ANCIEN TESTAMENT JOUR 289 DE 929

15/10/2019 00:36

ANCIEN TESTAMENT JOUR 289 DE 929

2 Samuel 22 de 24

 

2 Samuel 22 : 1 À 51

1 ¶  David adressa à l’Eternel les paroles de ce cantique, lorsque l’Eternel l’eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main de Saül.

de tous ses ennemis. Cf. #2S 7:1, #2S 7:9, #2S 7:11. David composa ce cantique vers la fin de sa vie, alors que l’Eternel lui avait accordé la stabilité dans le royaume et lui avait fait, dans le cadre de l’alliance davidique, la promesse que le Messie figurerait parmi ses descendants.

22:1-51

Ce cantique de louange de David est presque identique au #Ps 18. Il présente aussi plusieurs liens lexicaux avec la prière d’Anne et encadre avec elle les livres de Samuel. Il a pour thème la délivrance accordée par le Seigneur face aux ennemis. David y loue l’Eternel, son libérateur (vv. #2S 22:2-4). Le corps du cantique (vv. #2S 22:5-46) expose les raisons de cette louange: David décrit d’abord comment l’Eternel l’a délivré de ses ennemis (vv. #2S 22:5-20), avant de préciser pourquoi il l’a fait (vv. #2S 22:21-28); ensuite, il décrit l’étendue de cette délivrance (vv. #2S 22:29-46). Le cantique se conclut avec la décision de David de louer l’Eternel pour sa délivrance, même parmi les païens (vv. #2S 22:47-51). Voir les notes sur le #Ps 18 pour une explication plus détaillée.

2 ¶  Il dit : L’Eternel est mon rocher, ma forteresse, mon libérateur.

22:2-4

Cette introduction résume tout le psaume et en livre la substance. David célèbre en Dieu celui qui a été son défenseur, son refuge et son libérateur au cours des nombreuses expériences de sa vie agitée.

3  Dieu est mon rocher, où je trouve un abri, Mon bouclier et la force qui me sauve, Ma haute retraite et mon refuge. O mon Sauveur ! tu me garantis de la violence.

bouclier. Voir #Ge 15:1 ; #De 33:29.

haute retraite. C’est-à-dire un endroit sûr et élevé, inaccessible pour l’ennemi. L’Eternel est le refuge de ceux qu’il a choisis, et en lui ils sont protégés de toutes les attaques.

4  Je m’écrie : Loué soit l’Eternel ! Et je suis délivré de mes ennemis.

5  Car les flots de la mort m’avaient environné, Les torrents de la destruction m’avaient épouvanté ;

22:5-6

mort. La mort est comparée à des eaux violentes prêtes à vous emporter et aux pièges posés par un chasseur pour attraper le gibier. David vit la mort en face à plusieurs reprises, surtout lorsqu’il était poursuivi par Saül, mais aussi lors de la conspiration d’Absalom et au cours de certaines guerres (voir #2S 21:16).

22:5-7 David décrit comment il a crié à l’Eternel du milieu de sa détresse.

6  Les liens du sépulcre m’avaient entouré, Les filets de la mort m’avaient surpris.

7  Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Eternel, J’ai invoqué mon Dieu ; De son palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu à ses oreilles.

détresse. Allusion à la possibilité d’une mort imminente (vv. #2S 22:5-6).

de son palais. La demeure céleste de Dieu (cf. #Ps 11:4 ; #Ps 29:9).

8  La terre fut ébranlée et trembla, Les fondements des cieux frémirent, Et ils furent ébranlés, parce qu’il était irrité.

22:8-16

En réaffirmant la grandeur de la majesté de Dieu, David décrit sa venue en gloire des cieux sur la terre (cf. #Ex 19:16-20 ; #Ez 1:4-28 ; #Ha 3:3-15).

9  Il s’élevait de la fumée dans ses narines, Et un feu dévorant sortait de sa bouche: Il en jaillissait des charbons embrasés.

10  Il abaissa les cieux, et il descendit : Il y avait une épaisse nuée sous ses pieds.

11  Il était monté sur un chérubin, et il volait, Il paraissait sur les ailes du vent.

12  Il faisait des ténèbres une tente autour de lui, Il était enveloppé d’amas d’eaux et de sombres nuages.

13  De la splendeur qui le précédait S’élançaient des charbons de feu.

14  L’Eternel tonna des cieux, Le Très-Haut fit retentir sa voix ;

15  Il lança des flèches et dispersa mes ennemis, La foudre, et les mit en déroute.

16  Le lit de la mer apparut, Les fondements du monde furent découverts, Par la menace de l’Eternel, Par le bruit du souffle de ses narines.

17  Il étendit sa main d’en haut, il me saisit, Il me retira des grandes eaux ;

22:17-20

En s’appliquant personnellement ce qu’il vient de dire aux vv. #2S 22:8-16, David explique comment Dieu est venu du ciel sur la terre pour le sauver.

