2 ROIS 08 : 1 à 29 *** + 2 KINGS 08 : 1 to 29 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

06/02/2017 04:23

2 ROIS  08 : 1 à 29 *** +
 

1 ¶  Élisée dit à la femme dont il avait fait revivre le fils : Lève-toi, va-t’en, toi et ta maison, et séjourne où tu pourras ; car l’Éternel appelle la famine, et même elle vient sur le pays pour sept années.

 

8:1-6

À quel moment du ministère d’Élisée situer cet épisode? La question a fait l’objet de nombreux débats entre les tenants de trois positions.

1° Selon certains, cette rencontre entre la Sunamite, le roi d’Israël et Guéhazi aurait pris place vers la fin du règne de Joram. Guéhazi se serait donc présenté devant le roi (vv. #2R 8:4-5) avec sa lèpre (#2R 5:27), et Joram aurait voulu connaître quels grands exploits Élisée avait accomplis, alors même qu’il venait d’être personnellement le témoin des événements rapportés en #2R 6:8-7:19!

2° Puisque le roi d’Israël ne connaissait pas les exploits d’Élisée, d’autres situent cette rencontre au début du règne de Jéhu. Cependant, il reste deux problèmes: la lèpre de Guéhazi et le fait que Jéhu connaissait la prophétie d’Elie (#2R 9:36-37 ; #2R 10:17) qui avait annoncé le ministère d’Élisée (#1R 19:15-18).

3° La meilleure explication paraît la suivante: l’épisode ne s’insère pas dans une suite chronologique, mais présente un lien thématique avec la famine de 6:24-7:20. Cette rencontre dut donc se dérouler plus tôt, au cours du règne de Joram sur Israël, mais avant les événements rapportés en #2R 5:1-7:20.

la famine …  pour sept années. Le Proche-Orient antique a connu plusieurs famines de sept ans (cf. #Ge 41:29-32). Puisque la Sunamite n’avait vécu dans un pays étranger que comme résidente temporaire, son retour dans ce délai peut avoir favorisé sa demande de récupérer ses biens (cf. #Ex 21: 2 ; #Ex 23:10-11 ; #Lé 25:1-7 ; #De 15:1-6).

 

2  La femme se leva, et elle fit selon la parole de l’homme de Dieu : elle s’en alla, elle et sa maison, et séjourna sept ans au pays des Philistins.

 

pays des Philistins. Région située au sud-ouest d’Israël, le long de la côte méditerranéenne, entre deux rivières: le Yargon au nord et le Besor au sud. Le caractère local de cette famine (elle sévissait en Israël seulement) démontrait que c’était une malédiction, une punition pour l’apostasie des Israélites (cf. #De 28:38-40), qui avaient désobéi à l’alliance mosaïque.

 

3  Au bout des sept ans, la femme revint du pays des Philistins, et elle alla implorer le roi au sujet de sa maison et de son champ.

 

implorer le roi. La Sunamite fit appel au roi pour revendiquer ses droits de propriété dans un cadre juridique. En effet, en Israël, c’était lui l’arbitre ultime dans de tels cas. Par la providence divine, elle arriva juste au moment où Guéhazi racontait la résurrection de son fils par Élisée (v. #2R 8:5).

 

4  Le roi s’entretenait avec Guéhazi, serviteur de l’homme de Dieu, et il disait: Raconte-moi, je te prie, toutes les grandes choses qu’Élisée a faites.

5  Et pendant qu’il racontait au roi comment Élisée avait rendu la vie à un mort, la femme dont Élisée avait fait revivre le fils vint implorer le roi au sujet de sa maison et de son champ. Guéhazi dit : O roi, mon seigneur, voici la femme, et voici son fils qu’Élisée a fait revivre.

6  Le roi interrogea la femme, et elle lui fit le récit. Puis le roi lui donna un eunuque, auquel il dit : Fais restituer tout ce qui appartient à cette femme, avec tous les revenus du champ, depuis le jour où elle a quitté le pays jusqu’à maintenant.

