ANCIEN TESTAMENT JOUR 140 DE 929

19/05/2019 00:11

ANCIEN TESTAMENT JOUR 140 DE 929

Nombres 23 de 36

 

NOMBRES 23 : 1 À 30

1 ¶  Balaam dit à Balak : Bâtis-moi ici sept autels, et prépare-moi ici sept taureaux et sept béliers.

2  Balak fit ce que Balaam avait dit ; et Balak et Balaam offrirent un taureau et un bélier sur chaque autel.

3  Balaam dit à Balak : Tiens-toi près de ton holocauste, et je m’éloignerai ; peut-être que l’Eternel viendra à ma rencontre, et je te dirai ce qu’il me révélera. Et il alla sur un lieu élevé.

4  Dieu vint au-devant de Balaam, et Balaam lui dit : J’ai dressé sept autels, et j’ai offert un taureau et un bélier sur chaque autel.

5  L’Eternel mit des paroles dans la bouche de Balaam, et dit : Retourne vers Balak, et tu parleras ainsi.

L’Eternel mit des paroles dans la bouche de Balaam. Même si Balak et Balaam avaient offert des sacrifices sur les autels païens, l’Eternel inspira cet oracle.

6  Il retourna vers lui ; et voici, Balak se tenait près de son holocauste, lui et tous les chefs de Moab.

7  Balaam prononça son oracle, et dit : Balak m’a fait descendre d’Aram, Le roi de Moab m’a fait descendre des montagnes de l’Orient. — Viens, maudis-moi Jacob ! Viens, sois irrité contre Israël !

prononça son oracle. Cette déclaration introduit chacun des discours de Balaam (vv. #No 23:7, #No 23:18 ; #No 24:3, #No 23:20, #No 23:23).

8  Comment maudirais-je celui que Dieu n’a point maudit ? Comment serais-je irrité quand l’Eternel n’est point irrité ?

9  Je le vois du sommet des rochers, Je le contemple du haut des collines : C’est un peuple qui a sa demeure à part, Et qui ne fait point partie des nations.

10  Qui peut compter la poussière de Jacob, Et dire le nombre du quart d’Israël ? Que je meure de la mort des justes, Et que ma fin soit semblable à la leur !

Qui peut compter la poussière de Jacob. Hyperbole à l’orientale soulignant le grand nombre de membres d’un peuple (cf. #Ge 13:16 ; #Ge 28:14).

quart d’Israël. Le camp israélite était réparti en quatre secteurs, de chaque côté du tabernacle. Si l’on ne pouvait pas même compter un de ces groupes, il était impensable de compter l’ensemble.

11  Balak dit à Balaam : Que m’as-tu fait ? Je t’ai pris pour maudire mon ennemi, et voici, tu le bénis !

12  Il répondit, et dit : N’aurai-je pas soin de dire ce que l’Eternel met dans ma bouche ?

13 ¶  Balak lui dit : Viens donc avec moi dans un autre lieu, d’où tu le verras ; tu n’en verras qu’une partie, tu n’en verras pas la totalité. Et de là maudis-le-moi.

23:13-26

Ce deuxième oracle confirmait la détermination de l’Eternel à bénir les Israélites. Leur péché avait été effacé par la grâce de l’Eternel (v. #No 23:21) et n’arrêterait donc pas son plan. Le Dieu qui les avait fait sortir d’Egypte de manière surnaturelle (v. #No 23:22) leur accorderait la victoire sur tous leurs ennemis (v. #No 23:24).

14  Il le mena au champ de Tsophim, sur le sommet du Pisga ; il bâtit sept autels, et offrit un taureau et un bélier sur chaque autel.

15  Balaam dit à Balak : Tiens-toi ici, près de ton holocauste, et j’irai à la rencontre de Dieu.

16  L’Eternel vint au-devant de Balaam ; il mit des paroles dans sa bouche, et dit : Retourne vers Balak, et tu parleras ainsi.

17  Il retourna vers lui ; et voici, Balak se tenait près de son holocauste, avec les chefs de Moab. Balak lui dit : Qu’est-ce que l’Eternel a dit ?

18  Balaam prononça son oracle, et dit : Lève-toi, Balak, écoute ! Prête-moi l’oreille, fils de Tsippor !

19  Dieu n’est point un homme pour mentir, Ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t-il pas ?

Dieu n’est point un homme. Contrairement à la superficialité de l’homme, dont Balaam est un exemple, Dieu est digne de confiance et immuable. Il ne change pas; ses paroles se réalisent toujours.

20  Voici, j’ai reçu l’ordre de bénir : Il a béni, je ne le révoquerai point.

21  Il n’aperçoit point d’iniquité en Jacob, Il ne voit point d’injustice en Israël ; L’Eternel, son Dieu, est avec lui, Il est son roi, l’objet de son allégresse.

22  Dieu les a fait sortir d’Egypte, Il est pour eux comme la vigueur du buffle.

23  L’enchantement ne peut rien contre Jacob, Ni la divination contre Israël ; Au temps marqué, il sera dit à Jacob et à Israël Quelle est l’œuvre de Dieu.

24  C’est un peuple qui se lève comme une lionne, Et qui se dresse comme un lion ; Il ne se couche point jusqu’à ce qu’il ait dévoré la proie, Et qu’il ait bu le sang des blessés.

25  Balak dit à Balaam : Ne le maudis pas, mais du moins ne le bénis pas.

26  Balaam répondit, et dit à Balak : Ne t’ai-je pas parlé ainsi : Je ferai tout ce que l’Eternel dira ?

27  Balak dit à Balaam : Viens donc, je te mènerai dans un autre lieu ; peut être Dieu trouvera-t-il bon que de là tu me maudisses ce peuple.

23:27-24:14

Le troisième oracle de Balaam fait allusion au roi suprême (le Messie) et à son rôle dans la concrétisation des bénédictions de l’alliance pour Israël, mais aussi pour les nations.

28  Balak mena Balaam sur le sommet du Peor, en regard du désert.

Peor. Aussi appelé Beth-Peor (#De 3:29), c’était le site d’un temple dédié à Baal (#No 25:3).

29  Balaam dit à Balak : Bâtis-moi ici sept autels, et prépare-moi ici sept taureaux et sept béliers.

30  Balak fit ce que Balaam avait dit, et il offrit un taureau et un bélier sur chaque autel.

 

REVENIR AU JOUR 139   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-139-de-929/

Allez au jour 141    www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-141-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/