1 TIMOTHÉE 3 : 01 À 16 *** + 1 TIMOTHY 3 : 01 to 16 + NOTES : JOHN MACARTHUR

19/03/2016 17:42

1 TIMOTHÉE 3 : 01 À 16 *** +
 

1 ¶  Cette parole est certaine : Si quelqu’un aspire à la charge d’évêque, il désire une œuvre excellente.

Cette parole est certaine. Expression unique aux épîtres pastorales (cf. #1Ti 3:1 ; #1Ti 4:9 ; #2Ti 2:11 ; #Tit 3:8). Elle annonce une déclaration qui résume des doctrines clés. L’expression « entièrement digne d’être reçue » ajoute encore du poids. Ces paroles étaient apparemment familières aux Églises, qui les considéraient comme une expression concise de la vérité cardinale des Évangiles.

aspire …  désire. Ce sont deux mots différents en grec aussi. Le premier signifie « essayer d’atteindre » et décrit l’acte extérieur sans s’intéresser à la motivation intérieure, au contraire du second, qui évoque une passion dévorante et renvoie au désir du cœur. Ainsi associés, ils résument quels hommes sont dignes du ministère: ce sont ceux qui donnent l’impression de le rechercher car ils sont motivés par un désir intérieur intense.

évêque. Mot signifiant « surveillant », qui désigne les hommes responsables de la direction de l’Église (cf. #1Ti 5:17 ; #1Th 5:12 ; #Hé 13: 7). Dans le N.T., les termes « évêque », « ancien » et « pasteur » sont interchangeables, car ils désignent les mêmes hommes (#Ac 20: 17, #Ac 20: 28 ; #Tit 1:5-9 ; #1Pi 5:1-2): ceux qui ont pour tâche de diriger (#1Ti 5:17), prêcher et enseigner (#1Ti 5:17), de soutenir les frères spirituellement faibles (#1Th 5:12-14), de s’occuper de l’Église (#1Pi 5:1-2) et de consacrer de nouveaux responsables (#1Ti 4:14).

3:1-13 L’intention de Paul dans cette lettre était d’instruire Timothée au sujet de l’Église (versets #1Ti 3:14-15). Il est d’une importance primordiale pour toute Église que ses responsables soient des enseignants qualifiés et qu’ils donnent le bon exemple à tous. Ces versets donnent la liste des qualifications requises pour être pasteur ou diacre.

 

2  Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement.

Il faut. L’utilisation de ce mot grec met l’accent sur l’absolue nécessité, pour les responsables d’Église, de mener une vie irréprochable.

irréprochable. Littéralement « non exposé à être attaqué » dans un sens judiciaire; aucune accusation ne doit tenir à son encontre. Aucun péché flagrant et public ne peut entacher la vie de ceux qui doivent servir d’exemple à suivre (cf. verset #1Ti 3:10 ; #1Ti 4:16 ; #1Ti 5:7 ; #Ps 101:6 ; #Ph 3:17 ; #2Th 3:9 ; #Hé 13: 7 ; #1Pi 5:3). C’est l’exigence fondamentale et absolue qui s’applique aux responsables. Les autres qualifications ne font qu’expliciter ce que signifie être irréprochable. #Tit 1:6-7 utilise un autre mot grec de même sens.

mari d’une seule femme. Littéralement « homme d’une seule femme ». Il ne s’agit pas ici du mariage ou du divorce. Il n’est pas question de l’état civil du responsable, mais de sa pureté sexuelle et morale. Cette qualité figure en tête de liste, car c’est dans ce domaine que l’on rencontre le plus d’occasions de pécher. Il existe plusieurs interprétations de cette qualification. Certains y voient l’interdiction de la polygamie; or cette injonction était inutile, puisque la polygamie n’avait pas cours dans la société romaine. De plus, elle est explicitement interdite par les Écritures (#Ge 2:24) et par les enseignements de Jésus (#Mt 19:5-6 ; #Mr 10:6-9) et de Paul (#Ep 5:31). Si un homme était polygame, il lui était interdit de devenir membre d’une Église, encore moins de la diriger. D’autres pensent que cette exigence invalide ceux qui se sont remariés suite à la mort de leur première épouse. Or, comme cela a été dit plus haut, il est ici question de pureté sexuelle, pas d’état civil. En outre, la Bible encourage le remariage des veufs (#1Ti 5:14 ; #1Co 7:39). D’autres encore croient que Paul voulait exclure les divorcés de la direction des Églises. C’est faux aussi, si l’on garde à l’esprit que cette qualification n’a rien à voir avec l’état civil et que la Bible n’interdit pas le remariage suite à un divorce . Enfin, on a aussi prétendu que cette exigence excluait les célibataires de la responsabilité d’une Église. Si tel était le cas, Paul se serait exclu lui-même (#1Co 7:1-8:2 ) ! En réalité, l’« homme d’une seule femme » est celui qui se consacre entièrement à son épouse, manifestant un dévouement et une affection exclusifs envers elle, outre une pureté sexuelle maintenue dans les pensées aussi bien que dans les actes. Toute violation de ce principe lui ferait perdre son irréprochabilité, et il ne serait donc plus au-dessus de tout soupçon (#Tit 1:6-7). Cf. #Pr 6:32-33.