 

restituer tout …  avec tous les revenus. Le verdict du roi rendait à la femme tout ce qu’elle possédait, y compris les bénéfices que ses terres avaient rapportés en son absence.

 

7 ¶  Élisée se rendit à Damas. Ben-Hadad, roi de Syrie, était malade ; et on l’avertit, en disant : L’homme de Dieu est arrivé ici.

 

Élisée se rendit à Damas. Il était inhabituel, pour un prophète, de visiter des capitales étrangères, mais ce n’était pas exclu (cf. #Jon 3:3). Élisée se rendit dans la capitale de la Syrie pour exécuter l’un des trois ordres que Dieu avait donnés à Élie à Horeb (#1R 19:15-16).

Ben-Hadad. Il mourut vers 841 av. J.-C., la même année que Joram, roi d’Israël (#2R 3:1), Joram, roi de Juda (#2R 8:17), et Achazia, lui aussi roi de Juda (#2R 8:25-26).

 

8  Le roi dit à Hazaël : Prends avec toi un présent, et va au-devant de l’homme de Dieu ; consulte par lui l’Éternel, en disant : Guérirai-je de cette maladie ?

 

Hazaël. Son nom signifiait « Dieu a vu » ou « celui que Dieu voit ». C’était un serviteur de Ben-Hadad, non un membre de la famille royale. Il est appelé « fils de personne » dans les textes assyriens, et sa généalogie n’y est pas mentionnée, car c’était un roturier.

 

9  Hazaël alla au-devant d’Élisée, prenant avec lui un présent, tout ce qu’il y avait de meilleur à Damas, la charge de quarante chameaux. Lorsqu’il fut arrivé, il se présenta à lui, et dit : Ton fils Ben-Hadad, roi de Syrie, m’envoie vers toi pour dire : Guérirai-je de cette maladie ?

 

tout ce qu’il y avait de meilleur à Damas. Damas faisait office de carrefour commercial entre l’Égypte, l’Asie Mineure et la Mésopotamie. Elle disposait des meilleurs produits du Proche-Orient antique. De toute évidence, Ben-Hadad pensait qu’un présent impressionnant influencerait la prédiction d’Élisée.

Ton fils. Ben-Hadad voulait se présenter au prophète avec l’humble respect d’un fils pour son père (cf. #2R 5:13 ; #2R 6:21).

 

10  Élisée lui répondit : Va, dis-lui : Tu guériras ! Mais l’Éternel m’a révélé qu’il mourra.

 

guériras …  mourra. Ben-Hadad voulait savoir s’il allait se remettre de sa maladie. Dans sa réponse, Élisée livra deux affirmations étroitement liées:

1° Ben-Hadad recouvrerait la santé, ce ne serait pas cette maladie qui provoquerait sa mort;

2° il mourrait, mais par un autre moyen.

 

11  L’homme de Dieu arrêta son regard sur Hazaël, et le fixa longtemps, puis il pleura.

 

il pleura. Élisée regarda fixement Hazaël parce qu’il avait reçu révélation de ce que ferait ce dernier. Il savait même qu’il tuerait Ben-Hadad (v. #2R 8:15). Hazaël fut mal à l’aise lorsqu’il se rendit compte qu’Élisée avait connaissance de son projet.

 

12  Hazaël dit : Pourquoi mon seigneur pleure-t-il ? Et Élisée répondit : Parce que je sais le mal que tu feras aux enfants d’Israël ; tu mettras le feu à leurs villes fortes, tu tueras avec l’épée leurs jeunes gens, tu écraseras leurs petits enfants, et tu fendras le ventre de leurs femmes enceintes.

