2 SAMUEL 07 : 1 à 29 *** + 2 SAMUEL 07 : 1 to 29 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

30/08/2016 10:16

2 SAMUEL 07 : 1 à 29 *** +
 

1 ¶  Lorsque le roi habita dans sa maison, et que l’Éternel lui eut donné du repos, après l’avoir délivré de tous les ennemis qui l’entouraient,

 

habita dans sa maison. Voir #2S 5:11. Le palais de David fut construit avec l’aide du roi de Tyr. Puisque Hiram ne devint roi que vers 980 av. J.-C., les événements rapportés dans ce ch. durent se produire dans la dernière décennie du règne de David.

délivré de tous les ennemis. David avait conquis toutes les nations autour d’Israël. Voir #2S 8:1-14 pour les détails précédant, d’un point de vue chronologique, ce ch. #2S 7.

7:1-17 Voir #1Ch 17:1-15. Ces vv. relatent la conclusion de l’alliance davidique, la promesse inconditionnelle faite par Dieu à David et à sa postérité. Le terme d’alliance n’apparaît que plus tard, mais c’est bien de cela qu’il s’agit ici (#2S 23:5). C’est une clé importante pour comprendre le serment irrévocable de Dieu d’accorder pour toujours à David un roi issu de sa lignée (v. #2S 7:16). On estime que plus de 40 passages bibliques sont directement liés à ces vv. (cf. #Ps 89 ; #Ps 110 ; #Ps 132), de sorte que ce texte constitue l’un des sommets de l’A.T. Son accomplissement ultime se situe, selon mon interprétation, lors de la seconde venue de Christ et de l’établissement de son royaume millénaire sur la terre (cf. #Ez 37 ; #Za 14 ; #Ap 19). C’est la quatrième des cinq alliances irrévocables et inconditionnelles conclues par Dieu. Les trois premières sont

1° l’alliance noachique (#Ge 9:8-17),

2° l’alliance abrahamique (#Ge 15:12-21) et

3° l’alliance lévitique ou sacerdotale (#No 3:1-18 ; #No 18:1-20 ; #No 25:10-13).

La nouvelle alliance, celle qui offre effectivement la rédemption, devait être révélée, plus tard, par Jérémie (#Jér 31:31-34) et accomplie par la mort et la résurrection de Jésus-Christ.

 

2  il dit à Nathan le prophète : Vois donc ! j’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite au milieu d’une tente.

 

Nathan. Mentionné ici pour la première fois, Nathan devait jouer un rôle important, au ch. #2S 12 en confrontant David à son péché, et en #1R 1 en empêchant Adonija de s’emparer du trône à la place de Salomon.

au milieu d’une tente. Dans l’attente d’un édifice permanent, David avait fait ériger une tente pour l’arche de l’alliance. Le #Ps 30 pourrait renvoyer à cette tente ou à la propre maison de David (#2S 5:11-12).

 

3  Nathan répondit au roi : Va, fais tout ce que tu as dans le cœur, car l’Éternel est avec toi.

 

Va, fais. Le prophète encouragea David à poursuivre le noble projet qu’il avait en tête et l’assura de la bénédiction divine. Cependant, aucun des deux n’avait consulté le Seigneur.

 

4 ¶  La nuit suivante, la parole de l’Éternel fut adressée à Nathan:

 

7:4-16 L’Éternel révéla sa volonté à Nathan afin de réorienter les pensées, qui n’étaient qu’humaines malgré leur noblesse, du roi.

 

5  Va dire à mon serviteur David: Ainsi parle l’Éternel : Est-ce toi qui me bâtirais une maison pour que j’en fasse ma demeure ?

 

Est-ce toi qui me bâtirais une maison. Les vv. #2S 7:5-7 sont encadrés de deux questions posées par l’Éternel, toutes deux se rapportant à l’édification d’un temple en son honneur. La première question appelait une réponse négative (voir #1Ch 17: 4). Selon #1Ch 22: 8 ; #1Ch 28:3, Dieu ne choisit pas David pour cette construction parce que c’était un homme de guerre, qui avait versé beaucoup de sang.

