ANCIEN TESTAMENT JOUR 184 DE 929

02/07/2019 00:16

ANCIEN TESTAMENT JOUR 184 DE 929

Deutéronomes 31 de 34

 

DEUTÉRONOMES 31 : 1 À 30

1 ¶  Moïse adressa encore ces paroles à tout Israël :

Même si certains comprennent ce v. comme concluant le troisième discours de Moïse, il est préférable de le considérer comme introduisant les paroles qui suivent, compte tenu de la structure générale du Deutéronome. Les vv. #De 31:2-6 s’adressent à chaque Israélite.

31:1-34:12

Deux thèmes dominent les quatre derniers ch. du Deutéronome: la mort de Moïse (#De 31:1-2, #De 31:14, #De 31:16, #De 31:26-29 ; #De 32:48-52 ; #De 33:1 ; #De 34:1-8, #De 34:10-12) et sa succession (#De 31:1-8, #De 31:14, #De 31:23 ; #De 32:44 ; #De 34:9). Ils sont centrés autour de deux discours supplémentaires de Moïse: son cantique (#De 32:1-43) et sa bénédiction (#De 33:1-29).

2  Aujourd’hui, leur dit-il, je suis âgé de cent vingt ans, je ne pourrai plus sortir et entrer, et l’Eternel m’a dit : Tu ne passeras pas ce Jourdain.

cent vingt ans. Ce serait encore l’âge de Moïse à sa mort. Sa vie peut être partagée en trois périodes de 40 ans: les 40 premières années, passées en Egypte (#Ex 2:1-15); les 40 années suivantes, passées en Madian à s’occuper des moutons (#Ac 7:30 ; #Ex 2:15-4:19); les 40 dernières années, passées à conduire Israël hors d’Egypte et à travers le désert jusqu’au pays promis. La vie et le ministère de Moïse prenaient fin, mais l’œuvre de Dieu se poursuivrait (v. #De 31:3a).

sortir et entrer. Expression idiomatique pour désigner les activités quotidiennes. Même s’il était encore robuste (cf. #De 34:7), Moïse reconnaissait ne plus pouvoir assumer ce qu’impliquait, chaque jour, la charge de conducteur d’Israël. De plus, Dieu lui avait interdit de franchir le Jourdain pour pénétrer en Canaan à cause de son péché aux eaux de Meriba (voir #De 32:51).

3  L’Eternel, ton Dieu, marchera lui-même devant toi, il détruira ces nations devant toi, et tu t’en rendras maître. Josué marchera aussi devant toi, comme l’Eternel l’a dit.

Dieu …  lui-même …  Josué marchera. Même si un nouvel homme, à savoir Josué (voir #De 31:3-7, #De 31:23), avait été placé à la tête d’Israël, l’Eternel Dieu restait leur conducteur et leur force véritables. Il marcherait devant eux pour les rendre capables de détruire les nations.

4  L’Eternel traitera ces nations comme il a traité Sihon et Og, rois des Amoréens, qu’il a détruits avec leur pays.

Sihon et Og. Israël reçut l’assurance que l’Eternel allait détruire les nations de Canaan comme il avait vaincu les rois amoréens, Sihon et Og, sur la rive orientale du Jourdain (cf. #De 2:26-3:11). Cela avait été un aperçu de ce que l’avenir leur réservait (v. #De 31:5).

5  L’Eternel vous les livrera, et vous agirez à leur égard selon tous les ordres que je vous ai donnés.

6  Fortifiez-vous et ayez du courage ! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant eux ; car l’Eternel, ton Dieu, marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point.

31:6-8

Fortifiez-vous et ayez du courage! La force et le courage des soldats d’Israël dépendraient de leur confiance en Dieu, de leur certitude qu’il était avec eux et ne les abandonnerait pas. Aux vv. #De 31:7-8, Moïse répéta la substance de cette exhortation, cette fois à l’adresse de Josué, pour l’encourager publiquement et rappeler au peuple qu’il bénéficiait de l’approbation divine dans ses nouvelles responsabilités. Cet encouragement à la foi et à la confiance est répété au v. 23 ainsi qu’en #Jos 1:5-7 ; #2S 10:12 ; #2R 2:2 ; #1Ch 22:11-13 ; #2Ch 32:1-8 ; #Ps 27:14. L’auteur de l’épître aux Hébreux reprend le leitmotiv des vv. 6 et 8 en #De 13:5.

7  Moïse appela Josué, et lui dit en présence de tout Israël : Fortifie-toi et prends courage, car tu entreras avec ce peuple dans le pays que l’Eternel a juré à leurs pères de leur donner, et c’est toi qui les en mettras en possession.

8  L’Eternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point ; ne crains point, et ne t’effraie point.

9 ¶  Moïse écrivit cette loi, et il la remit aux sacrificateurs, fils de Lévi, qui portaient l’arche de l’alliance de l’Eternel, et à tous les anciens d’Israël.

