ANCIEN TESTAMENT JOUR 123 DE 929

02/05/2019 00:13

ANCIEN TESTAMENT JOUR 123 DE 929

Nombres 6 de 36

 

 

NOMBRES 6 : 1 À 27

1 ¶  L’Eternel parla à Moïse, et dit:

6:1-21

Alors que 5:1-31 traitait de la pureté du camp par élimination de l’impureté et du péché, 6:1-21 montre que la consécration à l’Eternel était possible pour tout Israélite. Même si seule la famille d’Aaron pouvait assumer la fonction de sacrificateur, tout homme, toute femme pouvait se consacrer au service de Dieu pendant un certain temps (entre un mois et toute la vie) par un vœu de naziréat. Un tel vœu était prononcé par des personnes exceptionnellement dévouées à Dieu et consacrées à son service.

2  Parle aux enfants d’Israël, et tu leur diras : Lorsqu’un homme ou une femme se séparera des autres en faisant vœu de naziréat, pour se consacrer à l’Eternel,

se séparera …  naziréat. Le verbe « se séparer » est de la même racine que le mot « miracle », qui désigne quelque chose d’inhabituel. « Naziréat » transcrit un terme hébreu signifiant « consécration par séparation ». Le naziréen se vouait à l’Eternel en se soumettant à trois exigences:

1° ne pas consommer les produits de la vigne (vv. #No 6:3-4);

2° laisser pousser ses cheveux (v. #No 6:5);

3° éviter tout contact avec un cadavre (vv. #No 6:6-7).

Le souverain sacrificateur avait, lui aussi, l’interdiction de boire du vin lors de son service dans le tabernacle (#Lé 10:9) et de toucher des cadavres (#Lé 21:11). De plus, le diadème du souverain sacrificateur (#Ex 29:6 ; #Ex 39:30 ; #Lé 8:9) et la tête du naziréen (vv. #No 6:9, #No 6:18) sont désignés par le même mot hébreu: la chevelure du naziréen illustrait le diadème du souverain sacrificateur. Comme le souverain sacrificateur, il était sanctifié pour l’Eternel (v. #No 6:8 ; cf. #Ex 28:36) tout le temps (vv. #No 6:4-6, #No 6:8) que durait son engagement.

3  il s’abstiendra de vin et de boisson enivrante ; il ne boira ni vinaigre fait avec du vin, ni vinaigre fait avec une boisson enivrante ; il ne boira d’aucune liqueur tirée des raisins, et il ne mangera point de raisins frais ni de raisins secs.

4  Pendant tout le temps de son naziréat, il ne mangera rien de ce qui provient de la vigne, depuis les pépins jusqu’à la peau du raisin.

5  Pendant tout le temps de son naziréat, le rasoir ne passera point sur sa tête ; jusqu’à l’accomplissement des jours pour lesquels il s’est consacré à l’Eternel, il sera saint, il laissera croître librement ses cheveux.

6  Pendant tout le temps qu’il a voué à l’Eternel, il ne s’approchera point d’une personne morte ;

7  il ne se souillera point à la mort de son père, de sa mère, de son frère ou de sa sœur, car il porte sur sa tête la consécration de son Dieu.

8  Pendant tout le temps de son naziréat, il sera consacré à l’Eternel.

9  Si quelqu’un meurt subitement près de lui, et que sa tête consacrée devienne ainsi souillée, il se rasera la tête le jour de sa purification, il se la rasera le septième jour.

meurt subitement. Si, par mégarde, le naziréen entrait en contact avec un cadavre, il devait se purifier en se rasant la tête et en offrant les sacrifices prescrits. Puis il reprenait son vœu de naziréat depuis le premier jour. C’est une bonne illustration du fait que le péché peut se mêler aux meilleures intentions et n’est pas toujours prémédité. Lorsque le péché se mêle aux actions les plus saintes, il exige une nouvelle purification.

10  Le huitième jour, il apportera au sacrificateur deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, à l’entrée de la tente d’assignation.

