ANCIEN TESTAMENT JOUR 178 DE 929

26/06/2019 00:27

ANCIEN TESTAMENT JOUR 178 DE 929

Deutéronomes 25 de 34

 

DEUTÉRONOMES 25 : 1 À 19

1 ¶  Lorsque des hommes, ayant entre eux une querelle, se présenteront en justice pour être jugés, on absoudra l’innocent, et l’on condamnera le coupable.

25:1-3

La punition corporelle pour une faute devait être juste, exécutée en présence des juges et limitée à 40 coups.

2  Si le coupable mérite d’être battu, le juge le fera étendre par terre et frapper en sa présence d’un nombre de coups proportionné à la gravité de sa faute.

3  Il ne lui fera pas donner plus de quarante coups, de peur que, si l’on continuait à le frapper en allant beaucoup au delà, ton frère ne fût avili à tes yeux.

4  Tu n’emmuselleras point le bœuf, quand il foulera le grain.

Un ouvrier devait pouvoir jouir des fruits de son propre labeur (cf. #1Co 9:9 ; #1Ti 5:18 ; #2Ti 2:6).

5 ¶  Lorsque des frères demeureront ensemble, et que l’un d’eux mourra sans laisser de fils, la femme du défunt ne se mariera point au dehors avec un étranger, mais son beau-frère ira vers elle, la prendra pour femme, et l’épousera comme beau-frère.

Cf. #Mt 22:24 ; #Mr 12:19 ; #Lu 20:28.

25:5-10

La loi du lévirat (du latin levir, « beau-frère ») prescrivait à un homme d’épouser la veuve de son frère mort sans enfants afin de lui donner un héritier. L’homme pouvait refuser, mais la pression était forte lorsqu’il partageait la même propriété que le défunt. De toute évidence, il fallait qu’il ne soit pas marié et désire conserver les biens au sein de sa famille en les passant à un fils. Cf. #Lé 18:16 ; #Lé 20:21 où l’adultère avec la femme d’un frère en vie est proscrit. Sans être obligatoire, ce mariage reflétait l’affection fraternelle. Si un frère célibataire refusait de se conformer à cette pratique, il subissait le mépris et l’humiliation des anciens. La perpétuation de son nom comme membre du peuple de l’alliance était un témoignage de la dignité de l’individu. Puisque #No 27:4-8 accorda aux filles le droit d’hériter lorsqu’il n’y avait aucun fils dans la famille, il est raisonnable de lire « sans laisser d’enfants » plutôt que « sans laisser de fils » au v. 5. Cf. Tamar en #Ge 38:8-10 et le mariage de Boaz avec Ruth en #Ru 4:1-17.

6  Le premier-né qu’elle enfantera succédera au frère mort et portera son nom, afin que ce nom ne soit pas effacé d’Israël.

7  Si cet homme ne veut pas prendre sa belle-sœur, elle montera à la porte vers les anciens, et dira : Mon beau-frère refuse de relever en Israël le nom de son frère, il ne veut pas m’épouser par droit de beau-frère.

8  Les anciens de la ville l’appelleront, et lui parleront. S’il persiste, et dit : Je ne veux pas la prendre,

9  alors sa belle-sœur s’approchera de lui en présence des anciens, lui ôtera son soulier du pied, et lui crachera au visage. Et prenant la parole, elle dira : Ainsi sera fait à l’homme qui ne relève pas la maison de son frère.

10  Et sa maison sera appelée en Israël la maison du déchaussé.

11  Lorsque des hommes se querelleront ensemble, l’un avec l’autre, si la femme de l’un s’approche pour délivrer son mari de la main de celui qui le frappe, si elle avance la main et saisit ce dernier par les parties honteuses,

25:11-12

C’est le seul exemple de punition par mutilation dans le Pentateuque.

12  tu lui couperas la main, tu ne jetteras sur elle aucun regard de pitié.

13 ¶  Tu n’auras point dans ton sac deux sortes de poids, un gros et un petit.

25:13-16

Les poids et mesures utilisés dans le commerce devaient être justes afin que personne ne soit trompé. L’obéissance dans ce domaine assurerait aux Israélites des années de prospérité.

14  Tu n’auras point dans ta maison deux sortes d’épha, un grand et un petit.

15  Tu auras un poids exact et juste, tu auras un épha exact et juste, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne.

16  Car quiconque fait ces choses, quiconque commet une iniquité, est en abomination à l’Eternel, ton Dieu.

17  Souviens-toi de ce que te fit Amalek pendant la route, lors de votre sortie d’Egypte,

25:17-19

Moïse répéta à la nouvelle génération l’ordre de se souvenir de la trahison des Amalécites. Voir la suite donnée à ce commandement en #1S 15.

18  comment il te rencontra dans le chemin, et, sans aucune crainte de Dieu, tomba sur toi par derrière, sur tous ceux qui se traînaient les derniers, pendant que tu étais las et épuisé toi-même.

19  Lorsque l’Eternel, ton Dieu, après t’avoir délivré de tous les ennemis qui t’entourent, t’accordera du repos dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne en héritage et en propriété, tu effaceras la mémoire d’Amalek de dessous les cieux : ne l’oublie point.

 

REVENIR AU JOUR 177   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-177-de-929/

Allez au jour 179     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-179-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/