1 SAMUEL 17 : 1 à 58 *** + 1 SAMUEL 17 : 1 to 58 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

03/08/2016 13:10

1 SAMUEL 17 : 1 à 58 *** +
 

1 ¶  Les Philistins réunirent leurs armées pour faire la guerre, et ils se rassemblèrent à Soco, qui appartient à Juda ; ils campèrent entre Soco et Azéka, à Éphès-Dammim.

 

Soco …  Azéka …  Éphès-Dammim. Après avoir traité de l’onction de David et de son installation à la cour du roi, l’auteur revient sur la situation d’Israël vis-à-vis de ses ennemis. Soco et Azéka étaient des villes de Juda (#Jos 15: 20, #Jos 15: 35 ; #Jér 34:7) situées respectivement à environ 24 km à l’ouest et 27 km au nord-ouest de Bethléhem. Le camp des Philistins à Éphès-Dammim (#1Ch 11:12-13 ; cf. #2S 23: 9) se trouvait probablement à moins de 2 km au sud d’Azéka.

 

2  Saül et les hommes d’Israël se rassemblèrent aussi ; ils campèrent dans la vallée des térébinthes, et ils se mirent en ordre de bataille contre les Philistins.

 

vallée des térébinthes. Le camp des Israélites se trouvait à environ 5 km à l’est d’Éphès-Dammim.

 

3  Les Philistins étaient vers la montagne d’un côté, et Israël était vers la montagne de l’autre côté : la vallée les séparait.

4  Un homme sortit alors du camp des Philistins et s’avança entre les deux armées. Il se nommait Goliath, il était de Gath, et il avait une taille de six coudées et un empan.

 

Un homme. Littéralement « l’homme d’entre deux », expression appropriée pour Goliath puisqu’il se tint entre l’armée des Philistins et celle d’Israël pour lancer un défi: un duel, un combat au corps à corps qui déterminerait l’issue de la bataille.

 

Gath. L’une des cinq villes principales des Philistins, à 8 km à l’ouest d’Azéka.

 

six coudées et un empan. C’est-à-dire environ 3 m (cf. l’« Égyptien » de #1Ch 11:23 et « Og, roi de Basan » en #De 3:11).

17:4-7 A vues purement humaines, Goliath était invincible. Cependant, David comptait sur l’Éternel pour être avec lui et faire toute la différence (#1S 17:34-37).

 

5  Sur sa tête était un casque d’airain, et il portait une cuirasse à écailles du poids de cinq mille sicles d’airain.

 

cinq mille sicles. 60 à 80 kg selon les estimations.

 

6  Il avait aux jambes une armure d’airain, et un javelot d’airain entre les épaules.

7  Le bois de sa lance était comme une ensouple de tisserand, et la lance pesait six cents sicles de fer. Celui qui portait son bouclier marchait devant lui.

 

six cents sicles. Entre 7 et 9,6 kg selon les estimations.

 

8  Le Philistin s’arrêta ; et, s’adressant aux troupes d’Israël rangées en bataille, il leur cria : Pourquoi sortez-vous pour vous ranger en bataille ? Ne suis-je pas le Philistin, et n’êtes-vous pas des esclaves de Saül ? Choisissez un homme qui descende contre moi !

9  S’il peut me battre et qu’il me tue, nous vous serons assujettis ; mais si je l’emporte sur lui et que je le tue, vous nous serez assujettis et vous nous servirez.

10  Le Philistin dit encore : Je jette en ce jour un défi à l’armée d’Israël ! Donnez-moi un homme, et nous nous battrons ensemble.

11  Saül et tout Israël entendirent ces paroles du Philistin, et ils furent effrayés et saisis d’une grande crainte.

 

Saül …  entendirent …  furent effrayés. Pour Saül comme pour Israël, l’aspect extérieur comptait beaucoup, ils l’avaient déjà prouvé (#1S 10:23-24 ; #1S 15: 30), et ils agissaient souvent sous l’influence de la peur (#1S 12:12 ; #1S 15: 24). Il était donc normal que Goliath devienne leur pire cauchemar.

 

12 ¶  Or David était fils de cet Éphratien de Bethléhem de Juda, nommé Isaï, qui avait huit fils, et qui, du temps de Saül, était vieux, avancé en âge.

 

Éphratien. Ephrata était un autre nom pour la ville de Bethléhem en Juda (cf. #Ru 4:11 ; #Mi 5:1).

