ANCIEN TESTAMENT JOUR 256 DE 929

12/09/2019 00:25

ANCIEN TESTAMENT JOUR 256 DE 929

1 Samuel 20 de 36

 

1 Samuel 20 : 1 À 42

1 ¶  David s’enfuit de Najoth, près de Rama. Il alla trouver Jonathan, et dit : Qu’ai-je fait ? quel est mon crime, quel est mon péché aux yeux de ton père, pour qu’il en veuille à ma vie ?

2  Jonathan lui répondit : Loin de là ! tu ne mourras point. Mon père ne fait aucune chose, grande ou petite, sans m’en informer ; pourquoi donc mon père me cacherait-il celle-là ? Il n’en est rien.

mon père me cacherait-il celle-là. L’assurance dont Jonathan fit preuve, sa conviction que Saül ne cherchait pas à faire mourir David, montre qu’il devait ignorer ses dernières tentatives de le tuer (#1S 19:9-24) et faisait confiance au serment paternel (#1S 19:6). Jonathan s’attendait à ce que Saül l’informe de tout changement quant à ses plans.

3  David dit encore, en jurant : Ton père sait bien que j’ai trouvé grâce à tes yeux, et il aura dit: Que Jonathan ne le sache pas ; cela lui ferait de la peine. Mais l’Eternel est vivant et ton âme est vivante ! il n’y a qu’un pas entre moi et la mort.

4  Jonathan dit à David : Je ferai pour toi ce que tu voudras.

5  Et David lui répondit : Voici, c’est demain la nouvelle lune, et je devrais m’asseoir avec le roi pour manger ; laisse-moi aller, et je me cacherai dans les champs jusqu’au soir du troisième jour.

la nouvelle lune. Le premier jour du mois, on célébrait la nouvelle lune par un repas sacrificiel (cf. #2R 4:23 ; #Esa 1:13 ; #Am 8:5). C’était une fête à la fois religieuse et civile (#No 10:10 ; #No 28:11-15).

cacherai dans les champs. Comme en #1S 19:2-3, David se cacha dans un lieu secret pour échapper à Saül.

6  Si ton père remarque mon absence, tu diras : David m’a prié de lui laisser faire une course à Bethléhem, sa ville, parce qu’il y a pour toute la famille un sacrifice annuel.

un sacrifice annuel. Apparemment, la famille de David se réunissait lors d’une fête annuelle qui coïncidait avec l’une des fêtes mensuelles de la nouvelle lune (cf. vv. #1S 20:28-29).

7  Et s’il dit : C’est bien ! ton serviteur alors n’a rien à craindre ; mais si la colère s’empare de lui, sache que le mal est résolu de sa part.

8  Montre donc ton affection pour ton serviteur, puisque tu as fait avec ton serviteur une alliance devant l’Eternel. Et, s’il y a quelque crime en moi, ôte-moi la vie toi-même, car pourquoi me mènerais-tu jusqu’à ton père ?

alliance. Cf. #1S 18:1, #1S 18:3. Jonathan et David s’étaient solennellement promis amitié et loyauté devant l’Eternel. Ils précisèrent les clauses de leur alliance aux vv. #1S 20:13-17, #1S 20:42 ; #1S 23:17-18.

ôte-moi la vie toi-même. David s’appuya sur la relation d’alliance qui les unissait pour demander à Jonathan de le tuer s’il méritait la mort du fait de son péché.

9 ¶  Jonathan lui dit : Loin de toi la pensée que je ne t’informerai pas, si j’apprends que le mal est résolu de la part de mon père et menace de t’atteindre !

10  David dit à Jonathan : Qui m’informera dans le cas où ton père te répondrait durement ?

11  Et Jonathan dit à David : Viens, sortons dans les champs. Et ils sortirent tous deux dans les champs.

12  Jonathan dit à David : Je prends à témoin l’Eternel, le Dieu d’Israël ! Je sonderai mon père demain ou après-demain ; et, dans le cas où il serait bien disposé pour David, si je n’envoie vers toi personne pour t’en informer,

13  que l’Eternel traite Jonathan dans toute sa rigueur ! Dans le cas où mon père trouverait bon de te faire du mal, je t’informerai aussi et je te laisserai partir, afin que tu t’en ailles en paix ; et que l’Eternel soit avec toi, comme il a été avec mon père !

14  Si je dois vivre encore, veuille user envers moi de la bonté de l’Eternel ; (20-15) et si je meurs,

la bonté de l’Eternel. Jonathan avait reconnu que David serait un jour le roi d’Israël. C’est dans cette perspective qu’il demanda à David de le protéger, ainsi que sa famille, lorsque ce moment arriverait.

15  ne retire jamais ta bonté envers ma maison, pas même lorsque l’Eternel retranchera chacun des ennemis de David de dessus la face de la terre.

16  Car Jonathan a fait alliance avec la maison de David. Que l’Eternel tire vengeance des ennemis de David !

la maison de David. Cette alliance n’engageait pas uniquement Jonathan et David, mais aussi leurs descendants respectifs. David ferait du reste preuve de bonté envers un descendant de Jonathan par fidélité à cette alliance (#2S 9:1-8).

des ennemis de David. Jonathan savait que son propre père, Saül, faisait partie des ennemis de David qui seraient tués lorsque ce dernier deviendrait roi (cf. #1S 18:29 ; #1S 19:17).

