ANCIEN TESTAMENT JOUR 17 DE 929

17/01/2019 00:02

ANCIEN TESTAMENT JOUR 17 DE 929

Genèse 17 de 50

 

GENÈSE 17 : 1 À 27

 1 ¶  Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Eternel apparut à Abram, et lui dit : Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre.

2  J’établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai à l’infini.

mon alliance entre moi et toi. Dieu confirma une nouvelle fois le caractère unilatéral de son alliance avec Abram, ce qui ne signifiait pas, toutefois, que ses bénéficiaires seraient déchargés de toute responsabilité.

3  Abram tomba sur sa face ; et Dieu lui parla, en disant:

4 ¶  Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d’une multitude de nations.

une multitude de nations. La triple affirmation d’une nombreuse descendance, incluant peut-être celle d’Isaac et d’Ismaël, entoure le changement de nom (vv. #Ge 17:4-6) et lui donne une importance significative.

5  On ne t’appellera plus Abram ; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d’une multitude de nations.

ton nom sera Abraham. Cf. #Ge 11:27. Ce nom, avec sa signification de « père d’une multitude de nations », reflétait la nouvelle relation d’Abraham avec Dieu ainsi que sa nouvelle identité, basée sur la promesse d’une postérité. Cf. #Ro 4:17.

6  Je te rendrai fécond à l’infini, je ferai de toi des nations ; et des rois sortiront de toi.

des rois sortiront de toi. Cette promesse souligne que plusieurs peuples et nations avec leur propre droit sont issus d’Abraham.

7 ¶  J’établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations: ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi.

J’établirai mon alliance. Cette relation fut instaurée sur l’initiative de Dieu et était destinée à être une « alliance perpétuelle » (v. #Ge 17:7). Elle s’appliquait ainsi avec la même force à la postérité d’Abraham et donnait lieu à la garantie: « Je serai leur Dieu » (v. #Ge 17:8) qui devint le mot d’ordre dans la relation d’alliance entre Yahvé, c’est-à-dire l’Eternel, et Israël.

8  Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu.

tout le pays de Canaan. En réaffirmant ses promesses à Abraham, Dieu ne manqua pas de mentionner le pays qui lui était remis par droit divin, ainsi qu’à ses descendants, « en possession perpétuelle ». Cf. #Ac 7:5.

9  Dieu dit à Abraham : Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, selon leurs générations.

tu garderas mon alliance. Malgré les désobéissances répétées des patriarches et de la nation d’Israël, la fidélité de Dieu à son alliance n’a jamais faibli (par exemples #De 4:25-31 ; #De 30:1-9 ; #1Ch 16:15-18 ; #Jér 30:11 ; #Jér 46:27-28 ; #Am 9:8 ; #Lu 1:67-75 ; #Hé 6:13-18). Les attestations divines de l’obéissance d’Abraham (#Ge 22:16-18 ; #Ge 26:3-5) furent prononcées des années après la ratification formelle de l’alliance (#Ge 12:1-3 ; #Ge 15:12-18). Malgré l’apostasie du peuple, il y a toujours eu un reste d’Israélites obéissants et fidèles (voir #Sop 3:12-13).

10  C’est ici mon alliance, que vous garderez entre moi et vous, et ta postérité après toi : tout mâle parmi vous sera circoncis.

11  Vous vous circoncirez ; et ce sera un signe d’alliance entre moi et vous.

un signe d’alliance. Le rite de la circoncision (consistant à enlever le prépuce des mâles) n’était pas nouveau à cette époque-là, mais la signification religieuse et théocratique qui lui fut donnée, oui: il devint un signe d’appartenance à la lignée physique et ethnique d’Abraham (cf. #Ac 7:8 ; #Ro 4:11). Sans la révélation divine, le rite n’aurait pas eu cette signification particulière, et c’est ainsi qu’il resta une caractéristique d’Israël (cf. v. #Ge 17:13). Il représentait un avantage du point de vue de la santé, puisque des germes pathogènes pouvaient être logés dans le sillon balano-prépucial et que le fait d’enlever le prépuce empêchait leur transmission. Historiquement, il semble que les femmes juives aient le taux de cancer du col de l’utérus le plus bas. Mais il y avait aussi un sens symbolique, lié à la nécessité d’ôter le péché et d’être purifié. L’organe mâle démontrait de la façon la plus nette la gravité de la corruption, car il transportait la semence qui engendrait des pécheurs corrompus. Ainsi, la circoncision symbolisait le besoin d’une purification profonde pour renverser les effets de la dépravation.