 

6  Mais je n’ai point habité dans une maison depuis le jour où j’ai fait monter les enfants d’Israël hors d’Égypte jusqu’à ce jour ; j’ai voyagé sous une tente et dans un tabernacle.

7  Partout où j’ai marché avec tous les enfants d’Israël, ai-je dit un mot à quelqu’une des tribus d’Israël à qui j’avais ordonné de paître mon peuple d’Israël, ai-je dit : Pourquoi ne me bâtissez-vous pas une maison de cèdre ?

 

Pourquoi ne me bâtissez-vous pas une maison. La seconde question relative à l’édification d’un temple appelait, comme la première (voir le v. 5), une réponse négative. Ainsi, contrairement aux intentions et suppositions des deux hommes, Dieu ne voulait pas d’un temple à ce moment-là, et il ne voulait pas que ce soit David qui le construise.

 

8  Maintenant tu diras à mon serviteur David: Ainsi parle l’Éternel des armées : Je t’ai pris au pâturage, derrière les brebis, pour que tu fusses chef sur mon peuple, sur Israël ;

 

7:8-16

ton nom grand. Ces vv. contiennent les promesses de l’Éternel à David. Les vv. 8-11a citent celles qui devaient se réaliser pendant la vie de David, les vv. 11b-16 celles qui devaient s’accomplir après sa mort. Pendant la vie de David, l’Éternel:

1° donna un « grand nom » à David  

2° accorda une « demeure » à Israël;

3° donna à David du « repos » en le délivrant de tous ses ennemis.

 

Après la mort de David, l’Éternel allait donner à David:

1° un fils pour lui succéder sur le trône national, un fils que l’Éternel surveilla comme un père, le punissant en cas de besoin (Salomon);

2° un Fils destiné à régner sur un royaume éternel (le Messie).

 

Cette prophétie renvoyait, de façon immédiate, à Salomon et au règne temporel de la famille de David sur Israël. Mais, dans un sens plus large et plus sublime, elle renvoyait à un Fils de David plus grand et d’une autre nature, Jésus-Christ (cf. #Hé 1:8).

 

9  j’ai été avec toi partout où tu as marché, j’ai exterminé tous tes ennemis devant toi, et j’ai rendu ton nom grand comme le nom des grands qui sont sur la terre ;

10  j’ai donné une demeure à mon peuple, à Israël, et je l’ai planté pour qu’il y soit fixé et ne soit plus agité, pour que les méchants ne l’oppriment plus comme auparavant

11  et comme à l’époque où j’avais établi des juges sur mon peuple d’Israël. Je t’ai accordé du repos en te délivrant de tous tes ennemis. Et l’Éternel t’annonce qu’il te créera une maison.

 

l’Éternel …  te créera une maison. Alors que David désirait construire une « maison » pour l’Éternel, c’est-à-dire un temple, c’était l’Éternel qui s’engageait à lui construire une « maison », c’est-à-dire une dynastie.

 

12  Quand tes jours seront accomplis et que tu seras couché avec tes pères, j’élèverai ta postérité après toi, celui qui sera sorti de tes entrailles, et j’affermirai son règne.

 

ta postérité. Selon le reste de l’Écriture, c’était le Messie à venir qui devait instaurer ce royaume éternel de David (voir #Esa 9:5-6 ; #Lu 1:32-33).

 

13  Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, et j’affermirai pour toujours le trône de son royaume.

14  Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils. S’il fait le mal, je le châtierai avec la verge des hommes et avec les coups des enfants des hommes ;

 

pour lui un père …  pour moi un fils. Ces paroles sont directement appliquées à Jésus le Messie en #Hé 1:5. Puisque, dans la pensée sémitique, le fils possédait le caractère du père, cela signifiait que la postérité à venir de David serait de la même essence que Dieu. Tel est le thème principal de l’Évangile de Jean (voir l’introduction à Jean {==> "Jn 1:1"} https://www.chercherjesus-christ.com/news/l-evangile-selon-jean/ ): Jésus-Christ est Dieu incarné.