sobre. Mot grec signifiant littéralement « ne buvant pas de vin », mais utilisé ici métaphoriquement dans le sens de « vigilant », « attentif » ou « plein de bon sens ». Les anciens doivent manifester une grande clarté d’esprit.

modéré. C’est-à-dire discipliné, sachant définir ses priorités et prendre au sérieux les questions spirituelles.

réglé dans sa conduite. Littéralement « ordonné ». Les anciens ne doivent pas mener une vie chaotique. S’ils se montrent incapables de mener leur propre barque, comment sauront-ils maintenir l’ordre dans l’Église?

hospitalier. Nom composé grec signifiant « aimant les étrangers » ;  cf. #1Pi 4:9). Dans ce domaine comme pour toutes les qualités spirituelles, les anciens doivent constituer un exemple à suivre. Leur vie et leur foyer doivent être ouverts, de sorte que tous puissent constater la qualité de leur spiritualité.

propre à l’enseignement. On ne trouve ce mot qu’ici et en #2Ti 2:24. C’est la seule compétence en rapport avec les dons et capacités spirituelles d’un ancien, et la seule qui distingue les anciens des diacres. Prêcher et expliquer la Parole, tel est le devoir suprême du surveillant, pasteur et ancien (#1Ti 4:6, #1Ti 4:11, #1Ti 4:13 ; #1Ti 5:17 ; #2Ti 2:15, #2Ti 2:24 ; #Tit 2:1).

 

3  Il faut qu’il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé.

ni adonné au vin. Plus qu’une simple interdiction de l’ivrognerie, cette recommandation implique que l’ancien ne doit pas avoir la réputation d’aimer boire. Il importe que son jugement ne soit pas embrumé par l’alcool (cf. #Pr 31:4, #Pr 31:5 ; #1Co 6:12); son style de vie doit différer radicalement de celui du monde et conduire les fidèles vers la sainteté, loin du péché (#Ro 14: 21).

ni violent. Littéralement « frappeur ». On attend d’un ancien qu’il réagisse avec calme et douceur aux situations délicates (#2Ti 2:24-25), et en aucun cas par la violence. Certains manuscrits grecs ajoutent ici « ni porté à un gain honteux », qualification mentionnée en #Tit 1:7 ; #1Pi 5:2.

indulgent. C’est-à-dire plein d’égards, aimable, bienveillant et prêt à accorder son pardon en cas de manquement, non rancunier.

pacifique. C’est-à-dire une personne paisible, peu encline à se battre, qui recherche avant tout l’harmonie et l’unité.

désintéressé. La motivation des anciens doit être l’amour pour Dieu et pour son peuple, pas l’argent (cf. #1Pi 5:2). Si un ancien s’engage dans le ministère par intérêt, il montre que son cœur s’est fixé sur les choses du monde au lieu de s’attacher à celles de Dieu (#Mt 6:24 ; #1Jn 2:15). Les faux docteurs se distinguaient par leur convoitise (#Tit 1:11 ; #2P 2:1-3, #2P 2:14 ; #Jude 11), au contraire de Paul (#Ac 20: 33 ; #1Co 9:1-16 ; #2Co 11:9 ; #1Th 2:5).

 

4  Il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté ;

il dirige bien sa propre maison. La vie familiale d’un ancien doit être aussi exemplaire que sa vie personnelle. Il doit « diriger » (« présider à, exercer son autorité sur ») « sa propre maison » (tout ce qui touche à son foyer, pas seulement sa femme et ses enfants) « bien » (de façon intrinsèque et sous tous rapports). C’est à cette exigence que doit être rattachée la question du divorce. Un divorcé ne donne pas l’exemple d’un foyer bien tenu mais plutôt le signe de sa faiblesse en matière de direction spirituelle. Si cette personne a été autorisée par le passé au genre de divorce que permet la Bible, c’est une affaire qui doit remonter suffisamment loin dans le temps pour être compensée par une longue et solide habitude de la direction familiale et par la preuve que ses enfants ont été élevés dans la piété (verset #1Ti 3:4 ; #Tit 1:6).

soumission. Terme militaire renvoyant aux soldats qui se plient à l’autorité d’un gradé. Les enfants d’un ancien doivent eux aussi faire partie des croyants, être bien élevés et respectueux.

 

5  car si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’Église de Dieu ?

comment prendra-t-il soin de l’Église de Dieu? Un ancien doit d’abord faire la preuve dans sa propre famille qu’il est capable de conduire les autres au salut et à la sanctification. Il montre ainsi que Dieu lui a conféré un don particulier de servir d’exemple spirituel par sa vertu, les services rendus, la résolution des conflits, la promotion de l’unité et la préservation des liens d’affection. S’il ne peut démontrer ces capacités essentielles au sein de sa famille, on ne peut présumer qu’il puisse les manifester au sein de l’Église.

