1 SAMUEL 9 : 1 à 27 *** + 1 SAMUEL 9 : 1 to 27 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

18/07/2016 14:18

1 SAMUEL 9 : 1 à 27 *** +
 

1 ¶  Il y avait un homme de Benjamin, nommé Kis, fils d’Abiel, fils de Tseror, fils de Becorath, fils d’Aphiach, fils d’un Benjamite. C’était un homme fort et vaillant.

 

un homme fort et vaillant. C’est-à-dire un homme puissant et riche, comme le confirme la mention des ânes et des serviteurs au v. 3 (cf. Boaz en #Ru 2:1).

 

2  Il avait un fils du nom de Saül, jeune et beau, plus beau qu’aucun des enfants d’Israël, et les dépassant tous de la tête.

 

Saül. Fils de Kis, benjaminite, il fut le premier roi d’Israël. La racine hébraïque de « Saül » signifie « demandé (à Dieu) ». En #1S 8:10, le peuple « demandait un roi ». Même si c’est Dieu qui désigna Saül en réponse à la requête des Israélites, il correspondait en réalité au choix du peuple. Le choix de l’Éternel était, lui, fixé sur la tribu de Juda (cf. #Ge 49:10).

 

jeune et beau. L’accent était mis sur l’apparence extérieure des chefs (cf. David en #1S 16: 18).

 

3 ¶  Les ânesses de Kis, père de Saül, s’égarèrent ; et Kis dit à Saül, son fils : Prends avec toi l’un des serviteurs, lève-toi, va, et cherche les ânesses.

 

Les ânesses …  s’égarèrent. La perte des ânesses signifiait la perte des richesses. Kis avait des serviteurs qui auraient pu les rechercher, mais il jugea nécessaire de confier cette tâche importante à son fils.

 

4  Il passa par la montagne d’Éphraïm et traversa le pays de Schalischa, sans les trouver ; ils passèrent par le pays de Schaalim, et elles n’y étaient pas ; ils parcoururent le pays de Benjamin, et ils ne les trouvèrent pas.

 

Schalischa …  Schaalim. Leur localisation est inconnue.

 

5  Ils étaient arrivés dans le pays de Tsuph, lorsque Saül dit à son serviteur qui l’accompagnait : Viens, retournons, de peur que mon père, oubliant les ânesses, ne soit en peine de nous.

6  Le serviteur lui dit : Voici, il y a dans cette ville un homme de Dieu, et c’est un homme considéré ; tout ce qu’il dit ne manque pas d’arriver. Allons y donc ; peut-être nous fera-t-il connaître le chemin que nous devons prendre.

 

un homme de Dieu. Une description de Samuel, à la fois prophète et juge. L’expression désignait un prophète (voir #1S 2:27). Les messagers de Dieu (surtout les prophètes) seront appelés « hommes de Dieu » (#1S 2:27 ; #1S 9:6 ; #1R 13: 1 ; #1R 17: 18 ; #2R 4:7). Le N.T. confère ce titre à Timothée (#1Ti 6:11 ; #2Ti 3:17). Moïse est considéré comme un prophète dans la conclusion du Deutéronome (voir #De 34:10).

 

7  Saül dit à son serviteur : Mais si nous y allons, que porterons-nous à l’homme de Dieu ? Car il n’y a plus de provisions dans nos sacs, et nous n’avons aucun présent à offrir à l’homme de Dieu. Qu’est-ce que nous avons ?

 

aucun présent à offrir. Un cadeau permettait d’exprimer la gratitude et la reconnaissance pour le service rendu par « l’homme de Dieu ». Des présents seraient offerts aux prophètes en #1R 14: 3 ; #2R 4:42 ; #2R 5:15-16 ; #2R 8:8-9.

 

8  Le serviteur reprit la parole, et dit à Saül : Voici, j’ai sur moi le quart d’un sicle d’argent ; je le donnerai à l’homme de Dieu, et il nous indiquera notre chemin.