 

13  Les trois fils aînés d’Isaï avaient suivi Saül à la guerre ; le premier-né de ses trois fils qui étaient partis pour la guerre s’appelait Éliab, le second Abinadab, et le troisième Schamma.

14  David était le plus jeune. Et lorsque les trois aînés eurent suivi Saül,

15  David s’en alla de chez Saül et revint à Bethléhem pour faire paître les brebis de son père.

 

David s’en alla de chez Saül. Il est préférable de comprendre que David faisait le va-et-vient entre la cour de Saül et Bethléhem. Il se partageait entre ses fonctions de porteur d’armes chez Saül (#1S 16: 21) et celles de berger chez son père. Il dut apprendre d’importantes leçons en matière de responsabilités pendant cette période, leçons qui lui serviraient au cours de son règne sur Israël.

 

16  Le Philistin s’avançait matin et soir, et il se présenta pendant quarante jours.

17  Isaï dit à David, son fils : Prends pour tes frères cet épha de grain rôti et ces dix pains, et cours au camp vers tes frères ;

 

épha. Environ 35 litres.

 

18  porte aussi ces dix fromages au chef de leur millier. Tu verras si tes frères se portent bien, et tu m’en donneras des nouvelles sûres.

19  Ils sont avec Saül et tous les hommes d’Israël dans la vallée des térébinthes, faisant la guerre aux Philistins.

20  David se leva de bon matin. Il laissa les brebis à un gardien, prit sa charge, et partit, comme Isaï le lui avait ordonné. Lorsqu’il arriva au camp, l’armée était en marche pour se ranger en bataille et poussait des cris de guerre.

21  Israël et les Philistins se formèrent en bataille, armée contre armée.

22  David remit les objets qu’il portait entre les mains du gardien des bagages, et courut vers les rangs de l’armée. Aussitôt arrivé, il demanda à ses frères comment ils se portaient.

23  Tandis qu’il parlait avec eux, voici, le Philistin de Gath, nommé Goliath, s’avança entre les deux armées, hors des rangs des Philistins. Il tint les mêmes discours que précédemment, et David les entendit.

 

les mêmes discours. Goliath lança pendant 40 jours le même défi qu’au v. 10 (v. #1S 17: 16).

 

24  A la vue de cet homme, tous ceux d’Israël s’enfuirent devant lui et furent saisis d’une grande crainte.

25  Chacun disait : Avez-vous vu s’avancer cet homme ? C’est pour jeter à Israël un défi qu’il s’est avancé ! Si quelqu’un le tue, le roi le comblera de richesses, il lui donnera sa fille, et il affranchira la maison de son père en Israël.

 

richesses …  sa fille. Il n’était pas inhabituel pour un chef d’offrir sa fille en mariage en guise de récompense pour la victoire sur un ennemi (cf. #Jos 15:13-17).

 

26  David dit aux hommes qui se trouvaient près de lui : Que fera-t-on à celui qui tuera ce Philistin, et qui ôtera l’opprobre de dessus Israël ? Qui est donc ce Philistin, cet incirconcis, pour insulter l’armée du Dieu vivant ?

 

ôtera l’opprobre de dessus Israël. David savait que, même si le défi de Goliath était adressé aux hommes qui se trouvaient alors dans le camp israélite, son attitude arrogante insultait tout Israël.

 

27  Le peuple, répétant les mêmes choses, lui dit : C’est ainsi que l’on fera à celui qui le tuera.

28  Éliab, son frère aîné, qui l’avait entendu parler à ces hommes, fut enflammé de colère contre David. Et il dit : Pourquoi es-tu descendu, et à qui as-tu laissé ce peu de brebis dans le désert ? Je connais ton orgueil et la malice de ton cœur. C’est pour voir la bataille que tu es descendu.

 

Éliab …  enflammé de colère. Éliab s’était peut-être senti blessé ou rejeté le jour où son « petit » frère lui avait été préféré par Dieu/Samuel (#1S 16:6-7), et il donna libre cours à sa jalousie (cf. #Ge 37:4-5, #Ge 37:8, #Ge 37:11).

 

29  David répondit : Qu’ai-je donc fait ? ne puis-je pas parler ainsi ?

30  Et il se détourna de lui pour s’adresser à un autre, et fit les mêmes questions. Le peuple lui répondit comme la première fois.

31 ¶  Lorsqu’on eut entendu les paroles prononcées par David, on les répéta devant Saül, qui le fit chercher.

