2 ROIS 10 : 1 à 36 *** + 2 KINGS 10 : 1 to 36 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

08/02/2017 06:37

2 ROIS  10 : 1 à 36 *** +
 

1 ¶  Il y avait dans Samarie soixante-dix fils d’Achab. Jéhu écrivit des lettres qu’il envoya à Samarie aux chefs de Jizreel, aux anciens, et aux gouverneurs des enfants d’Achab. Il y était dit:

 

soixante-dix fils. Il s’agissait des descendants de sexe masculin d’Achab, à la fois ses fils et ses petits-fils. Achab avait de nombreuses femmes (#1R 20: 5), et donc beaucoup de descendants. Puisque des parents survivants pouvaient venger un mort en tuant la personne responsable du meurtre (cf. #No 35:12), la vie de Jéhu serait en danger aussi longtemps que ces hommes vivraient.

Samarie. Les survivants de la famille d’Achab vivaient dans la capitale du royaume du nord, située à environ 40 km au sud de la ville de Jizreel.

chefs …  anciens …  gouverneurs. Jéhu envoya un message identique (vv. #2R 10:2-3) aux fonctionnaires royaux, qui avaient probablement fui de Jizreel à Samarie, aux chefs des tribus d’Israël et aux hommes qui étaient responsables de la garde et de l’éducation des enfants du roi.

 

2  Maintenant, quand cette lettre vous sera parvenue, puisque vous avez avec vous les fils de votre maître, avec vous les chars et les chevaux, une ville forte et les armes, — 

3  voyez lequel des fils de votre maître est le meilleur et convient le mieux, mettez-le sur le trône de son père, et combattez pour la maison de votre maître !

 

combattez pour la maison de votre maître. Conscient de la rivalité potentielle entre la famille d’Achab et lui, Jéhu demanda aux fonctionnaires de l’ancien roi de lutter pour perpétuer la dynastie de leur maître ou de choisir un de ses descendants apte à se mesurer à lui au combat, afin de déterminer laquelle des deux familles devait régner sur Israël (cf. #1S 17:8-9 ; #2S 2:9).

 

4  Ils eurent une très grande peur, et ils dirent : Voici, deux rois n’ont pu lui résister ; comment résisterions-nous ?

5  Et le chef de la maison, le chef de la ville, les anciens, et les gouverneurs des enfants, envoyèrent dire à Jéhu : Nous sommes tes serviteurs, et nous ferons tout ce que tu nous diras ; nous n’établirons personne roi, fais ce qui te semble bon.

 

le chef de la maison …  ville. Respectivement l’administrateur du palais et le gouverneur de la ville, qui en commandait probablement les effectifs militaires.

Nous sommes tes serviteurs. Ces fonctionnaires et chefs firent défection à la dynastie d’Omri pour prêter allégeance à celle de Jéhu.

 

6  Jéhu leur écrivit une seconde lettre où il était dit : Si vous êtes à moi et si vous obéissez à ma voix, prenez les têtes de ces hommes, fils de votre maître, et venez auprès de moi demain à cette heure, à Jizreel. Or les soixante-dix fils du roi étaient chez les grands de la ville, qui les élevaient.

 

les têtes de ces hommes. En signe tangible de leur soumission, Jéhu exigea des fonctionnaires qu’ils décapitent tous les descendants de sexe masculin d’Achab et apportent leurs têtes à Jizreel pour le lendemain.

 

7  Quand la lettre leur fut parvenue, ils prirent les fils du roi, et ils égorgèrent ces soixante-dix hommes ; puis ils mirent leurs têtes dans des corbeilles, et les envoyèrent à Jéhu, à Jizreel.

 

têtes dans des corbeilles. Effrayés, les fonctionnaires obéirent à Jéhu en décapitant les descendants mâles d’Achab. Cependant, ils ne se rendirent pas personnellement chez le nouveau roi, craignant probablement un sort similaire.

