ANCIEN TESTAMENT JOUR 224 DE 929

11/08/2019 00:02

ANCIEN TESTAMENT JOUR 224 DE 929

Juges 13 de 21

 

Juges 13 : 1 À 25

1 ¶  Les enfants d’Israël firent encore ce qui déplaît à l’Eternel ; et l’Eternel les livra entre les mains des Philistins, pendant quarante ans.

L’ange de l’Eternel. Il s’agissait d’une apparition du Seigneur lui-même avant son incarnation (vv. #Jug 13:6-22), comme ailleurs.

2  Il y avait un homme de Tsorea, de la famille des Danites, et qui s’appelait Manoach. Sa femme était stérile, et n’enfantait pas.

3  Un ange de l’Eternel apparut à la femme, et lui dit : Voici, tu es stérile, et tu n’as point d’enfants ; tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils.

4  Maintenant prends bien garde, ne bois ni vin ni liqueur forte, et ne mange rien d’impur.

5  Car tu vas devenir enceinte et tu enfanteras un fils. Le rasoir ne passera point sur sa tête, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère ; et ce sera lui qui commencera à délivrer Israël de la main des Philistins.

consacré à. Ou « naziréen de », c’est-à-dire mis à part. Concernant les restrictions liées au naziréat, comme dans le cas de Samson. Les trois interdictions soulignées par Dieu en #No 6  ne pas boire de vin (vv. #Jug 13:3-4), ne pas se couper les cheveux (v. #Jug 13:5), ne pas se souiller par le contact avec un cadavre (v. #Jug 13:6) - étaient des actes extérieurs qui indiquaient une consécration intérieure à Dieu.

6  La femme alla dire à son mari ; Un homme de Dieu est venu vers moi, et il avait l’aspect d’un ange de Dieu, un aspect redoutable. Je ne lui ai pas demandé d’où il était, et il ne m’a pas fait connaître son nom.

7  Mais il m’a dit : Tu vas devenir enceinte, et tu enfanteras un fils ; et maintenant ne bois ni vin ni liqueur forte, et ne mange rien d’impur, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère jusqu’au jour de sa mort.

8 ¶  Manoach fit cette prière à l’Eternel : Ah ! Seigneur, que l’homme de Dieu que tu as envoyé vienne encore vers nous, et qu’il nous enseigne ce que nous devons faire pour l’enfant qui naîtra !

9  Dieu exauça la prière de Manoach, et l’ange de Dieu vint encore vers la femme. Elle était assise dans un champ, et Manoach, son mari, n’était pas avec elle.

10  Elle courut promptement donner cette nouvelle à son mari, et lui dit: Voici, l’homme qui était venu l’autre jour vers moi m’est apparu.

11  Manoach se leva, suivit sa femme, alla vers l’homme, et lui dit : Est-ce toi qui as parlé à cette femme ? Il répondit : C’est moi.

12  Manoach dit : Maintenant, si ta parole s’accomplit, que faudra-t-il observer à l’égard de l’enfant, et qu’y aura-t-il à faire ?

13  L’ange de l’Eternel répondit à Manoach : La femme s’abstiendra de tout ce que je lui ai dit.

14  Elle ne goûtera d’aucun produit de la vigne, elle ne boira ni vin ni liqueur forte, et elle ne mangera rien d’impur ; elle observera tout ce que je lui ai prescrit.

15 ¶  Manoach dit à l’ange de l’Eternel: Permets-nous de te retenir, et de t’apprêter un chevreau.

16  L’ange de l’Eternel répondit à Manoach : Quand tu me retiendrais, je ne mangerais pas de ton mets ; mais si tu veux faire un holocauste, tu l’offriras à l’Eternel. Manoach ne savait point que ce fût un ange de l’Eternel.

tu l’offriras à l’Eternel. Manoach avait besoin de cette explication parce qu’il allait lui offrir cela non comme à l’Eternel lui-même, ni même comme à un ange, mais comme à un simple messager humain. La précision vise à souligner que le visiteur est, en réalité, l’Eternel.

17  Et Manoach dit à l’ange de l’Eternel: Quel est ton nom, afin que nous te rendions gloire, quand ta parole s’accomplira ?

Quel est ton nom. Le caractère secret de son nom est un autre indice qu’il s’agit bien du Seigneur.

18  L’ange de l’Eternel lui répondit : Pourquoi demandes-tu mon nom ? Il est merveilleux.

Pourquoi demandes-tu mon nom? Ce refus de l’ange de faire connaître son nom rappelle celui de l’ange (Dieu) que Jacob rencontra (#Ge 32:24-30).

19  Manoach prit le chevreau et l’offrande, et fit un sacrifice à l’Eternel sur le rocher. Il s’opéra un prodige, pendant que Manoach et sa femme regardaient.

20  Comme la flamme montait de dessus l’autel vers le ciel, l’ange de l’Eternel monta dans la flamme de l’autel. A cette vue, Manoach et sa femme tombèrent la face contre terre.

monta dans la flamme. Ce miracle montrait que l’offrande était acceptée par Dieu.

21  L’ange de l’Eternel n’apparut plus à Manoach et à sa femme. Alors Manoach comprit que c’était l’ange de l’Eternel,

22  et il dit à sa femme : Nous allons mourir, car nous avons vu Dieu.

Nous allons mourir. La peur de mourir est un sentiment commun à tous ceux qui entrent dans la présence divine. L’A.T. souligne du reste que voir Dieu, c’est mourir. Telle est la terreur qui envahit le cœur du pécheur lorsqu’il est confronté au Dieu saint. Cf. Ezéchiel (#Ez 1:28), Esaïe (#Esa 6:5), les douze (#Mr 4:35-41), Pierre (#Lu 5:8) et Jean (#Ap 1:17-18).

23  Sa femme lui répondit : Si l’Eternel eût voulu nous faire mourir, il n’aurait pas pris de nos mains l’holocauste et l’offrande, il ne nous aurait pas fait voir tout cela, et il ne nous aurait pas maintenant fait entendre pareilles choses.

24 ¶  La femme enfanta un fils, et lui donna le nom de Samson. L’enfant grandit, et l’Eternel le bénit.

25  Et l’esprit de l’Eternel commença à l’agiter à Machané-Dan, entre Tsorea et Eschthaol.

 

REVENIR AU JOUR 223   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-223-de-929/

Allez au jour 225     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-225-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/