ANCIEN TESTAMENT JOUR 249 DE 929

05/09/2019 00:23

ANCIEN TESTAMENT JOUR 249 DE 929

1 Samuel 13 de 36

 

1 Samuel 13 : 1 À 23

1 ¶  Saül était âgé de …  ans, lorsqu’il devint roi, et il avait déjà régné deux ans sur Israël.

Les chiffres originaux ont été perdus au cours de la transmission du texte, de sorte qu’il se traduirait actuellement « Saül était âgé d’un an … ». #Ac 13:21 précise que Saül régna 40 ans sur Israël, mais son âge lors de son accession au trône n’est rapporté nulle part dans l’Ecriture. Une reconstruction possible du v. 1 serait « Saül était âgé de trente et un ans ».

2  Saül choisit trois mille hommes d’Israël : deux mille étaient avec lui à Micmasch et sur la montagne de Béthel, et mille étaient avec Jonathan à Guibea de Benjamin. Il renvoya le reste du peuple, chacun à sa tente.

Micmasch. Région située à environ 11 km au nord de Jérusalem.

Jonathan. Littéralement « l’Eternel a donné ». Le fils aîné de Saül, héritier présomptif du trône, était de toute évidence suffisamment âgé pour servir comme chef de l’armée, comme David lorsqu’il tua Goliath (#1S 17:32-37).

Guibea de Benjamin. Située à environ 5 km au nord de Jérusalem, cette ville est aussi appelée Guibea de Saül en #1S 11:4.

3  Jonathan battit le poste des Philistins qui était à Guéba, et les Philistins l’apprirent. Saül fit sonner de la trompette dans tout le pays, en disant : Que les Hébreux écoutent !

Guéba. Ce poste avancé se trouvait à environ 8 km au nord-est de Jérusalem et à environ 2 km au sud-ouest de Micmasch.

sonner de la trompette. Saül utilisa la trompette afin de convoquer des troupes supplémentaires pour la bataille.

4  Tout Israël entendit que l’on disait: Saül a battu le poste des Philistins, et Israël se rend odieux aux Philistins. Et le peuple fut convoqué auprès de Saül à Guilgal.

odieux. Israël s’attendait à des représailles de la part des Philistins, suite à l’attaque de Jonathan.

Guilgal. Ville où Saül avait été intronisé par Samuel et par le peuple (#1S 11:14-15). Saül la choisit à cause de la parole de Samuel en #1S 10:8.

5  Les Philistins s’assemblèrent pour combattre Israël. Ils avaient mille chars et six mille cavaliers, et ce peuple était innombrable comme le sable qui est sur le bord de la mer. Ils vinrent camper à Micmasch, à l’orient de Beth-Aven.

mille chars. Nombre incertain. Le texte massorétique porte « trente mille », probablement par une erreur de copie car ce chiffre est trop élevé par rapport au nombre de cavaliers; certaines versions anciennes portent « trois mille », chiffre qui semble plus approprié.

Beth-Aven. Littéralement « maison du néant ». Ville située à moins de 2 km au sud-ouest de Micmasch.

6  Les hommes d’Israël se virent à l’extrémité, car ils étaient serrés de près, et ils se cachèrent dans les cavernes, dans les buissons, dans les rochers, dans les tours et dans les citernes.

7  Il y eut aussi des Hébreux qui passèrent le Jourdain, pour aller au pays de Gad et de Galaad. Saül était encore à Guilgal, et tout le peuple qui se trouvait auprès de lui tremblait.

Gad …  Galaad. Les territoires à l’est du Jourdain.

tout le peuple …  tremblait. Le peuple craignait les représailles des Philistins.

8 ¶  Il attendit sept jours, selon le terme fixé par Samuel. Mais Samuel n’arrivait pas à Guilgal, et le peuple se dispersait loin de Saül.

sept jours …  le terme fixé par Samuel. Allusion directe aux instructions données par Samuel en #1S 10:8. Saül avait reçu l’ordre d’attendre sept jours, jusqu’à son arrivée à Guilgal.

le peuple se dispersait. Les hommes de Saül désertaient parce qu’ils prenaient peur à l’approche de la bataille.

9  Alors Saül dit : Amenez-moi l’holocauste et les sacrifices d’actions de grâces. Et il offrit l’holocauste.

il offrit l’holocauste. Le péché de Saül ne consista pas dans le fait qu’il offrit un sacrifice (cf. #2S 24:25 ; #1R 8:62-64), mais dans son refus d’attendre, pour cela, de bénéficier de l’assistance d’un sacrificateur, en l’occurrence Samuel. Voir #1S 10:8. Son geste révéla son désir de régner en autocrate, en monarque au pouvoir absolu, aussi bien pour les affaires civiles que sacrées. Samuel avait prévu ce délai de sept jours pour tester le caractère du nouveau roi et son obéissance à Dieu, mais Saül échoua en préférant s’auto-investir de la fonction sacerdotale.