 

6  Il ne faut pas qu’il soit un nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil il ne tombe sous le jugement du diable.

pas …  un nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil. Placer un nouveau converti en position d’autorité, c’est risquer de le faire tomber dans l’orgueil. Les anciens doivent donc être choisis parmi les hommes spirituellement les plus mûrs de l’assemblée.

il ne tombe sous le jugement du diable. Satan a été condamné parce que sa position d’archange l’avait fait céder à l’orgueil. Par conséquent, il a perdu sa place d’honneur et d’autorité (#Esa 14:12-14 ; #Ez 28:11-19 ; cf. #Pr 16: 18). On peut donc légitimement craindre qu’un nouveau converti, pas encore assez fort, trouve la même occasion de chute, s’il est placé prématurément en position d’autorité, et tombe sous le même jugement.

 

7  Il faut aussi qu’il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l’opprobre et dans les pièges du diable.

bon témoignage de ceux du dehors. Un responsable d’Église doit conserver une réputation irréprochable auprès des inconvertis, même si ces derniers contestent ses positions morales et théologiques. Il ne pourrait avoir le moindre impact spirituel sur des personnes qui ne le respecteraient pas en tant qu’homme. Cf. #Mt 5:48 ; #Ph 2:15.

 

8 ¶  Les diacres aussi doivent être honnêtes, éloignés de la duplicité, des excès du vin, d’un gain sordide,

Les diacres. Nom dérivé d’un verbe signifiant « servir ». Désignant à l’origine les tâches subalternes telles le service des tables, il en vint à désigner tout service effectué au sein de l’Église. Le service diaconal est soumis à la direction des anciens. Il sert à aider les responsables à exercer leur contrôle sur les affaires pratiques de l’Église. L’Écriture ne définit aucune responsabilité officielle ou particulière attribuable au diacre; son rôle consiste donc à exécuter ce que les anciens lui demandent ou à participer, selon les besoins, à leur ministère spirituel.

honnêtes. Sérieux d’un point de vue spirituel et en termes de caractère, et non légers ou désinvoltes dans la gestion d’affaires importantes.

éloignés de la duplicité. Le diacre ne doit pas tenir un double langage aux uns et aux autres. Il doit faire preuve d’honnêteté, de cohérence et de franchise.

des excès du vin. Il doit avoir un rapport sain à l’alcool.

gain sordide. Comme les anciens, le diacre ne doit pas profiter de sa fonction pour en tirer un bénéfice financier personnel. Cette qualité était très précieuse dans l’Église primitive, car les diacres s’occupaient généralement des finances, et il leur revenait de distribuer l’aumône aux indigents.

 

9  conservant le mystère de la foi dans une conscience pure.

le mystère. Le mot « mystère », récurrent sous la plume de Paul (cf. #Ro 11:25 ; #Ro 16: 25 ; #Ep 1:9 ; #Ep 3:9 ; #Ep 6:19 ; #Col 2:2), désigne une vérité cachée jusqu’alors mais désormais révélée: l’incarnation de Christ (v. #1Ti 3:16), sa présence dans le cœur du croyant (#Col 1:26-27), l’unité des Juifs et des non-Juifs dans l’Église (#Ep 3:4-6), l’Évangile (#Col 4:3), l’iniquité (#2Th 2:7) et l’enlèvement de l’Église (#1Co 15:51-52).

une conscience pure. Cf. verset #1Ti 1:19 ; #1Ti 3:9 ; #1Ti 4:2 ; En grec, « bonne » renvoie à ce qui est parfait et engendre plaisir et satisfaction. Dieu, quand il a créé l’homme, l’a doté d’une conscience, faculté qui lui permet de se juger lui-même. Du fait que Dieu a écrit sa loi dans notre cœur, tout homme possède une connaissance, au moins élémentaire, du bien et du mal. Quand il viole cette norme, sa conscience lui renvoie un sentiment de culpabilité qui agit comme un système de sécurité. Par la peur, la culpabilité, la honte et le doute ainsi suscités en lui, il est alerté des menaces qui pèsent contre le bien-être de son âme (cf. #Jn 8:9 ; #1Co 8:7, #1Co 8:10, #1Co 8:12 ; #Tit 1:15 ; #Hé 10:22). A l’inverse, lorsqu’un croyant accomplit la volonté de Dieu, il bénéficie de l’approbation, l’assurance, la paix et la joie qui sont le fruit d’une bonne conscience (cf. #Ac 23: 1 ; #Ac 24: 16 ; #2Ti 1:3 ; #Hé 13: 18 ; #1Pi 3:16, #1Pi 3:21).

 

10  Qu’on les éprouve d’abord, et qu’ils exercent ensuite leur ministère, s’ils sont sans reproche.

Qu’on les éprouve d’abord. Le temps utilisé ici (présent) évoque le contrôle continu auquel le diacre devrait être soumis par l’Église quant à sa personne et à sa façon de servir.

s’ils sont sans reproche. Littéralement « non exposé à être attaqué » dans un sens judiciaire; aucune accusation ne doit tenir à son encontre. Aucun péché flagrant et public ne peut entacher la vie de ceux qui doivent servir d’exemple à suivre (cf. verset #1Ti 3:10 ; #1Ti 4:16 ; #1Ti 5:7 ; #Ps 101:6 ; #Ph 3:17 ; #2Th 3:9 ; #Hé 13:7 ; #1Pi 5:3). C’est l’exigence fondamentale et absolue qui s’applique aux responsables. Les autres qualifications ne font qu’expliciter ce que signifie être irréprochable. #Tit 1:6-7 utilise un autre mot grec de même sens.

