ANCIEN TESTAMENT JOUR 170 DE 929

18/06/2019 00:58

ANCIEN TESTAMENT JOUR 170 DE 929

Deutéronomes17 de 34

 

DEUTÉRONOMES 17 : 1 À 20

1 ¶  Tu n’offriras en sacrifice à l’Eternel, ton Dieu, ni bœuf, ni agneau qui ait quelque défaut ou difformité ; car ce serait en abomination à l’Eternel, ton Dieu.

quelque défaut. Apporter un sacrifice imparfait à l’Eternel équivalait à introduire une chose interdite dans le sanctuaire. Un tel sacrifice était une abomination. Offrir à Dieu moins que le meilleur à disposition revenait en effet à mépriser son nom (cf. #Mal 1:6-8). C’était le signe qu’on n’avait pas reconnu en lui celui qui donnait le meilleur dans la vie.

2  Il se trouvera peut-être au milieu de toi dans l’une des villes que l’Eternel, ton Dieu, te donne, un homme ou une femme faisant ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, ton Dieu, et transgressant son alliance ;

3  allant après d’autres dieux pour les servir et se prosterner devant eux, après le soleil, la lune, ou toute l’armée des cieux. Ce n’est point là ce que j’ai commandé.

17:3-7

d’autres dieux pour les servir. Les juges locaux devaient veiller à ce que les adorateurs d’idoles soient exécutés afin de couper court à toute idolâtrie.

4  Dès que tu en auras connaissance, dès que tu l’auras appris, tu feras avec soin des recherches. La chose est-elle vraie, le fait est-il établi, cette abomination a-t-elle été commise en Israël,

5  alors tu feras venir à tes portes l’homme ou la femme qui sera coupable de cette mauvaise action, et tu lapideras ou puniras de mort cet homme ou cette femme.

6  Celui qui mérite la mort sera exécuté sur la déposition de deux ou de trois témoins ; il ne sera pas mis à mort sur la déposition d’un seul témoin.

17:6-7

de deux ou de trois témoins. L’exécution de l’idolâtre ne pouvait pas avoir lieu sur la base d’un ouï-dire. Il fallait au moins deux personnes au témoignage concordant pour établir la culpabilité de l’accusé; un seul témoin ne suffisait pas dans un cas si grave. Cette règle prévenait les faux témoignages. En outre, le déroulement de l’exécution soulignait le degré de responsabilité qui reposait sur les témoins dans de tels cas: en jetant la première pierre, ils assumaient la charge de leurs accusations (cf. #De 19:15 ; #1Co 5:13).

7  La main des témoins se lèvera la première sur lui pour le faire mourir, et la main de tout le peuple ensuite. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.

8 ¶  Si une cause relative à un meurtre, à un différend, à une blessure, te paraît trop difficile à juger et fournit matière à contestation dans tes portes, tu te lèveras et tu monteras au lieu que l’Eternel, ton Dieu, choisira.

17:8-13

une cause …  trop difficile à juger. Si un juge trouvait un cas trop difficile, il pouvait le soumettre à un tribunal central composé de sacrificateurs et du juge suprême. La décision de ce tribunal était sans appel, et celui qui refusait de s’y conformer devait être puni de mort.

9  Tu iras vers les sacrificateurs, les Lévites, et vers celui qui remplira alors les fonctions de juge ; tu les consulteras, et ils te feront connaître la sentence.

10  Tu te conformeras à ce qu’ils te diront dans le lieu que choisira l’Eternel, et tu auras soin d’agir d’après tout ce qu’ils t’enseigneront.

11  Tu te conformeras à la loi qu’ils t’enseigneront et à la sentence qu’ils auront prononcée ; tu ne te détourneras de ce qu’ils te diront ni à droite ni à gauche.

12  L’homme qui, par orgueil, n’écoutera pas le sacrificateur placé là pour servir l’Eternel, ton Dieu, ou qui n’écoutera pas le juge, cet homme sera puni de mort. Tu ôteras ainsi le mal du milieu d’Israël,

13  afin que tout le peuple entende et craigne, et qu’il ne se livre plus à l’orgueil.

14 ¶  Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, lorsque tu le posséderas, que tu y auras établi ta demeure, et que tu diras : Je veux mettre un roi sur moi, comme toutes les nations qui m’entourent,

un roi. La monarchie fut prévue par Moïse dans le Pentateuque (cf. #Ge 17:16 ; #Ge 35:11 ; #Ge 49:9-12 ; #No 24:7, #No 24:17). Il envisagea le temps où le peuple demanderait un roi et donna des instructions précises concernant les qualifications de ce chef attendu.

15  tu mettras sur toi le roi que choisira l’Eternel, ton Dieu, tu prendras un roi du milieu de tes frères, tu ne pourras pas te donner un étranger, qui ne soit pas ton frère.

du milieu de tes frères. La manière dont l’Eternel procéderait à ce choix ne fut pas précisée, mais il en énonça les contours en affirmant qu’il devait s’agir d’un « frère », un Israélite.

16  Mais qu’il n’ait pas un grand nombre de chevaux ; qu’il ne ramène pas le peuple en Egypte pour avoir beaucoup de chevaux ; car l’Eternel vous a dit : Vous ne retournerez plus par ce chemin-là.

17:16-17

grand nombre …  beaucoup. D’ores et déjà, des restrictions furent imposées au roi à venir: il ne devrait pas

1° acheter de nombreux chevaux, ni

2° prendre plusieurs femmes ni

3° accumuler argent et or.

Il ne devrait pas compter sur sa force militaire, ni sur ses fidèles et ses alliances politiques, ni sur sa richesse pour affermir sa position et son autorité, mais garder les yeux fixés sur l’Eternel. Salomon enfreignit toutes ces interdictions, tandis que son père, David, viola les deux dernières. Les épouses de Salomon introduisirent l’idolâtrie à Jérusalem, ce qui provoqua le schisme du royaume (#1R 11:1-43).

17  Qu’il n’ait pas un grand nombre de femmes, afin que son cœur ne se détourne point ; et qu’il ne fasse pas de grands amas d’argent et d’or.

18  Quand il s’assiéra sur le trône de son royaume, il écrira pour lui, dans un livre, une copie de cette loi, qu’il prendra auprès des sacrificateurs, les Lévites.

écrira …  une copie de cette loi. L’idéal en vue, c’était celui du roi obéissant à la volonté de Dieu, découverte par la lecture de la loi. La lecture du Pentateuque devrait entraîner chez lui crainte de l’Eternel et humilité. Le roi est ainsi décrit comme un scribe, un homme versé dans l’Ecriture. Josias se rapprocha de cette perspective dans une période sombre de l’histoire d’Israël (cf. #2R 22).

19  Il devra l’avoir avec lui et y lire tous les jours de sa vie, afin qu’il apprenne à craindre l’Eternel, son Dieu, à observer et à mettre en pratique toutes les paroles de cette loi et toutes ces ordonnances ;

20  afin que son cœur ne s’élève point au-dessus de ses frères, et qu’il ne se détourne de ces commandements ni à droite ni à gauche ; afin qu’il prolonge ses jours dans son royaume, lui et ses enfants, au milieu d’Israël.

son cœur ne s’élève point au-dessus de ses frères. Le roi ne devrait pas être au-dessus de la loi de Dieu, pas plus que tout autre Israélite.

 

REVENIR AU JOUR 169   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-169-de-929/

Allez au jour 171     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-171-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/