ANCIEN TESTAMENT JOUR 115 DE 929

24/04/2019 00:36

ANCIEN TESTAMENT JOUR 115 DE 929

Lévitique 25 de 27

 

LÉVITIQUE 25 : 1 À 55

1 ¶  L’Eternel parla à Moïse sur la montagne de Sinaï, et dit:

25:1-7

La jachère devait permettre au sol de reprendre des forces. Cette année de repos devait vivifier et renouveler la fertilité de la terre. Ce qui y poussait naturellement devait être gratuit pour tous (vv. #Lé 25:6-7).

25:1-55

Un soin approprié envers ce qui était la propriété de l’Eternel était prescrit avec l’année sabbatique (#Lé 25:1-7) et l’année du jubilé (#Lé 25:8-55).

2  Parle aux enfants d’Israël, et tu leur diras : Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, la terre se reposera : ce sera un sabbat en l’honneur de l’Eternel.

3  Pendant six années tu ensemenceras ton champ, pendant six années tu tailleras ta vigne ; et tu en recueilleras le produit.

4  Mais la septième année sera un sabbat, un temps de repos pour la terre, un sabbat en l’honneur de l’Eternel : tu n’ensemenceras point ton champ, et tu ne tailleras point ta vigne.

5  Tu ne moissonneras point ce qui proviendra des grains tombés de ta moisson, et tu ne vendangeras point les raisins de ta vigne non taillée : ce sera une année de repos pour la terre.

6  Ce que produira la terre pendant son sabbat vous servira de nourriture, à toi, à ton serviteur et à ta servante, à ton mercenaire et à l’étranger qui demeurent avec toi,

7  à ton bétail et aux animaux qui sont dans ton pays ; tout son produit servira de nourriture.

8 ¶  Tu compteras sept sabbats d’années, sept fois sept années, et les jours de ces sept sabbats d’années feront quarante-neuf ans.

25:8-17

Instructions générales pour le jubilé.

25:8-55

L’année du jubilé, il fallait proclamer l’affranchissement de toutes sortes d’endettements (vv. #Lé 25:23-38) et d’asservissements (vv. #Lé 25:39-55). Tous les prisonniers devaient être libérés, les esclaves relâchés et les débiteurs absous. Tous les biens devaient retourner à leur propriétaire initial. C’était une manière de freiner l’inflation et de réguler les acquisitions, tout en offrant de nouvelles possibilités à ceux qui avaient connu des difficultés.

9  Le dixième jour du septième mois, tu feras retentir les sons éclatants de la trompette ; le jour des expiations, vous sonnerez de la trompette dans tout votre pays.

25:9-10

publierez la liberté. Les Israélites devaient laisser la terre en jachère et pouvaient, de plus, se reposer de leur labeur pendant une année. Ceux qui étaient liés par un contrat de travail, y compris les serviteurs, devaient être libérés de leur engagement.

jubilé. Le mot hébreu désignait la corne de bélier. Le son de la trompette, le 10e jour du 7e mois, marquait le début de la 50e année, année de rédemption universelle.

10  Et vous sanctifierez la cinquantième année, vous publierez la liberté dans le pays pour tous ses habitants : ce sera pour vous le jubilé ; chacun de vous retournera dans sa propriété, et chacun de vous retournera dans sa famille.

11  La cinquantième année sera pour vous le jubilé : vous ne sèmerez point, vous ne moissonnerez point ce que les champs produiront d’eux-mêmes, et vous ne vendangerez point la vigne non taillée.

12  Car c’est le jubilé : vous le regarderez comme une chose sainte. Vous mangerez le produit de vos champs.

13  Dans cette année de jubilé, chacun de vous retournera dans sa propriété.

14  Si vous vendez à votre prochain, ou si vous achetez de votre prochain, qu’aucun de vous ne trompe son frère.

25:14-16

L’année du jubilé avait une influence sur la valeur de la terre, et elle devait être prise en compte dans toutes les transactions.

15  Tu achèteras de ton prochain, en comptant les années depuis le jubilé ; et il te vendra, en comptant les années de rapport.

16  Plus il y aura d’années, plus tu élèveras le prix ; et moins il y aura d’années, plus tu le réduiras ; car c’est le nombre des récoltes qu’il te vend.

17  Aucun de vous ne trompera son prochain, et tu craindras ton Dieu ; car je suis l’Eternel, votre Dieu.

Aucun de vous ne trompera son prochain. Personne ne devait profiter ni abuser d’autrui, car la cruauté va à l’encontre du caractère même de Dieu. Les sanctions infligées devaient être rapides et justes.

