ANCIEN TESTAMENT JOUR 274 DE 929

30/09/2019 00:18

ANCIEN TESTAMENT JOUR 274 DE 929

2 Samuel 7 de 24

 

2 Samuel 7 : 1 À 29

1 ¶  Lorsque le roi habita dans sa maison, et que l’Eternel lui eut donné du repos, après l’avoir délivré de tous les ennemis qui l’entouraient,

habita dans sa maison. Voir #2S 5:11. Le palais de David fut construit avec l’aide du roi de Tyr. Puisque Hiram ne devint roi que vers 980 av. J.-C., les événements rapportés dans ce ch. durent se produire dans la dernière décennie du règne de David.

délivré de tous les ennemis. David avait conquis toutes les nations autour d’Israël. Voir #2S 8:1-14 pour les détails précédant, d’un point de vue chronologique, ce ch. #2S 7.

7:1-17

Voir #1Ch 17:1-15. Ces vv. relatent la conclusion de l’alliance davidique, la promesse inconditionnelle faite par Dieu à David et à sa postérité. Le terme d’alliance n’apparaît que plus tard, mais c’est bien de cela qu’il s’agit ici (#2S 23:5). C’est une clé importante pour comprendre le serment irrévocable de Dieu d’accorder pour toujours à David un roi issu de sa lignée (v. #2S 7:16). On estime que plus de 40 passages bibliques sont directement liés à ces vv. (cf. #Ps 89 ; #Ps 110 ; #Ps 132), de sorte que ce texte constitue l’un des sommets de l’A.T. Son accomplissement ultime se situe, selon mon interprétation, lors de la seconde venue de Christ et de l’établissement de son royaume millénaire sur la terre (cf. #Ez 37 ; #Za 14 ; #Ap 19). C’est la quatrième des cinq alliances irrévocables et inconditionnelles conclues par Dieu. Les trois premières sont

1° l’alliance noachique (#Ge 9:8-17),

2° l’alliance abrahamique (#Ge 15:12-21) et

3° l’alliance lévitique ou sacerdotale (#No 3:1-18 ; #No 18:1-20 ; #No 25:10-13).

La nouvelle alliance, celle qui offre effectivement la rédemption, devait être révélée, plus tard, par Jérémie (#Jér 31:31-34) et accomplie par la mort et la résurrection de Jésus-Christ.

2  il dit à Nathan le prophète : Vois donc ! j’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite au milieu d’une tente.

Nathan. Mentionné ici pour la première fois, Nathan devait jouer un rôle important, au ch. #2S 12 en confrontant David à son péché, et en #1R 1 en empêchant Adonija de s’emparer du trône à la place de Salomon.

3  Nathan répondit au roi : Va, fais tout ce que tu as dans le cœur, car l’Eternel est avec toi.

Va, fais. Le prophète encouragea David à poursuivre le noble projet qu’il avait en tête et l’assura de la bénédiction divine. Cependant, aucun des deux n’avait consulté le Seigneur.

4 ¶  La nuit suivante, la parole de l’Eternel fut adressée à Nathan:

7:4-16

L’Eternel révéla sa volonté à Nathan afin de réorienter les pensées, qui n’étaient qu’humaines malgré leur noblesse, du roi.

5  Va dire à mon serviteur David: Ainsi parle l’Eternel : Est-ce toi qui me bâtirais une maison pour que j’en fasse ma demeure ?

Est-ce toi qui me bâtirais une maison. Les vv. #2S 7:5-7 sont encadrés de deux questions posées par l’Eternel, toutes deux se rapportant à l’édification d’un temple en son honneur. La première question appelait une réponse négative (voir #1Ch 17:4). Selon #1Ch 22:8 ; #1Ch 28:3, Dieu ne choisit pas David pour cette construction parce que c’était un homme de guerre, qui avait versé beaucoup de sang.

6  Mais je n’ai point habité dans une maison depuis le jour où j’ai fait monter les enfants d’Israël hors d’Egypte jusqu’à ce jour ; j’ai voyagé sous une tente et dans un tabernacle.

7  Partout où j’ai marché avec tous les enfants d’Israël, ai-je dit un mot à quelqu’une des tribus d’Israël à qui j’avais ordonné de paître mon peuple d’Israël, ai-je dit : Pourquoi ne me bâtissez-vous pas une maison de cèdre ?

Pourquoi ne me bâtissez-vous pas une maison. La seconde question relative à l’édification d’un temple appelait, comme la première (voir le v. 5), une réponse négative. Ainsi, contrairement aux intentions et suppositions des deux hommes, Dieu ne voulait pas d’un temple à ce moment-là, et il ne voulait pas que ce soit David qui le construise.

