ANCIEN TESTAMENT JOUR 238 DE 929

25/08/2019 00:39

ANCIEN TESTAMENT JOUR 238 DE 929

1 Samuel 2 de 36

 

1 Samuel 2 : 1 À 36

1 ¶  Anne pria, et dit : Mon cœur se réjouit en l’Eternel, Ma force a été relevée par l’Eternel ; Ma bouche s’est ouverte contre mes ennemis, Car je me réjouis de ton secours.

2:1-10

Contrairement à sa première prière, nourrie de son amertume (#1S 1:10), celle-ci exprime toute la joie d’Anne. L’idée principale de ce cantique, c’est que le Seigneur est un juste juge, qui a abaissé l’orgueilleuse (Peninna) et élevé celle qui était humble (Anne). La prière compte quatre parties:

1° Anne loue l’Eternel pour son salut (vv. #1S 2:1-2);

2° elle met les orgueilleux en garde contre l’humiliation que pourrait leur infliger l’Eternel (vv. #1S 2:3-8d);

3° elle affirme la fidélité avec laquelle l’Eternel prend soin des siens (vv. #1S 2:8e-9b);

4° elle demande à l’Eternel de juger le monde et d’établir le roi oint par lui (vv. #1S 2:9c-10e).

Cette prière présente une grande similarité lexicale avec le cantique de David en #2S 22:2-51: « force » (#1S 2:1 ; #1S 22:3), « rocher » (#1S 2:2 ; #1S 22:2-3), « secours/sauve » (#1S 2:1-2 ; #1S 22:2-3), « séjour des morts » (#1S 2:6 ; #1S 22:6), « tonnerre/tonna » (#1S 2:10 ; #1S 22:14), « roi » (#1S 2:10 ; #1S 22:51) et « oint » (#1S 2:10 ; #1S 22:51).

force. Littéralement « corne », symbole de force et de puissance (cf. #De 33:17).

2  Nul n’est saint comme l’Eternel ; Il n’y a point d’autre Dieu que toi ; Il n’y a point de rocher comme notre Dieu.

rocher. Une métaphore pour désigner Dieu qui souligne sa force et la sécurité dont jouissent ceux qui se confient en lui (cf. #De 32:4 ; #Ps 18:2-3).

3  Ne parlez plus avec tant de hauteur ; Que l’arrogance ne sorte plus de votre bouche ; Car l’Eternel est un Dieu qui sait tout, Et par lui sont pesées toutes les actions.

hauteur …  arrogance. Le Dieu majestueux et puissant humilie tous ceux qui s’élèvent contre lui. L’idée que Dieu humilie les orgueilleux ressort, dans 1 et 2 Samuel, des cas de Peninna, des fils d’Eli, des Philistins, de Goliath, Saül, Nabal, Absalom, Schimeï, Schéba et même de David.

4  L’arc des puissants est brisé, Et les faibles ont la force pour ceinture.

2:4-7

Ces quatre vv. sont bâtis autour de sept oppositions: puissant/faible; rassasié/affamé; stérile/fertile; mort/vivant; malade/sain; pauvre/riche; humilié/élevé.

5  Ceux qui étaient rassasiés se louent pour du pain, Et ceux qui étaient affamés se reposent ; Même la stérile enfante sept fois, Et celle qui avait beaucoup d’enfants est flétrie.

enfante sept fois. Il ne s’agit pas de la situation personnelle d’Anne, puisqu’elle n’eut que six enfants (v. #1S 2:21). Le chiffre « sept » renvoie ici aux femmes bénies par Dieu en général.

6  L’Eternel fait mourir et il fait vivre. Il fait descendre au séjour des morts et il en fait remonter.

7  L’Eternel appauvrit et il enrichit, Il abaisse et il élève.

8  De la poussière il retire le pauvre, Du fumier il relève l’indigent, Pour les faire asseoir avec les grands. Et il leur donne en partage un trône de gloire ; Car à l’Eternel sont les colonnes de la terre, Et c’est sur elles qu’il a posé le monde.

colonnes de la terre. Une figure de rhétorique qui illustre la stabilité de la terre (cf. #Ps 75:4 ; #Ps 82:5 ; #Ps 104:5).

9  Il gardera les pas de ses bien-aimés. Mais les méchants seront anéantis dans les ténèbres ; Car l’homme ne triomphera point par la force.