18  Mettez mes lois en pratique, observez mes ordonnances et mettez-les en pratique ; et vous habiterez en sécurité dans le pays.

25:18-22

Dieu pourvoirait à leur nourriture pendant l’année du jubilé, tout comme il l’avait fait les jours de sabbat pendant l’exode (cf. #Ex 16:5).

19  Le pays donnera ses fruits, vous mangerez à satiété, et vous y habiterez en sécurité.

20  Si vous dites : Que mangerons-nous la septième année, puisque nous ne sèmerons point et ne ferons point nos récoltes ?

25:20-21

produits pour trois ans. Dieu répondit à cette question importante en promettant de subvenir largement à leurs besoins.

21  je vous accorderai ma bénédiction la sixième année, et elle donnera des produits pour trois ans.

22  Vous sèmerez la huitième année, et vous mangerez de l’ancienne récolte ; jusqu’à la neuvième année, jusqu’à la nouvelle récolte, vous mangerez de l’ancienne.

23 ¶  Les terres ne se vendront point à perpétuité ; car le pays est à moi, car vous êtes chez moi comme étrangers et comme habitants.

le pays est à moi. Dieu possède la terre et tout ce qu’elle contient (cf. #Ps 24:1). Les enfants d’Israël n’étaient en fait que les locataires du pays promis, et ce par la grâce de l’Eternel. Ils étaient propriétaires de leurs biens de façon temporaire, et non définitive.

25:23-34

Différentes règles relatives aux biens fonciers.

24  Dans tout le pays dont vous aurez la possession, vous établirez le droit de rachat pour les terres.

25  Si ton frère devient pauvre et vend une portion de sa propriété, celui qui a le droit de rachat, son plus proche parent, viendra et rachètera ce qu’a vendu son frère.

26  Si un homme n’a personne qui ait le droit de rachat, et qu’il se procure lui-même de quoi faire son rachat,

27  il comptera les années depuis la vente, restituera le surplus à l’acquéreur, et retournera dans sa propriété.

28  S’il ne trouve pas de quoi lui faire cette restitution, ce qu’il a vendu restera entre les mains de l’acquéreur jusqu’à l’année du jubilé ; au jubilé, il retournera dans sa propriété, et l’acquéreur en sortira.

29  Si un homme vend une maison d’habitation dans une ville entourée de murs, il aura le droit de rachat jusqu’à l’accomplissement d’une année depuis la vente ; son droit de rachat durera un an.

30  Mais si cette maison située dans une ville entourée de murs n’est pas rachetée avant l’accomplissement d’une année entière, elle restera à perpétuité à l’acquéreur et à ses descendants ; il n’en sortira point au jubilé.

31  Les maisons des villages non entourés de murs seront considérées comme des fonds de terre ; elles pourront être rachetées, et l’acquéreur en sortira au jubilé.

32  Quant aux villes des Lévites et aux maisons qu’ils y posséderont, les Lévites auront droit perpétuel de rachat.

33  Celui qui achètera des Lévites une maison, sortira au jubilé de la maison vendue et de la ville où il la possédait ; car les maisons des villes des Lévites sont leur propriété au milieu des enfants d’Israël.

villes des Lévites. Cf. #No 35:1-8 ; #Jos 21.

34  Les champs situés autour des villes des Lévites ne pourront point se vendre ; car ils en ont à perpétuité la possession.

situés autour. Il s’agissait des champs que les villages et les villes utilisaient pour les cultures.

35  Si ton frère devient pauvre, et que sa main fléchisse près de toi, tu le soutiendras ; tu feras de même pour celui qui est étranger et qui demeure dans le pays, afin qu’il vive avec toi.

étranger et qui demeure dans le pays. La loi sur la glane (épis laissés après la moisson) était valable aussi bien pour les Israélites que pour les étrangers (cf. #Lé 19:9-10 ; #Lé 23:22 ; #De 24:19-21).

25:35-38

Instructions relatives à la manière de traiter les pauvres.

36  Tu ne tireras de lui ni intérêt ni usure, tu craindras ton Dieu, et ton frère vivra avec toi.

ni intérêt ni usure. La pratique de l’usure ou de l’intérêt excessif était prohibée pour tous (#Ps 15:5). Il était même interdit d’imposer un intérêt juste aux pauvres. Les ressources essentielles pour vivre devaient leur être données et non prêtées.

37  Tu ne lui prêteras point ton argent à intérêt, et tu ne lui prêteras point tes vivres à usure.

38  Je suis l’Eternel, ton Dieu, qui vous ai fait sortir du pays d’Egypte, pour vous donner le pays de Canaan, pour être votre Dieu.

vous donner le pays de Canaan. L’Eternel cite sa propre générosité en exemple pour motiver la générosité des Israélites envers leurs compatriotes.

