ANCIEN TESTAMENT JOUR 242 DE 929

29/08/2019 00:05

ANCIEN TESTAMENT JOUR 242 DE 929

1 Samuel 6 de 36

 

1 Samuel 6 : 1 À 21

1 ¶  L’arche de l’Eternel fut sept mois dans le pays des Philistins.

2  Et les Philistins appelèrent les prêtres et les devins, et ils dirent : Que ferons-nous de l’arche de l’Eternel ? Faites-nous connaître de quelle manière nous devons la renvoyer en son lieu.

les prêtres et les devins. Ces hommes, dont l’Ecriture atteste la notoriété (#Esa 2:6), furent convoqués par leurs compatriotes et appelés à déterminer comment apaiser Dieu afin de stopper la plaie.

la renvoyer en son lieu. Les Philistins comprenaient qu’ils avaient offensé Dieu. Leurs devins décidèrent à juste titre d’apaiser sa colère en renvoyant l’arche en Israël.

3  Ils répondirent : Si vous renvoyez l’arche du Dieu d’Israël, ne la renvoyez point à vide, mais faites à Dieu un sacrifice de culpabilité ; alors vous guérirez, et vous saurez pourquoi sa main ne s’est pas retirée de dessus vous.

un sacrifice de culpabilité. En offrant ce sacrifice, ils admettraient avoir déshonoré le Dieu d’Israël et fourniraient une compensation à leur comportement coupable. Ces païens reconnurent leur péché et la nécessité de manifester leur repentance, et ils le firent, conformément à leurs traditions religieuses, en recourant à des offrandes votives.

4  Les Philistins dirent : Quelle offrande lui ferons-nous ? Ils répondirent : Cinq tumeurs d’or et cinq souris d’or, d’après le nombre des princes des Philistins, car une même plaie a été sur vous tous et sur vos princes.

Cinq tumeurs d’or et cinq souris d’or. Ils avaient pour coutume de fabriquer des modèles réduits de leurs plaies (et des rongeurs qui les propageaient), dans l’espoir que la divinité reconnaîtrait qu’ils savaient pourquoi elle était en colère et qu’elle mettrait fin au mal. Le contexte du v. 17 suggère que ces objets se trouvaient en présence de l’auteur au moment où il rapporta ces faits. Le chiffre 5 correspondait au nombre de villes et de princes touchés par le jugement divin en Philistie.

5  Faites des figures de vos tumeurs et des figures de vos souris qui ravagent le pays, et donnez gloire au Dieu d’Israël : peut-être cessera-t-il d’appesantir sa main sur vous, sur vos dieux, et sur votre pays.

donnez gloire au Dieu d’Israël …  cessera-t-il d’appesantir sa main. Même si les Philistins étaient accoutumés aux pratiques magiques, cette déclaration de leur part révèle bien ce qui motivait leurs offrandes: le désir de mettre fin au déshonneur, de confesser leur péché et de rendre gloire au Dieu d’Israël en reconnaissant que c’était lui qu’ils avaient offensé et qu’il était le Dieu suprême.

6  Pourquoi endurciriez-vous votre cœur, comme les Egyptiens et Pharaon ont endurci leur cœur ? N’exerça-t-il pas ses châtiments sur eux, et ne laissèrent-ils pas alors partir les enfants d’Israël ?

Pourquoi endurciriez-vous votre cœur. Les devins comparèrent la réticence des Philistins à reconnaître Dieu à l’attitude du Pharaon et des Egyptiens. Le verbe « endurcir » est utilisé en #Ex 7:14 ; #Ex 8:11, #Ex 8:28. Le lien établi ici est particulièrement intéressant, du fait que l’objectif poursuivi en #Ex 5:1-14:2, c’était que les Egyptiens puissent « connaître que je suis l’Eternel » (#Ex 7:5).

7  Maintenant, faites un char tout neuf, et prenez deux vaches qui allaitent et qui n’aient point porté le joug ; attelez les vaches au char, et ramenez à la maison leurs petits qui sont derrière elles.

point porté le joug. Pour avoir la certitude absolue que c’était bien le Dieu d’Israël qui était le responsable de tous leurs problèmes, les devins élaborèrent une stratégie: ils prirent des vaches qui n’avaient « point porté le joug ». Comme elles n’étaient pas habituées à tirer une charrue, normalement elles ne devaient aller nulle part.

ramenez …  leurs petits. La seconde partie de leur plan consistait à utiliser des vaches qui allaitaient. En effet, si les vaches prenaient la direction opposée à celle de leurs veaux, cela indiquerait clairement que la cause des calamités était surnaturelle, car ce serait un comportement anormal.

8  Vous prendrez l’arche de l’Eternel, et vous la mettrez sur le char ; vous placerez à côté d’elle, dans un coffre, les objets d’or que vous donnez à l’Eternel en offrande pour le péché ; puis vous la renverrez, et elle partira.

9  Suivez-la du regard : si elle monte par le chemin de sa frontière vers Beth-Schémesch, c’est l’Eternel qui nous a fait ce grand mal ; sinon, nous saurons que ce n’est pas sa main qui nous a frappés, mais que cela nous est arrivé par hasard.

Beth-Schémesch. Littéralement « maison du soleil », cette ville était située dans la vallée de Sorek, à environ 25 km de Jérusalem, et appartenait aux Lévites. Ayant d’abord été attribuée aux descendants d’Aaron (#Jos 21:16), elle fut aussi choisie pour être la destination des vaches tirant leur charrue.