 

11  Les femmes, de même, doivent être honnêtes, non médisantes, sobres, fidèles en toutes choses.

Les femmes. Même si le mot grec peut aussi se traduire par « épouses », Paul parle ici non des épouses des diacres, mais des femmes investies de cette fonction. L’emploi de l’adverbe grec « de même » (cf. verset #1Ti 3:8, où il est traduit « aussi ») suggère l’existence d’une troisième fonction, outre celle des anciens et des diacres. De plus, puisque Paul n’exprime aucune exigence à l’égard de l’épouse de l’ancien, il n’y a aucune raison de penser qu’il en exprime pour l’épouse du diacre.

honnêtes. Sérieux d’un point de vue spirituel et en termes de caractère, et non légers ou désinvoltes dans la gestion d’affaires importantes.

non médisantes. « Médisantes » est le pluriel de diabolos, terme fréquemment attribué à Satan (#Mt 4:5, #Mt 4:8, #Mt 4:11 ; #Mt 13: 39 ; #Lu 4:3, #Lu 4:5-6, #Lu 4:13 ; #Lu 8:12 ; #1Pi 5:8 ; #1Jn 3:8 ; #Ap 2:10 ; #Ap 12:9, #Ap 12:12 ; #Ap 20: 2, #Ap 20: 10). Les femmes qui exercent des responsabilités doivent éviter les ragots.

sobres. Mot grec signifiant littéralement « ne buvant pas de vin », mais utilisé ici métaphoriquement dans le sens de « vigilant », « attentif » ou « plein de bon sens ». Les anciens doivent manifester une grande clarté d’esprit.

fidèles en toutes choses. Les femmes qui servent dans l’Église doivent, autant que leurs homologues masculins, être entièrement dignes de confiance, aussi bien dans leur vie personnelle que dans leur ministère.

 

12  Les diacres doivent être maris d’une seule femme, et diriger bien leurs enfants et leurs propres maisons ;

bien diriger …  leur propre maison. La vie familiale d’un ancien doit être aussi exemplaire que sa vie personnelle. Il doit « diriger » (« présider à, exercer son autorité sur ») « sa propre maison » (tout ce qui touche à son foyer, pas seulement sa femme et ses enfants) « bien » (de façon intrinsèque et sous tous rapports). C’est à cette exigence que doit être rattachée la question du divorce. Un divorcé ne donne pas l’exemple d’un foyer bien tenu mais plutôt le signe de sa faiblesse en matière de direction spirituelle. Si cette personne a été autorisée par le passé au genre de divorce que permet la Bible, c’est une affaire qui doit remonter suffisamment loin dans le temps pour être compensée par une longue et solide habitude de la direction familiale et par la preuve que ses enfants ont été élevés dans la piété (v. #1Ti 3:4 ; #Tit 1:6).

 

13  car ceux qui remplissent convenablement leur ministère s’acquièrent un rang honorable, et une grande assurance dans la foi en Jésus-Christ.

14 ¶  Je t’écris ces choses, avec l’espérance d’aller bientôt vers toi,

avec l’espérance d’aller bientôt vers toi. La formulation grecque suggère que Paul veut dire: « Je te dis ces choses par écrit, mais j’avais espéré venir te rendre visite plus tôt pour t’en parler. » L’apôtre fit porter cette lettre à Timothée parce qu’il avait été retardé en Macédoine.

3:14-16 Ces versets marquent une transition entre les enseignements donnés sur le mode positif des trois premiers chapitres et les avertissements contenus dans les trois derniers chapitres Ils précisent quel est le cœur de la mission (verset #1Ti 3:15) et du message (verset #1Ti 3:16) de l’Église.

 

15  mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’Église du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité.

comment il faut se conduire. La seconde moitié de ce verset résume le thème de cette épître: ramener l’ordre dans l’Église.

la maison de Dieu. Il vaudrait mieux traduire « la famille de Dieu », car les croyants en sont membres (#Ga 6:10 ; #Ep 2:19 ; #Hé 3:6 ; #1Pi 4:17) et doivent donc se comporter en tant que tels. Il ne s’agit pas ici d’un quelconque bâtiment, mais des personnes qui constituent l’Église authentique.

l’Église du Dieu vivant. L’Église est la propriété de Dieu (#Ac 20: 28 ; #Ep 1:14 ; #Tit 2:14 ; #1Pi 2:9). Le titre « Dieu vivant » est un héritage de l’A.T. (#De 5:26 ; #Jos 3:10 ; #1S 17: 26, #1S 17: 36 ; #2R 19: 4, #2R 19: 16 ; #Ps 42:3 ; #Ps 84:3 ; #Esa 37:4, #Esa 37:17 ; #Jér 10:10 ; #Jér 23: 26 ; #Da 6:20, #Da 6:26 ; #Os 2:1).

la colonne et l’appui. La métaphore que Paul emploie ici renvoie probablement au magnifique temple de Diane (Artémis) à Ephèse, qui était soutenu par 127 piliers de marbre recouvert d’or. « Appui » est la traduction d’un mot qui n’apparaît qu’ici dans le N.T. et qui désigne les fondations d’un bâtiment. L’Église soutient la vérité de la Parole révélée par Dieu.

la vérité. C’est-à-dire le contenu de la foi chrétienne tel qu’il est rapporté dans les Écritures et résumé au verset 16.