S’il fait le mal. Comme un père humain corrige ses fils, de même l’Éternel s’engageait à corriger la postérité de David en cas de faute. Cela concernait les rois antérieurs à la venue du Messie (tout roi de la dynastie davidique à partir de Salomon) qui seraient, comme David, des pécheurs, les livres de Samuel et des Rois sont là pour en témoigner. Tel ne serait pas le cas, en revanche, du descendant suprême de David (voir #2Co 5:21). Les livres des Chroniques, plus centrés sur le Messie, ne rapportent pas cette déclaration de Nathan, ce qui, en soi, est significatif (#1Ch 17: 13).

 

15  mais ma grâce ne se retirera point de lui, comme je l’ai retirée de Saül, que j’ai rejeté devant toi.

 

C’est une expression du caractère inconditionnel de l’alliance davidique. Le Messie viendra dans son royaume glorieux et éternel, et cette promesse ne changera pas.

 

16  Ta maison et ton règne seront pour toujours assurés, ton trône sera pour toujours affermi.

 

Ta maison …  ton règne …  ton Trône. #Lu 1:32b-33 signale l’accomplissement de ces trois termes en Jésus: « Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il régnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin. »

pour toujours. Ce terme transmet l’idée d’une période indéterminée ou de l’éternité future. Il ne signifie pas qu’il ne peut pas y avoir d’interruptions, mais plutôt que l’issue est garantie. Le règne davidique de Christ conclura l’histoire humaine.

 

17  Nathan rapporta à David toutes ces paroles et toute cette vision.

18 ¶  Et le roi David alla se présenter devant l’Éternel, et dit : Qui suis-je, Seigneur Éternel, et quelle est ma maison, pour que tu m’aies fait parvenir où je suis ?

 

se présenter devant l’Éternel. C’est-à-dire devant l’arche de l’alliance, dans la tente qui l’abritait provisoirement.

Qui suis-je. David était impressionné par la promesse de l’Éternel d’introduire son royaume à travers sa postérité. Aux vv. #2S 7:18-29, il se désigne 10 fois en utilisant l’expression « ton serviteur » (vv. #2S 7:19, #2S 7:20, #2S 7:21, #2S 7:25, #2S 7:26, #2S 7:27, #2S 7:28, #2S 7:29), reprenant en cela les termes mêmes de Dieu (« mon serviteur David », v. 5).

7:18-19 Voir #1Ch 17:16-27. David pria avec un mélange de crainte et de reconnaissance, suite à cette déclaration souveraine par laquelle Dieu promettait de bénir sa postérité et son peuple.

 

19  C’est encore peu de chose à tes yeux, Seigneur Éternel ; tu parles aussi de la maison de ton serviteur pour les temps à venir. Et tu daignes instruire un homme de ces choses, Seigneur Éternel !

 

pour les temps à venir. David comprit que le Seigneur avait parlé d’un avenir lointain et pas seulement de son descendant immédiat, Salomon.

tu daignes instruire un homme. Littéralement « et cela (est) la loi de l’homme ». Certains y voient une question, mais il s’agit plus probablement d’une affirmation. La promesse de Dieu avait trait à un royaume éternel, dans lequel tous les hommes seraient bénis au travers de la postérité future de David. L’alliance davidique conférait ainsi pouvoir, droits et privilèges au roi d’Israël et à sa descendance pour le bien de toute l’humanité. Une telle promesse laissait David sans voix (vv. #2S 7:20-22).

 

20  Que pourrait te dire de plus David ? Tu connais ton serviteur, Seigneur Éternel !

21  À cause de ta parole, et selon ton cœur, tu as fait toutes ces grandes choses pour les révéler à ton serviteur.

22  Que tu es donc grand, Éternel Dieu ! car nul n’est semblable à toi, et il n’y a point d’autre Dieu que toi, d’après tout ce que nous avons entendu de nos oreilles.

23  Est-il sur la terre une seule nation qui soit comme ton peuple, comme Israël, que Dieu est venu racheter pour en former son peuple, pour se faire un nom et pour accomplir en sa faveur, en faveur de ton pays, des miracles et des prodiges, en chassant devant ton peuple, que tu as racheté d’Égypte, des nations et leurs dieux ?

