ANCIEN TESTAMENT JOUR 323 DE 929

18/11/2019 00:59

ANCIEN TESTAMENT JOUR 323 DE 929

2 Rois 10 de 25

 

2 Rois 10 : 1 À 36

1 ¶  Il y avait dans Samarie soixante-dix fils d’Achab. Jéhu écrivit des lettres qu’il envoya à Samarie aux chefs de Jizreel, aux anciens, et aux gouverneurs des enfants d’Achab. Il y était dit:

 

soixante-dix fils. Il s’agissait des descendants de sexe masculin d’Achab, à la fois ses fils et ses petits-fils. Achab avait de nombreuses femmes (#1R 20:5), et donc beaucoup de descendants. Puisque des parents survivants pouvaient venger un mort en tuant la personne responsable du meurtre (cf. #No 35:12), la vie de Jéhu serait en danger aussi longtemps que ces hommes vivraient.

Samarie. Les survivants de la famille d’Achab vivaient dans la capitale du royaume du nord, située à environ 40 km au sud de la ville de Jizreel.

chefs …  anciens …  gouverneurs. Jéhu envoya un message identique (vv. #2R 10:2-3) aux fonctionnaires royaux, qui avaient probablement fui de Jizreel à Samarie, aux chefs des tribus d’Israël et aux hommes qui étaient responsables de la garde et de l’éducation des enfants du roi.

 

2  Maintenant, quand cette lettre vous sera parvenue, puisque vous avez avec vous les fils de votre maître, avec vous les chars et les chevaux, une ville forte et les armes, — 

 

combattez pour la maison de votre maître. Conscient de la rivalité potentielle entre la famille d’Achab et lui, Jéhu demanda aux fonctionnaires de l’ancien roi de lutter pour perpétuer la dynastie de leur maître ou de choisir un de ses descendants apte à se mesurer à lui au combat, afin de déterminer laquelle des deux familles devait régner sur Israël (cf. #1S 17:8-9 ; #2S 2:9).

 

3  voyez lequel des fils de votre maître est le meilleur et convient le mieux, mettez-le sur le trône de son père, et combattez pour la maison de votre maître !

4  Ils eurent une très grande peur, et ils dirent : Voici, deux rois n’ont pu lui résister ; comment résisterions-nous ?

5  Et le chef de la maison, le chef de la ville, les anciens, et les gouverneurs des enfants, envoyèrent dire à Jéhu : Nous sommes tes serviteurs, et nous ferons tout ce que tu nous diras ; nous n’établirons personne roi, fais ce qui te semble bon.

 

le chef de la maison …  ville. Respectivement l’administrateur du palais et le gouverneur de la ville, qui en commandait probablement les effectifs militaires.

Nous sommes tes serviteurs. Ces fonctionnaires et chefs firent défection à la dynastie d’Omri pour prêter allégeance à celle de Jéhu.

 

6  Jéhu leur écrivit une seconde lettre où il était dit : Si vous êtes à moi et si vous obéissez à ma voix, prenez les têtes de ces hommes, fils de votre maître, et venez auprès de moi demain à cette heure, à Jizreel. Or les soixante-dix fils du roi étaient chez les grands de la ville, qui les élevaient.

 

les têtes de ces hommes. En signe tangible de leur soumission, Jéhu exigea des fonctionnaires qu’ils décapitent tous les descendants de sexe masculin d’Achab et apportent leurs têtes à Jizreel pour le lendemain.

 

7  Quand la lettre leur fut parvenue, ils prirent les fils du roi, et ils égorgèrent ces soixante-dix hommes ; puis ils mirent leurs têtes dans des corbeilles, et les envoyèrent à Jéhu, à Jizreel.

 

têtes dans des corbeilles. Effrayés, les fonctionnaires obéirent à Jéhu en décapitant les descendants mâles d’Achab. Cependant, ils ne se rendirent pas personnellement chez le nouveau roi, craignant probablement un sort similaire.

 

8  Le messager vint l’en informer, en disant : Ils ont apporté les têtes des fils du roi. Et il dit : Mettez-les en deux tas à l’entrée de la porte, jusqu’au matin.

 

deux tas. La pratique consistant à exposer les têtes d’adversaires défaits à la porte de la ville était courante dans le Proche-Orient ancien, surtout chez les Assyriens. L’objectif était dissuasif: il devait empêcher toute tentative de rébellion.

 

9  Le matin, il sortit ; et se présentant à tout le peuple, il dit : Vous êtes justes ! voici, moi, j’ai conspiré contre mon maître et je l’ai tué ; mais qui a frappé tous ceux-ci ?

