AMOS

02/01/2014 13:24
 

 

AMOS

 

ENVIRON 755 AVANT J.C. AMOS

 

       Comme chacun des petits prophètes, le livre porte le nom de l’homme à qui Dieu a confié son message (#Am 1:1). Amos signifie « fardeau » ou « porteur de fardeau ». Il ne faut pas le confondre avec Amots (« puissant, courageux »), le père d’Esaïe (#Esa 1:1).

 

Auteur et date

       Amos venait de Tekoa, un petit village situé à une quinzaine de kilomètres au sud de Jérusalem. Il est le seul prophète à dévoiler sa profession avant d’évoquer l’appel reçu de Dieu. N’appartenant ni à la noblesse ni aux familles sacerdotales, il était berger (#Am 1:1 ; cf. #2R 3:4), cultivait des sycomores (#Am 7:14) et était contemporain de Jonas (#2R 14: 25), d’Osée (#Os 1:1) et d’Esaïe (#Esa 1:1). La rédaction de son livre date du milieu du VIIIe siècle av. J.-C. et se situe pendant les règnes d’Ozias sur Juda (vers 790-739 av. J.-C.) et de Jéroboam II sur Israël (vers 793-753 av. J.-C.), deux années avant un tremblement de terre mémorable (#Am 1:1 ; cf. #Za 14: 5).

 

Contexte et arrière-plan

 Bien qu’établi en Juda, Amos fut chargé de s’adresser principalement aux tribus du nord d’Israël (#Am 7:15). C’était un temps de prospérité politique, sous le règne long et paisible de Jéroboam II. Ce dernier avait suivi l’exemple de son père Joas (#2R 13: 25) en rétablissant « les limites d’Israël » (#2R 14: 25). C’était aussi un temps de paix avec Juda (cf. #Am 5:5) et avec les voisins plus lointains, la menace représentée par l’Assyrie se faisant moins forte, peut-être suite à la repentance suscitée à Ninive par la prédication de Jonas (#Jon 3:10). Cependant, la situation spirituelle était déplorable, marquée par une corruption généralisée et par la déchéance morale (#Am 4:1 ; #Am 5:10-13 ; #14: 24).

 

Thèmes historiques et théologiques

Amos dénonça deux péchés principaux d’Israël:

1° l’absence du véritable culte et

2° le manque de justice.

Même s’ils accomplissaient les rites liés au culte, les Israélites ne s’attachaient pas à l’Éternel de tout leur cœur (#Am 4:4-5 ; #Am 5:4-6) et ne traitaient pas leur prochain avec justice (#Am 5:10-13 ; #Am 6:12). Dieu promit de juger leur apostasie, mise en évidence par leur rejet incessant et délibéré du message prophétique d’Amos. Toutefois, il n’abandonnerait pas Israël définitivement, car il s’était lié à ce peuple par une alliance: il annonça la future restauration du reste juste (#Am 9:7-15).

 

Questions d’interprétation

      En #Am 9:11, le Seigneur promettait de « relever de sa chute la maison de David ». Lors du concile de Jérusalem, réuni pour savoir si les païens pouvaient être admis dans l’Église sans passer par la circoncision, Jacques a cité ce passage (#Ac 15:15-16) pour appuyer la perspective de Pierre. Celui-ci affirmait que Dieu avait « jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d’elles un peuple qui porte son nom » (#Ac 15: 14). Certains concluent dès lors que ce passage s’est accompli en Jésus, le grand « fils de David », à travers lequel toute la dynastie davidique a été rétablie. Mais, le plus probable, c’est que les Actes illustrent simplement ces paroles d’Amos, sans les accomplir réellement. Les allusions temporelles présentes dans le texte d’Amos  allusion à un jour futur avec « en ce temps-là » en #Am 9:11, au moment où Israël possédera « le reste d’Édom et toutes les nations » en #Am 9:12, et où l’Éternel plantera les membres de son peuple « dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que je leur ai donné » en #Am 9:15 - confirment que le prophète parle de la seconde venue du Messie. Il s’agit du moment où il reviendra pour prendre place sur le trône de David (cf. #Esa 9:6), et non de l’établissement de l’Église par les apôtres.

 

Plan

I. Jugements contre les nations (1:1-2:16)

A. Introduction (1:1-2)

B. Contre les ennemis d’Israël (1:3-2:3)

C. Contre Juda (2:4-5)

D. Contre Israël (2:6-16)

 

II. Accusations contre Israël (3:1-6:14)

A. Le péché de l’irresponsabilité (3:1-15)

B. Le péché de l’idolâtrie (4:1-13)

C. Le péché de la décadence morale (5:1-6:14)

 

III. Visions de jugement et de restauration (7:1-9:15)

A. L’Éternel va épargner son peuple (7:1-6)

1. Vision des sauterelles (7:1-3)

2. Vision du feu (7:4-6)

B. L’Éternel ne va plus épargner son peuple (7:7-9:10)

1. Vision du niveau (7:7-9)

2. Intermède historique (7:10-17)

3. Vision de la corbeille de fruits (8:1-14)

4. Vision de l’autel (9:1-10)

 

C. L’Éternel va restaurer son peuple (9:11-15)

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/