ANCIEN TESTAMENT JOUR 257 DE 929

13/09/2019 00:48

ANCIEN TESTAMENT JOUR 257 DE 929

1 Samuel 21 de 36

 

1 Samuel 21 : 1 À 15

1 ¶  David se rendit à Nob, vers le sacrificateur Achimélec, qui accourut effrayé au-devant de lui et lui dit : Pourquoi es-tu seul et n’y a-t-il personne avec toi ?

Nob. C’était la « ville sacerdotale » (#1S 22:19). Les sacrificateurs demeuraient sur le mont Scopus, à environ 2 km au nord-est de Jérusalem. David alla chez eux chercher conseil et de quoi subvenir à ses besoins.

Achimélec. C’était l’arrière-petit-fils d’Eli (#1S 1:9), peut-être le frère d’Achija (#1S 14:3 ; #1S 22:11), à moins que ce ne soit un autre nom du même Achija. Non seulement un roi rejeté se trouvait sur le trône (#1S 15:26-29), mais le sacerdoce était aussi exercé par un sacrificateur rejeté (#1S 2:30-36).

2  David répondit au sacrificateur Achimélec : Le roi m’a donné un ordre et m’a dit : Que personne ne sache rien de l’affaire pour laquelle je t’envoie et de l’ordre que je t’ai donné. J’ai fixé un rendez-vous à mes gens.

Le roi m’a donné un ordre. Craignant que quelqu’un ne le dénonce à Saül, David trompa Achimélec en lui faisant croire qu’il était en mission officielle. Il supposa, comme beaucoup le font, qu’il est justifié de mentir pour sauver sa vie. Mais ce qui est essentiellement mauvais ne peut jamais, du simple fait des circonstances, perdre son caractère immoral (cf. #Ps 119:29). Le mensonge de David provoqua la mort tragique des sacrificateurs (#1S 22:9-18).

3  Maintenant qu’as-tu sous la main ? Donne-moi cinq pains, ou ce qui se trouvera.

4  Le sacrificateur répondit à David : Je n’ai pas de pain ordinaire sous la main, mais il y a du pain consacré ; si du moins tes gens se sont abstenus de femmes !

pain consacré. Le pain consacré était mis à part pour n’être mangé que par les sacrificateurs, et ce dans le tabernacle (#Ex 25:30 ; #Lé 24:5-9). Achimélec consulta l’Eternel (#1S 22:10) et reçut son approbation lorsqu’il reconnut que son devoir spirituel de protéger la vie de David surpassait les règles cérémonielles relatives aux personnes autorisées à manger le pain consacré (cf. #Mt 12:3-4 ; #Mr 2:25-26).

se sont abstenus de femmes. Même s’il ne s’agissait pas d’une mission spirituelle ni d’un voyage religieux, David et ses hommes étaient purs sur le plan rituel (cf. #Ex 19:15).

5  David répondit au sacrificateur : Nous nous sommes abstenus de femmes depuis trois jours que je suis parti, et tous mes gens sont purs : d’ailleurs, si c’est là un acte profane, il sera certainement aujourd’hui sanctifié par celui qui en sera l’instrument.

tous mes gens. Littéralement « les vases des jeunes gens ». C’était un euphémisme pour désigner le corps, comme en #1Th 4:4 (traduction littérale du mot « corps »).

21:5-6

un acte profane. Puisque le pain ne se trouvait plus sur la table de l’Eternel, ayant été remplacé par du pain frais, il devait être mangé par les sacrificateurs ou, dans ces circonstances, par un David placé sous la loi de la nécessité et de la miséricorde. On remplaçait le pain sec le jour du sabbat (#Lé 24:8).

6  Alors le sacrificateur lui donna du pain consacré, car il n’y avait là d’autre pain que du pain de proposition, qu’on avait ôté de devant l’Eternel pour le remplacer par du pain chaud au moment où on l’avait pris.

7  Là, ce même jour, un homme d’entre les serviteurs de Saül se trouvait enfermé devant l’Eternel ; c’était un Edomite, nommé Doëg, chef des bergers de Saül.

un Edomite, nommé Doëg. Ce chef des bergers de Saül allait rapporter la rencontre entre David et Achimélec au roi (cf. #1S 22:9-10). Il avait adopté la religion des Hébreux et se trouvait au tabernacle, peut-être empêché de voyager à cause du sabbat.

8  David dit à Achimélec : N’as-tu pas sous la main une lance ou une épée ? car je n’ai pris avec moi ni mon épée ni mes armes, parce que l’ordre du roi était pressant.

9  Le sacrificateur répondit : Voici l’épée de Goliath, le Philistin, que tu as tué dans la vallée des térébinthes ; elle est enveloppée dans un drap, derrière l’éphod ; si tu veux la prendre, prends-la, car il n’y en a pas d’autre ici. Et David dit : Il n’y en a point de pareille ; donne-la-moi.

l’épée de Goliath. L’épée utilisée par David pour décapiter Goliath dans la vallée des térébinthes (#1S 17:51) était conservée au même endroit que les vêtements sacrés (« l’éphod »), en souvenir de la bonté divine qui s’était manifestée par la délivrance d’Israël.

10 ¶  David se leva et s’enfuit le même jour loin de Saül. Il arriva chez Akisch, roi de Gath.

Akisch, roi de Gath. C’était l’un des rois ou princes des Philistins. Il s’agissait d’un lieu de refuge risqué, puisque David était leur plus grand ennemi et que Gath était la ville d’origine de Goliath.

11  Les serviteurs d’Akisch lui dirent : N’est-ce pas là David, roi du pays ? n’est-ce pas celui pour qui l’on chantait en dansant : Saül a frappé ses mille, — Et David ses dix mille ?

12  David prit à cœur ces paroles, et il eut une grande crainte d’Akisch, roi de Gath.

13  Il se montra comme fou à leurs yeux, et fit devant eux des extravagances ; il faisait des marques sur les battants des portes, et il laissait couler sa salive sur sa barbe.

se montra comme fou. Se sentant en danger de mort, David manqua de confiance en Dieu et simula la folie pour persuader Akisch de le renvoyer. Voir #Ps 34:1 ; #Ps 56:1. En Orient, baver était considéré comme un affront aussi intolérable que le fait de cracher au visage de quelqu’un.

14  Akisch dit à ses serviteurs : Vous voyez bien que cet homme a perdu la raison ; pourquoi me l’amenez-vous ?

15  Est-ce que je manque de fous, pour que vous m’ameniez celui-ci et me rendiez témoin de ses extravagances ? Faut-il qu’il entre dans ma maison ?

 

REVENIR AU JOUR 256   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-256-de-929/

Allez au jour 258     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-258-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/