ANCIEN TESTAMENT JOUR 235 DE 929

22/08/2019 00:41

ANCIEN TESTAMENT JOUR 235 DE 929

Ruth 3 de 4

 

Ruth 3 : 1 À 18

1 ¶  Naomi, sa belle-mère, lui dit : Ma fille, je voudrais assurer ton repos, afin que tu fusses heureuse.

3:1-18

Encouragée par l’expérience de sa belle-fille dans la propriété de Boaz, Naomi lui donna des instructions destinées à lui assurer un meilleur avenir. Ruth suivit minutieusement les directives de sa belle-mère pour demander à Boaz d’exercer son droit de rachat, ce à quoi l’Eternel l’avait préparé. Il ne restait qu’un seul obstacle potentiel: un parent plus proche que Boaz.

repos. Naomi se sentait responsable de procurer un mari et un foyer à Ruth (cf. #Ru 1:9).

2  Et maintenant Boaz, avec les servantes duquel tu as été, n’est-il pas notre parent ? Voici, il doit vanner cette nuit les orges qui sont dans l’aire.

cette nuit. Le vannage (séparation du grain d’avec la bale par des coups de bâton) s’effectuait normalement en fin d’après-midi, moment où les vents de la Méditerranée se levaient. Le battage du grain se poursuivait jusqu’à la nuit tombée, et Boaz restait sur l’aire pour éviter les vols.

aire. On procédait au vannage sur un large espace de terre dur ou sur un rocher, du côté du village exposé aux vents (l’est).

3  Lave-toi et oins-toi, puis remets tes habits, et descends à l’aire. Tu ne te feras pas connaître à lui, jusqu’à ce qu’il ait achevé de manger et de boire.

3:3-4

Naomi recommanda à Ruth

1° de bien s’habiller et

2° de proposer le mariage à Boaz en s’appuyant sur une coutume du Proche-Orient ancien. Elle lui signalerait par ses avances son désir de l’épouser. Vu son âge et la générosité qui le caractérisait, celui-ci n’allait en effet pas entreprendre lui-même une telle démarche envers une femme d’une génération plus jeune que lui (#Ru 2:8).

4  Et quand il ira se coucher, observe le lieu où il se couche. Ensuite va, découvre ses pieds, et couche-toi. Il te dira lui-même ce que tu as à faire.

5  Elle lui répondit : Je ferai tout ce que tu as dit.

6 ¶  Elle descendit à l’aire, et fit tout ce qu’avait ordonné sa belle-mère.

7  Boaz mangea et but, et son cœur était joyeux. Il alla se coucher à l’extrémité d’un tas de gerbes. Ruth vint alors tout doucement, découvrit ses pieds, et se coucha.

était joyeux. Dans les mêmes termes hébreux qu’au v. 1 (« sois heureuse »), Boaz est décrit comme éprouvant un sentiment de bien-être dont l’explication la plus probable réside dans le fait que la récolte avait été bonne, contrairement aux années précédentes (cf. #Jug 18:20 ; #1R 21:7).

8  Au milieu de la nuit, cet homme eut une frayeur ; il se pencha, et voici, une femme était couchée à ses pieds.

9  Il dit : Qui es-tu ? Elle répondit : Je suis Ruth, ta servante ; étends ton aile sur ta servante, car tu as droit de rachat.

étends ton aile sur ta servante. Ruth demanda à Boaz de l’épouser selon la coutume du lévirat (#De 25:5-10) en utilisant les termes de sa propre prière (#Ru 2:12).

10  Et il dit : Sois bénie de l’Eternel, ma fille ! Ce dernier trait témoigne encore plus en ta faveur que le premier, car tu n’as pas recherché des jeunes gens, pauvres ou riches.

en ta faveur. Boaz loua la loyauté de Ruth envers Naomi, envers le Seigneur et envers lui-même.

recherché des jeunes gens. Ruth avait fourni plusieurs preuves de ses qualités morales:

1° elle ne s’était pas livrée à l’immoralité;

2° elle ne s’était pas remariée en dehors de la famille;

3° elle n’avait pas répugné à demander à un homme plus âgé et pieux d’exercer son droit de rachat.

11  Maintenant, ma fille, ne crains point ; je ferai pour toi tout ce que tu diras ; car toute la porte de mon peuple sait que tu es une femme vertueuse.

vertueuse. Littéralement « de valeur ». A tous égards, Ruth personnifiait l’excellence (cf. #Pr 31:10). Le même langage avait été utilisé en parlant de Boaz (« et riche » signifie littéralement « de valeur » en #Ru 2:1), ce qui faisait d’eux un couple parfaitement assorti et présageait d’un mariage exemplaire.

12  Il est bien vrai que j’ai droit de rachat, mais il en existe un autre plus proche que moi.

un autre plus proche que moi. Boaz prouva sa droiture en acceptant de s’en remettre à la décision du parent plus proche d’Elimélec. Il s’agissait probablement de son frère aîné (cf. #Ru 4:3) ou de son cousin. L’exclamation des voisines à la naissance d’Obed «  Un fils est né à Naomi! » (#Ru 4:17) - suggère des liens de parenté étroits entre Elimélec et Boaz.

13  Passe ici la nuit. Et demain, s’il veut user envers toi du droit de rachat, à la bonne heure, qu’il le fasse ; mais s’il ne lui plaît pas d’en user envers toi, j’en userai, moi, l’Eternel est vivant ! Reste couchée jusqu’au matin.

j’en userai. Boaz était tout disposé à accepter la proposition de Ruth dans le cas où le plus proche parent serait dans l’incapacité d’exercer son droit ou ne désirerait pas le faire.

l’Eternel est vivant! C’était le serment le plus solennel qu’un Israélite puisse prêter.

14 ¶  Elle resta couchée à ses pieds jusqu’au matin, et elle se leva avant qu’on pût se reconnaître l’un l’autre. Boaz dit : Qu’on ne sache pas qu’une femme est entrée dans l’aire.

couchée à ses pieds. Si l’on respecte le sens du texte, il n’y a aucune raison de voir là une quelconque immoralité. Boaz veilla même à éviter toute médisance.

15  Et il ajouta : Donne le manteau qui est sur toi, et tiens-le. Elle le tint, et il mesura six mesures d’orge, qu’il chargea sur elle. Puis il rentra dans la ville.

six mesures. On peut estimer que cela correspondait au double de ce qu’il lui avait donné précédemment, et en tout cas à un poids qu’elle pouvait porter.

16  Ruth revint auprès de sa belle-mère, et Naomi dit : Est-ce toi, ma fille ? Ruth lui raconta tout ce que cet homme avait fait pour elle.

17  Elle dit : Il m’a donné ces six mesures d’orge, en disant : Tu ne retourneras pas à vide vers ta belle-mère.

18  Et Naomi dit : Sois tranquille, ma fille, jusqu’à ce que tu saches comment finira la chose, car cet homme ne se donnera point de repos qu’il n’ait terminé cette affaire aujourd’hui.

aujourd’hui. Naomi savait que Boaz était un homme intègre et qu’il s’attacherait à respecter sans tarder sa promesse. Elles devaient désormais attendre que l’Eternel agisse à travers lui.

 

REVENIR AU JOUR 234   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-234-de-929/

Allez au jour 236     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-236-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/