 

le mal. Élisée fut profondément affligé lorsqu’il prit conscience des atrocités que Hazaël ferait subir à Israël. Les pratiques cruelles mentionnées ici étaient courantes, dans l’Antiquité, durant les guerres (#Ps 137:9 ; #Esa 13: 16 ; #Os 10:14 ; #Os 13: 16 ; #Am 1:13 ; #Na 3:10). Hazaël se révélerait effectivement, et de façon constante, un ennemi d’Israël (#2R 9:14-16 ; #2R 10:32 ; #2R 12:17-18 ; #2R 13: 3, #2R 13: 22).

 

13  Hazaël dit : Mais qu’est-ce que ton serviteur, ce chien, pour faire de si grandes choses ? Et Élisée dit : L’Éternel m’a révélé que tu seras roi de Syrie.

 

ton serviteur, ce chien. C’était une façon humiliante de se désigner. En utilisant cette expression, Hazaël cherchait à nier le fait qu’il aurait un jour le pouvoir de commettre de telles atrocités; il essayait de convaincre Élisée qu’il n’avait pas l’intention de s’emparer du trône de Syrie.

tu seras roi de Syrie. En réponse à l’autodénigrement, qui n’avait rien de sincère, de son interlocuteur, Élisée affirma que l’Éternel voulait voir Hazaël roi de Syrie (cf. #1R 19: 15).

 

14  Hazaël quitta Élisée, et revint auprès de son maître, qui lui dit : Que t’a dit Élisée ? Et il répondit : Il m’a dit : Tu guériras !

15  Le lendemain, Hazaël prit une couverture, qu’il plongea dans l’eau, et il l’étendit sur le visage du roi, qui mourut. Et Hazaël régna à sa place.

 

qui mourut. Hazaël infligea au roi une mort par suffocation.

Hazaël régna. Après la mort de Ben-Hadad, Hazaël s’empara du trône. Il régna de 841 à 801 environ av. J.-C., pendant les règnes de Joram, Jéhu et Joachaz en Israël, et d’Achazia, Athalie et Joas en Juda.

 

16 ¶  La cinquième année de Joram, fils d’Achab, roi d’Israël, Joram, fils de Josaphat, roi de Juda, régna.

 

cinquième année. Vers 848 av. J.-C., l’année où Josaphat, roi de Juda, mourut.

Joram. La graphie hébraïque de ce nom diffère quelque peu ici de celle utilisée précédemment (en #2R 1:17 ; #2R 3:1, #2R 3:6).

 

17  Il avait trente-deux ans lorsqu’il devint roi, et il régna huit ans à Jérusalem.

 

huit ans. De 848 à 841 av. J.-C. . Joram exerça la corégence avec son père Josaphat pendant ses quatre dernières années de règne, de 853 à 848 av. J.-C. Son homonyme devint roi d’Israël au cours de la deuxième année de cette corégence, en 852 av. J.-C. Joram régna seul sur Juda pendant huit ans, depuis la mort de son père et jusqu’en 841 av. J.-C. (cf. #2Ch 21: 15). C’est probablement pendant son règne qu’il faut situer le ministère prophétique d’Abdias.

 

18  Il marcha dans la voie des rois d’Israël, comme avait fait la maison d’Achab, car il avait pour femme une fille d’Achab, et il fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel.

 

comme avait fait la maison d’Achab. Joram autorisa officiellement le culte de Baal en Juda, suivant l’exemple d’Achab en Israël (#1R 16:31-33).

une fille d’Achab. Joram avait épousé Athalie, la fille d’Achab et de Jézabel (v. #2R 8:26). De même que Jézabel poussait Achab à faire ce qui était mal aux yeux de l’Éternel (#1R 21: 25), de même Athalie exerça une influence négative sur Joram. Ses actes de méchanceté sont rapportés en #2R 11:1-16 ; #2Ch 22:10-23: 15.

 

19  Mais l’Éternel ne voulut point détruire Juda, à cause de David, son serviteur, selon la promesse qu’il lui avait faite de lui donner toujours une lampe parmi ses fils.

20  De son temps, Édom se révolta contre l’autorité de Juda, et se donna un roi.

 

Édom se révolta. Édom avait été un vassal du royaume d’Israël avant le schisme, puis du royaume de Juda, et ce depuis le règne de David (#2S 8:13-14).