 

8  Le messager vint l’en informer, en disant : Ils ont apporté les têtes des fils du roi. Et il dit : Mettez-les en deux tas à l’entrée de la porte, jusqu’au matin.

 

deux tas. La pratique consistant à exposer les têtes d’adversaires défaits à la porte de la ville était courante dans le Proche-Orient ancien, surtout chez les Assyriens. L’objectif était dissuasif: il devait empêcher toute tentative de rébellion.

 

9  Le matin, il sortit ; et se présentant à tout le peuple, il dit : Vous êtes justes ! voici, moi, j’ai conspiré contre mon maître et je l’ai tué ; mais qui a frappé tous ceux-ci ?

 

j’ai conspiré …  tué. Allusion à la manière dont il avait tué Joram (#2R 9:14-24).

 

10  Sachez donc qu’il ne tombera rien à terre de la parole de l’Éternel, de la parole que l’Éternel a prononcée contre la maison d’Achab ; l’Éternel accomplit ce qu’il a déclaré par son serviteur Élie.

 

parole de l’Éternel. Dieu avait annoncé, par l’intermédiaire d’Élie, l’anéantissement de la famille d’Achab (#1R 21:17-24).

 

11  Et Jéhu frappa tous ceux qui restaient de la maison d’Achab à Jizreel, tous ses grands, ses familiers et ses ministres, sans en laisser échapper un seul.

 

Jéhu frappa tous. Jéhu alla au-delà du mandat divin en exécutant tous les fonctionnaires d’Achab. Dieu condamnerait, plus tard, sa famille à cause de ce geste (cf. #Os 1:4).

 

12  Puis il se leva, et partit pour aller à Samarie. Arrivé à une maison de réunion des bergers, sur le chemin,

13  Jéhu trouva les frères d’Achazia, roi de Juda, et il dit : Qui êtes-vous ? Ils répondirent : Nous sommes les frères d’Achazia, et nous descendons pour saluer les fils du roi et les fils de la reine.

 

frères d’Achazia. Puisque les frères d’Achazia, le roi de Juda assassiné (#2R 9:27-29), avaient été tués par les Philistins (#2Ch 21: 17), le mot doit être pris dans un sens plus large. Il devait s’agir de parents plus éloignés, par exemple, des neveux et cousins.

 

14  Jéhu dit : Saisissez-les vivants. Et ils les saisirent vivants, et les égorgèrent au nombre de quarante-deux, à la citerne de la maison de réunion ; Jéhu n’en laissa échapper aucun.

 

Jéhu massacra ces hommes pour éviter qu’ils n’aillent renforcer les rangs de ceux qui restaient loyaux à la famille d’Achab.

 

15 ¶  Étant parti de là, il rencontra Jonadab, fils de Récab, qui venait au-devant de lui. Il le salua, et lui dit: Ton cœur est-il sincère, comme mon cœur l’est envers le tien ? Et Jonadab répondit: Il l’est. S’il l’est, répliqua Jéhu, donne-moi ta main. Jonadab lui donna la main. Et Jéhu le fit monter auprès de lui dans son char,

 

Jonadab, fils de Récab. Disciple fidèle de l’Éternel et observateur scrupuleux de la loi mosaïque, cet homme menait une vie d’austérité et d’abstinence. Selon #Jér 35:1-16, les Récabites ne faisaient aucune culture et ne buvaient pas de vin. En acceptant de serrer la main de Jéhu, cet homme l’assurait de son soutien.

 

16  et dit : Viens avec moi, et tu verras mon zèle pour l’Éternel. Il l’emmena ainsi dans son char.

17  Lorsque Jéhu fut arrivé à Samarie, il frappa tous ceux qui restaient d’Achab à Samarie, et il les détruisit entièrement, selon la parole que l’Éternel avait dite à Elie.