Moïse écrivit cette loi. Peut-être, avec l’aide de scribes et anciens qui l’assistaient dans ses fonctions à la tête d’Israël, Moïse mit par écrit l’exposé de la loi qu’il venait de faire, soit les 32 premiers ch. du Deutéronome (cf. v. #De 31:24). Puisque les diverses règles énoncées avaient déjà été communiquées dans différentes parties de l’Exode, du Lévitique et des Nombres, il semble toutefois préférable de considérer que le terme de loi englobe ici tout le contenu canonique actuel de #Ge 1 à #De 32:47. Après la mort de Moïse, #De 32:48-34:12 fut ajouté pour compléter la Torah, peut-être par l’un des anciens qui l’avaient assisté, voire par Josué.

10  Moïse leur donna cet ordre : Tous les sept ans, à l’époque de l’année du relâche, à la fête des tabernacles,

11  quand tout Israël viendra se présenter devant l’Eternel, ton Dieu, dans le lieu qu’il choisira, tu liras cette loi devant tout Israël, en leur présence.

tu liras cette loi devant tout Israël. Moïse confia la loi écrite aux sacrificateurs en leur ordonnant d’en être les gardiens et les protecteurs et de la lire à tout Israël lors de la fête des tabernacles, tous les sept ans. Cette lecture de la loi au cours de l’année sabbatique visait à rappeler au peuple qu’il devait vivre dans la soumission à son Dieu tout-puissant.

12  Tu rassembleras le peuple, les hommes, les femmes, les enfants, et l’étranger qui seradans tes portes, afin qu’ils t’entendent, et afin qu’ils apprennent à craindre l’Eternel, votre Dieu, à observer et à mettre en pratique toutes les paroles de cette loi.

13  Et leurs enfants qui ne la connaîtront pas l’entendront, et ils apprendront à craindre l’Eternel, votre Dieu, tout le temps que vous vivrez dans le pays dont vous prendrez possession, après avoir passé le Jourdain.

14 ¶  L’Eternel dit à Moïse : Voici, le moment approche où tu vas mourir. Appelle Josué, et présentez-vous dans la tente d’assignation. Je lui donnerai mes ordres. Moïse et Josué allèrent se présenter dans la tente d’assignation.

la tente d’assignation. En ordonnant à Moïse de convoquer Josué et en manifestant sa présence dans une colonne de nuée, à l’entrée du lieu saint (v. #De 31:15), l’Eternel confirmait que Josué, l’ancien chef militaire (voir #Ex 17:9-14) et espion (cf. #No 13:16), devait bien être le nouveau conducteur d’Israël. Le message qu’il lui adressa est résumé aux vv. #De 31:16-22.

15  Et l’Eternel apparut dans la tente dans une colonne de nuée ; et la colonne de nuée s’arrêta à l’entrée de la tente.

16  L’Eternel dit à Moïse : Voici, tu vas être couché avec tes pères. Et ce peuple se lèvera, et se prostituera aux dieux étrangers du pays au milieu duquel il entre. Il m’abandonnera, et il violera mon alliance, que j’ai traitée avec lui.

31:16-21

Il m’abandonnera, et il violera mon alliance. L’Eternel lui-même prédit qu’après la mort de Moïse, et malgré ses instructions (#De 30:11, #De 30:20), les Israélites l’abandonneraient en choisissant d’adorer d’autres dieux et, ce faisant, briseraient l’alliance conclue au Sinaï. Ayant abandonné Dieu, ils seraient abandonnés de lui et frappés de divers malheurs. Ce serait la conséquence inévitable de leur désobéissance. Ce passage est l’un des plus tristes de l’A.T.: après tout ce qu’il avait fait pour son peuple, Dieu savait que celui-ci l’abandonnerait.

17  En ce jour-là, ma colère s’enflammera contre lui. Je les abandonnerai, et je leur cacherai ma face. Il sera dévoré, il sera la proie d’une multitude de maux et d’afflictions, et alors il dira : N’est-ce point parce que mon Dieu n’est pas au milieu de moi que ces maux m’ont atteint ?

18  Et moi, je cacherai ma face en ce jour-là, à cause de tout le mal qu’il aura fait, en se tournant vers d’autres dieux.

19  Maintenant, écrivez ce cantique. Enseigne-le aux enfants d’Israël, mets-le dans leur bouche, et que ce cantique me serve de témoin contre les enfants d’Israël.

31:19, 22

écrivez ce cantique. Le cantique que l’Eternel demanda à Moïse d’apprendre aux Israélites devait leur rappeler constamment leur désobéissance et ses conséquences. Il fut écrit le jour même et est transcrit en #De 32:1-43.

20  Car je mènerai ce peuple dans le pays que j’ai juré à ses pères de lui donner, pays où coulent le lait et le miel ; il mangera, se rassasiera, s’engraissera ; puis il se tournera vers d’autres dieux et les servira, il me méprisera et violera mon alliance ;

21  quand alors il sera atteint par une multitude de maux et d’afflictions, ce cantique, qui ne sera point oublié et que la postérité aura dans la bouche, déposera comme témoin contre ce peuple. Je connais, en effet, ses dispositions, qui déjà se manifestent aujourd’hui, avant même que je l’aie fait entrer dans le pays que j’ai juré de lui donner.