 

21  Joram passa à Tsaïr, avec tous ses chars ; s’étant levé de nuit, il battit les Édomites, qui l’entouraient et les chefs des chars, et le peuple s’enfuit dans ses tentes.

 

Tsaïr. Localisation incertaine.

 

22  La rébellion d’Édom contre l’autorité de Juda a duré jusqu’à ce jour. Libna se révolta aussi dans le même temps.

 

La rébellion d’Édom …  jusqu’à ce jour. Au cours du règne de Joram, Édom battit l’armée de Juda, s’empara de certains territoires limitrophes et se libéra de son joug. La reprise de leur souveraineté par les Édomites prouvait qu’aucun des rois de Juda mentionnés en 2 Rois n’était le Messie promis, puisque ce dernier devait « se rendre maître d’Édom » (#No 24: 18).

Libna. Ville située à la frontière avec la Philistie, à environ 32 km au sud-ouest de Jérusalem (#Jos 15: 42 ; #Jos 21: 13). La révolte de Libna était probablement liée à celle des Philistins et des Arabes, relatée en #2Ch 21:16-17.

 

23  Le reste des actions de Joram, et tout ce qu’il a fait, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda ?

24  Joram se coucha avec ses pères, et il fut enterré avec ses pères dans la ville de David. Et Achazia, son fils, régna à sa place.

25 ¶  La douzième année de Joram, fils d’Achab, roi d’Israël, Achazia, fils de Joram, roi de Juda, régna.

 

8:25-29

Le règne d’Achazia sur Juda (vers 841 av. J.-C.) ne doit pas être confondu avec celui de son homonyme, roi d’Israël (#1R 22: 52-2R 1:8).

 

26  Achazia avait vingt-deux ans lorsqu’il devint roi, et il régna un an à Jérusalem. Sa mère s’appelait Athalie, fille d’Omri, roi d’Israël.

 

vingt-deux. Même si, en #2Ch 22: 2, le texte hébreu porte « quarante-deux », le chiffre mentionné ici paraît juste.

27  Il marcha dans la voie de la maison d’Achab, et il fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, comme la maison d’Achab, car il était allié par mariage à la maison d’Achab.

 

dans la voie de la maison d’Achab. Comme son père Joram, Achazia continua à approuver officiellement le culte de Baal en Juda.

 

28  Il alla avec Joram, fils d’Achab, à la guerre contre Hazaël, roi de Syrie, à Ramoth en Galaad. Et les Syriens blessèrent Joram.

 

Ramoth en Galaad. Ramoth était une ville destinée aux Lévites, à l’est du Jourdain, en Galaad, à la frontière nord de Gad, la patrie de Jephthé (#Jug 11:34). C’était un centre administratif clé sous le règne de Salomon (#1R 4:13). Elle semble avoir fait partie des villes que Ben-Hadad aurait rendues à Israël (#1R 20: 34).

 

29  Le roi Joram s’en retourna pour se faire guérir à Jizreel des blessures que les Syriens lui avaient faites à Rama, lorsqu’il se battait contre Hazaël, roi de Syrie. Achazia, fils de Joram, roi de Juda, descendit pour voir Joram, fils d’Achab, à Jizreel, parce qu’il était malade.

 

descendit pour voir Joram. La visite d’Achazia à son confrère convalescent l’amena à Jizreel (ouest du Jourdain, sud-ouest du lac de Galilée) à l’époque même où Jéhu exterminait la famille d’Omri (voir #2R 9:21-29).

 

2 KINGS  08 : 1 to 29 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Elisha said to the woman whose son he had revived: "Arise, go, thou, and thy house, and dwell where thou mayst; For the LORD hath called famine, and hath come into the land for seven years.

 

8: 1-6

At what moment in the ministry of Elisha should this episode be located? The issue has been the subject of much debate between advocates of three positions.