18  Puis il assembla tout le peuple, et leur dit : Achab a peu servi Baal, Jéhu le servira beaucoup.

 

10:18-19

Achab a peu servi Baal, Jéhu le servira beaucoup. Dans ce qui correspondait en réalité à une ruse (v. #2R 10:19), Jéhu promit de surpasser la consécration d’Achab à Baal. La population de Samarie put penser qu’il entreprenait une réforme militaire, et non religieuse, et qu’il recherchait la bénédiction de Baal sur son règne (v. #2R 10:20).

 

19  Maintenant convoquez auprès de moi tous les prophètes de Baal, tous ses serviteurs et tous ses prêtres, sans qu’il en manque un seul, car je veux offrir un grand sacrifice à Baal: quiconque manquera ne vivra pas. Jéhu agissait avec ruse, pour faire périr les serviteurs de Baal.

20  Il dit : Publiez une fête en l’honneur de Baal. Et ils la publièrent.

21  Il envoya des messagers dans tout Israël ; et tous les serviteurs de Baal arrivèrent, il n’y en eut pas un qui ne vînt ; ils entrèrent dans la maison de Baal, et la maison de Baal fut remplie d’un bout à l’autre.

 

maison de Baal. C’était Achab qui avait construit ce centre cultuel idolâtrique à Samarie (#1R 16: 32). Tous les adorateurs de Baal purent pénétrer dans l’édifice, car le nombre d’adeptes de ce culte avait diminué, du fait de l’influence d’Elie et d’Élisée mais aussi du fait de l’abandon et de l’interruption des cérémonies sous Joram.

 

22  Jéhu dit à celui qui avait la garde du vestiaire: Sors des vêtements pour tous les serviteurs de Baal. Et cet homme sortit des vêtements pour eux.

23  Alors Jéhu vint à la maison de Baal avec Jonadab, fils de Récab, et il dit aux serviteurs de Baal : Cherchez et regardez, afin qu’il n’y ait pas ici des serviteurs de l’Éternel, mais qu’il y ait seulement des serviteurs de Baal.

24  Et ils entrèrent pour offrir des sacrifices et des holocaustes. Jéhu avait placé dehors quatre-vingts hommes, en leur disant : Celui qui laissera échapper quelqu’un des hommes que je remets entre vos mains, sa vie répondra de la sienne.

25  Lorsqu’on eut achevé d’offrir les holocaustes, Jéhu dit aux coureurs et aux officiers : Entrez, frappez-les, que pas un ne sorte. Et ils les frappèrent du tranchant de l’épée. Les coureurs et les officiers les jetèrent là, et ils allèrent jusqu’à la ville de la maison de Baal.

26  Ils tirèrent dehors les statues de la maison de Baal, et les brûlèrent.

 

statues. C’était des idoles en bois, distinctes de la statue principale de Baal (v. #2R 10:27).

 

27  Ils renversèrent la statue de Baal, ils renversèrent aussi la maison de Baal, et ils en firent un cloaque, qui a subsisté jusqu’à ce jour.

 

un cloaque. Cette profanation du site découragerait toute reconstruction du temple de Baal.

 

28  Jéhu extermina Baal du milieu d’Israël ;

 

extermina Baal du milieu d’Israël. Jéhu débarrassa le royaume du nord d’un culte qui avait auparavant bénéficié de l’approbation royale. Ses motivations n’avaient cependant rien de spirituel ni de pieux: il agit ainsi parce qu’il considérait le culte de Baal trop étroitement associé à la dynastie et à l’influence d’Achab. L’anéantir lui permettrait, pensait-il, de tuer les derniers partisans d’Achab et de se concilier les adorateurs du vrai Dieu. Jonadab approuva les plans de Jéhu parce qu’il en ignorait les motifs.

 

29 ¶  mais il ne se détourna point des péchés de Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël, il n’abandonna point les veaux d’or qui étaient à Béthel et à Dan.

 

péchés de Jéroboam. En dépit de ses mesures contre le culte de Baal, Jéhu accorda son approbation officielle aux pratiques idolâtriques introduites dans le royaume du nord par Jéroboam Ier (cf. #1R 12:28-33).