10  Les ennemis de l’Eternel trembleront ; Du haut des cieux il lancera sur eux son tonnerre ; L’Eternel jugera les extrémités de la terre. Il donnera la puissance à son roi, Et il relèvera la force de son oint.

l’Eternel jugera les extrémités. L’Eternel imposera son règne de justice à toutes les nations et à tous les peuples (cf. #Esa 2:2-4).

son roi. Moïse avait déjà prédit la venue d’un roi qui établirait le règne de Dieu sur toutes les nations de la terre (#Ge 49:8-12 ; #No 24:7-9, #No 24:17-19). Anne annonça à son tour la venue de ce roi victorieux, et Saül et David en furent les préfigurations.

son oint. Le tabernacle et ses ustensiles, ainsi que les sacrificateurs (Aaron et ses fils), avaient été oints d’huile pour illustrer leur statut d’objets/êtres consacrés et saints devant l’Eternel (#Ex 30:26-30). Dans les livres de Samuel, ce sont Saül (#1S 10:1) puis David (#1S 16:13 ; #2S 2:4 ; #2S 5:3) qui sont tous deux oints pour marquer leur intronisation. Dès lors, l’Ecriture désigne généralement le roi lorsqu’elle parle de « l’oint (de l’Eternel) » (#1S 12:3 ; #1S 24:6 ; #1S 26:9, #1S 26:11, #1S 26:16 ; #2S 1:14, #2S 1:16 ; #2S 19:21). Les rois d’Israël, et David en particulier, préfiguraient le roi, l’oint de l’Eternel, suprême. Le mot hébreu traduit par « oint » se transcrit « Messie » en français, et c’est sous cette appellation que l’on désigne généralement le roi destiné à régner sur toutes les nations de la terre (cf. #1S 2:35 ; #2S 22:51).

11 ¶  Elkana s’en alla dans sa maison à Rama, et l’enfant fut au service de l’Eternel devant le sacrificateur Eli.

fut au service de l’Eternel. Etant un Lévite, le petit Samuel pouvait accomplir diverses tâches afin d’assister Eli dans sa fonction de souverain sacrificateur.

12  Les fils d’Eli étaient des hommes pervers, ils ne connaissaient point l’Eternel.

hommes pervers. Littéralement « fils de Bélial », terme qui désignait des hommes indignes, sans valeur et mauvais. Voir #2Co 6:15 où il est appliqué à Satan. Eli avait mal jugé Anne, la considérant comme une femme pervertie (#1S 1:16), alors que c’étaient ses propres fils qui l’étaient.

ils ne connaissaient point l’Eternel. Ils n’avaient aucune expérience personnelle ni aucune communion avec l’Eternel. Quant à Samuel, il apprendrait à connaître l’Eternel lorsque celui-ci se révélerait à lui (voir #1S 3:7).

13  Et voici quelle était la manière d’agir de ces sacrificateurs à l’égard du peuple. Lorsque quelqu’un offrait un sacrifice, le serviteur du sacrificateur arrivait au moment où l’on faisait cuire la chair. Tenant à la main une fourchette à trois dents,

la manière d’agir de ces sacrificateurs. Non contents des portions des sacrifices qui leur étaient destinées (#De 18:3), les fils d’Eli s’attribuaient en plus ce qu’une fourchette à trois dents pouvait piquer dans la marmite.

14  il piquait dans la chaudière, dans le chaudron, dans la marmite, ou dans le pot ; et tout ce que la fourchette amenait, le sacrificateur le prenait pour lui. C’est ainsi qu’ils agissaient à l’égard de tous ceux d’Israël qui venaient là à Silo.

15  Même avant qu’on fît brûler la graisse, le serviteur du sacrificateur arrivait et disait à celui qui offrait le sacrifice : Donne pour le sacrificateur de la chair à rôtir ; il ne recevra de toi point de chair cuite, c’est de la chair crue qu’il veut.

avant qu’on fasse brûler la graisse. La loi spécifiait que la graisse d’un animal sacrifié devait être brûlée sur l’autel devant l’Eternel (#Lé 7:31). Cependant, les fils d’Eli exigeaient des adorateurs qu’ils leur donnent la viande crue, y compris la graisse.

16  Et si l’homme lui disait : Quand on aura brûlé la graisse, tu prendras ce qui te plaira, le serviteur répondait : Non ! tu donneras maintenant, sinon je prends de force.

17  Ces jeunes gens se rendaient coupables devant l’Eternel d’un très grand péché, parce qu’ils méprisaient les offrandes de l’Eternel.