32  David dit à Saül : Que personne ne se décourage à cause de ce Philistin ! Ton serviteur ira se battre avec lui.

 

Que personne ne se décourage. Josué et Caleb avaient aussi encouragé Israël face aux géants qu’étaient les Anakim, 400 ans auparavant (cf. #No 13: 30 ; #No 14:8-9). Le cœur des païens tremble au nom de l’Éternel, le Dieu d’Israël (cf. Rahab, #Jos 2:11).

 

33  Saül dit à David : Tu ne peux pas aller te battre avec ce Philistin, car tu es un enfant, et il est un homme de guerre dès sa jeunesse.

 

Tu ne peux pas. La foi de David, comme celle de Josué et de Caleb, se heurta à l’incrédulité, ici celle de Saül. Si l’on se fiait aux apparences, Saül avait entièrement raison, mais il ne tenait pas compte de la présence de l’Éternel dans la vie de David.

 

34  David dit à Saül : Ton serviteur faisait paître les brebis de son père. Et quand un lion ou un ours venait en enlever une du troupeau,

35  je courais après lui, je le frappais, et j’arrachais la brebis de sa gueule. S’il se dressait contre moi, je le saisissais par la gorge, je le frappais, et je le tuais.

36  C’est ainsi que ton serviteur a terrassé le lion et l’ours, et il en sera du Philistin, de cet incirconcis, comme de l’un d’eux, car il a insulté l’armée du Dieu vivant.

 

le lion et l’ours. Tout comme il veillait sur ses brebis et les protégeait des lions et des ours, les nouvelles responsabilités de David en tant que berger d’Israël exigeaient qu’il élimine la menace représentée par Goliath.

 

37  David dit encore : L’Éternel, qui m’a délivré de la griffe du lion et de la patte de l’ours, me délivrera aussi de la main de ce Philistin. Et Saül dit à David : Va, et que l’Éternel soit avec toi !

 

L’Éternel …  me délivrera. David avait la même foi sincère dans le Dieu d’Israël que Jonathan (#1S 14: 6).

 

que l’Éternel soit avec toi. C’est la première indication explicite, dans le texte, d’une reconnaissance par Saül de la présence de l’Éternel aux côtés de David (cf. #1S 15: 28).

 

38  Saül fit mettre ses vêtements à David, il plaça sur sa tête un casque d’airain, et le revêtit d’une cuirasse.

39  David ceignit l’épée de Saül par-dessus ses habits, et voulut marcher, car il n’avait pas encore essayé. Mais il dit à Saül : Je ne puis pas marcher avec cette armure, je n’y suis pas accoutumé. Et il s’en débarrassa.

 

bâton …  pierres …  fronde. Les outils de berger se révélèrent aussi très efficaces pour le berger d’Israël. L’un des chefs militaires au service de David, Benaja, fils de Jehojada, tuerait un grand guerrier égyptien avec un bâton comme le sien (#2S 23:20-21).

 

40 ¶  Il prit en main son bâton, choisit dans le torrent cinq pierres polies, et les mit dans sa gibecière de berger et dans sa poche. Puis, sa fronde à la main, il s’avança contre le Philistin.

41  Le Philistin s’approcha peu à peu de David, et l’homme qui portait son bouclier marchait devant lui.

42  Le Philistin regarda, et lorsqu’il aperçut David, il le méprisa, ne voyant en lui qu’un enfant, blond et d’une belle figure.

43  Le Philistin dit à David : Suis-je un chien, pour que tu viennes à moi avec des bâtons ? Et, après l’avoir maudit par ses dieux,

 

chien. Ironiquement, Goliath prononça une vérité le concernant et dont il n’était même pas conscient: à l’instar du chien sauvage qui représentait une menace pour le troupeau, il devait être tué.

 

44  il ajouta : Viens vers moi, et je donnerai ta chair aux oiseaux du ciel et aux bêtes des champs.

45  David dit au Philistin : Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot ; et moi, je marche contre toi au nom de l’Éternel des armées, du Dieu de l’armée d’Israël, que tu as insultée.

 

au nom de l’Éternel des armées. Goliath venait au combat en son propre nom, alors que David s’avançait au nom de l’Éternel des armées. Cf. #De 20:1-5.