 

ton peuple …  son pays. David évoque des aspects de l’alliance abrahamique (cf. #Ge 12 ; #Ge 15 ; #Ge 17).

Israël. Aux vv. #2S 7:18-21, David louait l’Éternel pour sa faveur envers lui. Aux vv. #2S 7:22-24, il le loue pour la faveur manifestée à la nation d’Israël (cf. #De 7:6-11).

 

24  Tu as affermi ton peuple d’Israël, pour qu’il fût ton peuple à toujours ; et toi, Éternel, tu es devenu son Dieu.

25  Maintenant, Éternel Dieu, fais subsister jusque dans l’éternité la parole que tu as prononcée sur ton serviteur et sur sa maison, et agis selon ta parole.

 

la parole que tu as prononcée. Aux vv. #2S 7:25-29, David prie pour l’accomplissement de la promesse divine que Dieu lui a faite.

 

26  Que ton nom soit à jamais glorifié, et que l’on dise : L’Éternel des armées est le Dieu d’Israël ! Et que la maison de ton serviteur David soit affermie devant toi !

 

tes paroles sont vérité. La prière de David indique qu’il acceptait vraiment par la foi les promesses extraordinaires et irrévocables que Dieu lui avait faites, à lui en tant que roi et à Israël en tant que nation.

 

27  Car toi-même, Éternel des armées, Dieu d’Israël, tu t’es révélé à ton serviteur, en disant : Je te fonderai une maison ! C’est pourquoi ton serviteur a pris courage pour t’adresser cette prière.

28  Maintenant, Seigneur Éternel, tu es Dieu, et tes paroles sont vérité, et tu as annoncé cette grâce à ton serviteur.

29  Veuille donc bénir la maison de ton serviteur, afin qu’elle subsiste à toujours devant toi ! Car c’est toi, Seigneur Éternel, qui as parlé, et par ta bénédiction la maison de ton serviteur sera bénie éternellement.

 

2 SAMUEL 07 : 1 to 29 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ When the king dwelt in his house, and the Lord had given him rest, having rest from all enemies round about,

 

in his house. See # 2S 5:11. David's palace was built with the help of the King of Tyre. Since Hiram reigned until about 980 BC. BC, the events reported in this ch. had to happen in the last decade of the reign of David.

issued to all enemies. David had conquered all the nations around Israel. See # 2S 8: 1-14 for details before, from a chronological point of view, ch. 2S # 7.

7: 1-17 See # 1Ch 17: 1-15. These vv. recount the conclusion of the Davidic covenant, unconditional promise God made to David and to his seed. The term alliance appears only later, but that's what it is here (2S # 23: 5). This is an important key to understanding the irrevocable oath to God to grant forever to David a king born of his lineage (v. # 2S 7:16). It is estimated that over 40 Bible passages are directly related to these vv. (See #PS 89; #PS 110; #PS 132) so that this text is one of the peaks of the A.T. His ultimate accomplishment is, in my interpretation, at the second coming of Christ and the establishment of His millennial kingdom on earth (cf. #Ez 37; #Za 14; #Ap 19). This is the fourth of the five irrevocable and unconditional alliances entered into by God. The first three are

1 the Noahide covenant (#Ge 9: 8-17)

2. the Abrahamic covenant (#Ge 15: 12-21) and

3 or the Levitical priesthood covenant (#No 3: 1-18; #No 18: 1-20; #No 25: 10-13).

The new alliance, which effectively offers redemption, was to be revealed later by Jeremiah (# Jer 31: 31-34) and accomplished by the death and resurrection of Jesus Christ.

 

2 he said to Nathan the prophet, See then! I live in a house of cedar, but the ark of God dwells in the midst of a tent.

 

Nathan. Mentioned here for the first time, Nathan had to play an important role in ch. 2S # 12 in confronting David with his sin, and # 1 1R preventing Adonijah to seize the throne instead of Solomon.

in the midst of a tent. Pending a permanent building, David had erected a tent for the ark of the covenant. The #PS 30 could refer to this tent or clean house of David (2S # 5: 11-12).

