ANCIEN TESTAMENT JOUR 264 DE 929

20/09/2019 00:32

ANCIEN TESTAMENT JOUR 264 DE 929

1 Samuel 28 de 36

 

1 Samuel 28 : 1 À 25

1 ¶  En ce temps-là, les Philistins rassemblèrent leurs troupes et formèrent une armée, pour faire la guerre à Israël. Akisch dit à David : Tu sais que tu viendras avec moi à l’armée, toi et tes gens.

Tu sais. La bonté manifestée à David et à ses hommes n’était pas totalement gratuite. Cette phrase laisse supposer qu’Akisch comptait sur une contrepartie, sur une certaine réciprocité.

2  David répondit à Akisch : Tu verras bien ce que ton serviteur fera. Et Akisch dit à David : Aussi je te donnerai pour toujours la garde de ma personne.

ce que ton serviteur fera. Etant un homme d’honneur, David ne manquerait pas d’aider ceux qui lui avaient témoigné de la bonté. Il releva le fait qu’il avait prouvé être un soldat vaillant aux nombreux succès, et il assura Akisch de sa fidélité et de ses capacités.

la garde de ma personne. Au vu de la victoire de David sur Goliath (#1S 17:49-54) et de la mauvaise réputation qu’il était censé avoir acquise auprès des Israélites, Akisch exprimait une grande confiance dans la loyauté et les capacités de David.

3  Samuel était mort ; tout Israël l’avait pleuré, et on l’avait enterré à Rama, dans sa ville. Saül avait ôté du pays ceux qui évoquaient les morts et ceux qui prédisaient l’avenir.

évoquaient les morts …  prédisaient l’avenir. Dieu avait ordonné qu’ils soient bannis d’Israël (#De 18:11) et qu’Israël ne se souille pas avec eux (#Lé 19:31). Faire appel à eux équivalait à se prostituer, de sorte que Dieu tournerait sa face contre cette personne et la retrancherait du milieu de son peuple (#Lé 20:6). Les médiums et ceux qui prédisaient l’avenir devaient être mis à mort par lapidation (#Lé 20:27). Saül le savait, et il avait même traité ce problème (voir le v. 9).

28:3-13

S’étant privé, par sa désobéissance et sa rébellion, de tout moyen légitime de bénéficier d’un apport spirituel, Saül agit à nouveau de manière irréfléchie en cherchant un médium, alors qu’il avait lui-même ordonné l’extermination du pays de tous ceux qui évoquaient les morts. En outre, il jura de protéger le médium en recourant au nom du Dieu même auquel il avait désobéi. Néanmoins, sa curiosité irrésistible qui l’incitait à consulter Samuel malgré la mort du prophète fut satisfaite grâce à la bonne volonté du médium.

4  Les Philistins se rassemblèrent, et vinrent camper à Sunem ; Saül rassembla tout Israël, et ils campèrent à Guilboa.

Sunem. Ville située au sud-ouest de la montagne de Moré et à 25 km au sud-ouest de la mer de Galilée; les Philistins y installèrent leur camp.

Guilboa. Cette chaîne de montagnes commence à 8 km au sud de Sunem et s’étire vers le sud le long de la plaine de Jizreel, à l’est.

5  A la vue du camp des Philistins, Saül fut saisi de crainte, et un violent tremblement s’empara de son cœur.

violent tremblement s’empara de son cœur. Saül s’était caché lors du tirage au sort du premier roi (#1S 10:22). Lorsque l’Esprit de l’Eternel était descendu sur lui, il avait été transformé (#1S 10:6), mais une fois que l’Esprit l’eut quitté (#1S 16:14), il se laissa effrayer par un Goliath (#1S 17:11, #1S 17:24), de même qu’à Guilgal par la taille imposante de l’armée des Philistins (#1S 13:11-12). Il avait aussi peur de David parce qu’il savait que l’Eternel était avec lui (#1S 18:12, #1S 18:29). Mais il aurait dû craindre Dieu (#1S 12:24), et non les hommes.