(1) According to some, this encounter between the Sunamite, the king of Israel and Gehazi would have taken place towards the end of Joram's reign. (2: 8-5) with his leprosy (# 2R 5:27), and Joram would have liked to know what great deeds Elisha had accomplished, Personally witness the events reported in # 2R 6: 8-7: 19!

2. Since the King of Israel did not know the exploits of Elisha, others situate this encounter at the beginning of the reign of Jehu. However, there remain two problems: the leprosy of Geshazi and the fact that Jehu knew the prophecy of Elijah (# 2R 9: 36-37; # 2R 10:17) who had announced the ministry of Elisha (# 1R 19: 15-18).

3. The best explanation seems to be the following: the episode does not fit into a chronological sequence but presents a thematic link with the famine of 6: 24-7: 20. This encounter therefore took place earlier in the reign of Joram over Israel, but before the events reported in # 2R 5: 1-7: 20.

 

The famine ... for seven years. The ancient Near East experienced several seven-year famines (cf # Ge 41: 29-32). Since Sunamite had lived in a foreign country only as a temporary resident, his return within that period may have favored his claim to recover his property (see #Ex 21: 2; #Ex 23: 10-11; # Le 25 1-7; # 15: 1-6).

 

2 And the woman rose up, and did according to the word of the man of God: and she went away, she and her house, and sojourned seven years in the land of the Philistines.

 

Country of the Philistines. Area located in the south-west of Israel, along the Mediterranean coast, between two rivers: the Yargon to the north and the Besor to the south. The local character of this famine (it was raging in Israel only) showed that it was a curse, a punishment for the apostasy of the Israelites (see # 28: 38-40), who had disobeyed the Mosaic covenant.

 

3 At the end of the seven years the woman returned from the land of the Philistines, and went to implore the king concerning her house and field.

 

To implore the king. The Sunamite appealed to the king to claim his property rights in a legal framework. Indeed, in Israel, he was the ultimate arbiter in such cases. Through divine providence she arrived just at the moment when Geshazi related the resurrection of her son by Elisha (v. # 2R 8: 5).

 

4 And the king conversed with Gehazi, the servant of the man of God, and said, Tell me, I pray thee, all the great things which Elisha hath done.

5 And while he was telling the king how Elisha had restored the life of a dead man, the wife of whom Elisha had revived the son came to implore the king about his house and his field. And Gehazi said, O king, my lord, this is the woman, and this is her son whom Elisha has revived.

6 The king asked the woman, and she told him the story. Then the king gave him a eunuch, to whom he said, "Restore all that belongs to this woman, with all the income of the field, from the day she left the country until now."

 

Restore everything ... with all income. The verdict of the king restored to the woman all that she possessed, including the profits which her lands had yielded in her absence.

 

7 Elisha went to Damascus. Ben-Hadad, king of Syria, was sick; And warned him, saying, The man of God has come here.

 

Elisha went to Damascus. It was unusual for a prophet to visit foreign capitals, but it was not excluded (see #Jon 3: 3). Elisha went to the capital of Syria to carry out one of the three orders God had given Elias to Horeb (# 1R 19: 15-16).

Ben-Hadad. He died about 841 BC. (# 2R 3: 1), Joram king of Judah (# 2R 8:17), and Ahaziah, also king of Judah (# 2Res 8: 25-26).

 

8 And the king said unto Hazael, Take a present with thee, and go before the man of God; And consults with him the LORD, saying, Shall I recover from this disease?

 

Hazael. His name meant "God saw" or "the one God sees". He was a servant of Ben-Hadad, not a member of the royal family. He is called "son of a person" in the Assyrian texts, and his genealogy is not mentioned there, for he was a commoner.

 

9 Hazael went to meet Elisha, taking with him a present, all that was best in Damascus, the charge of forty camels. When he came, he came to him and said, "Your son Ben-Hadad, king of Syria, sends me to you to say," Will I recover from this illness? "

 

All the best in Damascus. Damascus served as a trading hub between Egypt, Asia Minor and Mesopotamia. It had the best products from the ancient Near East. Obviously Ben-Hadad thought that an impressive present would influence Elisha's prediction.