 

3 Nathan said to the king, Go, do all that you have in your heart, for the Lord is with you.

 

Go, do. The Prophet encouraged David to pursue the noble project he had in mind and assured of God's blessing. However, neither had consulted the Lord.

 

¶ 4 The next night, the word of the Lord came to Nathan:

 

7: 4-16 The Lord revealed his will to Nathan to redirect the thoughts, which were and human despite their nobility, the king.

 

5 Go and tell my servant David: Thus saith the Lord: Did you build me a house for me to make my home?

 

Did you build me a house. Vv. # 2S 7: 5-7 are framed two questions posed by the Lord, both relating to the building of a temple in his honor. The first question called a negative response (see # 1Ch 17: 4). According # 1Ch 22: 8; # 1Ch 28: 3, God does not choose David to this building because it was a man of war, who had shed blood.

 

6 But I have not dwelt in a house since the day I brought up the children of Israel out of Egypt until this day; I walked in a tent and in a tabernacle.

7 Wherever I have walked with all the children of Israel, did I say a word with any of the tribes of Israel, whom I commanded to shepherd my people Israel, I said: Why build ye me not a house of cedar?

 

Why do you not built me ​​a house. The second question on the building of a temple called as the first (see v. 5), a negative answer. Thus, contrary to the intentions and assumptions of the two men, God does not want a temple at that time, and he would not be it David who builds it.

 

8 Now you will tell my servant David: Thus saith the Lord of hosts: I took you from the pasture, from following the sheep, to be ruler over my people Israel;

 

7: 8-16

your name great. These vv. contain the promises of the Lord to David. Vv. 8-11a cite those that were to be realized during the life of David, vv. 11b-16 those that were to be fulfilled after his death. During the life of David, the Lord:

1 gave a "big name" David

2 gave a "home" to Israel;

3 gave David the "rest" in the from all his enemies.

 

After the death of David, the Lord would give to David

1 a son to succeed him on the national throne, a son that the Lord watched as a father punishing if necessary (Solomon);

2 a son destined to rule over an eternal kingdom (the Messiah).

 

This prophecy referred, immediately, to Solomon and to the temporal reign of the family of David on Israel. But in a broader and more sublime sense, it referred to a Son of David bigger and of a different nature, Jesus Christ (cf. Heb # 1: 8).

 

9 I have been with you wherever you went, and have cut off all your enemies before you, and have made thee a great name, like the name of the great men that are on earth;

10 I have given a place for my people Israel, and I planted for there to be fixed and move no more, for the wicked will oppress more as before

11 and as in the days when I appointed judges over my people Israel. I've given rest by delivering you from all your enemies. And the Lord tells you that he will make thee an house.

 

... the Lord will create you a house. When David wanted to build a "house" for the Lord, that is to say, a temple, it was the Lord who promised to build her a "home", that is to say a dynasty.

 

12 When your days are fulfilled, and thou shalt sleep with thy fathers, I will set up thy seed after thee, which shall proceed out of thy bowels, and I will establish his kingdom.

 

thy seed. According to the rest of Scripture, was the coming Messiah who was to establish the eternal kingdom of David (see #Esa 9: 5-6; #Lu 1: 32-33).

 

13 He shall build an house for my name, and I will establish forever the throne of his kingdom.

14 I will be to him a Father, and he shall be my son. If he does wrong, I will chasten him with the rod of men and with the stripes of the children of men;

 

a father to him ... my son. These words are directly applied to Jesus the Messiah Hey # 1: 5. Since, in Semitic thought, the son had the character of the father, it meant that posterity ahead of David would be the same essence as God. This is the main theme of the Gospel of John (see the introduction to John {==> "John 1: 1"} https://www.chercherjesus-christ.com/news/l-evangile-selon-jean /): Jesus Christ is God incarnate.

If he does wrong. As a human father corrects his son, as the Lord promised to correct the seed of David for negligence. This concerned the earlier kings to the coming of the Messiah (any king of the Davidic dynasty from Solomon) who would, like David, sinners, the books of Samuel and Kings are there to testify. Such is not the case, however, the Supreme descendant of David (see # 2 Cor 5:21). The books of Chronicles, more focused on the Messiah, do not relate this statement to Nathan, which in itself is significant (# 1Ch 17: 13).