17  Jonathan protesta encore auprès de David de son affection pour lui, car il l’aimait comme son âme.

protesta encore auprès de David. Ou « fit encore prêter serment à David ». En réponse aux paroles de Jonathan, celui-ci promit solennellement de respecter leur pacte.

l’aimait comme son âme. Une affection profonde et réciproque était à la base de l’alliance conclue entre Jonathan et David. C’est le genre d’attitude que Dieu attend de nous (#Lé 19:18 ; #Mt 22:39).

18  Jonathan lui dit : C’est demain la nouvelle lune ; on remarquera ton absence, car ta place sera vide.

19  Tu descendras le troisième jour jusqu’au fond du lieu où tu t’étais caché le jour de l’affaire, et tu resteras près de la pierre d’Ezel.

pierre d’Ezel. Nom signifiant peut-être « pierre de la séparation ». Son emplacement est inconnu, mais c’était un point de repère bien connu de David.

20  Je tirerai trois flèches du côté de la pierre, comme si je visais un but.

21  Et voici, j’enverrai un jeune homme, et je lui dirai : Va, trouve les flèches. Si je lui dis : Voici, les flèches sont en deçà de toi, prends-les ! alors viens, car il y a paix pour toi, et tu n’as rien à craindre, l’Eternel est vivant !

22  Mais si je dis au jeune homme : Voici, les flèches sont au delà de toi ! alors va-t-en, car l’Eternel te renvoie.

23  L’Eternel est à jamais témoin de la parole que nous nous sommes donnée l’un à l’autre.

24 ¶  David se cacha dans les champs. C’était la nouvelle lune, et le roi prit place au festin pour manger.

25  Le roi s’assit comme à l’ordinaire sur son siège contre la paroi, Jonathan se leva, et Abner s’assit à côté de Saül ; mais la place de David resta vide.

Abner. Le cousin de Saül et le chef de son armée.

26  Saül ne dit rien ce jour-là ; car, pensa-t-il, c’est par hasard, il n’est pas pur, certainement il n’est pas pur.

il n’est pas pur. Au début, Saül ne se posa pas de question sur l’absence de David, supposant qu’il était rituellement impur et ne pouvait par conséquent pas participer au repas (cf. #Lé 7:20-21 ; #Lé 15:16).

27  Le lendemain, second jour de la nouvelle lune, la place de David était encore vide. Et Saül dit à Jonathan, son fils: Pourquoi le fils d’Isaï n’a-t-il paru au repas ni hier ni aujourd’hui ?

28  Jonathan répondit à Saül : David m’a demandé la permission d’aller à Bethléhem.

29  Il a dit : Laisse-moi aller, je te prie, car nous avons dans la ville un sacrifice de famille, et mon frère me l’a fait savoir ; si donc j’ai trouvé grâce à tes yeux, permets que j’aille en hâte voir mes frères. C’est pour cela qu’il n’est point venu à la table du roi.

30  Alors la colère de Saül s’enflamma contre Jonathan, et il lui dit : Fils pervers et rebelle, ne sais je pas que tu as pour ami le fils d’Isaï, à ta honte et à la honte de ta mère ?

Fils pervers et rebelle. Avec ces qualificatifs infâmes, Saül maudit Jonathan pour avoir pris le parti de David et lui avoir ainsi fait honte, ainsi qu’à sa mère.

31  Car aussi longtemps que le fils d’Isaï sera vivant sur la terre, il n’y aura point de sécurité ni pour toi ni pour ta royauté. Et maintenant, envoie-le chercher, et qu’on me l’amène, car il est digne de mort.

32  Jonathan répondit à Saül, son père, et lui dit : Pourquoi le ferait-on mourir ? Qu’a-t-il fait ?

33  Et Saül dirigea sa lance contre lui, pour le frapper. Jonathan comprit que c’était chose résolue chez son père que de faire mourir David.

34  Il se leva de table dans une ardente colère, et ne participa point au repas le second jour de la nouvelle lune ; car il était affligé à cause de David, parce que son père l’avait outragé.

35 ¶  Le lendemain matin, Jonathan alla dans les champs au lieu convenu avec David, et il était accompagné d’un petit garçon.

36  Il lui dit : Cours, trouve les flèches que je vais tirer. Le garçon courut, et Jonathan tira une flèche qui le dépassa.

37  Lorsqu’il arriva au lieu où était la flèche que Jonathan avait tirée, Jonathan cria derrière lui : La flèche n’est-elle pas plus loin que toi ?

38  Il lui cria encore : Vite, hâte-toi, ne t’arrête pas ! Et le garçon de Jonathan ramassa les flèches et revint vers son maître.

39  Le garçon ne savait rien ; Jonathan et David seuls comprenaient la chose.

40  Jonathan remit ses armes à son garçon, et lui dit : Va, porte-les à la ville.

41  Après le départ du garçon, David se leva du côté du midi, puis se jeta le visage contre terre et se prosterna trois fois. Les deux amis s’embrassèrent et pleurèrent ensemble, David surtout fondit en larmes.

se prosterna trois fois. En se prosternant plus d’une fois, David montrait qu’il reconnaissait en Jonathan un prince et lui témoignait de son humble affection.

42  Et Jonathan dit à David : Va en paix, maintenant que nous avons juré l’un et l’autre, au nom de l’Eternel, en disant : Que l’Eternel soit à jamais entre moi et toi, entre ma postérité et ta postérité ! (20-43) David se leva, et s’en alla, et Jonathan rentra dans la ville.

20:43

la ville. C’est-à-dire Guibea, la capitale de Saül. A partir de ce moment et jusqu’à la mort de Saül, David fut banni de la cour royale.

 

REVENIR AU JOUR 255   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-255-de-929/

Allez au jour 257     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-257-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/