ANCIEN TESTAMENT JOUR 290 DE 929

16/10/2019 00:45

ANCIEN TESTAMENT JOUR 290 DE 929

2 Samuel 23 de 24

 

2 Samuel 23 : 1 À 39

1 ¶  Voici les dernières paroles de David. Parole de David, fils d’Isaï, Parole de l’homme haut placé, De l’oint du Dieu de Jacob, Du chantre agréable d’Israël.

Parole. Littéralement « oracle » (cf. #No 24:3, #No 24:15 ; #1S 2:30 ; #Pr 30:1). David était conscient que les psaumes qu’il composait sous l’inspiration du Saint-Esprit étaient les paroles mêmes de Dieu.

23:1-7

dernières paroles. C’était l’ultime héritage littéraire de David à Israël, mais pas son dernier discours oral (voir #1R 2:1-10).

2  L’esprit de l’Eternel parle par moi, Et sa parole est sur ma langue.

L’Esprit. Le Saint-Esprit de Dieu est l’instrument divin de révélation et d’inspiration (cf. #Za 7:12 ; #2Ti 3:16-17 ; #2P 1:19-21).

3  Le Dieu d’Israël a parlé, Le rocher d’Israël m’a dit : Celui qui règne parmi les hommes avec justice, Celui qui règne dans la crainte de Dieu,

23:3-4

Celui qui règne. Ces mots sont les premiers d’un discours direct de Dieu à propos du roi idéal: il doit exercer son autorité avec justice, dans la soumission totale à la souveraineté divine. Un tel roi est pareil aux rayons bienfaiteurs du soleil à l’aube et à la pluie qui donne vie et nourrit la terre. Dans l’A.T., ce roi idéal est assimilé au Messie à venir (cf. #Esa 9:5-6).

4  Est pareil à la lumière du matin, quand le soleil brille Et que la matinée est sans nuages ; Ses rayons après la pluie font sortir de terre la verdure.

5  N’en est-il pas ainsi de ma maison devant Dieu, Puisqu’il a fait avec moi une alliance éternelle, En tous points bien réglée et offrant pleine sécurité ? Ne fera-t-il pas germer tout mon salut et tous mes désirs ?

N’en est-il pas ainsi de ma maison. Face aux normes établies pour le roi idéal, David confessa n’avoir pas toujours régné sur le peuple de Dieu avec la droiture et la crainte requises. Aucun des rois issus de lui (selon 1 et 2 R) ne satisferait non plus aux critères divins de justice et d’obéissance. Ils n’accomplissaient donc pas 7:12-16.

 

alliance éternelle. L’Eternel considérait la promesse faite en #2S 7:12-16 comme une « alliance », un pacte qui le liait et qu’il respecterait. Malgré son propre échec et celui de sa famille (ch. #2S 9:1-20:2), David croyait, à juste titre, que l’Eternel n’échouerait pas mais resterait fidèle à sa promesse de lui accorder un descendant  le roi éternel, l’oint - qui établirait pour toujours un royaume de justice et de paix.

6  Mais les méchants sont tous comme des épines que l’on rejette, Et que l’on ne prend pas avec la main ;

les méchants. Littéralement « Bélial » . Les ennemis de Dieu seront rejetés lors du jugement, lorsque le Messie, accomplissant l’alliance davidique, établira son règne sur la terre (cf. #Esa 63:1-6).

7  Celui qui les touche s’arme d’un fer ou du bois d’une lance, Et on les brûle au feu sur place.

8 ¶  Voici les noms des vaillants hommes qui étaient au service de David. Joscheb-Basschébeth, le Tachkemonite, l’un des principaux officiers. Il brandit sa lance sur huit cents hommes, qu’il fit périr en une seule fois.

des vaillants hommes. Les soldats de David les plus braves et les plus remarquables eurent droit à cette sorte de mémorial. Une liste similaire apparaît en #1Ch 11:11-41, avec de légères différences. Selon #1Ch 11:10, ces hommes aidèrent David à devenir roi. La liste comporte trois parties:

1° « les trois » (vv. #2S 23:8-12);

2° deux hommes supérieurs aux « trente » mais inférieurs aux « trois » (vv. #2S 23:18-23);

3° « les trente », en fait 32 hommes (vv. #2S 23:24-39). #1Ch 11:41-47 compte 16 noms de plus.

huit cents. Peut-être, une erreur de copie. #1Ch 11:11 parle de « trois cents », chiffre qui paraît plus vraisemblable.

23:8-39

Cette cinquième section rappelle le nom des vaillants guerriers de David. Voir #1Ch 11:10-41.

9  Après lui, Eléazar, fils de Dodo, fils d’Achochi. Il était l’un des trois guerriers qui affrontèrent avec David les Philistins rassemblés pour combattre, tandis que les hommes d’Israël se retiraient sur les hauteurs.

10  Il se leva, et frappa les Philistins jusqu’à ce que sa main fût lasse et qu’elle restât attachée à son épée. L’Eternel opéra une grande délivrance ce jour-là. Le peuple revint après Eléazar, seulement pour prendre les dépouilles.