 

16  Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand : celui qui a été manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire.

Comme l’indiquent son rythme, son uniformité et son parallélisme, ce verset est partiellement constitué d’un cantique en vigueur dans l’Église primitive. En six lignes, il résume avec une grande concision les vérités de l’Évangile.

le mystère de la piété. « Mystère » est le mot que Paul utilise pour parler de vérités cachées à l’époque de l’A.T. et révélées dans le N.T.. « Piété » renvoie aux vérités relatives au salut et à la justice obtenus en Christ, qui produisent la sainteté chez les croyants, c’est-à-dire la manifestation de la justice parfaite et véritable qui se trouve en Jésus-Christ.

Dieu a été manifesté. Au lieu de « Dieu », le texte original de manuscrits plus anciens porte « lui qui ». Dans tous les cas, il est clairement fait allusion à Christ, qui a rendu le Dieu invisible manifeste à l’humanité (#Jn 1:1-4 ; #Jn 14: 9 ; #Col 1:15 ; #Hé 1:3 ; #2P 1:16-18).

en chair. Allusion non pas à la nature humaine déchue et pécheresse (cf. #Ro 7:18, #Ro 7:25 ; #Ro 8:8 ; #Ga 5:16-17), mais simplement au fait d’être un être humain (cf. #Jn 1:14 ; #Ro 1:3 ; #Ro 8:3 ; #Ro 9:5 ; #1Pi 3:18 ; #1Jn 4:2-3 ; #2Jn 7).

justifié par l’Esprit. « Justifié » signifie « juste », et l’on peut donc traduire « dans l’esprit »; il s’agit alors de l’état spirituel de justice sans péché de Christ (#Jn 8:46 ; #2Co 5:21 ; #Hé 4:15 ; #Hé 5:9 ; #Hé 7:26 ; #1Pi 2:21-22 ; #1Jn 2:1). On peut aussi y voir la justification de Christ par le Saint-Esprit (#Ro 1:4).

vu des anges. Aussi bien des anges déchus que des anges élus (#Mt 28:2 ; #Lu 24:4-7 ; #Ac 1:10-11 ; #Hé 1:6-9).

aux nations. Ou « aux païens ». Voir #Mt 24: 14 ; #Mt 26:13 ; #Mt 28:19-20 ; #Mr 13: 10 ; #Ac 1:8.

élevé dans la gloire. Voir #Ac 1:9-10 ; #Ph 2:8-11 ; #Hé 1:3. L’ascension de Christ et son exaltation ont démontré que le Père était satisfait et qu’il acceptait sans réserve l’œuvre accomplie.

 

1 TIMOTHY 3 : 01 to 16 + NOTES : JOHN MACARTHUR

 

¶ 1 This is a faithful saying: If a man desire the office of a bishop, he desires a good work.

This is a faithful saying. unique expression to the pastoral epistles (see # 1 Tim 3: 1; # 1Ti 4: 9; # 2Ti 2:11; #Tit 3: 8). She announced a statement that summarizes the key doctrines. The term "worthy of all received" adds weight. These words were apparently familiar to the churches, who regarded them as a concise expression of the cardinal truth of the Gospels.

sucks ... wishes. These are two different words in Greek too. The first means "trying to reach" and describes the external act without an interest in the inner motivation, unlike the second, which evokes a passion and refers to the desire of the heart. And associates, they summarize what men are worthy of the ministry: those that give the impression to the search because they are motivated by an intense inner desire.

bishop. Word meaning "overseer", which means the men responsible for the leadership of the Church (cf. 1 Tim 5:17 #; # 1 Thessalonians 5:12; # Heb 13: 7). In the NT, the terms "bishop", "old" and "pastor" are interchangeable because they denote the same men (#AC 20: 17 #AC 20: 28; #Tit 1: 5-9; 1 Peter 5 # : 1-2) those responsible for leading (# 1 Tim 5:17), preaching and teaching (# 1 Tim 5:17), to support spiritually weak brethren (# 1 Thessalonians 5: 12-14), s occupy the Church (# 1 Peter 5: 1-2) and dedicate new leaders (# 1 Tim 4:14).

3: 1-13 Paul's intention in this letter was instructing Timothy about the Church (verses # 1 Tim 3: 14-15). It is of paramount importance for the entire Church that its perpetrators are qualified teachers and they set a good example to all. These verses list the qualifications for a pastor or deacon.

2 It is therefore necessary that the bishop be blameless, the husband of one wife, temperate, self-controlled, hospitable, able to teach.