 

30  L’Éternel dit à Jéhu : Parce que tu as bien exécuté ce qui était droit à mes yeux, et que tu as fait à la maison d’Achab tout ce qui était conforme à ma volonté, tes fils jusqu’à la quatrième génération seront assis sur le trône d’Israël.

31  Toutefois Jéhu ne prit point garde à marcher de tout son cœur dans la loi de l’Éternel, le Dieu d’Israël ; il ne se détourna point des péchés que Jéroboam avait fait commettre à Israël.

32  Dans ce temps-là, l’Éternel commença à entamer le territoire d’Israël ; et Hazaël les battit sur toute la frontière d’Israël.

33  Depuis le Jourdain, vers le soleil levant, il battit tout le pays de Galaad, les Gadites, les Rubénites et les Manassites, depuis Aroër sur le torrent de l’Arnon jusqu’à Galaad et à Basan.

 

Depuis le Jourdain, vers le soleil levant. Puisque Jéhu ne parvint pas à obéir pleinement à sa loi (v. #2R 10:31), l’Éternel le punit en donnant à la Syrie la partie d’Israël située sur la rive orientale du Jourdain. C’était la région occupée par les tribus de Gad et de Ruben et par la demi-tribu de Manassé (#No 32:1-42).

 

34  Le reste des actions de Jéhu, tout ce qu’il a fait, et tous ses exploits, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël ?

35  Jéhu se coucha avec ses pères, et on l’enterra à Samarie. Et Joachaz, son fils, régna à sa place.

36  Jéhu avait régné vingt-huit ans sur Israël à Samarie.

 

vingt-huit ans. De 841 à 814 av. J.-C.

 

                          

2 KINGS  10 : 1 to 36 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 In Samaria there were seventy sons of Ahab. And Jehu wrote letters unto Samaria to the princes of Jezreel, and to the elders, and to the governors of the sons of Ahab. It stated:

 

Seventy sons. These were the male descendants of Ahab, both his sons and grandsons. Ahab had many women (# 1R 20: 5), and therefore many descendants. Since surviving relatives could avenge a death by killing the person responsible for the murder (cf # 35:12), Jehu's life would be in danger as long as these men lived.

Samaria. The survivors of the Ahab family lived in the capital of the northern kingdom, about 40 km south of the town of Jizreel.

Chiefs ... old ... governors. Jehu sent an identical message (vv. 2R 10: 2-3) to the royal officials, who had probably fled from Jizreel to Samaria, to the chiefs of the tribes of Israel, and to the men who were responsible for guardianship and education Of the king's children.

 

2 Now when this letter is come to you, since you have with you the sons of your master, with you chariots and horses, a strong city and arms,

3 See which of your master's sons is the best and best, put him on the throne of his father, and fight for your master's house!

 

Fight for your master's house. Aware of the potential rivalry between the Ahab family and himself, Jehu asked the officials of the former king to fight to perpetuate the dynasty of their master or to choose one of his descendants able to compete against him in order to Determining which of the two families should reign over Israel (see # 1S 17: 8-9; # 2S 2: 9).

 

4 They were greatly afraid, and said, Behold, two kings have not been able to resist him; How would we resist?

5 And the chief of the house, and the chief of the city, and the elders, and the governors of the children, sent to Jehu, saying, We are thy servants, and we will do all that thou shalt say unto us; We will not establish a king, do what seems good to you.

 

The head of the house ... town. Respectively the administrator of the palace and the governor of the city, who probably commanded the military.

We are your servants. These officials and chiefs defected to the dynasty of Omri to lend allegiance to that of Jehu.

 

6 And Jehu wrote unto them a second letter, saying, If ye be mine, and obey my voice, take the heads of these men your master's sons, and come to me to-morrow at this hour in Jezreel. Now the seventy sons of the king were with the great men of the city, who brought them up.