6  Saül consulta l’Eternel ; et l’Eternel ne lui répondit point, ni par des songes, ni par l’urim, ni par les prophètes.

songes …  urim …  prophètes. Dieu révélait sa parole et sa volonté en se servant essentiellement de ces trois moyens. A l’époque de Moïse (#No 12:6), il se révélait surtout par des « songes » et des visions. L’« urim » était utilisé par le sacrificateur pour consulter l’Eternel (#No 27:21). A l’origine, il était conservé dans l’éphod du jugement avec le thummim et porté sur la poitrine d’Aaron lorsque celui-ci se présentait devant l’Eternel. D’une manière ou d’une autre, sans que nous sachions exactement comment, Dieu révélait sa volonté par ce moyen. Les « prophètes » étaient auparavant appelés des voyants (#1S 9:9), et l’on consultait l’Eternel à travers eux. Dieu envoya des prophètes pour annoncer sa parole même lorsque le peuple refusait de l’écouter (#Am 7:12-13). Puisque Saül avait rejeté l’Eternel, Dieu l’avait rejeté (#1S 15:23). Saül semble n’avoir eu aucun prophète de cour, contrairement à David qui eut Gad et Nathan (#1S 22:5, #2S 12); en outre, à ce moment-là, l’éphod se trouvait en possession de David et du sacrificateur Abiathar (#1S 23:6).

7 ¶  Et Saül dit à ses serviteurs : Cherchez-moi une femme qui évoque les morts, et j’irai la consulter. Ses serviteurs lui dirent : Voici, à En-Dor il y a une femme qui évoque les morts.

Cherchez-moi …  évoque les morts. Dans son désespoir, Saül chercha appui auprès de ceux-là mêmes qu’il avait exclus du pays (v. #1S 28:3). Il est à noter que, malgré ce bannissement, son serviteur savait exactement où trouver une telle personne.

En-Dor. Ville située à près de 6 km au nord-ouest de Sunem, entre le mont Thabor et la colline de Moré. Saül risquait sa vie en s’aventurant sur un territoire placé sous le contrôle des Philistins pour chercher conseil auprès d’un médium; c’est pourquoi il y alla de nuit et déguisé (v. #1S 28:8).

8  Alors Saül se déguisa et prit d’autres vêtements, et il partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : Prédis-moi l’avenir en évoquant un mort, et fais-moi monter celui que je te dirai.

9  La femme lui répondit : Voici, tu sais ce que Saül a fait, comment il a retranché du pays ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir ; pourquoi donc tends-tu un piège à ma vie pour me faire mourir ?

10  Saül lui jura par l’Eternel, en disant : L’Eternel est vivant ! il ne t’arrivera point de mal pour cela.

lui jura par l’Eternel. Quelle ironie! Tout en désobéissant de manière flagrante à Dieu, Saül alla jusqu’à jurer au nom de l’Eternel pour assurer le médium de sa crédibilité. De plus, il jura qu’aucune punition ne lui serait infligée, alors que la loi mosaïque exigeait qu’elle soit lapidée (#Lé 20:27).

11  La femme dit : Qui veux-tu que je te fasse monter ? Et il répondit : Fais moi monter Samuel.

12  Lorsque la femme vit Samuel, elle poussa un grand cri, et elle dit à Saül : Pourquoi m’as-tu trompée ? Tu es Saül !

la femme vit Samuel. La nature de l’apparition de Samuel a soulevé bien des questions. Pourtant, le texte indique clairement que c’était Samuel, et non pas une apparition, qui était visible aux yeux du médium. Dieu permit miraculeusement à l’esprit du prophète de parler (vv. #1S 28:16-19). Consciente de son incapacité de faire apparaître les morts d’une telle manière, le médium sut immédiatement

1° qu’il y avait eu une intervention divine et

2° que l’homme déguisé était Saül.

13  Le roi lui dit : Ne crains rien ; mais que vois-tu ? La femme dit à Saül : je vois un dieu qui monte de la terre.

un dieu qui monte de la terre. Le mot hébreu pour « dieu » pouvait désigner Dieu, les dieux, des anges, des rois ou des juges, ou encore quelque chose qui leur ressemblait. D’après le médium, Samuel ressemblait à un esprit qui sortait de terre. Il n’y a aucun autre miracle pareil à celui-ci dans l’Ecriture.

