ANCIEN TESTAMENT JOUR 161 DE 929

09/06/2019 00:40

ANCIEN TESTAMENT JOUR 161 DE 929

Deutéronomes 08 de 34

 

DEUTÉRONOMES 08 : 1 À 20

1 ¶  Vous observerez et vous mettrez en pratique tous les commandements que je vous prescris aujourd’hui, afin que vous viviez, que vous multipliiez, et que vous entriez en possession du pays que l’Eternel a juré de donner à vos pères.

2  Souviens-toi de tout le chemin que l’Eternel, ton Dieu, t’a fait faire pendant ces quarante années dans le désert, afin de t’humilier et de t’éprouver, pour savoir quelles étaient les dispositions de ton cœur et si tu garderais ou non ses commandements.

Souviens-toi. Les Israélites devaient se remémorer ce que Dieu avait fait pour eux (cf. #De 5:15 ; #De 7:18 ; #De 8:18 ; #De 9:7 ; #De 15:15 ; #De 16:3, #De 16:12 ; #De 24:9, #De 24:18 ; #De 25:17) et ne pas l’oublier (cf. #De 4:9, #De 4:23, #De 4:31 ; #De 6:12 ; #De 8:11, #De 8:14, #De 8:19 ; #De 9:7 ; #De 25:19 ; #De 26:13).

les dispositions de ton cœur. Les quarante années passées par les Israélites au désert avaient été un temps de mise à l’épreuve et de souffrance voulu par Dieu afin de révéler leur attitude fondamentale envers lui-même et envers ses commandements. Ainsi, il avait choisi de soutenir son peuple affamé en lui envoyant une nourriture inconnue jusqu’alors, la manne. Par cette intervention miraculeuse, il l’avait humilié et avait testé son obéissance.

3  Il t’a humilié, il t’a fait souffrir de la faim, et il t’a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n’avaient pas connue tes pères, afin de t’apprendre que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais que l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l’Eternel.

manne, que tu ne connaissais pas. Le tout premier envoi de manne est relaté en #Ex 16:15 et le dernier en #Jos 5:12.

l’homme ne vit pas de pain seulement. La nourriture accordée aux Israélites dans le désert l’avait été par décret divin. C’était sur l’ordre de Dieu qu’ils disposaient de la manne; en fin de compte, ce n’était donc pas grâce à elle qu’ils vivaient, mais grâce à la parole de Dieu (cf. #Mt 4:4 ; #Lu 4:4).

4  Ton vêtement ne s’est point usé sur toi, et ton pied ne s’est point enflé, pendant ces quarante années.

Ton vêtement ne s’est point usé. Ce miracle est aussi mentionné en #De 29:5.

5  Reconnais en ton cœur que l’Eternel, ton Dieu, te châtie comme un homme châtie son enfant.

l’Eternel, ton Dieu, te châtie. Le séjour des Israélites au désert était aussi considéré comme un temps où Dieu avait exercé la discipline envers les siens. Il avait cherché à corriger leur comportement capricieux pour les préparer à entrer dans le pays promis dans une attitude de docilité.

6  Tu observeras les commandements de l’Eternel, ton Dieu, pour marcher dans ses voies et pour le craindre.

8:6-10

Ce passage décrit les bénédictions abondantes dont Israël pourrait jouir dans le pays promis (cf. #De 7:7-9).

7  Car l’Eternel, ton Dieu, va te faire entrer dans un bon pays, pays de cours d’eaux, de sources et de lacs, qui jaillissent dans les vallées et dans les montagnes ;

un bon pays. Par opposition à la désolation du désert, les vv. #De 8:7-9 décrivent l’abondance de ce nouveau pays.

