ANCIEN TESTAMENT JOUR 15 DE 929

15/01/2019 00:42

ANCIEN TESTAMENT JOUR 15 DE 929

Genèse 15 de 50

 

GENÈSE 15 : 1 À 21

1 ¶  Après ces événements, la parole de l’Eternel fut adressée à Abram dans une vision, et il dit : Abram, ne crains point ; je suis ton bouclier, et ta récompense sera très grande.

je suis ton bouclier. Dieu servit de divin protecteur à Abram (cf. #Ps 7:11 ; #Ps 84:10).

2 ¶  Abram répondit : Seigneur Eternel, que me donneras-tu ? Je m’en vais sans enfants ; et l’héritier de ma maison, c’est Eliézer de Damas.

Je m’en vais sans enfants. En réponse à l’encouragement et à l’exhortation de Dieu (v. #Ge 15:1), Abram exprima son trouble: comment la promesse de Dieu de lui donner de nombreux descendants (#Ge 13:16) et une grande nation (#Ge 12:2) pourrait-elle se réaliser sans enfants?

Eliézer de Damas. Pour Abram, la réalisation de la promesse de Dieu tardait; ainsi, l’adoption d’un serviteur comme héritier mâle  une coutume bien connue en Mésopotamie - était humainement parlant le meilleur arrangement possible, de plus officiellement reconnu, pour qu’elle se réalise.

3  Et Abram dit : Voici, tu ne m’as pas donné de postérité, et celui qui est né dans ma maison sera mon héritier.

15:3-5 La question « que me donneras-tu? » (v. #Ge 15:2) se transforma en accusation « tu ne m’as pas donné! » (v. #Ge 15:3). L’Eternel rejeta la solution proposée par Abram (v. #Ge 15:4), juste avant de réitérer sa promesse d’une descendance innombrable (v. #Ge 15:5).

4  Alors la parole de l’Eternel lui fut adressée ainsi : Ce n’est pas lui qui sera ton héritier, mais c’est celui qui sortira de tes entrailles qui sera ton héritier.

5  Et après l’avoir conduit dehors, il dit : Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Et il lui dit : Telle sera ta postérité.

Cf. #Ro 4:18

6  Abram eut confiance en l’Eternel, qui le lui imputa à justice.

eut confiance …  imputa à justice. L’apôtre Paul cita ces mots pour illustrer la supériorité de la foi sur les œuvres et l’opposer à elles (#Ro 4:3, #Ro 4:9, #Ro 4:22 ; #Ga 3:6 ; #Ja 2:23). Abram fut justifié par la

7 ¶  L’Eternel lui dit encore : Je suis l’Eternel, qui t’ai fait sortir d’Ur en Chaldée, pour te donner en possession ce pays.

pour te donner en possession ce pays. Il est clairement révélé ici qu’un territoire bien délimité (voir vv. 18-21) est intimement lié aux nombreux descendants d’Abram, selon le dessein de Dieu et l’alliance conclue avec le patriarche, et confirmation en est donnée de manière irrévocable et incontestable dans une cérémonie solennelle (vv. #Ge 15:9-21).

8  Abram répondit : Seigneur Eternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai ?

à quoi connaîtrai-je que je le posséderai? Ce n’est pas une accusation voilée face à un accomplissement qui tarde, mais une demande sincère en vue d’être informé et rassuré. En réponse, Dieu confirme son alliance avec Abram au cours d’une cérémonie remarquable (vv. #Ge 15:9-21).

9  Et l’Eternel lui dit : Prends une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe.

15:9-10 coupa par le milieu. Ce rituel était couramment pratiqué lorsqu’il s’agissait de conclure une alliance. Les parties engagées marchaient entre les morceaux d’animaux en affirmant qu’il leur arriverait la même chose si elles rompaient l’alliance (voir #Jér 34:18-19).

10  Abram prit tous ces animaux, les coupa par le milieu, et mit chaque morceau l’un vis-à-vis de l’autre ; mais il ne partagea point les oiseaux.

11  Les oiseaux de proie s’abattirent sur les cadavres ; et Abram les chassa.

12 ¶  Au coucher du soleil, un profond sommeil tomba sur Abram ; et voici, une frayeur et une grande obscurité vinrent l’assaillir.

sommeil. Dieu fit dormir Abram, car l’alliance n’impliquait aucun engagement de sa part. Il n’aurait pas à marcher entre les morceaux (voir v. 17).

13  Et l’Eternel dit à Abram : Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux ; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans.

quatre cents ans. Nombre approximatif. Ils y séjourneront en fait 430 ans (cf. #Ex 12:40).

15:13-14 En ratifiant l’alliance, l’Eternel assurait à Abram que ses descendants occuperaient le pays, même si un pénible détour par l’Egypte repousserait l’accomplissement de cette promesse jusqu’à une période située bien après sa mort. Cf. #Ac 7:6-7.

14  Mais je jugerai la nation à laquelle ils seront asservis, et ils sortiront ensuite avec de grandes richesses.

15  Toi, tu iras en paix vers tes pères, tu seras enterré après une heureuse vieillesse.

16  A la quatrième génération, ils reviendront ici ; car l’iniquité des Amoréens n’est pas encore à son comble.

l’iniquité des Amoréens n’est pas encore à son comble. Ce fut un report du jugement qui entraîna ce retard dans l’accomplissement de l’alliance. Le jugement de l’Egypte (v. #Ge 15:14) marquerait le départ des descendants d’Abram pour le pays promis, et le jugement des Cananéens (définis plus largement, sur un plan ethnique, comme des Amoréens) marquerait leur entrée dans ce pays.

17 ¶  Quand le soleil fut couché, il y eut une obscurité profonde ; et voici, ce fut une fournaise fumante, et des flammes passèrent entre les animaux partagés.

fournaise fumante …  flammes. Cf. #Ex 13:21. Ces manifestations symbolisaient la présence de Dieu qui promettait solennellement, par un serment divin, d’accomplir ses promesses à Abram en passant, seul, au milieu des animaux partagés (vv. #Ge 15:9-11).

18  En ce jour-là, l’Eternel fit alliance avec Abram, et dit : Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d’Egypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate,

15:18-21 depuis le fleuve …  au fleuve d’Euphrate. L’Ecriture décrit de façon à la fois générale (#Ex 23:31 ; #No 13:21 ; #De 11:24 ; #1R 8:65 ; #2R 14:25 ; #Esa 27:12) et détaillée (#No 34:1-12 ; #Jos 15:1-12 ; #Ez 47:15-20 ; cf. #Ez 48:1, #Ez 48:28) le pays promis, avec une concentration particulière sur l’ancien Canaan. Une délimitation géographique si précise ne permet, à mon avis, aucune redéfinition de la promesse de Dieu qui affaiblirait cettre précision. Le « fleuve d’Egypte » était probablement le Wadi el-Arish, qui marquait la frontière sud de Juda.

Kéniens …  Jébusiens. Enumération des différents peuples qui habitaient le pays. Une description si détaillée de Canaan témoigne à nouveau du caractère bien défini du pays promis par Dieu.

19  le pays des Kéniens, des Keniziens, des Kadmoniens,

20  des Héthiens, des Phéréziens, des Rephaïm,

21  des Amoréens, des Cananéens, des Guirgasiens et des Jébusiens.

 

 

REVENIR AU JOUR 14  www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-14-de-929/

Allez au jour 16  www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-16-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/