 

46  Aujourd’hui l’Éternel te livrera entre mes mains, je t’abattrai et je te couperai la tête ; aujourd’hui je donnerai les cadavres du camp des Philistins aux oiseaux du ciel et aux animaux de la terre. Et toute la terre saura qu’Israël a un Dieu.

 

toute la terre saura. David combattit au nom et pour la gloire de l’Éternel, celui dont le nom et la gloire doivent s’étendre jusqu’aux extrémités de la terre, à toutes les nations (cf. #Jos 4:24 ; #2S 22: 50 ; #Ps 2).

 

47  Et toute cette multitude saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que l’Éternel sauve. Car la victoire appartient à l’Éternel. Et il vous livre entre nos mains.

 

la victoire appartient à l’Éternel. Cf. #De 31:6 ; #Jug 7:18. David comprenait parfaitement quel était le véritable enjeu: c’était à l’Éternel que les Philistins lançaient en réalité un défi en insultant son peuple.

 

48 ¶  Aussitôt que le Philistin se mit en mouvement pour marcher au-devant de David, David courut sur le champ de bataille à la rencontre du Philistin.

 

David courut. David se libéra de son armure. Libre de toute crainte et enhardi par sa foi en Dieu, il courut à la rencontre de Goliath.

49  Il mit la main dans sa gibecière, y prit une pierre, et la lança avec sa fronde ; il frappa le Philistin au front, et la pierre s’enfonça dans le front du Philistin, qui tomba le visage contre terre.

50  Ainsi, avec une fronde et une pierre, David fut plus fort que le Philistin ; il le terrassa et lui ôta la vie, sans avoir d’épée à la main.

 

sans avoir d’épée. Les armes en fer étaient rares en Israël (#1S 13: 9).

 

51  Il courut, s’arrêta près du Philistin, se saisit de son épée qu’il tira du fourreau, le tua et lui coupa la tête. Les Philistins, voyant que leur héros était mort, prirent la fuite.

 

coupa la tête. David tint ainsi la promesse faite à Goliath au v. 46. Les Philistins infligeraient le même traitement à Saül (#1S 31:9).

 

prirent la fuite. La véracité de l’affirmation de David concernant le Dieu d’Israël (v. #1S 17: 46) venait d’être prouvée devant les Philistins, qui avaient déjà eu l’occasion d’expérimenter la colère de l’Éternel (#1S 5:1-7:2). Ils décidèrent donc sagement de fuir, mais ne respectèrent pas l’engagement pris par Goliath en cas de défaite (vv. #1S 17:6-9).

 

52  Et les hommes d’Israël et de Juda poussèrent des cris, et allèrent à la poursuite des Philistins jusque dans la vallée et jusqu’aux portes d’Ekron. Les Philistins blessés à mort tombèrent dans le chemin de Schaaraïm jusqu’à Gath et jusqu’à Ekron.

53  Et les enfants d’Israël revinrent de la poursuite des Philistins, et pillèrent leur camp.

54  David prit la tête du Philistin et la porta à Jérusalem, et il mit dans sa tente les armes du Philistin.

 

à Jérusalem. Les Jébusiens, habitants de Jérusalem, étaient des hommes capables d’obstination et de résistance (cf. #Jos 15: 63 ; #Jug 1:21 ; #Jug 19:10-11), particulièrement face à la tribu de Juda. Ils durent éprouver une certaine angoisse suite à la victoire de ce Bethléhémite. La tête de Goliath serait pour eux un avertissement continuel, dans les jours qui suivraient, de ce que serait leur avenir (cf. #2S 5:6-10).

 

55  Lorsque Saül avait vu David marcher à la rencontre du Philistin, il avait dit à Abner, chef de l’armée : De qui ce jeune homme est-il fils, Abner ? Abner répondit : Aussi vrai que ton âme est vivante, ô roi ! je l’ignore.

 

Abner. C’était un cousin de Saül qui commandait son armée (cf. #1S 17: 55, #1S 17: 59 ; #1S 20: 25 ; #1S 26:14-15).

 

 

est-il fils. La généalogie de David était de la plus grande importance pour Saül à ce moment-là, puisque le vainqueur de Goliath devait épouser sa fille (cf. v. #1S 17: 25 ; #1S 18: 18).

 

56  Informe-toi donc de qui ce jeune homme est fils, dit le roi.

57  Et quand David fut de retour après avoir tué le Philistin, Abner le prit et le mena devant Saül. David avait à la main la tête du Philistin.