11  Après lui, Schamma, fils d’Agué, d’Harar. Les Philistins s’étaient rassemblés à Léchi. Il y avait là une pièce de terre remplie de lentilles ; et le peuple fuyait devant les Philistins.

12  Schamma se plaça au milieu du champ, le protégea, et battit les Philistins. Et l’Eternel opéra une grande délivrance.

13  Trois des trente chefs descendirent au temps de la moisson et vinrent auprès de David, dans la caverne d’Adullam, lorsqu’une troupe de Philistins était campée dans la vallée des Rephaïm.

23:13-17

Trois des trente. Trois des soldats mentionnés aux vv. #2S 23:34-39.

14  David était alors dans la forteresse, et il y avait un poste de Philistins à Bethléhem.

15  David eut un désir, et il dit : Qui me fera boire de l’eau de la citerne qui est à la porte de Bethléhem ?

16  Alors les trois vaillants hommes passèrent au travers du camp des Philistins, et puisèrent de l’eau de la citerne qui est à la porte de Bethléhem. Ils l’apportèrent et la présentèrent à David ; mais il ne voulut pas la boire, et il la répandit devant l’Eternel.

il la répandit devant l’Eternel. Puisque les hommes de David lui avaient apporté de l’eau de la citerne de Bethléhem en risquant leur vie, il la considéra comme du « sang » et refusa de la boire. En revanche, il la versa sur le sol en offrande à l’Eternel (cf. #Ge 35:14 ; #Ex 30:9 ; #Lé 23:13, #Lé 23:18, #Lé 23:37).

17  Il dit : Loin de moi, ô Eternel, la pensée de faire cela ! Boirais-je le sang de ces hommes qui sont allés au péril de leur vie ? Et il ne voulut pas la boire. Voilà ce que firent ces trois vaillants hommes.

18  Abischaï, frère de Joab, fils de Tseruja, était le chef des trois. Il brandit sa lance sur trois cents hommes, et les tua ; et il eut du renom parmi les trois.

19  Il était le plus considéré des trois, et il fut leur chef ; mais il n’égala pas les trois premiers.

20  Benaja, fils de Jehojada, fils d’un homme de Kabtseel, rempli de valeur et célèbre par ses exploits. Il frappa les deux lions de Moab. Il descendit au milieu d’une citerne, où il frappa un lion, un jour de neige.

21  Il frappa un Egyptien d’un aspect formidable et ayant une lance à la main ; il descendit contre lui avec un bâton, arracha la lance de la main de l’Egyptien, et s’en servit pour le tuer.

22  Voilà ce que fit Benaja, fils de Jehojada ; et il eut du renom parmi les trois vaillants hommes.

23  Il était le plus considéré des trente ; mais il n’égala pas les trois premiers. David l’admit dans son conseil secret.

24  Asaël, frère de Joab, du nombre des trente. Elchanan, fils de Dodo, de Bethléhem.

23:24-39

trente. C’était un terme technique pour désigner un petit contingent militaire, habituellement composé d’une trentaine d’hommes. Avec Joab, 32 sont cités ici.

25  Schamma, de Harod. Elika, de Harod.

26  Hélets, de Péleth. Ira, fils d’Ikkesch, de Tekoa.

27  Abiézer, d’Anathoth. Mebunnaï, de Huscha.

28  Tsalmon, d’Achoach. Maharaï, de Nethopha.

29  Héleb, fils de Baana, de Nethopha. Ittaï, fils de Ribaï, de Guibea des fils de Benjamin.

30  Benaja, de Pirathon. Hiddaï, de Nachalé-Gaasch.

31  Abi-Albon, d’Araba. Azmaveth, de Barchum.

32  Eliachba, de Schaalbon. Bené-Jaschen. Jonathan.

33  Schamma, d’Harar. Achiam, fils de Scharar, d’Arar.

34  Eliphéleth, fils d’Achasbaï, fils d’un Maacathien. Eliam, fils d’Achitophel, de Guilo.

35  Hetsraï, de Carmel. Paaraï, d’Arab.

36  Jigueal, fils de Nathan, de Tsoba. Bani, de Gad.

37  Tsélek, l’Ammonite. Naharaï, de Beéroth, qui portait les armes de Joab, fils de Tseruja.

38  Ira, de Jéther. Gareb, de Jéther.

39  Urie, le Héthien. En tout, trente-sept.

Urie. Outre le fait qu’il était un des vaillants guerriers de David, sa mention rappelle le péché du roi (#2S 11:1-27) et prépare le lecteur au récit d’un autre de ses échecs (#2S 24:1-10).

trente-sept. Les « trois » (vv. #2S 23:8-12), plus Abischaï (vv. #2S 23:18-19), Benaja (vv. #2S 23:20-23) et les 32 hommes du contingent des « trente » (vv. #2S 23:24-39).

 

REVENIR AU JOUR 289   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-289-de-929/

Allez au jour 291     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-291-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/