 

le quart d’un sicle. Entre 2,8 et 4 g selon les estimations.

 

9  Autrefois en Israël, quand on allait consulter Dieu, on disait : Venez, et allons au voyant ! Car celui qu’on appelle aujourd’hui le prophète s’appelait autrefois le voyant. — 

 

le prophète s’appelait autrefois le voyant. On appelait « voyant » celui qui avait reçu de Dieu la capacité de connaître ou de « voir » l’avenir. Au moment de la rédaction du livre, on n’utilisait plus le terme de voyant, mais celui de prophète.

 

10  Saül dit à son serviteur : Tu as raison : viens, allons ! Et ils se rendirent à la ville où était l’homme de Dieu.

11 ¶  Comme ils montaient à la ville, ils rencontrèrent des jeunes filles sorties pour puiser de l’eau, et ils leur dirent : Le voyant est-il ici ?

12  Elles leur répondirent en disant : Oui, il est devant toi ; mais va promptement, car aujourd’hui il est venu à la ville parce qu’il y a un sacrifice pour le peuple sur le haut lieu.

 

haut lieu. L’arrière-plan de ces sites était essentiellement cananéen (cf. #De 12:2-5). Avant la construction du temple, les hauts lieux étaient utilisés pour le culte et les sacrifices parce qu’ils offraient le meilleur point de vue pour la participation du peuple à l’adoration en lui permettant de bien voir le sacrifice offert pour lui.

 

13  Quand vous serez entrés dans la ville, vous le trouverez avant qu’il monte au haut lieu pour manger ; car le peuple ne mangera point qu’il ne soit arrivé, parce qu’il doit bénir le sacrifice ; après quoi, les conviés mangeront. Montez donc, car maintenant vous le trouverez.

 

il doit bénir le sacrifice. Le sacrifice était offert à l’Éternel comme un acte d’adoration par « l’homme de Dieu ».

 

14  Et ils montèrent à la ville. Ils étaient arrivés au milieu de la ville, quand ils furent rencontrés par Samuel qui sortait pour monter au haut lieu.

15  Or, un jour avant l’arrivée de Saül, l’Éternel avait averti Samuel, en disant:

16  Demain, à cette heure, je t’enverrai un homme du pays de Benjamin, et tu l’oindras pour chef de mon peuple d’Israël. Il sauvera mon peuple de la main des Philistins ; car j’ai regardé mon peuple, parce que son cri est venu jusqu’à moi.

 

l’oindras. Cela signifiait une mise à part pour le service de l’Éternel. Cette onction est faite en #1S 10:1.

Le tabernacle et ses ustensiles, ainsi que les sacrificateurs (Aaron et ses fils), avaient été oints d’huile pour illustrer leur statut d’objets/êtres consacrés et saints devant l’Éternel (#Ex 30:26-30). Dans les livres de Samuel, ce sont Saül (#1S 10:1) puis David (#1S 16: 13 ; #2S 2:4 ; #2S 5:3) qui sont tous deux oints pour marquer leur intronisation. Dès lors, l’Écriture désigne généralement le roi lorsqu’elle parle de « l’oint (de l’Éternel) » (#1S 12:3 ; #1S 24: 6 ; #1S 26:9, #1S 26:11, #1S 26:16 ; #2S 1:14, #2S 1:16 ; #2S 19: 21). Les rois d’Israël, et David en particulier, préfiguraient le roi, l’oint de l’Éternel, suprême. Le mot hébreu traduit par « oint » se transcrit « Messie » en français, et c’est sous cette appellation que l’on désigne généralement le roi destiné à régner sur toutes les nations de la terre (cf. #1S 2:35 ; #2S 22: 51).

 

 

chef. Littéralement « celui qui est devant ». Le titre renvoyait à une personne désignée pour diriger (cf. #1R 1:35 ; #2Ch 11:22).

 

son cri est venu jusqu’à moi. Le peuple avait réclamé à grands cris d’être délivré des Philistins, ses ennemis de longue date, tout comme il avait demandé à être libéré de l’oppression égyptienne (cf. #Ex 2:25 ; #Ex 3:9).

