ANCIEN TESTAMENT JOUR 173 DE 929

21/06/2019 00:10

ANCIEN TESTAMENT JOUR 173 DE 929

Deutéronomes 20 de 34

 

DEUTÉRONOMES 20 : 1 À 20

1 ¶  Lorsque tu iras à la guerre contre tes ennemis, et que tu verras des chevaux et des chars, et un peuple plus nombreux que toi, tu ne les craindras point ; car l’Eternel, ton Dieu, qui t’a fait monter du pays d’Egypte, est avec toi.

tu ne les craindras point. Au cours de la bataille, les Israélites ne devraient jamais craindre les chevaux ni les chars de leurs ennemis, parce que l’issue du combat ne dépendrait pas de la simple force militaire. L’ordre de ne pas avoir peur reposait sur la puissance et la fidélité de Dieu, qu’il avait déjà prouvées à Israël en le délivrant de l’Egypte.

20:1-20

L’humanité des principes que prescrivait la loi mosaïque en temps de guerre était en contraste absolu avec la brutalité et la cruauté qui étaient de règle chez les autres nations.

2  A l’approche du combat, le sacrificateur s’avancera et parlera au peuple.

20:2-4

le sacrificateur …  parlera au peuple. Le rôle du sacrificateur, lors des batailles, était de rappeler les promesses, la présence et la puissance de Dieu aux soldats et de les fortifier dans la foi. S’ils manquaient de confiance dans la capacité de l’Eternel à combattre pour eux, cela affecterait la force de leur volonté et ils deviendraient peureux. La victoire dépendait de leur foi en Dieu.

3  Il leur dira : Ecoute, Israël ! Vous allez aujourd’hui livrer bataille à vos ennemis. Que votre cœur ne se trouble point ; soyez sans crainte, ne vous effrayez pas, ne vous épouvantez pas devant eux.

4  Car l’Eternel, votre Dieu, marche avec vous, pour combattre vos ennemis, pour vous sauver.

5  Les officiers parleront ensuite au peuple et diront : Qui est-ce qui a bâti une maison neuve, et ne s’y est point encore établi ? Qu’il s’en aille et retourne chez lui, de peur qu’il ne meure dans la bataille et qu’un autre ne s’y établisse.

20:5-8

Qu’il s’en aille et retourne chez lui. Ces quatre motifs d’exemption du service militaire illustrent un principe: celui dont le cœur n’était pas motivé pour cela ne devait pas y aller. Ceux qui avaient l’esprit occupé ailleurs ou avaient peur pouvaient quitter l’armée et rentrer chez eux, puisqu’ils seraient inutiles dans la bataille et seraient même une source de découragement pour les autres (v. #De 20:8).

6  Qui est-ce qui a planté une vigne, et n’en a point encore joui ? Qu’il s’en aille et retourne chez lui, de peur qu’il ne meure dans la bataille et qu’un autre n’en jouisse.

7  Qui est fiancé à une femme, et ne l’a point encore prise ? Qu’il s’en aille et retourne chez lui, de peur qu’il ne meure dans la bataille et qu’un autre ne la prenne.

8  Les officiers continueront à parler au peuple, et diront : Qui est-ce qui a peur et manque de courage ? Qu’il s’en aille et retourne chez lui, afin que ses frères ne se découragent pas comme lui.

9  Quand les officiers auront achevé de parler au peuple, ils placeront les chefs des troupes à la tête du peuple.

10 ¶  Quand tu t’approcheras d’une ville pour l’attaquer, tu lui offriras la paix.

20:10-15

offriras la paix. Comme les villes situées à l’extérieur de Canaan ne se trouvaient pas sous le jugement qui réclamait leur destruction totale, les Israélites pouvaient leur proposer un traité de paix. Si la ville se soumettait à eux, ses habitants devenaient des sujets et devaient payer un tribut. En cas de refus, Israël devait assiéger la ville et s’en emparer, tuer les hommes et prendre le reste des habitants et les animaux comme butin de guerre. Le principe, c’était que la proclamation de la paix devait précéder le jugement (cf. #Mt 10:11-15).

11  Si elle accepte la paix et t’ouvre ses portes, tout le peuple qui s’y trouvera te sera tributaire et asservi.

12  Si elle n’accepte pas la paix avec toi et qu’elle veuille te faire la guerre, alors tu l’assiégeras.

13  Et après que l’Eternel, ton Dieu, l’aura livrée entre tes mains, tu en feras passer tous les hommes au fil de l’épée.

14  Mais tu prendras pour toi les femmes, les enfants, le bétail, tout ce qui sera dans la ville, tout son butin, et tu mangeras le butin de tes ennemis que l’Eternel, ton Dieu, t’aura livrés.

15  C’est ainsi que tu agiras à l’égard de toutes les villes qui sont très éloignées de toi, et qui ne font point partie des villes de ces nations-ci.

16  Mais dans les villes de ces peuples dont l’Eternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire.

20:16-18

dévoueras …  par interdit. La destruction totale des villes des Cananéens, sans que rien ne soit épargné, visait à éliminer tout risque de contamination de leur idolâtrie (cf. #De 7:22-26).

17  Car tu dévoueras ces peuples par interdit, les Héthiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens, et les Jébusiens, comme l’Eternel, ton Dieu, te l’a ordonné,

18  afin qu’ils ne vous apprennent pas à imiter toutes les abominations qu’ils font pour leurs dieux, et que vous ne péchiez point contre l’Eternel, votre Dieu.

19  Si tu fais un long siège pour t’emparer d’une ville avec laquelle tu es en guerre, tu ne détruiras point les arbres en y portant la hache, tu t’en nourriras et tu ne les abattras point ; car l’arbre des champs est-il un homme pour être assiégé par toi ?

20:19-20

tu ne détruiras point les arbres. Lorsqu’elles assiégeaient une ville, les armées de l’Antiquité coupaient des arbres afin de construire des rampes et des armes ainsi que des aménagements pour les longs sièges. Israël, au contraire, ne devait pas abattre les arbres fruitiers, afin de pouvoir jouir des fruits du pays que Dieu lui donnait (#De 7:12-13).

20  Mais tu pourras détruire et abattre les arbres que tu sauras ne pas être des arbres servant à la nourriture, et en construire des retranchements contre la ville qui te fait la guerre, jusqu’à ce qu’elle succombe.

 

REVENIR AU JOUR 172   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-172-de-929/

Allez au jour 174     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-174-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/