58  Saül lui dit : De qui es-tu fils, jeune homme ? Et David répondit : Je suis fils de ton serviteur Isaï, Bethléhémite.

 

1 SAMUEL 17 : 1 to 58 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Now the Philistines gathered together their armies to battle, and were gathered together at Socoh, which belongs to Judah; and pitched between Soco and Azekah, in Ephes Dammim.

 

Soco ... ... Azekah Ephes Dammim. After dealing with the anointing of David and his installation at the king's court, the author returns to Israel's situation vis-à-vis its enemies. Soco and Azekah were the cities of Judah (#Jos 15: 20 #Jos 15: 35; # Jer 34: 7) respectively located about 24 km west and 27 km northwest of Bethlehem. The camp of the Philistines in Ephes Dammim (# 1Ch 11: 12-13; cf. 2S # 23: 9) was probably less than 2 km south of Azekah.

 

2 Saul and the men of Israel were gathered together, encamped in the valley of Elah, and set the battle in array against the Philistines.

 

valley of Elah. The Israelites camp was located about 5 km east of Ephes Dammim.

 

3 The Philistines stood on a mountain on one side, and Israel stood on a mountain on the other side: the valley between them.

4 A man then came out of the Philistine camp and stepped between the two armies. , Named Goliath, of Gath, and had a size six cubits and a span.

 

A man. Literally "man of two" appropriate expression for as Goliath stood between the army of the Philistines, and of Israel to challenge: a duel, a fight melee that would determine the outcome the battle.

 

Gath. One of the five major cities of the Philistines, 8 km west of Azekah.

 

six cubits and a span. That is to say, about 3 m (see the "Egyptian" in # 1Ch 11:23 ET 'Og king of Bashan "in # of 3:11).

17: 4-7 A purely human motives, Goliath was invincible. However, David relied on the Lord to be with him and make the difference (# 1S 17: 34-37).

 

5 On his head was a bronze helmet, and he wore a breastplate with scales weight of five thousand shekels of brass.

 

five thousand shekels. 60-80 kg depending on estimates.

 

6 He had a bronze leg armor, and a bronze javelin between his shoulders.

7 The staff of his spear was like a weaver's beam, and the spear weighed six hundred shekels of iron. One bearing a shield went before him.

 

six hundred shekels. Between 7 and 9.6 kg estimated.

 

8 The Philistine stopped; and, addressing the Israeli armies in battle, he shouted to them: Why do you come out to set your battle in array? Am I not a Philistine, and are you not servants of Saul? Choose a man down against me!

9 If he can fight and kill me, we be your servants; but if I prevail against him, and I kill him, you shall be our servants and serve us.

10 And the Philistine said: I throw on this day a challenge to the army of Israel! Give me a man, and we fight together.

11 Saul and all Israel heard those words of the Philistine, they were dismayed, and greatly afraid.

 

Saul heard ... ... were terrified. Saul as Israel, appearance meant a lot, they had already proved (# 1S 10: 23-24; 1 S # 15: 30), and they often acted under the influence of fear (1S # 12 : 12; # 1S 15: 24). It was therefore natural that Goliath becomes their worst nightmare.

 

12 ¶ Now David was the son of that Ephrathite of Bethlehem in Judah, named Jesse, who had eight son, and in the days of Saul was old, advanced in years.

 

Ephrathite. Ephrata was another name for the city of Bethlehem in Judah (cf. #Ru 4:11; #Mi 5: 1).

 

13 The three elder son of Jesse had followed Saul to the battle; the firstborn son of the three who went to war were Eliab, the second Abinadab, and the third Shammah.

14 David was the youngest. And the three eldest followed Saul,

15 David went to and returned from Saul to Bethlehem to graze the sheep of his father.

 

David departed from Saul. It is best to understand that David was the back-and-forth between the court of Saul and Bethlehem. It was divided between his armor bearer positions at Saul (1S # 16: 21) and those of shepherd with his father. He had to learn important lessons in responsibility during this time, lessons that would serve him during his reign over Israel.

 

16 And the Philistine drew near morning and evening, and presented himself forty days.

17 Jesse said to David his son, Take your brothers this ephah of roasted grain and these ten loaves, and run to the camp to your brothers;

 

ephah. About 35 liters.