 

17  Lorsque Samuel eut aperçu Saül, l’Éternel lui dit : Voici l’homme dont je t’ai parlé ; c’est lui qui régnera sur mon peuple.

 

c’est lui qui régnera sur mon peuple. Dieu présenta Saül à Samuel, l’assurant ainsi qu’il n’y avait aucune erreur sur le roi choisi.

 

18 ¶  Saül s’approcha de Samuel au milieu de la porte, et dit : Indique-moi, je te prie, où est la maison du voyant.

 

où est la maison du voyant. Allusion à la maison de Samuel.

 

19  Samuel répondit à Saül: C’est moi qui suis le voyant. Monte devant moi au haut lieu, et vous mangerez aujourd’hui avec moi. Je te laisserai partir demain, et je te dirai tout ce qui se passe dans ton cœur.

20  Ne t’inquiète pas des ânesses que tu as perdues il y a trois jours, car elles sont retrouvées. Et pour qui est réservé tout ce qu’il y a de précieux en Israël ? N’est-ce pas pour toi et pour toute la maison de ton père ?

 

tout ce qu’il y a de précieux en Israël. Ou « le désir d’Israël ». Saül allait devenir le centre des espoirs d’Israël pour les victoires au combat (cf. #1S 8:19-20).

 

21  Saül répondit : Ne suis-je pas Benjamite, de l’une des plus petites tribus d’Israël ? et ma famille n’est-elle pas la moindre de toutes les familles de la tribu de Benjamin ? Pourquoi donc me parles-tu de la sorte ?

 

Benjamite …  ma famille n’est-elle pas la moindre. L’humilité et la timidité de Saül s’exprimaient dans cette évaluation de sa tribu et de sa famille.

 

22  Samuel prit Saül et son serviteur, les fit entrer dans la salle, et leur donna une place à la tête des conviés, qui étaient environ trente hommes.

 

la salle. La salle où ceux qui avaient été invités mangèrent en compagnie de Samuel après l’offrande du sacrifice sur le haut lieu (cf. vv. #1S 9:12-13).

 

23  Samuel dit au cuisinier : Sers la portion que je t’ai donnée, en te disant : Mets-la à part.

24  Le cuisinier donna l’épaule et ce qui l’entoure, et il la servit à Saül. Et Samuel dit : Voici ce qui a été réservé ; mets-le devant toi, et mange, car on l’a gardé pour toi lorsque j’ai convié le peuple. Ainsi Saül mangea avec Samuel ce jour-là.

 

l’épaule …  gardé pour toi. Samuel s’inspira de #Lé 7:28-36. Saül reçut l’épaule, la portion du sacrifice réservée au sacrificateur. C’était un grand honneur qui reflétait son nouveau statut en tant que roi désigné.

 

25  Ils descendirent du haut lieu à la ville, et Samuel s’entretint avec Saül sur le toit.

 

sur le toit. Le toit de la maison de Samuel, où Saül et son serviteur avaient passé la nuit.

 

26  Puis ils se levèrent de bon matin ; et, dès l’aurore, Samuel appela Saül sur le toit, et dit : Viens, et je te laisserai partir. Saül se leva, et ils sortirent tous deux, lui et Samuel.

27  Quand ils furent descendus à l’extrémité de la ville, Samuel dit à Saül : Dis à ton serviteur de passer devant nous. Et le serviteur passa devant. Arrête-toi maintenant, reprit Samuel, et je te ferai entendre la parole de Dieu.

 

la parole de Dieu. C’est-à-dire la révélation spéciale que Dieu avait donnée à Samuel à l’intention de Saül.

 

1 SAMUEL 9 : 1 to 27 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ There was a man of Benjamin named Kish, son of Abiel, son of Zeror, son of Becorath son of Aphiah, son of a Benjamite. It was a mighty man of valor.