10 ¶  Ces gens firent ainsi. Ils prirent deux vaches qui allaitaient et les attelèrent au char, et ils enfermèrent les petits dans la maison.

11  Ils mirent sur le char l’arche de l’Eternel, et le coffre avec les souris d’or et les figures de leurs tumeurs.

12  Les vaches prirent directement le chemin de Beth-Schémesch ; elles suivirent toujours la même route en mugissant, et elles ne se détournèrent, ni à droite ni à gauche. Les princes des Philistins allèrent derrière elles jusqu’à la frontière de Beth-Schémesch.

en mugissant. Malgré leur réticence instinctive à abandonner leurs veaux, les vaches poursuivirent tout droit jusqu’à Beth-Schémesch, sans se détourner de leur route. Les Philistins furent donc contraints de conclure que c’était l’Eternel qui les avait jugés.

13  Les habitants de Beth-Schémesch moissonnaient les blés dans la vallée ; ils levèrent les yeux, aperçurent l’arche, et se réjouirent en la voyant.

moissonnaient les blés. On se trouvait donc dans le courant du mois de juin. Toute la ville participait aux récoltes.

14  Le char arriva dans le champ de Josué de Beth-Schémesch, et s’y arrêta. Il y avait là une grande pierre. On fendit le bois du char, et l’on offrit les vaches en holocauste à l’Eternel.

Josué de Beth-Schémesch. Les vaches s’arrêtèrent dans le champ de Josué, où se trouvait une grande pierre. L’auteur put lui-même vérifier ce fait au moment de la rédaction.

holocauste. Puisque les vaches et la charrue avaient été utilisées à des fins sacrées, elles ne pouvaient plus servir à des tâches quotidiennes. Les hommes de Beth-Schémesch offrirent donc les bêtes en sacrifice et utilisèrent le bois de la charrue pour le feu.

15  Les Lévites descendirent l’arche de l’Eternel, et le coffre qui était à côté d’elle et qui contenait les objets d’or ; et ils posèrent le tout sur la grande pierre. Les gens de Beth-Schémesch offrirent en ce jour des holocaustes et des sacrifices à l’Eternel.

Lévites. Les hommes de Beth-Schémesch, étant des Lévites, étaient qualifiés pour déplacer l’arche.

posèrent le tout sur la grande pierre. La pierre fut utilisée comme autel à la fois pour les figurines en or et pour l’arche. A l’époque de la rédaction, elle attestait encore que Dieu était revenu dans le pays.

16  Les cinq princes des Philistins, après avoir vu cela, retournèrent à Ekron le même jour.

cinq princes des Philistins. Les princes retournèrent à Ekron après s’être assurés que l’arche était bien arrivée.

17  Voici les tumeurs d’or que les Philistins donnèrent à l’Eternel en offrande pour le péché: une pour Asdod, une pour Gaza, une pour Askalon, une pour Gath, une pour Ekron.

18  Il y avait aussi des souris d’or selon le nombre de toutes les villes des Philistins, appartenant aux cinq chefs, tant des villes fortifiées que des villages sans murailles. C’est ce qu’atteste la grande pierre sur laquelle on déposa l’arche de l’Eternel, et qui est encore aujourd’hui dans le champ de Josué de Beth-Schémesch.

19 ¶  L’Eternel frappa les gens de Beth-Schémesch, lorsqu’ils regardèrent l’arche de l’Eternel ; il frappa cinquante mille soixante-dix hommes parmi le peuple. Et le peuple fut dans la désolation, parce que l’Eternel l’avait frappé d’une grande plaie.

regardèrent l’arche. Ce comportement correspondait à un péché délibéré de la part des hommes de Beth-Schémesch. Voir #No 4:20 et #2S 6:6-7.

cinquante mille soixante-dix hommes. Certains trouvent ce nombre trop élevé. Pourtant, il correspond bien à l’affirmation « frappé d’une grande plaie » et à la mention des 30 000 en #1S 4:10 (cf. #1S 11:8). Néanmoins, il peut aussi y avoir eu une erreur de copiste. Dans ce cas, il faudrait omettre les 50 000 et garder « soixante-dix », comme le fait Flavius Josèphe.

20  Les gens de Beth-Schémesch dirent : Qui peut subsister en présence de l’Eternel, de ce Dieu saint ? Et vers qui l’arche doit-elle monter, en s’éloignant de nous ?

Qui peut subsister. C’est le point culminant de la saga de l’arche: personne ne peut résister au jugement de Dieu. Cette vérité était valable pour les hommes extérieurs à l’alliance aussi bien que pour ceux qui y étaient inclus. La présomption est inacceptable devant Dieu.

vers qui …  doit-elle monter. Cette question exprime leur désir de voir l’arche s’éloigner rapidement d’eux.

21  Ils envoyèrent des messagers aux habitants de Kirjath-Jearim, pour leur dire : Les Philistins ont ramené l’arche de l’Eternel ; descendez, et faites-la monter vers vous.

Kirjath-Jearim. Ville à environ 16 km au nord-est de Beth-Schémesch. L’arche y demeurera jusqu’à ce que David l’emmène à Jérusalem (#2S 6:1-19). Cet endroit avait pendant longtemps été associé au culte de Baal (cf. #Jos 15:9, #Jos 15:60 ; #Jos 18:14).

 

REVENIR AU JOUR 241  www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-241-de-929/

Allez au jour 243     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-243-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/