18  Il me délivra de mon adversaire puissant, De mes ennemis qui étaient plus forts que moi.

19  Ils m’avaient surpris au jour de ma détresse, Mais l’Eternel fut mon appui.

20  Il m’a mis au large, Il m’a sauvé, parce qu’il m’aime.

il m’aime. Ou « il prend plaisir en moi ». Cette expression (cf. #2S 15:26) fait la transition avec les vv. #2S 22:21-28, où David décrit les fondements de la délivrance salvatrice accomplie par Dieu.

21  L’Eternel m’a traité selon ma droiture, Il m’a rendu selon la pureté de mes mains ;

22:21-25

David ne prétendait pas être juste ni sans péché dans un sens absolu. Ce qu’il affirmait plutôt, c’était sa foi en Dieu, le fait qu’il était considéré juste par la foi et qu’il désirait plaire au Seigneur et obéir à ses commandements. Ainsi, il était sans tache, comparé à ses ennemis.

22  Car j’ai observé les voies de l’Eternel, Et je n’ai point été coupable envers mon Dieu.

23  Toutes ses ordonnances ont été devant moi, Et je ne me suis point écarté de ses lois.

24  J’ai été sans reproche envers lui, Et je me suis tenu en garde contre mon iniquité.

25  Aussi l’Eternel m’a rendu selon ma droiture, Selon ma pureté devant ses yeux.

26  Avec celui qui est bon tu te montres bon, Avec l’homme droit tu agis selon la droiture,

22:26-28

David expose les principes de base suivis par l’Eternel vis-à-vis des hommes pour leur accorder la délivrance ou, au contraire, les sanctionner.

27  Avec celui qui est pur tu te montres pur, Et avec le pervers tu agis selon sa perversité.

28  Tu sauves le peuple qui s’humilie, Et de ton regard, tu abaisses les orgueilleux.

s’humilie …  orgueilleux. Pour l’idée que le Seigneur sauve les humbles mais abaisse les orgueilleux, voir aussi #1S 2:4-7.

29  Oui, tu es ma lumière, ô Eternel ! L’Eternel éclaire mes ténèbres.

ma lumière. « Lampe » d’Israël David reflétait la lumière de la gloire de Dieu qui était sa propre lumière.

22:29-46

Avec la force divine (vv. #2S 22:29-37), David remporta une victoire totale sur ses ennemis (vv. #2S 22:38-43), à la fois en Israël et parmi les nations (vv. #2S 22:44-46).

30  Avec toi je me précipite sur une troupe en armes, Avec mon Dieu je franchis une muraille.

31  Les voies de Dieu sont parfaites, La parole de l’Eternel est éprouvée ; Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui.

32  Car qui est Dieu, si ce n’est l’Eternel ? Et qui est un rocher, si ce n’est notre Dieu ?

33  C’est Dieu qui est ma puissante forteresse, Et qui me conduit dans la voie droite.

34  Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me place sur mes lieux élevés.

35  Il exerce mes mains au combat, Et mes bras tendent l’arc d’airain.

36  Tu me donnes le bouclier de ton salut, Et je deviens grand par ta bonté.

37  Tu élargis le chemin sous mes pas, Et mes pieds ne chancellent point.

38  Je poursuis mes ennemis, et je les détruis ; Je ne reviens pas avant de les avoir anéantis.

39  Je les anéantis, je les brise, et ils ne se relèvent plus ; Ils tombent sous mes pieds.

40  Tu me ceins de force pour le combat, Tu fais plier sous moi mes adversaires.

41  Tu fais tourner le dos à mes ennemis devant moi, Et j’extermine ceux qui me haïssent.

42  Ils regardent autour d’eux, et personne pour les sauver ! Ils crient à l’Eternel, et il ne leur répond pas !

43  Je les broie comme la poussière de la terre, Je les écrase, je les foule, comme la boue des rues.

44  Tu me délivres des dissensions de mon peuple ; Tu me conserves pour chef des nations ; Un peuple que je ne connaissais pas m’est asservi.

45  Les fils de l’étranger me flattent, Ils m’obéissent au premier ordre.

46  Les fils de l’étranger sont en défaillance, Ils tremblent hors de leurs forteresses.

47  Vive l’Eternel, et béni soit mon rocher ! Que Dieu, le rocher de mon salut, soit exalté,

48  Le Dieu qui est mon vengeur, Qui m’assujettit les peuples,

49  Et qui me fait échapper à mes ennemis ! Tu m’élèves au-dessus de mes adversaires, Tu me délivres de l’homme violent.

50  C’est pourquoi je te louerai parmi les nations, ô Eternel ! Et je chanterai à la gloire de ton nom.

Paul cite ce v. en #Ro 15:9.

51  Il accorde de grandes délivrances à son roi, Et il fait miséricorde à son oint, A David, et à sa postérité, pour toujours.

son roi …  son oint. Etant au singulier, ces mots ne semblent pas désigner David et ses descendants. Ils renvoient plutôt à la « postérité » promise, le Messie de 7:12. La délivrance et le triomphe de David annonçaient ceux du Messie attendu. A la fin de sa vie, David portait un double regard sur les promesses de Dieu: regardant en arrière, il les contemplait avec foi, et regardant en avant, il espérait leur accomplissement grâce à la venue d’un futur « roi », « l’oint »

 

REVENIR AU JOUR 288   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-288-de-929/

Allez au jour 290     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-290-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/