ANCIEN TESTAMENT JOUR 111 DE 929

20/04/2019 00:48

ANCIEN TESTAMENT JOUR 111 DE 929

Lévitique 21 de 27

 

LÉVITIQUE 21 : 1 À 24

1 ¶  L’Eternel dit à Moïse : Parle aux sacrificateurs, fils d’Aaron, et tu leur diras : Un sacrificateur ne se rendra point impur parmi son peuple pour un mort,

point impur. Toucher un cadavre (#No 19:11) ou se trouver dans la même pièce qu’un mort (#No 19:14) rendait impur, à l’exception des décès survenus dans la famille même du sacrificateur (vv. #Lé 21:2-4).

21:1-24

Les normes de sainteté pour les sacrificateurs étaient plus élevées que pour les Israélites en général.

2  excepté pour ses plus proches parents, pour sa mère, pour son père, pour son fils, pour son frère,

3  et aussi pour sa sœur encore vierge, qui le touche de près lorsqu’elle n’est pas mariée.

4  Chef parmi son peuple, il ne se rendra point impur en se profanant.

5  Les sacrificateurs ne se feront point de place chauve sur la tête, ils ne raseront point les coins de leur barbe, et ils ne feront point d’incisions dans leur chair.

tonsure …  coins …  incisions dans leur chair. Il s’agissait de signes superstitieux de deuil. Cf. #1R 18:28.

6  Ils seront saints pour leur Dieu, et ils ne profaneront pas le nom de leur Dieu ; car ils offrent à l’Eternel les sacrifices consumés par le feu, l’aliment de leur Dieu : ils seront saints.

l’aliment de leur Dieu. Cette expression revient 5 fois dans le ch. (cf. vv. #Lé 21:8, #Lé 21:17, #Lé 21:21-22). Elle désigne probablement les pains de proposition placés dans le lieu saint (cf. #Ex 25:30 ; #Ex 39:36 ; #Ex 40:23 ; #Lé 24:5-9).

7  Ils ne prendront point une femme prostituée ou déshonorée, ils ne prendront point une femme répudiée par son mari, car ils sont saints pour leur Dieu.

21:7-8

Le sacrificateur avait le droit de se marier, mais seulement avec une femme vertueuse. Un mariage saint illustrait la sainteté de l’union entre Dieu et son peuple. Voir #Lé 21:13-14. Les sacrificateurs devaient être des exemples vivants d’une union sainte. Cf. les propos de Paul concernant les responsables de l’Eglise en #1Ti 3:2, #1Ti 3:4 ; #Tit 1:6.

8  Tu regarderas un sacrificateur comme saint, car il offre l’aliment de ton Dieu ; il sera saint pour toi, car je suis saint, moi, l’Eternel, qui vous sanctifie.

9  Si la fille d’un sacrificateur se déshonore en se prostituant, elle déshonore son père : elle sera brûlée au feu.

Les enfants des sacrificateurs devaient mener une vie sainte. Au lieu de lapider la personne, le châtiment habituel (cf. #De 22:21), on devait la brûler. Cf. #1Ti 3:4 ; #Tit 1:6.

10 ¶  Le sacrificateur qui a la supériorité sur ses frères, sur la tête duquel a été répandue l’huile d’onction, et qui a été consacré et revêtu des vêtements sacrés, ne découvrira point sa tête et ne déchirera point ses vêtements.

ne découvrira point sa tête et ne déchirera point ses vêtements. Gestes associés au deuil ou à l’angoisse (violation de cette règle lors du procès de Christ, #Mt 26:65 ; #Mr 14:63).

21:10-15

Les ordonnances concernant le souverain sacrificateur sont ici résumées; elles étaient les plus strictes et les plus saintes, en parfait accord avec sa fonction sacrée.

11  Il n’ira vers aucun mort, il ne se rendra point impur, ni pour son père, ni pour sa mère.

12  Il ne sortira point du sanctuaire, et ne profanera point le sanctuaire de son Dieu ; car l’huile d’onction de son Dieu est une couronne sur lui. Je suis l’Eternel.

13  Il prendra pour femme une vierge.

14  Il ne prendra ni une veuve, ni une femme répudiée, ni une femme déshonorée ou prostituée ; mais il prendra pour femme une vierge parmi son peuple.

15  Il ne déshonorera point sa postérité parmi son peuple ; car je suis l’Eternel, qui le sanctifie.

16 ¶  L’Eternel parla à Moïse, et dit:

21:16-23

défaut. Celui qui offrait le sacrifice devait être sans défaut, tout comme le sacrifice lui-même. Comme l’aspect visuel exerce une forte influence sur l’esprit des hommes, la présence d’une impureté ou d’une malformation physique tendait à amoindrir le poids et l’autorité du service sacré; elle empêchait aussi de manifester extérieurement l’intégrité intérieure que Dieu recherchait et de représenter Jésus-Christ, le parfait souverain sacrificateur à venir (cf. #Hé 7:26).

17  Parle à Aaron, et dis : Tout homme de ta race et parmi tes descendants, qui aura un défaut corporel, ne s’approchera point pour offrir l’aliment de son Dieu.

18  Tout homme qui aura un défaut corporel ne pourra s’approcher : un homme aveugle, boiteux, ayant le nez camus ou un membre allongé ;

19  un homme ayant une fracture au pied ou à la main ;

20  un homme bossu ou grêle, ayant une tache à l’œil, la gale, une dartre, ou les testicules écrasés.

21  Tout homme de la race du sacrificateur Aaron, qui aura un défaut corporel, ne s’approchera point pour offrir à l’Eternel les sacrifices consumés par le feu ; il a un défaut corporel : il ne s’approchera point pour offrir l’aliment de son Dieu.

22  Il pourra manger l’aliment de son Dieu, des choses très saintes et des choses saintes.

23  Mais il n’ira point vers le voile, et il ne s’approchera point de l’autel, car il a un défaut corporel ; il ne profanera point mes sanctuaires, car je suis l’Eternel, qui les sanctifie.

24  C’est ainsi que parla Moïse à Aaron et à ses fils, et à tous les enfants d’Israël.

 

REVENIR AU JOUR 110   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-110-de-929/

Allez au jour 112    www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-112-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/