8  Maintenant tu diras à mon serviteur David: Ainsi parle l’Eternel des armées : Je t’ai pris au pâturage, derrière les brebis, pour que tu fusses chef sur mon peuple, sur Israël ;

7:8-16

ton nom grand. Ces vv. contiennent les promesses de l’Eternel à David. Les vv. 8-11a citent celles qui devaient se réaliser pendant la vie de David, les vv. 11b-16 celles qui devaient s’accomplir après sa mort. Pendant la vie de David, l’Eternel:

1° donna un « grand nom » à David;

2° accorda une « demeure » à Israël;

3° donna à David du « repos » en le délivrant de tous ses ennemis.

Après la mort de David, l’Eternel allait donner à David:

1° un fils pour lui succéder sur le trône national, un fils que l’Eternel surveilla comme un père, le punissant en cas de besoin (Salomon);

2° un Fils destiné à régner sur un royaume éternel (le Messie).

Cette prophétie renvoyait, de façon immédiate, à Salomon et au règne temporel de la famille de David sur Israël. Mais, dans un sens plus large et plus sublime, elle renvoyait à un Fils de David plus grand et d’une autre nature, Jésus-Christ (cf. #Hé 1:8).

9  j’ai été avec toi partout où tu as marché, j’ai exterminé tous tes ennemis devant toi, et j’ai rendu ton nom grand comme le nom des grands qui sont sur la terre ;

10  j’ai donné une demeure à mon peuple, à Israël, et je l’ai planté pour qu’il y soit fixé et ne soit plus agité, pour que les méchants ne l’oppriment plus comme auparavant

11  et comme à l’époque où j’avais établi des juges sur mon peuple d’Israël. Je t’ai accordé du repos en te délivrant de tous tes ennemis. Et l’Eternel t’annonce qu’il te créera une maison.

l’Eternel …  te créera une maison. Alors que David désirait construire une « maison » pour l’Eternel, c’est-à-dire un temple, c’était l’Eternel qui s’engageait à lui construire une « maison », c’est-à-dire une dynastie.

12  Quand tes jours seront accomplis et que tu seras couché avec tes pères, j’élèverai ta postérité après toi, celui qui sera sorti de tes entrailles, et j’affermirai son règne.

ta postérité. Selon le reste de l’Ecriture, c’était le Messie à venir qui devait instaurer ce royaume éternel de David (voir #Esa 9:5-6 ; #Lu 1:32-33).

13  Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, et j’affermirai pour toujours le trône de son royaume.

14  Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils. S’il fait le mal, je le châtierai avec la verge des hommes et avec les coups des enfants des hommes ;

pour lui un père …  pour moi un fils. Ces paroles sont directement appliquées à Jésus le Messie en #Hé 1:5. Puisque, dans la pensée sémitique, le fils possédait le caractère du père, cela signifiait que la postérité à venir de David serait de la même essence que Dieu. Tel est le thème principal de l’Evangile de Jean. Jésus-Christ est Dieu incarné.

S’il fait le mal. Comme un père humain corrige ses fils, de même l’Eternel s’engageait à corriger la postérité de David en cas de faute. Cela concernait les rois antérieurs à la venue du Messie (tout roi de la dynastie davidique à partir de Salomon) qui seraient, comme David, des pécheurs, les livres de Samuel et des Rois sont là pour en témoigner. Tel ne serait pas le cas, en revanche, du descendant suprême de David (voir #2Co 5:21). Les livres des Chroniques, plus centrés sur le Messie, ne rapportent pas cette déclaration de Nathan, ce qui, en soi, est significatif (#1Ch 17:13).

15  mais ma grâce ne se retirera point de lui, comme je l’ai retirée de Saül, que j’ai rejeté devant toi.

C’est une expression du caractère inconditionnel de l’alliance davidique. Le Messie viendra dans son royaume glorieux et éternel, et cette promesse ne changera pas.

16  Ta maison et ton règne seront pour toujours assurés, ton trône sera pour toujours affermi.

Ta maison …  ton règne …  ton Trône. # Lu 1:32 b-33 signale l’accomplissement de ces trois termes en Jésus: « Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il régnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin. »

pour toujours. Ce terme transmet l’idée d’une période indéterminée ou de l’éternité future. Il ne signifie pas qu’il ne peut pas y avoir d’interruptions, mais plutôt que l’issue est garantie. Le règne davidique de Christ conclura l’histoire humaine.