 

The heads of these men. As a tangible sign of their submission, Jehu demanded that they decapitate all the male descendants of Ahab and bring their heads to Jizreel for the next day.

 

7 When the letter came to them, they took the king's sons, and they slew those seventy men; Then they put their heads in baskets, and sent them to Jehu in Jezreel.

 

Heads in baskets. Frightened, the officials obeyed Jehu by decapitating the male descendants of Ahab. However, they did not personally visit the new king, probably fearing a similar fate.

 

8 And the messenger came and told him, saying, They brought the heads of the king's sons. And he said, Put them in two heaps at the doorway until the morning.

 

Two heaps. The practice of exposing the heads of defeated opponents to the gate of the city was common in the ancient Near East, especially among the Assyrians. The objective was a deterrent: it had to prevent any attempt at rebellion.

 

9 In the morning he went out; And presenting himself to all the people, he said, "You are righteous! Behold, I have conspired against my master, and slew him; But who has struck all these?

 

I conspired ... killed. An allusion to the way he had killed Joram (# 2R 9: 14-24).

 

10 Know, then, that nothing shall fall to the ground of the word of the LORD, of the word which the LORD hath spoken against the house of Ahab; The Lord fulfills what he has declared by his servant Elijah.

 

The word of the LORD. God had announced, through Elijah, the annihilation of the family of Ahab (# 1R 21: 17-24).

 

11 And Jehu smote all that remained of the house of Ahab in Jezreel, all his princes, and his household, and his ministers, without letting one escape.

 

Jehu struck all. Jehu went beyond the divine mandate by performing all the officials of Ahab. God would later condemn his family because of this gesture (cf #Os 1: 4).

 

12 And he arose, and went to Samaria. Arrived at a meeting house of the shepherds, on the way,

13 And Jehu found the brothers of Ahaziah king of Judah, and said, Who are you? And they said, We are the brethren of Ahaziah, and we go down to greet the sons of the king and the sons of the queen.

 

Brothers of Ahaziah. Since the brothers of Ahaziah, the murdered king of Judah (# 2Rs 9: 27-29), had been killed by the Philistines (# 2Ch 21:17), the word must be taken in a broader sense. They had to be more distant relatives, for example, nephews and cousins.

 

14 Jehu said, Seize them alive. And they seized them alive, and killed them to the number of forty-two, to the cistern of the house of reunion; Jehu did not let any of them escape.

 

Jehu massacred these men to prevent them from reinforcing the ranks of those who remained loyal to the family of Ahab.

 

15 ¶ And when he had gone from there, he met Jonadab the son of Rechab, who was coming to meet him. He greeted him, and said to him, "Is your heart sincere, as my heart is to yours?" And Jonadab said, He is. If he is, replied Jehu, give me your hand. Jonadab gave him his hand. And Jehu caused him to come up to him in his chariot,

 

Jonadab son of Rechab. A faithful disciple of the Eternal and a scrupulous observer of the Mosaic law, this man led a life of austerity and abstinence. According to # Jer 35: 1-16, the Rechabites did not cultivate and did not drink wine. By accepting to shake Jehu's hand, the man assured him of his support.

 

16 And said, Come with me, and you shall see my zeal for the LORD. He took her in his chariot.

17 And it came to pass, when Jehu had come to Samaria, that he smote all that were left of Ahab in Samaria, and destroyed them all, according to the word which the LORD spake unto Elijah.

18 Then he assembled all the people, and said unto them, Ahab served little Baal, and Jehu served him well.

 

10: 18-19

Ahab served little Baal, and Jehu served him well. In what was actually a trick (v. # 2R 10:19), Jehu promised to surpass the consecration of Ahab to Baal. The people of Samaria could think that he was undertaking a military reform, not a religious one, and that he was seeking Baal's blessing on his reign (v. # 2R 10:20).

 

19 Now summon to me all the prophets of Baal, all his servants, and all his priests, without a single one, for I will offer a great sacrifice unto Baal: whosoever shall fail shall not live. Jehu acted with cunning to destroy the servants of Baal.