11  Le sacrificateur sacrifiera l’un comme victime expiatoire, et l’autre comme holocauste, et il fera pour lui l’expiation de son péché à l’occasion du mort. Le naziréen sanctifiera ainsi sa tête ce jour-là

12  Il consacrera de nouveau à l’Eternel les jours de son naziréat, et il offrira un agneau d’un an en sacrifice de culpabilité ; les jours précédents ne seront point comptés, parce que son naziréat a été souillé.

13  Voici la loi du naziréen. Le jour où il aura accompli le temps de son naziréat, on le fera venir à l’entrée de la tente d’assignation.

accompli. A la fin du temps fixé, le naziréen était libéré de son vœu par des sacrifices. Il rasait sa tête et apportait ses cheveux au sanctuaire en même temps que les sacrifices (cf. #Ac 18:18).

14  Il présentera son offrande à l’Eternel: un agneau d’un an et sans défaut pour l’holocauste, une brebis d’un an et sans défaut pour le sacrifice d’expiation, et un bélier sans défaut pour le sacrifice d’actions de grâces ;

15  une corbeille de pains sans levain, de gâteaux de fleur de farine pétris à l’huile, et de galettes sans levain arrosées d’huile, avec l’offrande et la libation ordinaires.

16  Le sacrificateur présentera ces choses devant l’Eternel, et il offrira sa victime expiatoire et son holocauste ;

17  il offrira le bélier en sacrifice d’actions de grâces à l’Eternel, outre la corbeille de pains sans levain, avec l’offrande et la libation.

18  Le naziréen rasera, à l’entrée de la tente d’assignation, sa tête consacrée ; il prendra les cheveux de sa tête consacrée, et il les mettra sur le feu qui est sous le sacrifice d’actions de grâces.

19  Le sacrificateur prendra l’épaule cuite du bélier, un gâteau sans levain de la corbeille, et une galette sans levain ; et il les posera sur les mains du naziréen, après qu’il aura rasé sa tête consacrée.

20  Le sacrificateur les agitera de côté et d’autre devant l’Eternel : c’est une chose sainte, qui appartient au sacrificateur, avec la poitrine agitée et l’épaule offerte par élévation. Ensuite, le naziréen pourra boire du vin.

21  Telle est la loi pour celui qui fait vœu de naziréat ; telle est son offrande à l’Eternel pour son naziréat, outre ce que lui permettront ses ressources. Il accomplira ce qui est ordonné pour le vœu qu’il a fait, selon la loi de son naziréat.

22 ¶  L’Eternel parla à Moïse, et dit:

6:22-27

Les Israélites obéissants, organisés devant l’Eternel et consacrés, purent recevoir les bénédictions de Dieu (c’est-à-dire sa faveur) prononcées par les sacrificateurs.

23  Parle à Aaron et à ses fils, et dis : Vous bénirez ainsi les enfants d’Israël, vous leur direz:

24  Que l’Eternel te bénisse, et qu’il te garde !

bénisse. La face de l’Eternel (c’est-à-dire sa présence) rayonnait sur son peuple (v. #No 6:25) et le regardait (v. #No 6:26). Dans sa bienveillance, Dieu s’intéressait à Israël et cherchait son bien.

garde. La bénédiction de Dieu assurait une protection aux Israélites; ils bénéficiaient en outre de sa bonté (« sa grâce », v. 25) et d’un bien-être total (« paix », v. 26).

25  Que l’Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce !

26  Que l’Eternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix !

27  C’est ainsi qu’ils mettront mon nom sur les enfants d’Israël, et je les bénirai.

mettront mon nom. Le nom de l’Eternel représentait sa personne et son caractère. Les sacrificateurs demandaient ainsi à Dieu de vivre au milieu de son peuple et de répondre à tous ses besoins.

 

REVENIR AU JOUR 122   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-122-de-929/

Allez au jour 124    www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-124-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/