 

a mighty man of valor. That is to say, a mighty man of wealth, as confirmed by the mention donkeys and servants in verse. 3 (cf. Boaz #Ru 2: 1).

 

2 He had a son named Saul, young and beautiful, more beautiful that none of the children of Israel, and exceeding all of the head.

 

Saul. Son of Kish, a Benjaminite, he was the first king of Israel. The Hebrew root of "Saul" means "required (to God)." # 1S in 8:10, the people "demanded a king." Even if it is God who appointed Saul in response to the request of the Israelites, he actually corresponded to the choice of the people. The choice of the Lord himself was attached to the tribe of Judah (cf. #Ge 49:10).

 

young and beautiful. The focus was on the external appearance of leaders (see David # 1S 16: 18).

 

3 ¶ And the asses of Kish, Saul's father, were lost; Kish said to Saul his son, Take with you one of the servants, and arise, go, and seek the asses.

 

... The donkeys were lost. The loss of donkeys meant the loss of wealth. Kish had servants who could have the search, but found it necessary to entrust this important task to his son.

 

4 He passed through the hill country of Ephraim and through the land of Shalishah without finding them; they passed through the land of Shaalim, and they were not there; passed through the land of Benjamin, and they did not find them.

 

Shalishah ... Shaalim. Their whereabouts are unknown.

 

5 They had arrived in the land of Zuph, Saul said to his servant who was with him: Come, let us return, lest my father leave the asses, and be anxious for us.

6 He said to him, Behold, there is in this city a man of God, and this is considered a man; everything he says does not fail to arrive. So go there; maybe we he will know the path we must take.

 

a man of God. A description of Samuel, both prophet and judge. The term referred to a prophet (see # 1S 2:27). The messengers of God (especially the prophets) will be called "men of God" (2:27 # 1S; # 1S 9: 6; # 1R 13: 1; # 1R 17: 18; # 2R 4: 7). The N.T. gives this title to Timothy (1 Tim 6:11 #; # 2 Ti 3:17). Moses is considered a prophet in the conclusion of Deuteronomy (see # of 34:10).

 

7 Saul said to his servant, But if we go, what shall we bring the man? For there is more in our vessels, and we have no present to bring to the man of God. What do we have?

 

present to bring. A gift could express the gratitude and appreciation for the service rendered by the "man of God". Present would be offered to the prophets in # 1R 14: 3; # 2R 4:42; # 2R 5: 15-16; # 2R 8: 8-9.

 

8 The servant answered and said unto Saul, Behold, I have with me a quarter of a shekel of silver; I give to the man of God, to tell us our way.

 

a quarter of a century. Between 2.8 and 4 g according to estimates.

 

9 Formerly in Israel, when a man went to consult God, they said, Come, and let the light! For he is now called prophet was formerly called a seer. -

 

the prophet was formerly called a seer. They were called "seer" he who received from God the capacity to know or to "see" the future. At the time of writing the book, we no longer use the term indicator, but the prophet.

 

10 And Saul said to his servant, You're right: come, come! And they went to the city where the man of God.

11 ¶ And as they went to the city, they found young maidens going out to draw water, and said unto them, Is the seer here?

12 And they answered them and said, Yes, he is before thee; but it quickly, for today he came to the city because there is a sacrifice for the people on the high place.

 

high place. The background of these sites was essentially Canaanite (see # of 12: 2-5). Before the construction of the temple, the high places were used for worship and sacrifices because they offered the best view for the people participating in the adoration by allowing it to see the sacrifice offered to him.

 

13 When you come into the city, you'll find it before he goes up to the high place to eat; because the people will not eat it happened, because he must bless the sacrifice; after which the guests eat. Come up, because now you find it.

 

he must bless the sacrifice. The sacrifice was offered to the Lord as an act of worship of the "man of God".

 

14 And they went to the city. They arrived in the middle of town, when they were met Samuel came out to go up to the high place.