17  Nathan rapporta à David toutes ces paroles et toute cette vision.

18 ¶  Et le roi David alla se présenter devant l’Eternel, et dit : Qui suis-je, Seigneur Eternel, et quelle est ma maison, pour que tu m’aies fait parvenir où je suis ?

se présenter devant l’Eternel. C’est-à-dire devant l’arche de l’alliance, dans la tente qui l’abritait provisoirement.

Qui suis-je. David était impressionné par la promesse de l’Eternel d’introduire son royaume à travers sa postérité. Aux vv. #2S 7:18-29, il se désigne 10 fois en utilisant l’expression « ton serviteur » (vv. #2S 7:19, #2S 7:20, #2S 7:21, #2S 7:25, #2S 7:26, #2S 7:27, #2S 7:28, #2S 7:29), reprenant en cela les termes mêmes de Dieu (« mon serviteur David », v. 5).

7:18-19

Voir #1Ch 17:16-27. David pria avec un mélange de crainte et de reconnaissance, suite à cette déclaration souveraine par laquelle Dieu promettait de bénir sa postérité et son peuple.

19  C’est encore peu de chose à tes yeux, Seigneur Eternel ; tu parles aussi de la maison de ton serviteur pour les temps à venir. Et tu daignes instruire un homme de ces choses, Seigneur Eternel !

pour les temps à venir. David comprit que le Seigneur avait parlé d’un avenir lointain et pas seulement de son descendant immédiat, Salomon.

tu daignes instruire un homme. Littéralement « et cela (est) la loi de l’homme ». Certains y voient une question, mais il s’agit plus probablement d’une affirmation. La promesse de Dieu avait trait à un royaume éternel, dans lequel tous les hommes seraient bénis au travers de la postérité future de David. L’alliance davidique conférait ainsi pouvoir, droits et privilèges au roi d’Israël et à sa descendance pour le bien de toute l’humanité. Une telle promesse laissait David sans voix (vv. #2S 7:20-22).

20  Que pourrait te dire de plus David ? Tu connais ton serviteur, Seigneur Eternel !

21  A cause de ta parole, et selon ton cœur, tu as fait toutes ces grandes choses pour les révéler à ton serviteur.

22  Que tu es donc grand, Eternel Dieu ! car nul n’est semblable à toi, et il n’y a point d’autre Dieu que toi, d’après tout ce que nous avons entendu de nos oreilles.

23  Est-il sur la terre une seule nation qui soit comme ton peuple, comme Israël, que Dieu est venu racheter pour en former son peuple, pour se faire un nom et pour accomplir en sa faveur, en faveur de ton pays, des miracles et des prodiges, en chassant devant ton peuple, que tu as racheté d’Egypte, des nations et leurs dieux ?

ton peuple …  son pays. David évoque des aspects de l’alliance abrahamique (cf. #Ge 12 ; #Ge 15 ; #Ge 17).

Israël. Aux vv. #2S 7:18-21, David louait l’Eternel pour sa faveur envers lui. Aux vv. #2S 7:22-24, il le loue pour la faveur manifestée à la nation d’Israël (cf. #De 7:6-11).

24  Tu as affermi ton peuple d’Israël, pour qu’il fût ton peuple à toujours ; et toi, Eternel, tu es devenu son Dieu.

25  Maintenant, Eternel Dieu, fais subsister jusque dans l’éternité la parole que tu as prononcée sur ton serviteur et sur sa maison, et agis selon ta parole.

la parole que tu as prononcée. Aux vv. #2S 7:25-29, David prie pour l’accomplissement de la promesse divine que Dieu lui a faite.

26  Que ton nom soit à jamais glorifié, et que l’on dise : L’Eternel des armées est le Dieu d’Israël ! Et que la maison de ton serviteur David soit affermie devant toi !

7:26-29

tes paroles sont vérité. La prière de David indique qu’il acceptait vraiment par la foi les promesses extraordinaires et irrévocables que Dieu lui avait faites, à lui en tant que roi et à Israël en tant que nation.

27  Car toi-même, Eternel des armées, Dieu d’Israël, tu t’es révélé à ton serviteur, en disant : Je te fonderai une maison ! C’est pourquoi ton serviteur a pris courage pour t’adresser cette prière.

28  Maintenant, Seigneur Eternel, tu es Dieu, et tes paroles sont vérité, et tu as annoncé cette grâce à ton serviteur.

29  Veuille donc bénir la maison de ton serviteur, afin qu’elle subsiste à toujours devant toi ! Car c’est toi, Seigneur Eternel, qui as parlé, et par ta bénédiction la maison de ton serviteur sera bénie éternellement.

 

REVENIR AU JOUR 273   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-273-de-929/

Allez au jour 275     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-275-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/