20 He said, Publish a feast in honor of Baal. And they published it.

21 He sent messengers to all Israel; And all the servants of Baal came, and there was none that came not; They entered the house of Baal, and the house of Baal was filled from one end to the other.

 

House of Baal. It was Ahab who had built this idolatrous worship center in Samaria (# 1R 16:32). All the Baal adorers were able to enter the building because the number of followers of this cult had decreased, due to the influence of Elijah and Elisha, but also because of the abandonment and interruption Of the ceremonies under Joram.

 

22 And Jehu said unto the keeper of the cloak-room, Out garments for all the servants of Baal. And this man took clothes for them.

23 Then Jehu came to the house of Baal with Jonadab the son of Rechab, and said to the servants of Baal, Seek and look, that there may not be servants of Jehovah here; Have only the servants of Baal.

24 And they went in to offer sacrifices and burnt offerings. Jehu had put out eighty men, saying to them, "Whosoever shall let any of the men whom I put into your hand escape, his life shall answer for his."

25 And it came to pass, when they had finished offering the burnt offerings, that Jehu said to the runners and to the officers, Enter, and strike them, that not one should go out. And they smote them with the edge of the sword. The riders and officers threw them there, and went as far as the city of the house of Baal.

26 And they drew out the statues of the house of Baal, and burnt them.

 

Statues. They were wooden idols, distinct from the main statue of Baal (see # 2R 10:27).

 

27 And they overthrew the statue of Baal, and overthrew the house of Baal, and made it a sluice, which hath remained unto this day.

 

A cloaca. This desecration of the site would discourage any reconstruction of the temple of Baal.

 

28 And Jehu cut off Baal out of the midst of Israel;

 

Exterminated Baal from the midst of Israel. Jehu cleared the northern kingdom of a cult that had previously benefited from royal approval. His motivations, however, were neither spiritual nor religious: he did so because he considered the worship of Baal too closely associated with the dynasty and influence of Ahab. To destroy him would allow him, he thought, to kill the last followers of Ahab and to conciliate the worshipers of the true God. Jonadab approved of Jehu's plans because he did not know the motives.

29 ¶ But he did not turn away from the sins of Jeroboam the son of Nebat, who made Israel to sin, and did not forsake the golden calves that were in Bethel and Dan.

 

Sins of Jeroboam. In spite of his measures against the worship of Baal, Jehu granted his official approval to the idolatrous practices introduced into the kingdom of the north by Jeroboam I (cf # 1R 12: 28-33).

 

30 And the LORD said unto Jehu, Because thou hast well done what was right in my sight, and hast done unto the house of Ahab all that was in accordance with my will, thy sons unto the fourth generation Will be seated on the throne of Israel.

31 Nevertheless Jehu was not careful to walk with all his heart in the law of Jehovah, the God of Israel; He did not turn away from the sins that Jeroboam had caused Israel to commit.

32 At that time the LORD began to break into the land of Israel; And Hazael smote them all over the border of Israel.

33 And from the Jordan to the rising sun he beat all the land of Gilead, and the Gadites, and the Reubenites, and the Manassites, from Aroer on the brook of Arnon unto Gilead and Bashan.

 

From the Jordan to the rising sun. Since Jehu could not fully obey his law (v. # 2R 10:31), the Lord punished him by giving Syria the part of Israel on the eastern bank of the Jordan. It was the region occupied by the tribes of Gad and Reuben and by the half tribe of Manasseh (Num. 32: 1-42).

 

34 The rest of the acts of Jehu, and all that he did, and all his deeds, are they not written in the book of the chronicles of the kings of Israel?

35 And Jehu slept with his fathers, and they buried him in Samaria. And Joachaz his son reigned in his stead.

36 Jehu had reigned twenty-eight years over Israel in Samaria.

 

twenty eight years old. From 841 to 814 av. J.-C.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/