12  A l’âge de huit jours, tout mâle parmi vous sera circoncis, selon vos générations, qu’il soit né dans la maison, ou qu’il soit acquis à prix d’argent de tout fils d’étranger, sans appartenir à ta race.

A l’âge de huit jours. Cette précision est répétée dans #Lé 12:3.

13  On devra circoncire celui qui est né dans la maison et celui qui est acquis à prix d’argent ; et mon alliance sera dans votre chair une alliance perpétuelle.

14  Un mâle incirconcis, qui n’aura pas été circoncis dans sa chair, sera exterminé du milieu de son peuple : il aura violé mon alliance.

sera exterminé. Etre littéralement « coupé » de la communauté de l’alliance, cela signifiait perdre les avantages temporels provenant de l’appartenance à la nation unique et élue dirigée par Dieu, et cela pouvait impliquer la mort par jugement divin.

15 ¶  Dieu dit à Abraham : Tu ne donneras plus à Saraï, ta femme, le nom de Saraï ; mais son nom sera Sara.

Saraï …  Sara. Puisque Saraï (« ma princesse ») serait l’ancêtre des nations et des rois promis, il convenait que Dieu change son nom en Sara, c’est-à-dire « princesse » (v. #Ge 17:16), sans la limitation qu’impliquait le « ma ».

16  Je la bénirai, et je te donnerai d’elle un fils ; je la bénirai, et elle deviendra des nations ; des rois de peuples sortiront d’elle.

elle deviendra des nations. Cf. v. #Ge 17:5.

17  Abraham tomba sur sa face ; il rit, et dit en son cœur : Naîtrait-il un fils à un homme de cent ans ? et Sara, âgée de quatre-vingt-dix ans, enfanterait-elle ?

tomba sur sa face; il rit, et dit en son cœur. La réaction d’adoration face aux promesses de Dieu, qui était appropriée, fut ternie par l’incrédulité d’Abraham. Il savait qu’il allait être père (#Ge 12:2 ; #Ge 15:4), mais c’était la première fois qu’il entendait dire que sa vieille épouse stérile serait la mère.

18  Et Abraham dit à Dieu : Oh ! qu’Ismaël vive devant ta face !

qu’Ismaël vive devant ta face! La demande d’Abraham que son fils alors en vie soit le bénéficiaire désigné des promesses de Dieu révèle qu’il estimait impossible pour lui et sa femme Sara d’avoir ensemble des enfants (cf. #Ro 4:17).

19  Dieu dit : Certainement Sara, ta femme, t’enfantera un fils ; et tu l’appelleras du nom d’Isaac. J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui.

du nom d’Isaac. Le nom du fils promis signifiait « il rit » et constituait un rappel approprié de la réaction d’incrédulité d’Abraham face à la promesse divine.

17:19-21 Avec patience et fermeté, Dieu rejeta à nouveau l’alternative proposée par Abraham. Il régla carrément la question en accordant aussi une nombreuse descendance à Ismaël (voir #Ge 25:12-18) et en affirmant que le fils de Sara serait l’héritier de « l’alliance perpétuelle ». Pour la première fois, il cita le nom de ce fils.

20  A l’égard d’Ismaël, je t’ai exaucé. Voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l’infini ; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation.

21  J’établirai mon alliance avec Isaac, que Sara t’enfantera à cette époque-ci de l’année prochaine.

22  Lorsqu’il eut achevé de lui parler, Dieu s’éleva au-dessus d’Abraham.

23 ¶  Abraham prit Ismaël, son fils, tous ceux qui étaient nés dans sa maison et tous ceux qu’il avait acquis à prix d’argent, tous les mâles parmi les gens de la maison d’Abraham ; et il les circoncit ce même jour, selon l’ordre que Dieu lui avait donné.

17:23-27 ce même jour. Abraham s’empressa d’obéir à l’ordre de Dieu en l’appliquant à lui-même, à « tous les mâles » et à tous « les gens de sa maison » (vv. #Ge 17:23, #Ge 17:27).

24  Abraham était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, lorsqu’il fut circoncis.

25  Ismaël, son fils, était âgé de treize ans lorsqu’il fut circoncis.

26  Ce même jour, Abraham fut circoncis, ainsi qu’Ismaël, son fils.

27  Et tous les gens de sa maison, nés dans sa maison, ou acquis à prix d’argent des étrangers, furent circoncis avec lui.

 

 

REVENIR AU JOUR 16  www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-16-de-929/

Allez au jour 18  cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/news/ancien-testament-jour-18-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/