 

j’ai conspiré …  tué. Allusion à la manière dont il avait tué Joram (#2R 9:14-24).

 

10  Sachez donc qu’il ne tombera rien à terre de la parole de l’Eternel, de la parole que l’Eternel a prononcée contre la maison d’Achab ; l’Eternel accomplit ce qu’il a déclaré par son serviteur Elie.

 

parole de l’Eternel. Dieu avait annoncé, par l’intermédiaire d’Elie, l’anéantissement de la famille d’Achab (#1R 21:17-24).

 

11  Et Jéhu frappa tous ceux qui restaient de la maison d’Achab à Jizreel, tous ses grands, ses familiers et ses ministres, sans en laisser échapper un seul.

 

Jéhu frappa tous. Jéhu alla au-delà du mandat divin en exécutant tous les fonctionnaires d’Achab. Dieu condamnerait, plus tard, sa famille à cause de ce geste (cf. #Os 1:4).

 

12  Puis il se leva, et partit pour aller à Samarie. Arrivé à une maison de réunion des bergers, sur le chemin,

13  Jéhu trouva les frères d’Achazia, roi de Juda, et il dit : Qui êtes-vous ? Ils répondirent : Nous sommes les frères d’Achazia, et nous descendons pour saluer les fils du roi et les fils de la reine.

 

frères d’Achazia. Puisque les frères d’Achazia, le roi de Juda assassiné (#2R 9:27-29), avaient été tués par les Philistins (#2Ch 21:17), le mot doit être pris dans un sens plus large. Il devait s’agir de parents plus éloignés, p. ex. des neveux et cousins.

 

14  Jéhu dit : Saisissez-les vivants. Et ils les saisirent vivants, et les égorgèrent au nombre de quarante-deux, à la citerne de la maison de réunion ; Jéhu n’en laissa échapper aucun.

 

Jéhu massacra ces hommes pour éviter qu’ils n’aillent renforcer les rangs de ceux qui restaient loyaux à la famille d’Achab.

 

15 ¶  Etant parti de là, il rencontra Jonadab, fils de Récab, qui venait au-devant de lui. Il le salua, et lui dit: Ton cœur est-il sincère, comme mon cœur l’est envers le tien ? Et Jonadab répondit: Il l’est. S’il l’est, répliqua Jéhu, donne-moi ta main. Jonadab lui donna la main. Et Jéhu le fit monter auprès de lui dans son char,

 

Jonadab, fils de Récab. Disciple fidèle de l’Eternel et observateur scrupuleux de la loi mosaïque, cet homme menait une vie d’austérité et d’abstinence. Selon #Jér 35:1-16, les Récabites ne faisaient aucune culture et ne buvaient pas de vin. En acceptant de serrer la main de Jéhu, cet homme l’assurait de son soutien.

 

16  et dit : Viens avec moi, et tu verras mon zèle pour l’Eternel. Il l’emmena ainsi dans son char.

17  Lorsque Jéhu fut arrivé à Samarie, il frappa tous ceux qui restaient d’Achab à Samarie, et il les détruisit entièrement, selon la parole que l’Eternel avait dite à Elie.

18  Puis il assembla tout le peuple, et leur dit : Achab a peu servi Baal, Jéhu le servira beaucoup.

 

10:18-19

Achab a peu servi Baal, Jéhu le servira beaucoup. Dans ce qui correspondait en réalité à une ruse (v. #2R 10:19), Jéhu promit de surpasser la consécration d’Achab à Baal. La population de Samarie put penser qu’il entreprenait une réforme militaire, et non religieuse, et qu’il recherchait la bénédiction de Baal sur son règne (v. #2R 10:20).

 

19  Maintenant convoquez auprès de moi tous les prophètes de Baal, tous ses serviteurs et tous ses prêtres, sans qu’il en manque un seul, car je veux offrir un grand sacrifice à Baal: quiconque manquera ne vivra pas. Jéhu agissait avec ruse, pour faire périr les serviteurs de Baal.

20  Il dit : Publiez une fête en l’honneur de Baal. Et ils la publièrent.

21  Il envoya des messagers dans tout Israël ; et tous les serviteurs de Baal arrivèrent, il n’y en eut pas un qui ne vînt ; ils entrèrent dans la maison de Baal, et la maison de Baal fut remplie d’un bout à l’autre.