8  pays de froment, d’orge, de vignes, de figuiers et de grenadiers ; pays d’oliviers et de miel ;

9  pays où tu mangeras du pain avec abondance, où tu ne manqueras de rien ; pays dont les pierres sont du fer, et des montagnes duquel tu tailleras l’airain.

fer …  airain. Le sud des montagnes du Liban et la région située à l’est de la mer de Galilée et au sud de la mer Morte contenaient du fer. A la fois le fer et l’airain se trouvaient dans la dépression au sud de la mer Morte.

L'airain est un terme vieilli désignant un alliage de cuivre. Il est notamment utilisé comme synonyme de bronze et de laiton, dans un contexte littéraire ou en référence à l'Antiquité. 

 

10 ¶  Lorsque tu mangeras et te rassasieras, tu béniras l’Eternel, ton Dieu, pour le bon pays qu’il t’a donné.

11  Garde-toi d’oublier l’Eternel, ton Dieu, au point de ne pas observer ses commandements, ses ordonnances et ses lois, que je te prescris aujourd’hui.

Garde-toi d’oublier l’Eternel, ton Dieu. Le fait de disposer de nourriture en suffisance conduirait les Israélites à la satisfaction (vv. #De 8:10, #De 8:12). Or cette même satisfaction et un sentiment de sécurité pouvaient les amener à oublier Dieu, c’est-à-dire à ne plus penser à lui dans la vie quotidienne, et, par suite, à désobéir à ses commandements. Si, dans le désert, les Israélites étaient contraints de dépendre de Dieu pour leurs besoins vitaux les plus fondamentaux, ils pourraient être tentés de se laisser aller à un sentiment de totale indépendance dans le pays plein de richesses qui les attendait.

12  Lorsque tu mangeras et te rassasieras, lorsque tu bâtiras et habiteras de belles maisons,

13  lorsque tu verras multiplier ton gros et ton menu bétail, s’augmenter ton argent et ton or, et s’accroître tout ce qui est à toi,

14  prends garde que ton cœur ne s’enfle, et que tu n’oublies l’Eternel, ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude,

ton cœur ne s’enfle. L’orgueil est ici considéré comme la racine de l’oubli. Une fois prospère, le peuple pourrait prétendre avoir acquis sa richesse par ses propres efforts et capacités (v. #De 8:17).

15  qui t’a fait marcher dans ce grand et affreux désert, où il y a des serpents brûlants et des scorpions, dans des lieux arides et sans eau, et qui a fait jaillir pour toi de l’eau du rocher le plus dur,

l’eau du rocher. Cf. #No 20:9-13.

16  qui t’a fait manger dans le désert la manne inconnue à tes pères, afin de t’humilier et de t’éprouver, pour te faire ensuite du bien.

pour te faire ensuite du bien. Dieu avait permis l’épreuve du désert afin d’apprendre à Israël à lui obéir. L’obéissance dont le peuple avait fait preuve lui avait permis de recevoir la bénédiction que représentait le pays promis. Ainsi, le but de Dieu, en fin de compte, était de lui faire du bien.

17  Garde-toi de dire en ton cœur : Ma force et la puissance de ma main m’ont acquis ces richesses.

18  Souviens-toi de l’Eternel, ton Dieu, car c’est lui qui te donnera de la force pour les acquérir, afin de confirmer, comme il le fait aujourd’hui, son alliance qu’il a jurée à tes pères.

19  Si tu oublies l’Eternel, ton Dieu, et que tu ailles après d’autres dieux, si tu les sers et te prosternes devant eux, je vous déclare formellement aujourd’hui que vous périrez.

Si tu oublies. Oublier Dieu, c’était ouvrir la porte au culte d’autres dieux, ce qui provoquerait à coup sûr leur destruction. Dieu les jugerait et les détruirait, tout comme il allait détruire les Cananéens à cause de leur idolâtrie.

20  Vous périrez comme les nations que l’Eternel fait périr devant vous, parce que vous n’aurez point écouté la voix de l’Eternel, votre Dieu.

 

REVENIR AU JOUR 160   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-160-de-929/

Allez au jour 162    www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-162-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/