 1R 17:19), God gave Elijah food and drink, while famine was rampant everywhere.

 

7 And the angel of the LORD came a second time, and touched him, and said, Arise, eat, for the way is too long for thee.

8 He stood up, ate and drank; And with the strength which this food gave him, he walked forty days and forty nights to the mountain of God at Horeb.

 

Forty days. Elie's journey lasted twice as much as was necessary. In addition to the literal meaning, this figure should have a symbolic meaning. Just as the people of Israel had failed spiritually and had therefore wandered 40 years in the wilderness (# 14: 26-35), so a despondent Elijah had to spend 40 days in the wilderness. Just as Moses had spent forty days on the mountain, without bread and without water, fed only by God while he waited for his instructions (#Ex 34:28), so did Elijah spend 40 days in total dependence on him To prepare himself for the new mission which he was about to entrust to him. Just as Moses had seen the presence of God (# 33: 12-23), Elijah also experienced divine manifestation.

Horeb. Another name for Mount Sinai, located about 320 km south of Beer-Sheba.

 

9 And there he went into the cave, and there he spent the night. And, behold, the word of the LORD came unto him, saying, What are you doing here, Elijah?

10 And he said, I have set my zeal for the LORD, the God of hosts; For the children of Israel have forsaken thy covenant; they have thrown down thy altars, and slain thy prophets with the sword; I am left alone, and they seek to take away my life.

 

19:10, 14

Elijah regarded the Israelites as rebels against the Mosaic alliance, a rebellion to which his ministry could not put an end (see v. 3). Paul used this incident as an illustration in #Ro 11: 3.

 

11 And the LORD said, Go forth, and stand in the mountain before the LORD. And behold, the LORD passed away. And before the LORD there was a strong and violent wind that tore the mountains and broke the rocks: the LORD was not in the wind. And after the wind, it was an earthquake: the Lord was not in the earthquake.

 

The Lord passed by. The three phenomena (wind, earthquake and fire) announced the imminent arrival of the Lord (see # 19: 16-19; #Ps 18: 8-16; #Ha 3: 3-6), but It was in a barely audible murmur that he revealed himself to Elijah (v. # 1R 19:12). The latter then realized that the Almighty God was performing his work in Israel with gentleness and imperceptibility (see # 1R 19:18).

 

12 And after the earthquake a fire: the LORD was not in the fire. And after the fire, a soft and light murmur.

13 When Elijah heard it, he wrapped his face in his cloak, and went out and stood at the entrance of the cave. And behold, a voice heard him, saying, What are you doing here, Elijah?

14 And he said, I have set my zeal for the LORD, the God of hosts; For the children of Israel have forsaken thy covenant; they have thrown down thy altars, and slain thy prophets with the sword; I am left alone, and they seek to take away my life.

15 And the LORD said unto him, Go, go thy way through the wilderness unto Damascus; And when thou comest, thou shalt anoint Hazael the king of Syria.

 

The desert to Damascus. The Syrian desert was to the south and east of Damascus, a city northeast of Israel.

19: 15-17

And Jehovah commanded his prophet to anoint Hazael of Syria (see # 2Re 8: 8), Jehu (see # 2Res 9: 2) and Elisha (1:19:19). Term to the worship of Baal in Israel. It was thanks to them that he would complete the task begun by Elijah, the extermination of Baal's worshipers. In fact, Elijah had direct contact only with the last of the three; The other two were sent through Elisha: he was involved in the accession of Hazael to the throne of Syria (# 2R 8: 7-14), and one of his associates anointed Jehu (# 2R9 : 1-3). On the death of the last of these men (# 2R 13:24), the worship of Baal was officially eliminated from Israel.

 

16 And thou shalt anoint Jehu, the son of Nimshi, king of Israel; And thou shalt anoint Elisha the son of Shaphat, of Abel-Meholah, for a prophet in thy place.

 

Abel-Mehola. The birthplace of Elisha was in the valley of the Jordan, 16 km south of Beth-Shanon, in the territory of Manasseh.

 

17 And it shall come to pass, that he that escapeth from the sword of Hazael, Jehu shall kill him; And he that escapes from the sword of Jehu, Elisha shall kill him.

18 But I will leave in Israel seven thousand men, all who have not bowed their knees before Baal, and whose mouth has not kissed him.

 

19:18

Paul used God's answer to Elijah to illustrate his statement in #Ro 11: 4.

Embraced. Embracing the image or symbol of Baal was apparently a worshiping gesture (cf. #Os 13: 2).

19 And Elijah went from thence, and found Elisha the son of Shaphat, who was plowing. There were before him twelve pairs of oxen, and he was with the twelfth. Elijah approached him, and threw his cloak upon him.

 

Elisha. Literally "God is salvation". He would be the successor of Elijah (see # 2R 2: 9-15).

Schaphath. Father of Elisha, whose name means "he judges."

Twelve pairs of oxen. It often happened that several pairs of oxen, each headed by a man, plowed in a row. Elijah, by throwing his coat on the last conductor, designated him as his successor.

 

20 And Elisha, leaving his oxen, ran after Elijah, and said, "Let me kiss my father and mother, and I will follow you." And Elijah said unto him, Go, and come again; Because think of what I did to you.

 

come back. Elijah let Eliseus go, but inviting him not to forget the solemn call of God and to leave no terrestrial affection to prevent him from obeying.

 

21 And when he had gone away from Elijah, he returned to take a pair of oxen, which he offered as a sacrifice. With the harness of oxen, he cooked their flesh, and gave it to the people to eat. Then he stood up, followed Elijah, and was at his service.

 

Offered as a sacrifice. The sacrifice of the oxen allowed Elisha to make a farewell feast for his family and friends, thereby indicating that it was a definitive separation. He followed Elijah and became his servant, in a similar relationship to Joshua with Moses (the same term is used in #Ex 24: 13; #Ex 33 :11).

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/