 

maison de Baal. C’était Achab qui avait construit ce centre cultuel idolâtrique à Samarie (#1R 16:32). Tous les adorateurs de Baal purent pénétrer dans l’édifice, car le nombre d’adeptes de ce culte avait diminué, du fait de l’influence d’Elie et d’Elisée mais aussi du fait de l’abandon et de l’interruption des cérémonies sous Joram.

 

22  Jéhu dit à celui qui avait la garde du vestiaire: Sors des vêtements pour tous les serviteurs de Baal. Et cet homme sortit des vêtements pour eux.

23  Alors Jéhu vint à la maison de Baal avec Jonadab, fils de Récab, et il dit aux serviteurs de Baal : Cherchez et regardez, afin qu’il n’y ait pas ici des serviteurs de l’Eternel, mais qu’il y ait seulement des serviteurs de Baal.

24  Et ils entrèrent pour offrir des sacrifices et des holocaustes. Jéhu avait placé dehors quatre-vingts hommes, en leur disant : Celui qui laissera échapper quelqu’un des hommes que je remets entre vos mains, sa vie répondra de la sienne.

25  Lorsqu’on eut achevé d’offrir les holocaustes, Jéhu dit aux coureurs et aux officiers : Entrez, frappez-les, que pas un ne sorte. Et ils les frappèrent du tranchant de l’épée. Les coureurs et les officiers les jetèrent là, et ils allèrent jusqu’à la ville de la maison de Baal.

26  Ils tirèrent dehors les statues de la maison de Baal, et les brûlèrent.

 

statues. C’était des idoles en bois, distinctes de la statue principale de Baal (v. #2R 10:27).

 

27  Ils renversèrent la statue de Baal, ils renversèrent aussi la maison de Baal, et ils en firent un cloaque, qui a subsisté jusqu’à ce jour.

 

un cloaque. Cette profanation du site découragerait toute reconstruction du temple de Baal.

 

28  Jéhu extermina Baal du milieu d’Israël ;

 

extermina Baal du milieu d’Israël. Jéhu débarrassa le royaume du nord d’un culte qui avait auparavant bénéficié de l’approbation royale. Ses motivations n’avaient cependant rien de spirituel ni de pieux: il agit ainsi parce qu’il considérait le culte de Baal trop étroitement associé à la dynastie et à l’influence d’Achab. L’anéantir lui permettrait, pensait-il, de tuer les derniers partisans d’Achab et de se concilier les adorateurs du vrai Dieu. Jonadab approuva les plans de Jéhu parce qu’il en ignorait les motifs.

 

29 ¶  mais il ne se détourna point des péchés de Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël, il n’abandonna point les veaux d’or qui étaient à Béthel et à Dan.

 

péchés de Jéroboam. En dépit de ses mesures contre le culte de Baal, Jéhu accorda son approbation officielle aux pratiques idolâtriques introduites dans le royaume du nord par Jéroboam Ier (cf. #1R 12:28-33).

 

30  L’Eternel dit à Jéhu : Parce que tu as bien exécuté ce qui était droit à mes yeux, et que tu as fait à la maison d’Achab tout ce qui était conforme à ma volonté, tes fils jusqu’à la quatrième génération seront assis sur le trône d’Israël.

31  Toutefois Jéhu ne prit point garde à marcher de tout son cœur dans la loi de l’Eternel, le Dieu d’Israël ; il ne se détourna point des péchés que Jéroboam avait fait commettre à Israël.

32  Dans ce temps-là, l’Eternel commença à entamer le territoire d’Israël ; et Hazaël les battit sur toute la frontière d’Israël.

33  Depuis le Jourdain, vers le soleil levant, il battit tout le pays de Galaad, les Gadites, les Rubénites et les Manassites, depuis Aroër sur le torrent de l’Arnon jusqu’à Galaad et à Basan.

 

Depuis le Jourdain, vers le soleil levant. Puisque Jéhu ne parvint pas à obéir pleinement à sa loi (v. #2R 10:31), l’Eternel le punit en donnant à la Syrie la partie d’Israël située sur la rive orientale du Jourdain. C’était la région occupée par les tribus de Gad et de Ruben et par la demi-tribu de Manassé (#No 32:1-42).

 

34  Le reste des actions de Jéhu, tout ce qu’il a fait, et tous ses exploits, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël ?

35  Jéhu se coucha avec ses pères, et on l’enterra à Samarie. Et Joachaz, son fils, régna à sa place.

36  Jéhu avait régné vingt-huit ans sur Israël à Samarie.

 

vingt-huit ans. De 841 à 814 av. J.-C.

 

REVENIR AU JOUR 322   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-322-de-929/

Allez au jour 324     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-324-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/