14  Il lui dit : Quelle figure a-t-il ? Et elle répondit : C’est un vieillard qui monte et il est enveloppé d’un manteau. Saül comprit que c’était Samuel, et il s’inclina le visage contre terre et se prosterna.

vieillard …  d’un manteau. De toute évidence, l’âge et les habits n’existent pas dans le royaume des esprits des morts, mais Dieu donna miraculeusement une apparence à Samuel afin que Saül puisse le reconnaître. Cela signifie-t-il que les croyants gardent l’apparence qui était la leur au moment de leur mort? Samuel peut avoir eu cet aspect à cause de Saül seulement, ou alors dans l’attente de son nouveau corps, son corps de résurrection. Puisque l’Ecriture enseigne que la résurrection des saints de l’A.T. est encore à venir (voir #Da 12:1-2), Samuel doit s’être présenté sous cette forme de façon temporaire, et seulement à l’intention de Saül.

15 ¶  Samuel dit à Saül : Pourquoi m’as-tu troublé, en me faisant monter ? Saül répondit : Je suis dans une grande détresse: les Philistins me font la guerre, et Dieu s’est retiré de moi ; il ne m’a répondu ni par les prophètes ni par des songes. Et je t’ai appelé pour que tu me fasses connaître ce que je dois faire.

m’as-tu troublé. Le commentaire de Samuel reflète la perturbation provoquée par les efforts de Saül pour le contacter, puisque les vivants n’avaient pas le droit de chercher à parler aux morts (#De 18:11 ; #Lé 20:6). Ce cas-ci représente une exception unique: habituellement, la nécromancie met le voyant en contact avec des démons qui se font passer pour le défunt, puisque les morts ne peuvent ordinairement pas être contactés.

16  Samuel dit : Pourquoi donc me consultes-tu, puisque l’Eternel s’est retiré de toi et qu’il est devenu ton ennemi ?

17  L’Eternel te traite comme je te l’avais annoncé de sa part ; l’Eternel a déchiré la royauté d’entre tes mains, et l’a donnée à un autre, à David.

18  Tu n’as point obéi à la voix de l’Eternel, et tu n’as point fait sentir à Amalek l’ardeur de sa colère : voilà pourquoi l’Eternel te traite aujourd’hui de cette manière.

19  Et même l’Eternel livrera Israël avec toi entre les mains des Philistins. Demain, toi et tes fils, vous serez avec moi, et l’Eternel livrera le camp d’Israël entre les mains des Philistins.

vous serez avec moi. C’est ainsi que Samuel annonça la mort prochaine de Saül.

20 ¶  Aussitôt Saül tomba à terre de toute sa hauteur, et les paroles de Samuel le remplirent d’effroi ; de plus, il manquait de force, car il n’avait pris aucune nourriture de tout le jour et de toute la nuit.

manquait de force. Déjà très effrayé à cause des Philistins (v. #1S 28:5), Saül fut terrorisé par les paroles de Samuel au point qu’il perdit toutes ses forces. La femme subvint à ses besoins physiques, et il retourna au camp pour attendre son sort (vv. #1S 28:21-25).

21  La femme vint auprès de Saül, et, le voyant très effrayé, elle lui dit : Voici, ta servante a écouté ta voix ; j’ai exposé ma vie, en obéissant aux paroles que tu m’as dites.

22  Ecoute maintenant, toi aussi, la voix de ta servante, et laisse-moi t’offrir un morceau de pain, afin que tu manges pour avoir la force de te mettre en route.

23  Mais il refusa, et dit : Je ne mangerai point. Ses serviteurs et la femme aussi le pressèrent, et il se rendit à leurs instances. Il se leva de terre, et s’assit sur le lit.

24  La femme avait chez elle un veau gras, qu’elle se hâta de tuer ; et elle prit de la farine, la pétrit, et en cuisit des pains sans levain.

25  Elle les mit devant Saül et devant ses serviteurs. Et ils mangèrent. Puis, s’étant levés, ils partirent la nuit même.

 

REVENIR AU JOUR 263   cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/news/ancien-testament-jour-263-de-929/

Allez au jour 265     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-265-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/