 

18 And carry these ten cheeses to the captain of their thousand. Look how thy brethren fare, and you in me their pledge.

19 They are with Saul and all the men of Israel in the valley of Elah, fighting with the Philistines.

20 David got up early in the morning. Left the sheep with a keeper, and took, and went, as Jesse had commanded him. When he arrived at the camp, the army was going forth to the line of battle and shouted for the war.

21 Israel and the Philistines put the battle, army against army.

22 David left his carriage in the hand of the baggage keeper, and ran to the ranks of the army. When he arrived, he asked his brothers how they were.

23 As he talked with them, behold, the Philistine of Gath, Goliath by name, stepped between the two armies out of the ranks of the Philistines. He held the same words, and David heard them.

 

the same speech. Goliath threw for 40 days at the same challenge v. 10 (v. # 1S 17: 16).

 

24 At the sight of this man, all the Israelites fled before him, and were sore afraid.

25 said, Have you seen this man? This is to throw a challenge that Israel has advanced! If someone kills him, the king will riches, will give him his daughter, and he will free the house of his father in Israel.

 

riches ... his daughter. It was not unusual for a leader to offer his daughter as a reward for victory over an enemy (cf. #Jos 15: 13-17).

 

26 David said to the men who were near him, What will be done to man who kills this Philistine, and takes away the reproach from Israel? Who is this Philistine, this uncircumcised defy the armies of the living God?

 

away the reproach from Israel. David knew that while Goliath's challenge was addressed to men who were then in the Israelite camp, his arrogant attitude insulted all Israel.

 

27 people, saying the same things, said: This is how we will make the man who kills him.

28 Eliab his eldest brother heard when he spoke to the men, wrath was kindled against David. And he said, Why have you come down, and to whom did you leave those few sheep in the wilderness? I know your pride and the naughtiness of your heart. It is to see the battle you have come down.

 

Eliab ... hot anger. Eliab had perhaps felt hurt or rejected the day his "little" brother had been preferred to him by God / Samuel (# 1S 16: 6-7), and gave vent to his jealousy (cf. #Ge 37: 4-5, #Ge 37: 8, 37:11 #Ge).

 

29 David said, What have I done? am I not a cause?

30 And he turned from him toward another, and spoke after the same. The people answered him the first time.

¶ 31 When the words were heard which David spake, they rehearsed them before Saul, who sent for him.

32 David said to Saul, Let no man's heart fail because of him; Your servant will go and fight with him.

 

Let no man's heart. Joshua and Caleb had also encouraged Israel against the giants that were the Anakim, 400 years ago (see #No 13: 30; #No 14: 8-9). The heart of the pagan trembles at the name of the LORD, the God of Israel (cf. Rahab #Jos 2:11).

 

33 Saul said to David, You can not go fight with this Philistine for you are a child, and he is a man of war from his youth.

 

You can not. David's faith, like that of Joshua and Caleb, was met with disbelief, here that of Saul. If we relied on appearances, Saul was entirely correct, but it does not consider the presence of the Lord in the life of David.

 

34 David said to Saul, Thy servant was keeping his father's sheep. And when a lion or a bear came out of the flock,

35 I went out after him, I struck it, and delivered it out of his mouth. And when he arose against me, I caught him by the throat, I smote him, and I killed him.

36 Thus Thy servant slew both the lion and the bear, and Philistine shall this uncircumcised, as one of them, because he has defied the armies of the living God.

 

the lion and the bear. As he watched over the sheep and protected them from lions and bears, new David responsibilities as Shepherd of Israel demanded that eliminates the threat Goliath.

 

37 And David said: The Lord who delivered me from the claws of the lion and from the paw of the bear will deliver me from the hand of this Philistine. And Saul said to David, Go, and the LORD be with you!

 

... The Lord will deliver me. David had the same faith in the true God of Israel Jonathan (# 1S 14: 6).

 

the LORD be with you. This is the first explicit indication in the text, recognition by Saul of the presence of the Lord with David (see # 1S 15: 28).

 

38 Saul put David with his armor, he placed on his head a helmet of brass, and put on a breastplate.

39 David girded his sword over his clothes and tried to walk, for he had not yet tried. But he said to Saul: I can not go with this armor, I am not accustomed. And he got rid of.

 

stick ... ... sling stones. The shepherd tools also proved very effective for the shepherd of Israel. One of the military chiefs David Service, Benaiah son of Jehoiada killed a great Egyptian warrior with a stick as his (2S # 23: 20-21).

 

40 ¶ He took his stick in hand, and chose five smooth stones the brook, and put them in his bag and shepherd in his pocket. And his sling in hand, he advanced against the Philistine.