It is necessary. The use of this Greek word emphasizes the absolute need for church leaders, to lead a blameless life.

irreproachable. Literally "not liable to be attacked" in a legal sense; no charges should not hold against him. No flagrant and public sin can not taint the lives of those who should be an example to follow (cf. verse # 1 Tim 3:10; 1 Tim 4:16 #; # 1Ti 5: 7; #PS 101: 6; #Ph 3:17; # 2 Thessalonians 3: 9; # Heb 13: 7; 1 Peter # 5: 3). It is the fundamental and absolute requirement that applies to officials. Other qualifications merely clarify what it means to be faultless. #Tit 1: 6-7 uses another Greek word meaning the same.

husband of one wife. Literally "man of one wife." It is not a question here of marriage or divorce. There is no question of Vital responsible, but his sexual and moral purity. This quality appears in the list, because it is in this area that we find the most opportunities to sin. There are several interpretations of this qualification. Some see the prohibition of polygamy; or the injunction was unnecessary, since polygamy was not current in Roman society. In addition, it is explicitly forbidden by Scripture (#Ge 2:24) and the teachings of Jesus (#Mt 19: 5-6; #Mr 10: 6-9) and Paul (#EP 5:31) . If a man was polygamous, it was forbidden to join a church, let alone run. Others think that this requirement invalidates those who have remarried after the death of their first wife. But as has been said above, we are talking about sexual purity, not civil. Moreover, the Bible encourages the remarriage of widowers (# 1Ti 5:14; 1 Cor 7:39 #). Still others believe that Paul would exclude divorced executive of Churches. That's wrong, too, if one keeps in mind that this qualification has nothing to do with civil status and that the Bible does not prohibit the remarriage following divorce. Finally, it was also claimed that this requirement excluded the single responsibility of a church. If that were the case, Paul would have excluded himself (# 1 Corinthians 7: 1-8: 2)! In reality, the "man of one wife" is one that is entirely devoted to his wife, showing dedication and exclusive affection for it, besides a maintained sexual purity in thoughts as well as in deed. Any violation of this principle would lose its blamelessness, and thus it would not be above suspicion (#Tit 1: 6-7). #Pr Cf. 6: 32-33.

sober. Greek word meaning literally 'not drinking wine, "but metaphorically used here in the sense of" vigilant "," careful "or" no-nonsense ". Elders must show great clarity of mind.

moderate. That is to say, disciplined, knowing its priorities and take seriously the spiritual issues.

settled in his conduct. Literally "orderly". The elders should not lead a chaotic life. If they are incapable of conducting their own boat, how they will maintain order in the Church?

hospital. Greek compound name meaning "loving strangers"; cf. # 1 Peter 4: 9). In this as in all spiritual qualities, the former should be an example to follow. Their lives and their home must be open, so that all can see the quality of their spirituality.

own teaching. We find this word here and # 2 Timothy 2:24. This is the only jurisdiction in connection with the spiritual gifts and abilities of an old, and the only one that distinguishes old deacons. Preach and explain the Word, is the supreme duty of the supervisor, pastor and former (# 1Ti 4: 6, # 1Ti 4:11 1Ti 4:13 #; # 1 Tim 5:17; 2 Timothy 2:15 #, # 2Ti 2:24; #Tit 2: 1).

3 must be that it is not given to wine, not violent but gentle, peaceful, selfless.

not given to wine. More than a simple prohibition of drunkenness, this recommendation implies that the former does not have the reputation of loving drink. It is important that their judgment is not clouded by alcohol (see #Pr 31: 4, #Pr 31: 5; 1 Cor 6:12 #); lifestyle is radically different from that of the world and lead the faithful to holiness, away from sin (#Ro 14: 21).

nor violent. Literally "hitter". Would expect from a former react with calm and gentle with delicate situations (# 2Ti 2: ​​24-25), and never by violence. Some Greek manuscripts add here "or fond of sordid gain," qualification mentioned #Tit 1: 7; # 1 Peter 5: 2.

indulgent. That is to say, considerate, kind, caring and willing to grant forgiveness for failure, not resentful.

peaceful. That is to say a quiet person, reluctant to fight, which seeks above all the harmony and unity.

disinterested. The motivation of the former must be love for God and for his people, not money (see # 1 Peter 5: 2). If a former engages in ministry by interest, it shows that his heart is set on earthly things instead to focus on the things of God (#Mt 6:24; 1 Jn 2:15 #). False teachers were distinguished by their lust (#Tit 1:11 # 2P 2: 1-3, # 2P 2:14; #Jude 11), contrary to Paul (#AC 20: 33; # 1 Corinthians 9: 1 -16; # 2 Cor 11: 9; # 1 Thessalonians 2: 5).

4 He must manage his own household well, keeping his children submissive and with proper respect;

he manages his own household. The family of a former must be as exemplary as his personal life. It must "lead" ( "govern, exercise authority over") "own house" (everything related to the home, not only his wife and children) "good" (intrinsically and in all respects) . It is this requirement that must be linked the issue of divorce. A divorced does not give the example of a well run home but rather a sign of weakness in spiritual direction. If that person has been authorized in the past the kind of divorce that allows the Bible, it is a matter that must go back far enough in time to be compensated by a long and strong habit of family leadership and evidence that its children were raised in piety (verse # 1 Tim 3: 4; #Tit 1: 6).

submission. military term referring to soldiers who bow to the authority of an officer. The children of a former must also be part of believers, be well behaved and respectful.

5 for if someone does not know to rule his own house, how shall he take care of God's church?

how will he take care of God's church? A former must first prove his own family that he can lead others to salvation and sanctification. It shows how God gave him a special gift to serve as a spiritual example virtue: the services, conflict resolution, promotion of unity and preservation of bonds of affection. If he can demonstrate these essential capabilities within the family, one can not assume that it can manifest in the Church.

