LES MIRACLES DE JÉSUS GUÉRISON DE DEUX AVEUGLES 20 DE 37

07/07/2015 09:47

20 DE 37 LES MIRACLES DE JÉSUS

GUÉRISON DE DEUX AVEUGLES

 

MATTHIEU 20 : 30 Et voici, deux aveugles, assis au bord du chemin, entendirent que Jésus passait, et crièrent : Aie pitié de nous, Seigneur, Fils de David !

deux aveugles. #Mr 10:46 et #Lu 18: 35 ne mentionnent qu’un seul homme aveugle, et Luc affirme que cette rencontre eut lieu alors que Christ approchait de Jéricho (v. #Mt 20: 29). Cependant, les difficultés ne sont pas aussi insurmontables qu’il y paraît: il y eut deux hommes aveugles, mais Bartimée (#Mr 10:46) fut le porte-parole des deux, c’est pourquoi Marc et Luc portent leur attention sur lui dans leurs récits. Il est aussi avéré qu’il y eut deux endroits appelés Jéricho: l’un était le tertre qui subsistait de l’ancienne ville (dont les ruines sont toujours visibles aujourd’hui), l’autre étant la ville toute proche et habitée de Jéricho. Jésus sortait peut-être de l’ancienne Jéricho et se dirigeait vers la nouvelle ville. Il est aussi possible que des événements qui se déroulèrent à des moments différents soient présentés comme s’ils avaient été simultanés. Dans ce cas, Christ aurait rencontré les aveugles une première fois avant d’entrer dans la ville, mais il les aurait guéris seulement au moment où il la quittait.

31 La foule les reprenait, pour les faire taire ; mais ils crièrent plus fort : Aie pitié de nous, Seigneur, Fils de David !
32 Jésus s’arrêta, les appela, et dit : Que voulez-vous que je vous fasse ?
33 Ils lui dirent : Seigneur, que nos yeux s’ouvrent.
34 Emu de compassion, Jésus toucha leurs yeux ; et aussitôt ils recouvrèrent la vue, et le suivirent.

 

MARC 10 : 46 ¶ Ils arrivèrent à Jéricho. Et, lorsque Jésus en sortit, avec ses disciples et une assez grande foule, le fils de Timée, Bartimée, mendiant aveugle, était assis au bord du chemin.

Jéricho. Ville située à environ 24 km au nord-est de Jérusalem et à 8 km du Jourdain. La route de la Pérée à Jérusalem y passait. C’est la seule mention d’une visite de Jésus à Jéricho.

en sortit. Marc et Matthieu disent que la guérison se fit au moment où Jésus était en train de quitter Jéricho, Luc au moment d’y entrer. Il se peut que Marc et Matthieu parlent de l’ancienne ville fortifiée, située juste au nord de la ville citée dans l’A.T., alors que Luc parle de la ville de l’A.T. elle-même. La formulation de Luc peut aussi signifier que la guérison eut lieu dans les environs de Jéricho. Voir la note sur Mt 20:30 {==> "Mt 20:30"}.

fils de Timée. Traduction de « Bartimée »; le préfixe araméen « bar » signifie « fils de ».

mendiant aveugle. Matthieu signale deux mendiants aveugles alors que Marc et Luc ne s’intéressent qu’au plus bruyant des deux (cf. #Mt 8:28 avec #Mr 5:2 ; #Lu 8:27). Comme ils ne pouvaient pas travailler, les aveugles vivaient le plus souvent de mendicité (cf. #Jn 9:8). Ces hommes avaient choisi un bon endroit pour mendier sur la route principale conduisant à Jérusalem.

10:46-52 C’est la seconde des deux guérisons d’aveugles rapportées par Marc (cf. #Mr 8:22-26).


47 Il entendit que c’était Jésus de Nazareth, et il se mit à crier ; Fils de David, Jésus aie pitié de moi !
48 Plusieurs le reprenaient, pour le faire taire ; mais il criait beaucoup plus fort ; Fils de David, aie pitié de moi !
49 Jésus s’arrêta, et dit : Appelez-le. Ils appelèrent l’aveugle, en lui disant : Prends courage, lève-toi, il t’appelle.

Jésus …  dit: Appelez-le. Il adressait ainsi un reproche implicite à ceux qui voulaient faire taire l’aveugle (v. #Mr 10:48).

50 L’aveugle jeta son manteau, et, se levant d’un bond, vint vers Jésus.
51 Jésus, prenant la parole, lui dit : Que veux-tu que je te fasse ? Rabbouni, lui répondit l’aveugle, que je recouvre la vue.

Rabbouni. Forme intensive de « rabbi »  Littéralement « mon maître ». Titre honorifique conféré par les Juifs à des enseignants respectés. Dans le N.T., il est aussi utilisé pour Jean-Baptiste (#Jn 3:26).

52 Et Jésus lui dit : Va, ta foi t’a sauvé. (10-53) Aussitôt il recouvra la vue, et suivit Jésus dans le chemin.

ta foi t’a sauvé. Bartimée eut probablement les yeux spirituels ouverts en même temps que ses yeux physiques. La guérison extérieure reflétait le bien-être intérieur apporté par le salut.

 

LUC 18 : 35 ¶ Comme Jésus approchait de Jéricho, un aveugle était assis au bord du chemin, et mendiait.

Jéricho. Ville située à environ 24 km au nord-est de Jérusalem et à 8 km du Jourdain. La route de la Pérée à Jérusalem y passait. C’est la seule mention d’une visite de Jésus à Jéricho.

un aveugle. Il y avait en réalité deux aveugles, dont l’un officia comme porte-parole.

36 Entendant la foule passer, il demanda ce que c’était.

37 On lui dit : C’est Jésus de Nazareth qui passe.
38 Et il cria : Jésus, Fils de David, aie pitié de moi !

Fils de David. Une affirmation par laquelle il reconnaissait Jésus comme Messie et Roi. Cf. #Mt 1:1 ; #Mt 12:23 ; #Mt 21: 9, #Mt 21: 15. Un titre messianique. Voir #Mt 20:29-34 pour un récit sensiblement similaire, bien que distinct.

39 Ceux qui marchaient devant le reprenaient, pour le faire taire ; mais il criait beaucoup plus fort : Fils de David, aie pitié de moi !
40 Jésus, s’étant arrêté, ordonna qu’on le lui amène ; et, quand il se fut approché, (18-41) il lui demanda:
41 Que veux-tu que je te fasse ? Il répondit : Seigneur, que je recouvre la vue.
42 Et Jésus lui dit : Recouvre la vue ; ta foi t’a sauvé.

t’a sauvé. Cf. #Mt 9:22 Déclaration publique de Jésus au sujet de la foi de cette femme (exprimée aux vv. 28, 33) et de ses résultats. La forme du verbe grec traduit par « t’a sauvée », qu’on pourrait aussi traduire par « t’a préservée », indique que la guérison était totale. C’est le terme habituel dans le N.T. pour exprimer le salut par rapport au péché, ce qui suggère fortement que la foi de cette femme l’a aussi conduite au salut spirituel.

43 A l’instant il recouvra la vue, et suivit Jésus, en glorifiant Dieu. Tout le peuple, voyant cela, loua Dieu.

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/