ANCIEN TESTAMENT JOUR 283 DE 929

09/10/2019 00:07

ANCIEN TESTAMENT JOUR 283 DE 929

2 Samuel 16 de 24

 

2 Samuel 16 : 1 À 23

1 ¶  Lorsque David eut un peu dépassé le sommet, voici, Tsiba, serviteur de Mephiboscheth, vint au-devant de lui avec deux ânes bâtés, sur lesquels il y avait deux cents pains, cent masses de raisins secs, cent de fruits d’été, et une outre de vin.

Mephiboscheth. Petit-fils de Saül et fils de Jonathan.

2  Le roi dit à Tsiba : Que veux-tu faire de cela ? Et Tsiba répondit : Les ânes serviront de monture à la maison du roi, le pain et les fruits d’été sont pour nourrir les jeunes gens, et le vin pour désaltérer ceux qui seront fatigués dans le désert.

3  Le roi dit : Où est le fils de ton maître ? Et Tsiba répondit au roi : Voici, il est resté à Jérusalem, car il a dit : Aujourd’hui la maison d’Israël me rendra le royaume de mon père.

Où est le fils de ton maître? Selon 9:9-10, Tsiba était capable de faire ces réserves de nourriture et de boisson. Il avait d’abord servi Saül, puis Mephiboscheth.

me rendra le royaume de mon père. Non content de chercher à monter dans l’estime de David en apportant ces cadeaux, Tsiba accusa son maître de manquer de loyauté envers le roi et de participer à la conspiration d’Absalom dans le but de renverser la dynastie davidique. Cela permettrait à la famille de Saül de s’emparer du trône et à Mephiboscheth de devenir roi. Tsiba mentait (voir #2S 19:24-25), mais il parvint à convaincre David de la véracité de son histoire. Celui-ci prit alors une décision sévère et imprudente qui causa du tort au véritable ami qu’était pour lui Mephiboscheth.

4  Le roi dit à Tsiba : Voici, tout ce qui appartient à Mephiboscheth est à toi. Et Tsiba dit : Je me prosterne ! Que je trouve grâce à tes yeux, ô roi mon seigneur !

5 ¶  David était arrivé jusqu’à Bachurim. Et voici, il sortit de là un homme de la famille et de la maison de Saül, nommé Schimeï, fils de Guéra. Il s’avança en prononçant des malédictions,

16:5-8

Schimeï. Schimeï était un parent éloigné de Saül, un membre de la tribu de Benjamin. Il maudit David en l’accusant d’être un « homme de sang » (vv. #2S 16:7, #2S 16:8). Il est peut-être le « Cusch » dont parle le #Ps 7. Schimeï affirma que Dieu punissait David pour ses péchés passés en le détrônant (v. #2S 16:8), et ce dernier accepta cette malédiction comme venant du Seigneur (v. #2S 16:11). Pt-ê. Schimeï pensait-il aux meurtres d’Abner (#2S 3:27-39), d’Isch-Boscheth (#2S 4:1-12) et d’Urie (#2S 11:15-27).

6  et il jeta des pierres à David et à tous les serviteurs du roi David, tandis que tout le peuple et tous les hommes vaillants étaient à la droite et à la gauche du roi.

7  Schimeï parlait ainsi en le maudissant : Va-t’en, va-t’en, homme de sang, méchant homme !

8  L’Eternel fait retomber sur toi tout le sang de la maison de Saül, dont tu occupais le trône, et l’Eternel a livré le royaume entre les mains d’Absalom, ton fils ; et te voilà malheureux comme tu le mérites, car tu es un homme de sang !

9  Alors Abischaï, fils de Tseruja, dit au roi : Pourquoi ce chien mort maudit-il le roi mon seigneur ? Laisse-moi, je te prie, aller lui couper la tête.

chien mort. C’est-à-dire inutile et méprisable (cf. #2S 9:8).

10  Mais le roi dit : Qu’ai-je affaire avec vous, fils de Tseruja ? S’il maudit, c’est que l’Eternel lui a dit : Maudis David ! Qui donc lui dira : Pourquoi agis-tu ainsi ?

16:10-14

La patience et la modération de David contrastent avec la violence de sa réaction face aux paroles calomnieuses de Nabal (#1S 25:2ss). Ce jour-là, il voulait à tout prix tuer Nabal, mais heureusement la sage Abigaïl était parvenue à l’apaiser. Il était désormais un homme brisé, et il savait que, si la rancœur de Schimeï était injustifiée, ses accusations étaient vraies. Il était un homme repentant.

11  Et David dit à Abischaï et à tous ses serviteurs : Voici, mon fils, qui est sorti de mes entrailles, en veut à ma vie ; à plus forte raison ce Benjamite ! Laissez-le, et qu’il maudisse, car l’Eternel le lui a dit.

12  Peut-être l’Eternel regardera-t-il mon affliction, et me fera-t-il du bien en retour des malédictions d’aujourd’hui.

13  David et ses gens continuèrent leur chemin. Et Schimeï marchait sur le flanc de la montagne près de David, et, en marchant, il maudissait, il jetait des pierres contre lui, il faisait voler la poussière.

14  Le roi et tout le peuple qui était avec lui arrivèrent à Ajephim, et là ils se reposèrent.

15 ¶  Absalom et tout le peuple, les hommes d’Israël, étaient entrés dans Jérusalem ; et Achitophel était avec Absalom.

16:15-23

Absalom établit sa cour royale à Jérusalem.

16  Lorsque Huschaï, l’Arkien, ami de David, fut arrivé auprès d’Absalom, il lui dit : Vive le roi ! vive le roi !

17  Et Absalom dit à Huschaï : Voilà donc l’attachement que tu as pour ton ami ! Pourquoi n’es-tu pas allé avec ton ami ?

18  Huschaï répondit à Absalom : C’est que je veux être à celui qu’ont choisi l’Eternel et tout ce peuple et tous les hommes d’Israël, et c’est avec lui que je veux rester.

19  D’ailleurs, qui servirai-je ? Ne sera-ce pas son fils ? Comme j’ai servi ton père, ainsi je te servirai.

20  Absalom dit à Achitophel : Consultez ensemble ; qu’avons-nous à faire ?

21  Et Achitophel dit à Absalom : Va vers les concubines que ton père a laissées pour garder la maison ; ainsi tout Israël saura que tu t’es rendu odieux à ton père, et les mains de tous ceux qui sont avec toi se fortifieront.

16:21-22

les concubines de son père. David avait laissé dix concubines à Jérusalem pour garder le palais (#2S 15:16). Au Proche-Orient, la possession du harem allait de pair avec le trône. Achitophel conseilla à Absalom d’avoir des relations sexuelles avec les concubines de David et de faire valoir ainsi ses droits au trône de son père. Sur le toit du palais, à la vue de tous (cf. #2S 11:2), une tente fut dressée pour cet événement scandaleux; c’était l’accomplissement du jugement annoncé par Nathan en #2S 12:11-12.

22  On dressa pour Absalom une tente sur le toit, et Absalom alla vers les concubines de son père, aux yeux de tout Israël.

23  Les conseils donnés en ce temps-là par Achitophel avaient autant d’autorité que si l’on eût consulté Dieu lui-même. Il en était ainsi de tous les conseils d’Achitophel, soit pour David, soit pour Absalom.

 

REVENIR AU JOUR 282   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-282-de-929/

Allez au jour 284     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-284-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/