39 ¶  Si ton frère devient pauvre près de toi, et qu’il se vende à toi, tu ne lui imposeras point le travail d’un esclave.

25:39-55

Principes relatifs au traitement des esclaves.

40  Il sera chez toi comme un mercenaire, comme celui qui y demeure ; il sera à ton service jusqu’à l’année du jubilé.

41  Il sortira alors de chez toi, lui et ses enfants avec lui, et il retournera dans sa famille, dans la propriété de ses pères.

42  Car ce sont mes serviteurs, que j’ai fait sortir du pays d’Egypte ; ils ne seront point vendus comme on vend des esclaves.

Car ce sont mes serviteurs. L’esprit de l’esclavage de l’A.T. est révélé dans ces mots: Dieu ordonnait en fait que les esclaves soient traités comme des membres de la famille, c’est-à-dire mieux que des employés, car ils étaient ses propres esclaves, ceux qu’il avait libérés de l’esclavage égyptien. Dieu possédait non seulement la terre (v. #Lé 25:23), mais aussi le peuple.

43  Tu ne domineras point sur lui avec dureté, et tu craindras ton Dieu.

44  C’est des nations qui vous entourent que tu prendras ton esclave et ta servante qui t’appartiendront, c’est d’elles que vous achèterez l’esclave et la servante.

25:44-46

des nations. Ces esclaves-là provenaient de peuples qu’Israël devait chasser ou tuer (l’esclavage représentait alors une option pleine d’humanité) et de ceux qui s’étaient joints à Israël lors de la sortie d’Egypte.

45  Vous pourrez aussi en acheter des enfants des étrangers qui demeureront chez toi, et de leurs familles qu’ils engendreront dans votre pays ; et ils seront votre propriété.

46  Vous les laisserez en héritage à vos enfants après vous, comme une propriété ; vous les garderez comme esclaves à perpétuité. Mais à l’égard de vos frères, les enfants d’Israël, aucun de vous ne dominera avec dureté sur son frère.

47  Si un étranger, si celui qui demeure chez toi devient riche, et que ton frère devienne pauvre près de lui et se vende à l’étranger qui demeure chez toi ou à quelqu’un de la famille de l’étranger,

25:47-55

Ce passage parle d’un étranger qui possède un esclave israélite.

48  il y aura pour lui le droit de rachat, après qu’il se sera vendu : un de ses frères pourra le racheter.

droit de rachat. L’affranchissement, un procédé qui existait dans les cultures exclavagistes, offrait aux ouvriers engagés à certaines conditions la possibilité d’une émancipation. Les esclaves pouvaient être rachetés de l’esclavage ou de tout autre sorte de statut par les membres de la famille ou par d’autres parties intéressées qui payaient le prix de la rançon.

49  Son oncle, ou le fils de son oncle, ou l’un de ses proches parents, pourra le racheter ; ou bien, s’il en a les ressources, il se rachètera lui-même.

50  Il comptera avec celui qui l’a acheté depuis l’année où il s’est vendu jusqu’à l’année du jubilé ; et le prix à payer dépendra du nombre d’années, lesquelles seront évaluées comme celles d’un mercenaire.

51  S’il y a encore beaucoup d’années, il paiera son rachat à raison du prix de ces années et pour lequel il a été acheté ;

25:51-54

il paiera son rachat. Le prix du rachat pour être libéré de l’esclavage dépendait de la proximité de l’année du jubilé, car cette année-là l’esclave pourrait tout simplement s’en aller.

52  s’il reste peu d’années jusqu’à celle du jubilé, il en fera le compte, et il paiera son rachat à raison de ces années.

53  Il sera comme un mercenaire à l’année, et celui chez qui il sera ne le traitera point avec dureté sous tes yeux.

54  S’il n’est racheté d’aucune de ces manières, il sortira l’année du jubilé, lui et ses enfants avec lui.

55  Car c’est de moi que les enfants d’Israël sont esclaves ; ce sont mes esclaves, que j’ai fait sortir du pays d’Egypte. Je suis l’Eternel, votre Dieu.

Les Israélites délivrés de l’Egypte par Dieu étaient tous ses serviteurs; par conséquent, ils devaient traiter leurs compatriotes esclaves avec la même bonté et la même générosité que celles que Dieu avait manifestées envers eux.

 

REVENIR AU JOUR 114   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-114-de-929/

Allez au jour 116    www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-116-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/