10  Comme il achevait d’offrir l’holocauste, voici, Samuel arriva, et Saül sortit au-devant de lui pour le saluer.

11  Samuel dit : Qu’as-tu fait ? Saül répondit : Lorsque j’ai vu que le peuple se dispersait loin de moi, que tu n’arrivais pas au terme fixé, et que les Philistins étaient assemblés à Micmasch,

Lorsque j’ai vu. Saül réagit en se basant sur ce qu’il voyait, et non pas sur la foi. Il eut peur de perdre ses hommes et ne chercha pas à tenir compte de la volonté divine pour lui.

12  je me suis dit : Les Philistins vont descendre contre moi à Guilgal, et je n’ai pas imploré l’Eternel ! C’est alors que je me suis fait violence et que j’ai offert l’holocauste.

13  Samuel dit à Saül : Tu as agi en insensé, tu n’as pas observé le commandement que l’Eternel, ton Dieu, t’avait donné. L’Eternel aurait affermi pour toujours ton règne sur Israël ;

tu n’as pas observé le commandement. La désobéissance de Saül constituait une violation directe du commandement de Samuel en #1S 10:8.

pour toujours ton règne. En réalité, cela ne pouvait se passer ainsi, du fait de la promesse de Dieu à Juda (#Ge 49:10). La désobéissance de Saül corrigea donc la contradiction potentielle provoquée par le fait qu’il venait de Benjamin, et non de Juda.

14  et maintenant ton règne ne durera point. L’Eternel s’est choisi un homme selon son cœur, et l’Eternel l’a destiné à être le chef de son peuple, parce que tu n’as pas observé ce que l’Eternel t’avait commandé.

un homme selon son cœur. Pour remplacer Saül, Dieu allait choisir un homme dont le cœur ressemblait au sien, c’est-à-dire un homme qui avait la volonté de lui obéir. Paul applique ce passage à David en #Ac 13:22 (cf. #1S 16:7).

15 ¶  Puis Samuel se leva, et monta de Guilgal à Guibea de Benjamin. Saül fit la revue du peuple qui se trouvait avec lui : il y avait environ six cents hommes.

de Guilgal à Guibea. C’était un voyage d’environ 16 km en direction de l’ouest. Samuel quitta Saül lorsqu’il prit conscience qu’il était condamné à perdre la royauté.

six cents hommes. Ce petit nombre indique qu’il y avait eu une désertion massive des Israélites (v. #1S 13:6) et précise ce que Saül avait pu constater (v. #1S 13:5).

16  Saül, son fils Jonathan, et le peuple qui se trouvait avec eux, avaient pris position à Guéba de Benjamin, et les Philistins campaient à Micmasch.

17  Il sortit du camp des Philistins trois corps pour ravager : l’un prit le chemin d’Ophra, vers le pays de Schual ;

trois corps pour ravager. Il s’agissait littéralement des « destructeurs » de l’armée des Philistins, divisés en trois groupes.

18  l’autre prit le chemin de Beth-Horon ; et le troisième prit le chemin de la frontière qui regarde la vallée de Tseboïm, du côté du désert.

19  On ne trouvait point de forgeron dans tout le pays d’Israël ; car les Philistins avaient dit : Empêchons les Hébreux de fabriquer des épées ou des lances.

point de forgeron. Les Philistins disposèrent de fer d’une qualité supérieure et d’artisans capables de travailler le métal jusqu’à l’époque de David (cf. #1Ch 22:3), ce qui expliquait leur force militaire redoutable.

20  Et chaque homme en Israël descendait chez les Philistins pour aiguiser son soc, son hoyau, sa hache et sa bêche,

hoyau. Une houe avec une lame aplatie pour travailler manuellement la terre.

21  quand le tranchant des bêches, des hoyaux, des tridents et des haches, était émoussé, et pour redresser les aiguillons.

La traduction de ce v. est incertaine. On peut aussi comprendre que les Philistins exigeaient un prix élevé pour aiguiser des outils qui pourraient, un jour, être utilisés contre eux.

22  Il arriva qu’au jour du combat il ne se trouvait ni épée ni lance entre les mains de tout le peuple qui était avec Saül et Jonathan ; il ne s’en trouvait qu’auprès de Saül et de Jonathan, son fils.

ni épée ni lance. Les Philistins bénéficiaient d’un net avantage militaire sur Israël, puisqu’ils possédaient le monopole du fer.

23  Un poste de Philistins vint s’établir au passage de Micmasch.

au passage de Micmasch. Certains Philistins s’étaient déplacés jusqu’à un défilé qui conduisait à Micmasch.

 

REVENIR AU JOUR 248   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-248-de-929/

Allez au jour 250     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-250-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/