18  Samuel faisait le service devant l’Eternel, et cet enfant était revêtu d’un éphod de lin.

Samuel. Le ministère fidèle de Samuel devant l’Eternel contrastait fortement avec la désobéissance des fils d’Eli.

éphod de lin. Un vêtement de dessus sans manches descendant jusqu’aux hanches et porté par les sacrificateurs, surtout lorsqu’ils officiaient devant l’autel (#Ex 28:6-14).

19  Sa mère lui faisait chaque année une petite robe, et la lui apportait en montant avec son mari pour offrir le sacrifice annuel.

une petite robe. Un vêtement sans manches, porté sous l’éphod et descendant jusqu’aux genoux (#Ex 28:31).

20  Eli bénit Elkana et sa femme, en disant : Que l’Eternel te fasse avoir des enfants de cette femme, pour remplacer celui qu’elle a prêté à l’Eternel ! Et ils s’en retournèrent chez eux.

prêté. C’est le même mot qu’en #1S 1:27-28. Il rappelait la fidélité d’Anne à son vœu. En lui accordant d’autres enfants, l’Eternel continua de se montrer généreux envers elle.

21  Lorsque l’Eternel eut visité Anne, elle devint enceinte, et elle enfanta trois fils et deux filles. Et le jeune Samuel grandissait auprès de l’Eternel.

22  Eli était fort âgé et il apprit comment ses fils agissaient à l’égard de tout Israël ; il apprit aussi qu’ils couchaient avec les femmes qui s’assemblaient à l’entrée de la tente d’assignation.

couchaient avec les femmes. A leur mauvais comportement, les fils d’Eli ajoutèrent des relations sexuelles avec les femmes qui servaient au tabernacle (voir #Ex 38:8). La prostitution dite sacrée, liée au culte, était courante parmi les voisins cananéens d’Israël.

23  Il leur dit : Pourquoi faites-vous de telles choses ? car j’apprends de tout le peuple vos mauvaises actions.

24  Non, mes enfants, ce que j’entends dire n’est pas bon ; vous faites pécher le peuple de l’Eternel.

25  Si un homme pèche contre un autre homme, Dieu le jugera ; mais s’il pèche contre l’Eternel, qui intercédera pour lui ? Et ils n’écoutèrent point la voix de leur père, car l’Eternel voulait les faire mourir.

Dieu le jugera. Ce qu’Eli voulait souligner à ses fils, c’était que, si Dieu jugeait celui qui péchait contre autrui, il jugerait à bien plus forte raison celui qui pécherait contre lui.

l’Eternel voulait les faire mourir. Puisque les fils d’Eli avaient persisté dans leurs mauvaises voies, Dieu avait déjà décidé de les juger. C’est en raison de cet endurcissement divin, qui était lui-même la conséquence de leurs précédents et arrogants refus de se repentir, qu’ils refusèrent de tenir compte des avertissements de leur père.

26  Le jeune Samuel continuait à grandir, et il était agréable à l’Eternel et aux hommes.

à grandir …  agréable. Contrairement aux fils apostats d’Eli, Samuel grandissait à la fois d’un point de vue spirituel et social (cf. #Lu 2:52).

27 ¶  Un homme de Dieu vint auprès d’Eli, et lui dit : Ainsi parle l’Eternel: Ne me suis-je pas révélé à la maison de ton père, lorsqu’ils étaient en Egypte dans la maison de Pharaon ?

homme de Dieu. Habituellement synonyme de prophète (voir #1S 9:9-10).

maison de ton père …  en Egypte. La généalogie d’Eli n’est pas précisée dans l’A.T., mais il était un descendant d’Aaron, à qui l’Eternel s’était révélé en Egypte avant l’exode (#Ex 4:4-16). Aaron avait été divinement choisi afin de servir l’Eternel comme le premier d’une longue lignée de sacrificateurs (#Ex 28:1-4).

28  Je l’ai choisie parmi toutes les tribus d’Israël pour être à mon service dans le sacerdoce, pour monter à mon autel, pour brûler le parfum, pour porter l’éphod devant moi, et j’ai donné à la maison de ton père tous les sacrifices consumés par le feu et offerts par les enfants d’Israël.

à mon service dans le sacerdoce. Les sacrificateurs avaient pour devoirs principaux d’offrir les sacrifices sur l’autel, de brûler les parfums dans le lieu saint et de porter l’éphod de lin (voir le v. 18).