22 ¶  En ce jour-là, Moïse écrivit ce cantique, et il l’enseigna aux enfants d’Israël.

23  L’Eternel donna ses ordres à Josué, fils de Nun. Il dit : Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui feras entrer les enfants d’Israël dans le pays que j’ai juré de leur donner ; et je serai moi-même avec toi.

je serai moi-même avec toi. Josué devait assumer son rôle, quelque peu solitaire, de chef d’Israël avec l’assurance de la présence et de la force de l’Eternel. Cette présence divine suffisait pour affronter courageusement tous les obstacles que l’avenir réservait (voir #Jos 1:5 ; #Jos 3:7).

24  Lorsque Moïse eut complètement achevé d’écrire dans un livre les paroles de cette loi,

dans un livre. Les paroles prononcées par Moïse furent mises par écrit dans un livre, lui-même placé à côté de l’arche de l’alliance (v. #De 31:26). Seuls les dix commandements se trouvaient à l’intérieur de l’arche (#Ex 25:16 ; #Ex 31:18). L’expression « livre de la loi » (v. #De 31:26) est un des titres du Pentateuque dans le reste de l’Ecriture (#Jos 1:8 ; #Jos 8:34).

25  il donna cet ordre aux Lévites qui portaient l’arche de l’alliance de l’Eternel :

26  Prenez ce livre de la loi, et mettez-le à côté de l’arche de l’alliance de l’Eternel, votre Dieu, et il sera là comme témoin contre toi.

27  Car je connais ton esprit de rébellion et la raideur de ton cou. Si vous êtes rebelles contre l’Eternel pendant que je suis encore vivant au milieu de vous, combien plus le serez-vous après ma mort !

rébellion …  raideur de ton cou. Voir #De 9:6, #De 9:13 ; #De 10:16. Moïse avait eu maintes occasions de vérifier l’esprit réfractaire de ses compatriotes, et ce alors même qu’ils étaient au bénéfice des ressources pleines de grâce de Dieu.

28  Assemblez devant moi tous les anciens de vos tribus et vos officiers ; je dirai ces paroles en leur présence, et je prendrai à témoin contre eux le ciel et la terre.

29  Car je sais qu’après ma mort vous vous corromprez, et que vous vous détournerez de la voie que je vous ai prescrite ; et le malheur finira par vous atteindre, quand vous ferez ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, au point de l’irriter par l’œuvre de vos mains.

vous vous corromprez. Dominé par la pratique de l’idolâtrie (voir #De 4:16, #De 4:25 ; #De 9:12), le peuple deviendrait mauvais.

finira par vous atteindre. Littéralement « vous rencontrera à la fin des jours », allusion à un avenir lointain, au moment où un roi sortirait de Juda (#Ge 49:8-12) pour vaincre les ennemis d’Israël (#No 24:17-19). Ce passage le présente aussi comme un temps de désastre pour Israël, contraint de subir la colère de l’Eternel du fait du mal commis. Dans ce cantique, la description du jugement de Dieu contre Israël et contre les nations ne peut pas être limitée à l’avenir immédiat, à la période de la conquête de Canaan; elle a une portée eschatologique et mondiale, comme l’indique le cantique lui-même (#De 32:1-43).

30  Moïse prononça dans leur entier les paroles de ce cantique, en présence de toute l’assemblée d’Israël :

31:30-32:43

Le thème central de ce cantique prophétique et poétique est l’apostasie d’Israël avec son corollaire obligé, le jugement divin. Il commence par une courte introduction soulignant la fermeté de Dieu et l’inconstance de la nation (vv. #De 32:1-6). Puis il décrit l’élection d’Israël par Dieu (vv. #De 32:8-9) et la protection qu’il leur a assurée au cours de leur errance dans le désert (vv. #De 32:10-12) jusqu’à ce qu’ils prennent possession du pays et jouissent de ses bénédictions (vv. #De 32:13-14). Cependant, leur mépris de la bonté de Dieu et leur apostasie (vv. #De 32:15-18) provoqueront la colère de Dieu (vv. #De 32:19-27). Israël demeurera dans l’aveuglement face à la colère divine (vv. #De 32:28-33). Finalement, la vengeance de Dieu privera la nation de toute puissance et la détournera de l’idolâtrie (vv. #De 32:34-38). Il exercera alors son jugement contre les nations qui sont à la fois ses ennemies et celles d’Israël (vv. #De 32:39-42). Le cantique se termine par un appel invitant les nations à se réjouir avec Israël parce que Dieu punira ses ennemis et accordera la guérison spirituelle à Israël et à son pays (v. #De 32:43). Une comparaison d’#Ez 16 avec ce ch. permet de constater qu’il aborde des thèmes similaires dans un langage vivant et assez cru.

 

REVENIR AU JOUR 183   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-183-de-929/

Allez au jour 185     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-185-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/