41 And the Philistine drew near unto David, and the man who bore the shield went before him.

42 And the Philistine looked and saw David, he disdained him was but a youth, blond and beautiful figure.

43 And the Philistine said to David, Am I a dog, that you come to me with sticks? And the Philistine cursed David by his gods

 

dog. Ironically, Goliath uttered a truth about which he was not even aware: like the wild dog was a threat to the herd, he must be killed.

 

44 he added: Come to me, and I will give your flesh to the birds of the air and the beasts of the field.

45 David said to the Philistine, You come against me with sword and spear and javelin; and I come against you in the name of the LORD of hosts, the God of the armies of Israel, whom you have defied.

 

the name of the LORD of hosts. Goliath was fighting in his own name, while David was coming in the name of the LORD of hosts. # Of cf. 20: 1-5.

 

46 This day the Lord will deliver you into my hand, I will smite, and I will cut off your head; I will give the carcasses of the Philistine army to the birds of the air and animals of the earth. And all the world will know that Israel has a God.

 

whole world will know. David fought in the name and the glory of the Lord, whose name and fame should extend to the ends of the earth, all nations (cf. #Jos 4:24; 2S # 22: 50 ; #PS 2).

 

47 And all this assembly shall know that it is not by sword or spear that the LORD saves. For the battle is the LORD. And he will give you into our hands.

 

the battle is the LORD. # Of cf. 31: 6; #Jug 7:18. David understood perfectly what was the real issue: it was the Lord that the Philistines actually threw a challenge insulting his people.

 

¶ 48 As soon as the Philistine came and drew nigh to meet David, David ran onto the field to meet the Philistine.

 

David ran. David broke free of his armor. Free from fear and emboldened by his faith in God, he ran to meet Goliath.

49 David put his hand in his bag and took a stone and threw it with his sling; he struck the Philistine on the forehead, and the stone sank into his forehead Philistine who fell on his face against the ground.

50 Thus, with a sling and a stone, David prevailed over the Philistine; he laid him and killed him, no sword in his hand.

 

no sword. Iron weapons were rare in Israel (# 1S 13: 9).

 

51 He ran, and stood over the Philistine, and took his sword, drew it out of its sheath and killed him and cut off his head. When the Philistines saw that their champion was dead, they fled.

 

cut off the head. And David kept the promise made to the v Goliath. 46. ​​The Philistines inflict the same treatment to Saul (1S # 31: 9).

 

fled. The truth of David's statement about the God of Israel (v # 1S. 17: 46) had been proven before the Philistines, who had already had the opportunity to experience the wrath of the Lord (# 1S 5: 1-7: 2). They decided wisely to escape, but did not respect the commitment Goliath if defeated (vv # 1S. 17: 6-9).

 

52 And the men of Israel and of Judah arose, and shouted, and went to the Philistines to the valley and to the gates of Ekron. The wounded Philistines fell in the way of Shaaraim, even to Gath, and to Ekron.

53 And the children of Israel returned from chasing the Philistines, and they plundered their camp.

54 David took the head of the Philistine and brought it to Jerusalem, and he put in his tent arms of Philistine.

 

Jerusalem. The Jebusites, the inhabitants of Jerusalem were men capable of stubbornness and resistance (see #Jos 15: 63; #Jug 1:21; #Jug 19: 10-11), especially facing the tribe of Judah. They must have felt some anxiety following the victory of this Bethlehem. The Head of Goliath would be for them a continual warning, in the days that follow, what would be their future (see # 2S 5: 6-10).

 

55 When Saul saw David go forth against the Philistine, he said to Abner, commander of the army, Whose is this young man son, Abner? Abner said, As thy soul liveth, O king! I do not know.

 

Abner. He was a cousin of Saul who commanded his army (see # 1S 17: 55 # 1S 17: 59; # 1S 20: 25; # 1S 26: 14-15).

 

 

Is son. Genealogy David was of the utmost importance to Saul at that time, as the winner of Goliath was to marry his daughter (cf. v # 1S. 17: 25; # 1S 18: 18).

 

56 Inquire thou whose son this young man is said the king.

57 And when David returned after killing the Philistine, Abner took him and brought him before Saul. David was holding the head of the Philistine.

58 Saul said to him, Whose son are you, young man? And David answered, I am the son of your servant Jesse of Bethlehem.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/