29  Pourquoi foulez-vous aux pieds mes sacrifices et mes offrandes, que j’ai ordonné de faire dans ma demeure ? Et d’où vient que tu honores tes fils plus que moi, afin de vous engraisser des prémices de toutes les offrandes d’Israël, mon peuple ?

mes sacrifices. En reconnaissance pour leur service envers Dieu et envers son peuple, les sacrificateurs recevaient des parties précises des bêtes amenées au sanctuaire pour y être offertes en sacrifice (cf. #Lé 2:3, #Lé 2:10 ; #Lé 7:31-36).

honores. En fermant les yeux sur les péchés de ses fils, Eli avait montré qu’il les préférait à l’Eternel. Par conséquent, il ne méritait pas la bénédiction divine.

30  C’est pourquoi voici ce que dit l’Eternel, le Dieu d’Israël : J’avais déclaré que ta maison et la maison de ton père marcheraient devant moi à perpétuité. Et maintenant, dit l’Eternel, loin de moi ! Car j’honorerai celui qui m’honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés.

J’avais déclaré. L’Eternel avait promis que les descendants d’Aaron seraient pour toujours des sacrificateurs (#Ex 29:9), et il avait confirmé cette promesse par un serment (#No 25:13). A cause de sa désobéissance flagrante, la famille d’Eli allait néanmoins perdre le sacerdoce. Même si le sacerdoce d’Aaron était perpétuel, des sacrificateurs pouvaient perdre leur position du fait de leur péché.

31  Voici, le temps arrive où je retrancherai ton bras et le bras de la maison de ton père, en sorte qu’il n’y aura plus de vieillard dans ta maison.

plus de vieillard dans ta maison. Les descendants d’Eli allaient connaître, en guise de jugement, une mort prématurée. Ses fils mourraient dans la fleur de l’âge (#1S 4:11). Plus tard, Saül massacrerait les sacrificateurs à Nob (#1S 22:16-19). Finalement, Salomon retirerait le sacerdoce à Abiathar (#1R 2:26-27) et la lignée sacerdotale d’Eléazar l’emporterait sur celle d’Ithamar (à laquelle appartenait la famille d’Eli), comme promis par Dieu (cf. #No 25:10-13).

32  Tu verras un adversaire dans ma demeure, tandis qu’Israël sera comblé de biens par l’Eternel ; et il n’y aura plus jamais de vieillard dans ta maison.

un adversaire dans ma demeure. Allusion probable à la profanation du tabernacle, demeure de l’Eternel, par les Philistins à Silo (cf. #Jér 7:12-14).

33  Je laisserai subsister auprès de mon autel l’un des tiens, afin de consumer tes yeux et d’attrister ton âme ; mais tous ceux de ta maison mourront dans la force de l’âge.

34  Et tu auras pour signe ce qui arrivera à tes deux fils, Hophni et Phinées ; ils mourront tous les deux le même jour.

pour signe. La mort des deux fils d’Eli le même jour confirmerait l’authenticité de la prophétie (cf. #1S 4:11, #1S 4:17).

35  Je m’établirai un sacrificateur fidèle, qui agira selon mon cœur et selon mon âme ; je lui bâtirai une maison stable, et il marchera toujours devant mon oint.

Je m’établirai un sacrificateur fidèle. Certains ont identifié ce sacrificateur à Samuel, d’autres à Christ, mais il vaut mieux considérer cette prophétie comme accomplie par l’accession de Tsadok et sa famille au service sacerdotal à l’époque de Salomon (cf. #1R 1:7-8 ; #1R 2:26-27, #1R 2:35), accession qui rendrait la fonction de souverain sacrificateur à la lignée d’Eléazar et de Phinées (cf. #No 25:10-13).

je lui bâtirai une maison stable. Selon moi, cela signifie que les descendants de Tsadok officieront dans le temple durant le millénium (#Ez 44:15 ; #Ez 48:11).

mon oint. Allusion au Messie, qui vaincra les ennemis de Dieu et établira son autorité durant le millénium (voir le v. 10).

36  Et quiconque restera de ta maison viendra se prosterner devant lui pour avoir une pièce d’argent et un morceau de pain, et dira : Attache-moi, je te prie, à l’une des fonctions du sacerdoce, afin que j’aie un morceau de pain à manger.

un morceau de pain. Le châtiment annoncé est en étroite correspondance avec le péché commis: la famille qui s’est gavée grâce aux sacrifices (vv. #1S 2:12-17) sera réduite à mendier pour recevoir un peu de nourriture.

 

REVENIR AU JOUR 237   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-237-de-929/

Allez au jour 239     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-239-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/