15 Now a day before Saul came, the Lord had told Samuel, saying,

16 Tomorrow about this time I will send you a man from the land of Benjamin, and anoint him for leader of my people Israel. He will save my people from the hand of the Philistines; for I have looked upon my people, because their cry is come unto me.

 

anoint him. This meant a setting apart for the service of the Lord. This anointing is made # 1S 10: 1.

The tabernacle and its utensils, and the priests (Aaron and his son) were anointed with oil to show the status of objects / beings devoted and holy before the Lord (#Ex 30: 26-30). In the books of Samuel, this is Saul (1S # 10: 1) and David (# 1S 16: 13; # 2S 2: 4; # 2S 5: 3) both of which are anointed to mark their induction. Therefore, Scripture refers generally to the king when it speaks of "the anointed one (of the Lord)" (# 1S 12: 3; # 1S 24: 6; # 1S 26: 9, 26:11 # 1S , 26:16 # 1S, 2S # 1:14 # 2S 1:16; 2S # 19: 21). The kings of Israel and David in particular, foreshadowed the king, the anointed of the Lord Supreme. The Hebrew word for "anointed" is transcribed "Messiah" in French, and it was under this name that is generally referred to the king destined to rule all the nations of the earth (cf. 2:35 # 1S; 2S # 22: 51).

 

 

chief. Literally "the one before." The title referred to a person designated to direct (see # 1R 1:35; # 2Ch 11:22).

 

her cry has come to me. The people had demanded loudly to be delivered from the Philistines, enemies of long standing, as he had asked to be released from Egyptian oppression (cf. #Ex 2:25; #Ex 3: 9).

 

17 When Samuel saw Saul, the Lord said to him: Behold the man whom I spoke to you; he shall reign over my people.

 

he shall reign over my people. God presented Saul to Samuel to ensuring that there was no error on the chosen king.

 

18 ¶ Saul approached Samuel in the gate and said, Tell me, I pray thee, where the seer's house.

 

where is the seer's house. Referring to the house of Samuel.

 

19 Samuel said to Saul, It is I who am the seer. Up before me to the high place and eat with me today. I let you go and say everything that happens to you in your heart.

20 Do not worry about the donkeys that you lost three days ago, as they are found. And for whom is all that is desirable in Israel? Is it not for you and for all your father's house?

 

all that was valuable in Israel. Or "the desire of Israel." Saul became the center of Israel's hopes for victories in battle (see # 1S 8: 19-20).

 

21 And Saul said, Am I not a Benjamite, one of the smallest tribes of Israel? and my family is not the least of all the families of the tribe of Benjamin? Why are you talking to me this way?

 

Benjamite family ... she is not the least. Humility and timidity of Saul were expressed in this assessment of his tribe and his family.

 

22 Samuel took Saul and his servant, brought them into the room and gave them a place at the head of the guests, who were about thirty persons.

 

the room. The room where those who had been invited by Samuel ate company after the offering of the sacrifice on the high place (cf. vv # 1S. 9: 12-13).

 

23 Samuel said to the cook: Bring the portion which I gave you, telling you: Put it aside.

24 The cook took up the shoulder and his surroundings, and before Saul. And Samuel said, Behold that which was reserved; put it before you and eat, because for you it was kept when I invited the people. So Saul ate with Samuel that day.

 

shoulder ... kept for you. Samuel was inspired by Lev # 7: 28-36. Saul received the shoulder portion of the sacrifice reserved to the priest. It was an honor that reflected his new status as a designated king.

 

25 They went down the high place into the city, Samuel spoke with Saul on the roof.

 

on the roof. The roof of the house of Samuel, where Saul and his servant had spent the night.

 

26 And they rose up early; and, at dawn, Samuel called to Saul on the roof, and said, Come, and I will let you go. Saul arose, and they both went out, he and Samuel.

27 When they were come to the end of town, Samuel said to Saul, Tell the servant to go before us. And the servant passed. Stop right now, 'said Samuel, and I will make you hear the word of God.

 

the Word of God. That is to say, the special revelation that God gave to Samuel for Saul.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/