Your son. Ben-Hadad wanted to introduce himself to the prophet with the humble respect of a son for his father (cf # 2R 5:13; # 2R 6:21).

 

10 And Elisha said unto him, Go, say unto him, Thou shalt heal. But the LORD has revealed to me that he will die.

 

Cured ... will die. Ben-Hadad wanted to know if he was going to recover from his illness. In her answer, Elisée delivered two closely related statements:

1. Ben-Hadad would recover his health, it would not be this disease that would cause his death;

(2) he would die, but by another means.

 

11 The man of God looked at Hazael, and stared at him for a long time, and then wept.

 

he cried. Elisha looked fixedly at Hazael because he had received a revelation of what the latter would do. He even knew that he would kill Ben-Hadad (v. # 2R 8:15). Hazael was uncomfortable when he realized that Elisha was aware of his plan.

 

12 Hazael said, Why is my lord mourning? And Elisha said, Because I know the evil which thou shalt do unto the children of Israel; Thou shalt set fire to their fortified cities, thou shalt slay their young men with the sword, thou shalt crush their little ones, and thou shalt slash the bellies of their pregnant women.

 

the evil. Elisha was deeply grieved when he became aware of the atrocities that Hazael would inflict on Israel. The cruel practices mentioned here were common in antiquity during wars (#Ps 137: 9; #Esa 13:16; #Os 10:14; #Os 13:16; #Am 1:13; #Na 3 : 10). Hazael would indeed prove to be an enemy of Israel (# 2R 9: 14-16; # 2R 10:32; # 2R 12: 17-18; # 2R 13: 3; .

 

13 Hazael said, "But what is your servant, this dog, to do such great things? And Elisha said, The LORD hath revealed unto me that thou shalt be king over Syria.

 

Your servant, this dog. It was a humiliating way to identify yourself. By using this expression, Hazael sought to deny the fact that he would one day have the power to commit such atrocities; He tried to convince Elisha that he had no intention of seizing the throne of Syria.

Thou shalt be king over Syria. In response to the self-deprecating, self-deprecating, from his interlocutor Elisha asserted that the Lord wanted to see Hazael king of Syria (cf. # 1R 19:15).

 

14 And Hazael left Elisha, and came to his master, and said unto him, What said Elisha to thee? And he said, He said unto me, Thou shalt heal.

15 The next day Hazael took a blanket and plunged it into the water, and spread it over the face of the king, who died. And Hazael reigned in his stead.

 

Who died. Hazael inflicted on the king a death by suffocation.

Hazael reigned. After the death of Ben-Hadad, Hazael seized the throne. He reigned from about 841 to 801 BC. AD during the reigns of Joram, Jehu and Joachaz in Israel, and Ahaziah, Athaliah, and Joash in Judah.

 

16 And in the fifth year of Joram, the son of Ahab king of Israel, Jehoram the son of Jehoshaphat king of Judah reigned.

 

fifth year. About 848 av. AD, the year that Jehoshaphat king of Judah died.

Joram. The Hebrew script of this name differs somewhat here from that used previously (in # 2R 1:17; # 2R 3: 1, # 2R 3: 6).

 

17 He was thirty-two years old when he became king, and he reigned eight years in Jerusalem.

 

eight years. From 848 to 841 av. J.-C. Joram exercised coherence with his father Josaphat during his last four years of reign, from 853 to 848 BC. His namesake became king of Israel in the second year of this co-regency, in 852 BC. Joram reigned alone over Judah for eight years, from the death of his father until 841 BC. J.-C. (see # 2Ch 21:15). It is probably during his reign that we must situate the prophetic ministry of Obadiah.

 

18 He walked in the way of the kings of Israel, as the house of Ahab did; for he had a daughter of Ahab for his wife, and did evil in the sight of the LORD.