6 It should not be that he is a novice, lest being puffed up he fall into the condemnation of the devil.

... not a novice, lest being puffed. Place a new convert in authority is to risk dropping it in pride. The former should therefore be chosen among men spiritually more mature of the meeting.

he fall into the condemnation of the devil. Satan was sentenced because his position archangel had done give in to pride. Therefore, he lost his place of honor and authority (#Esa 14: 12-14; #Ez 28: 11-19; cf. #Pr 16: 18). So one might fear that a new convert, yet strong enough, found the same stumbling, if placed prematurely in authority, and falls under the same judgment.

7 Moreover he must have good testimony from those outside, so you do not fall into reproach and the snare of the devil.

good testimony from those outside. A church leader must maintain a flawless reputation with unbelievers, even though they deny its moral and theological positions. He could have any spiritual impact on people who do not respect as a man. #Mt Cf. 5:48; #Ph 2:15.

¶ 8 Likewise must the deacons be grave, not double-tongued, not given to much wine, not greedy for money,

Deacons. Name derived from a verb meaning "to serve". Pointing originally subordinate tasks such as serving tables, it came to mean any service in the Church. Diaconal service is subject to the direction of the elders. It is used to help managers exert control over the practical affairs of the Church. Scripture does not define any formal or special responsibility due to the deacon; his role is to execute what the ancients or ask him to participate, as appropriate, to their spiritual ministry.

honest. Seriously a spiritual point of view and in terms of character, not light or flippant in managing important business.

not double-tongued. The deacon should not have it both ways with each other. It must demonstrate honesty, consistency and frankness.

much wine. It must have a healthy respect for alcohol.

sordid gain. Like the ancient, the deacon should not take advantage of his position to gain personal financial benefit. This quality was very valuable in the early Church as deacons usually occupied finances, and he returned them to distribute alms to the poor.

9 holding the mystery of faith in a pure conscience.

the mystery. The word "mystery" recurring in the writings of Paul (cf. 11:25 #Ro; #Ro 16: 25; #EP 1: 9; #EP 3: 9; 6:19 #EP; #Col 2: 2 ) means a truth hitherto hidden but now revealed: the incarnation of Christ (v # 1 Tim 3:16), his presence in the heart of the believer (#Col. 1: 26-27), the unit of the Jews and non-Jews in the church (#EP 3: 4-6), the Gospel (#Col 4: 3), unfairness (# 2 Thess 2: 7) and the rapture of the Church (# 1 Cor 15: 51-52).

a pure conscience. Cf. verse # 1 Tim 1:19; 1Ti # 3: 9; # 1 Tim 4: 2; In Greek, "right" refers to what is perfect and generates pleasure and satisfaction. God, when He created man, endowed with a conscience, a faculty which enables him to judge himself. Because God has written His law in our heart, every man has a knowledge, at least basic, good and evil. When he violates this standard, conscience refers a sense of guilt that acts as a security system. By fear, guilt, shame and doubt, aroused in him, he is warned of threats against the welfare of his soul (cf. #Jn 8: 9; # 1 Corinthians 8: 7, 1 Corinthians 8 # 10, # 1 Cor 8:12; 1:15 #Tit; # Heb 10:22). Conversely, when a believer does the will of God, it has the approval, assurance, peace and joy that are the result of a good conscience (cf. #AC 23: 1; # Acts 24: 16; # 2 Timothy 1: 3; # Heb 13: 18; 1 Peter 3:16 #, # 1 Peter 3:21).

10 There shall first be proved; then let them serve as deacons if they are blameless.

We feel the first. The time used here (this) refers to the continuous assessment which the deacon should be submitted by the church as to his person and to his way of serving.

if they are blameless. Literally "not liable to be attacked" in a legal sense; no charges should not hold against him. No flagrant and public sin can not taint the lives of those who should be an example to follow (cf. verse # 1 Tim 3:10; 1 Tim 4:16 #; # 1Ti 5: 7; #PS 101: 6; #Ph 3:17; # 2 Thessalonians 3: 9; # Heb 13: 7; 1 Peter # 5: 3). It is the fundamental and absolute requirement that applies to officials. Other qualifications merely clarify what it means to be faultless. #Tit 1: 6-7 uses another Greek word meaning the same.

11 Women likewise must be grave, not slanderers, sober, faithful in all things.

The women. Although the Greek word can also be translated as "wives", Paul speaks here not of deacons wives, but women entrusted with this function. The use of the Greek word "same" (cf. verse # 1 Tim 3: 8, where it is translated "also") suggests the existence of a third function, besides that of elders and deacons. Also, since Paul expresses no requirement with regard to the wife of the former, there is no reason to think it expresses the wife of the deacon.

honest. Seriously a spiritual point of view and in terms of character, not light or flippant in managing important business.

not slanderers. "Slanderers" is the plural of diabolos, term commonly attributed to Satan (#Mt 4: 5, #Mt 4: 8, 4:11 #Mt; #Mt 13: 39; #Lu 4: 3, #Lu 4: 5 -6 #Lu 4:13; #Lu 8:12; # 1 Peter 5: 8; 1 John # 3: 8; 2:10 #Ap; #Ap 12: 9, 12:12 #Ap; #Ap 20: 2 , #Ap 20: 10). Women who have responsibilities should avoid gossip.

sober. Greek word meaning literally 'not drinking wine, "but metaphorically used here in the sense of" vigilant "," careful "or" no-nonsense ". Elders must show great clarity of mind.

faithful in all things. Women who serve in the Church must, as much as their male counterparts to be entirely trustworthy, both in their personal lives and in their ministry.