 

15 But my mercy shall not depart away from him, as I took it from Saul, whom I put away before thee.

 

It is an expression of the unconditional nature of the Davidic covenant. The Messiah will come in his glorious kingdom and eternal, and that promise will not change.

 

16 And thine house and thy kingdom shall be established for ever, thy throne shall be established forever.

 

Your house ... your kingdom ... your throne. #Lu 1: 32b-33 reports the completion of these three words of Jesus: "The Lord God will give him the throne of David his father. He will reign over the house of Jacob forever, and his kingdom will have no end. "

forever. This term conveys the idea of ​​indeterminate or eternity future. It does not mean it can not be any interruptions, but the outcome is guaranteed. The Davidic reign of Christ will enter into human history.

 

17 Nathan told David all these words and all this vision.

18 ¶ And David the king came and sat before the LORD, and said, Who am I, O Lord, and what is my house, that thou hast sent me where I am?

 

appear before the LORD. That is to say, before the ark of the covenant in the tent that housed temporarily.

Who am I. David was impressed by the promise of the Lord to bring his kingdom through his posterity. In vv. # 2S 7: 18-29, he refers to 10 times using the phrase "your servant" (vv # 2S 7:19, 7:20 # 2S, # 2S 7:21 # 2S 7:25 #. 2S 7:26, 7:27 # 2S, # 2S 7:28, 7:29 # 2S), taking it in the words of God ( "my servant David," v. 5).

7: 18-19 See # 1Ch 17: 16-27. David asked with a mixture of fear and gratitude, after that sovereign declaration by which God promised to bless his seed and his people.

 

19 It is still little in thy sight, O Lord GOD; thou hast spoken also of the house of thy servant for the time to come. And now thou teach a man these things, O Lord!

 

for times to come. David knew that the Lord had spoken to the distant future, not just its immediate descendant, Solomon.

you deign to instruct a man. Literally "and it (is) the law of man." Some see it as a question, but it is probably more of an affirmation. God's promise related to an everlasting kingdom, in which all men would be blessed through the future offspring of David. The Davidic covenant and conferred power, rights and privileges to the king of Israel and his descendants for the good of all humanity. Such a promise left David speechless (vv # 2S. 7: 20-22).

 

20 What can David say more? You know your servant, Lord GOD!

21 Because of your word and according to your heart, you have done all these great things, to make thy servant.

22 That you're so great, Lord God! because there is none like you, and there is no other God but you, after all we have heard with our ears.

23 Is it on earth one nation is like your people, like Israel, whom God went to redeem to be his people, to make a name and to perform in his favor, for your country, miracles and wonders, before thy people, whom you redeemed from Egypt, nations and their gods?

 

Your people ... his country. David evokes aspects of the Abrahamic covenant (cf. #Ge 12; #Ge 15; #Ge 17).

Israel. In vv. # 2S 7: 18-21, David praised the Lord for his favor to him. In vv. # 2S 7: 22-24, he praises him for the favor shown to the nation of Israel (cf. # of 7: 6-11).

 

24 You have established your people Israel, that he might own people forever; and you, Lord, have become their God.

25 Now, Lord God, do exist into eternity the word that you have spoken concerning your servant and his house, and do as you speak.

 

the word that thou hast spoken. In vv. # 2S 7: 25-29, David prays for the fulfillment of God's promise that God made him.

 

26 Let thy name be magnified for ever, and let it be said: The Lord of hosts is the God of Israel! And the house of your servant David will be established before thee!

 

your words are truth. David's prayer says he really accept by faith the extraordinary and irrevocable promises God had made to him, to him as king, and Israel as a nation.

 

27 For thou, O LORD of hosts, the God of Israel, hast revealed to thy servant, saying, I will build you a house! That is why your servant found in his heart to pray this prayer.

28 And now, O Lord GOD, thou art God, and thy words be true, and have promised this to your servant.

29 pleased to bless the house of thy servant, that it may continue for ever before thee! For thou, O Lord, hast spoken, and with your blessing the house of your servant be blessed forever.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/