 

As the house of Ahab did. Joram officially authorized the worship of Baal in Judah, following the example of Ahab in Israel (# 1R 16: 31-33).

A daughter of Ahab. Joram had married Athaliah, the daughter of Ahab and Jezebel (v. # 2R 8:26). Just as Jezebel urged Ahab to do what was evil in the eyes of the Lord (# 1R 21:25), so did Athalia have a negative influence on Joram. His acts of wickedness are reported in # 2R 11: 1-16; # 2Ch 22: 10-23: 15.

 

19 But the LORD would not destroy Judah because of David his servant, according to his promise that he should give him a lamp among his sons.

20 In his days Edom rebelled against the authority of Judah, and gave himself a king.

20 In his days Edom rebelled against the authority of Judah, and gave himself a king.

 

Edom revolted. Edom had been a vassal of the kingdom of Israel before the schism, then of the kingdom of Judah, since the reign of David (# 2S 8: 13-14).

 

21 And Joram went over to Zair with all his chariots; Having risen by night, he defeated the Edomites, who surrounded him, and the captains of the chariots, and the people fled into his tents.

 

Tsair. Uncertain location.

 

22 The rebellion of Edom against the authority of Judah lasted until this day. Libna also revolted at the same time.

 

The rebellion of Edom ... until this day. During the reign of Joram, Edom defeated the army of Judah, took possession of certain adjoining territories, and liberated itself from its yoke. The resumption of their sovereignty by the Edomites proved that none of the kings of Judah mentioned in 2 Kings was the promised Messiah, since the latter was to "make himself master of Edom" (# 24: 18).

Libna. City located on the border with Philistia, about 32 km south-west of Jerusalem (#Jos 15:42; #Jos 21:13). The revolt of Libna was probably related to that of the Philistines and Arabs, reported in # 2Ch 21: 16-17.

 

23 And the rest of the acts of Joram, and all that he did, are they not written in the book of the chronicles of the kings of Judah?

24 And Joram slept with his fathers, and was buried with his fathers in the city of David. And Ahaziah his son reigned in his stead.

25 And in the twelfth year of Joram the son of Ahab king of Israel, Ahaziah the son of Joram king of Judah reigned.

 

8: 25-29

The reign of Ahaziah over Judah (c. 841 BC) should not be confused with that of his homonym, King of Israel (# 1R 22: 52-2R 1: 8).

 

26 Ahaziah was twenty-two years old when he became king, and he reigned a year in Jerusalem. His mother's name was Athaliah, daughter of Omri king of Israel.

 

twenty two. Even if, in # 2Ch 22: 2, the Hebrew text bears "forty-two", the figure mentioned here seems right.

27 And he walked in the way of the house of Ahab, and did evil in the sight of the LORD, as the house of Ahab: for he was married to the house of Ahab.

 

In the way of the house of Ahab. Like his father Joram, Ahaziah continued officially to approve the worship of Baal in Judah.

 

28 And he went with Jehoram the son of Ahab to war against Hazael king of Syria at Ramoth-gilead. And the Syrians wounded Joram.

 

Ramoth in Gilead. Ramoth was a city intended for the Levites, east of the Jordan, in Gilead, on the northern border of Gad, the homeland of Jephthah (Jn. 11:34). It was a key administrative center during the reign of Solomon (# 1R 4:13). It seems to have been part of the cities Ben-Hadad returned to Israel (# 1R 20:34).

 

29 And king Joram returned to be healed in Jezreel of the wounds that the Syrians had done to him in Ramah, when he fought against Hazael king of Syria. And Ahaziah the son of Jehoram king of Judah went down to see Joram the son of Ahab in Jezreel, because he was sick.

 

Went down to see Joram. Ahazia's visit to his convalescent brother took him to Jizreel (western Jordan, southwest of Lake Galilee) at the time when Jehu was exterminating the family of Omri (see # 2R 9: 21-29) .

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/