12 Let the deacons be the husbands of one wife, ruling their children and their own houses;

well ... run their own home. The family of a former must be as exemplary as his personal life. It must "lead" ( "govern, exercise authority over") "own house" (everything related to the home, not only his wife and children) "good" (intrinsically and in all respects) . It is this requirement that must be linked the issue of divorce. A divorced does not give the example of a well run home but rather a sign of weakness in spiritual direction. If that person has been authorized in the past the kind of divorce that allows the Bible, it is a matter that must go back far enough in time to be compensated by a long and strong habit of family leadership and evidence that its children were raised in piety (v # 1 Tim 3: 4; #Tit. 1: 6).

13 For they that have used the office to acquire a good degree, and great boldness in the faith in Jesus Christ.

14 ¶ I am writing these things, hoping to come unto thee shortly,

with the hope to go soon to you. The Greek wording suggests that Paul means: "I tell you these things in writing, but I had hoped to come to visit you earlier to tell you. "The apostle himself carried this letter to Timothy because he was delayed in Macedonia.

3: 14-16 These verses mark a transition between the teachings on the positive mode of the first three chapters and warnings in the last three chapters They specify what is the heart of the mission (verse # 1 Tim 3:15) and Message (verse # 1 Tim 3:16) of the church.

15 But that you may know if I am delayed, how to behave in the house of God, which is the church of the living God, the pillar and ground of the truth.

how to behave. The second half of this verse sums up the theme of this epistle: bring order to the Church.

the house of God. It would be better translated "God's family" because believers are members (#Ga 6:10; #EP 2:19; # Heb 3: 6; 1 Peter 4:17 #) and must behave as such. There is no question here of any building, but the people who are the true Church.

the Church of the living God. The Church is God's property (#AC 20: 28; #EP 1:14; #Tit 2:14; # 1 Peter 2: 9). The title "living God" is a legacy of the A.T. (# Of 5:26; 3:10 #Jos; # 1S 17: 26 # 1S 17: 36; # 2R 19: 4, # 2R 19: 16; #PS 42: 3; #PS 84: 3; # Isaiah 37: 4, #Esa 37:17; Jer 10:10 #; # Jer 23: 26; #Da 6:20 #Da 6:26; #Os 2: 1).

the pillar and ground. The metaphor that Paul used here probably refers to the magnificent temple of Diana (Artemis) at Ephesus, which was supported by 127 pillars of marble covered with gold. "Support" is the translation of a word which appears here in the N.T. and that means the foundations of a building. The church supports the truth of the Word revealed by God.

the truth. That is to say the content of the Christian faith as recorded in Scripture and summarized in verse 16.

16 And without controversy, the mystery of godliness is great: one that was manifested in the flesh, justified in the Spirit, seen of angels, preached unto the Gentiles, believed on in the world, received up into glory.

As shown his pace, consistency and parallelism, this verse is partially made of a hymn in force in the early Church. In six lines, he summarizes with great concision the truths of the gospel.

the mystery of godliness. "Mystery" is the word that Paul uses to talk about hidden truths at the time of A.T. and revealed in the NT. "Piety" refers to the truths of salvation and justice obtained in Christ, which produce holiness in believers, that is to say the manifestation of perfect and true justice that is in Jesus Christ.

God was manifested. Instead of "God", the original text of the oldest manuscripts door "him that." In any case, it is clearly refers to Christ, who made the invisible God manifest to mankind (#Jn 1: 1-4; #Jn 14: 9; 1:15 #Col; # Heb 1: 3 ; # 2P 1: 16-18).

in the flesh. Referring not to the fallen human nature and sinful (cf. #Ro 7:18, 7:25 #Ro; #Ro 8: 8; #Ga 5: 16-17), but simply the fact of being a human being (see #Jn 1:14; #Ro 1: 3; #Ro 8: 3; #Ro 9: 5; 1 Peter 3:18 #; # 1 Jn 4: 2-3; 2Jn # 7).

justified in the Spirit. "Justified" means "just," and can therefore translate "in the spirit"; then it is the spiritual state of righteousness sinless Christ (#Jn 8:46; 2 Cor 5:21 #; # Heb 4:15; # Heb 5: 9; # Heb 7:26; 1 Peter 2 # : 21-22; 1 John # 2: 1). One can also see the justification of Christ by the Holy Spirit (#Ro 1: 4).

seen of angels. As well as fallen angels elect angels (#Mt 28: 2; #Lu 24: 4-7; #AC 1: 10-11; # Heb 1: 6-9).

nations. Or "the Gentiles". See #Mt 24: 14; #Mt 26:13; #Mt 28: 19-20; #Mr 13: 10; #AC 1: 8.

up in glory. See #AC 1: 9-10; #Ph 2: 8-11; Hey # 1: 3. The ascension of Christ and his exaltation demonstrated that the Father was pleased and he accepted without reservation the work accomplished.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/