ANCIEN TESTAMENT JOUR 335 DE 929

30/11/2019 00:47

ANCIEN TESTAMENT JOUR 335 DE 929

2 Rois 22 de 25

 

2 Rois 22 : 1 À 20

1 ¶  Josias avait huit ans lorsqu’il devint roi, et il régna trente et un ans à Jérusalem. Sa mère s’appelait Jedida, fille d’Adaja, de Botskath.

 

trente et un ans. De 640 à 609 av. J.-C. Pendant le règne de Josias, le Proche-Orient antique vit la domination passer de l’Assyrie à Babylone. Ninive, la capitale de l’Assyrie, fut détruite par les Babyloniens en 612 av. J.-C., et tout l’Empire assyrien s’écroula en 609 av. J.-C. Josias fut le dernier bon roi de la dynastie davidique avant l’exil babylonien. Jérémie (#Jér 1:2), Sophonie (#Sop 1:1) et peut-être Habakuk exercèrent leur ministère prophétique durant son règne.

 

2  Il fit ce qui est droit aux yeux de l’Eternel, et il marcha dans toute la voie de David, son père ; il ne s’en détourna ni à droite ni à gauche.

 

ne s’en détourna ni à droite ni à gauche. La vie de Josias fut entièrement consacrée à l’Eternel (cf. #2R 23:25). Il obéit aux prescriptions mosaïques dès qu’il en eut connaissance, suivant l’exemple de David qui avait fixé la norme à respecter pour les bergers du peuple de Dieu (#De 17:11, #De 17:20 ; #Jos 1:7).

 

3  La dix-huitième année du roi Josias, le roi envoya dans la maison de l’Eternel Schaphan, le secrétaire, fils d’Atsalia, fils de Meschullam. (22-4) Il lui dit:

 

dix-huitième année. En 622 av. J.-C. Josias avait alors 26 ans.

 

4  Monte vers Hilkija, le souverain sacrificateur, et qu’il amasse l’argent qui a été apporté dans la maison de l’Eternel et que ceux qui ont la garde du seuil ont recueilli du peuple.

 

Hilkija. Ce souverain sacrificateur fut le père d’Azaria et le grand-père de Seraja, le sacrificateur qui serait exécuté par les Babyloniens lors de la déportation (cf. #2R 25:8-20).

22:4-7

la garde du seuil. Josias utilisa la même procédure que le roi Joas pour récolter des fonds afin de réparer le temple, après sa profanation sous Manassé et Amon.

 

5  On remettra cet argent entre les mains de ceux qui sont chargés de faire exécuter l’ouvrage dans la maison de l’Eternel. Et ils l’emploieront pour ceux qui travaillent aux réparations de la maison de l’Eternel,

6  pour les charpentiers, les manœuvres et les maçons, pour les achats de bois et de pierres de taille nécessaires aux réparations de la maison.

7  Mais on ne leur demandera pas de compte pour l’argent remis entre leurs mains, car ils agissent avec probité.

8  Alors Hilkija, le souverain sacrificateur, dit à Schaphan, le secrétaire : J’ai trouvé le livre de la loi dans la maison de l’Eternel. Et Hilkija donna le livre à Schaphan, et Schaphan le lut.

 

le livre de la loi. Rouleau contenant la Torah (le Pentateuque), la révélation de Dieu transmise par Moïse à Israël. Manassé avait peut-être détruit toutes les versions de la loi de Dieu qu’il trouvait. Il peut s’agir ici de la copie officielle déposée à côté de l’arche de l’alliance dans le lieu très saint (#De 31:25-26). Déplacée par Achaz, Manassé ou Amon (cf. #2Ch 35:3), elle fut néanmoins découverte au cours des réparations.

 

9  Puis Schaphan, le secrétaire, alla rendre compte au roi, et dit : Tes serviteurs ont amassé l’argent qui se trouvait dans la maison, et l’ont remis entre les mains de ceux qui sont chargés de faire exécuter l’ouvrage dans la maison de l’Eternel.

 

22:9-10

Plusieurs suggèrent que Schaphan lut #De 28:1-30:2, passage qui décrit le renouvellement de l’alliance nationale et dresse une liste des terribles malédictions menaçant tous les transgresseurs de la loi divine.

 

10  Schaphan, le secrétaire, dit encore au roi : Le sacrificateur Hilkija m’a donné un livre. Et Schaphan le lut devant le roi.

11 ¶  Lorsque le roi entendit les paroles du livre de la loi, il déchira ses vêtements.

 

déchira ses vêtements. La lecture de la loi provoqua la repentance immédiate de Josias, et il l’exprima par ce signe visible courant de tristesse et de deuil (voir #2R 18:37 ; #2R 19:1). Ce qui motivait son attitude, c’était sa perception de la culpabilité de Juda et de l’imminence du châtiment divin (v. #2R 22:13).

 

12  Et le roi donna cet ordre au sacrificateur Hilkija, à Achikam, fils de Schaphan, à Acbor, fils de Michée, à Schaphan, le secrétaire, et à Asaja, serviteur du roi:

13  Allez, consultez l’Eternel pour moi, pour le peuple, et pour tout Juda, au sujet des paroles de ce livre qu’on a trouvé ; car grande est la colère de l’Eternel, qui s’est enflammée contre nous, parce que nos pères n’ont point obéi aux paroles de ce livre et n’ont point mis en pratique tout ce qui nous y est prescrit.

14  Le sacrificateur Hilkija, Achikam, Acbor, Schaphan et Asaja, allèrent auprès de la prophétesse Hulda, femme de Schallum, fils de Thikva, fils de Harhas, gardien des vêtements. Elle habitait à Jérusalem, dans l’autre quartier de la ville. (22-15) Après qu’ils lui eurent parlé,

 

Hulda. C’est la seule mention de cette prophétesse dans l’A.T. Elle était estimée pour son don prophétique, mais le texte ne précise pas pourquoi elle fut consultée de préférence à un Jérémie ou un Sophonie. Il y a peu de mentions, dans l’Ecriture, de cas où Dieu s’adressa à la nation par l’intermédiaire d’une femme (cf. Marie, #Ex 15 ; Débora, #Jug 5) et d’un ministère prophétique féminin régulier. A notre connaissance, aucune femme ne figure parmi les auteurs des 66 livres bibliques inspirés.

vêtements. C’est-à-dire les vêtements royaux ou sacerdotaux.

l’autre quartier. Littéralement « le deuxième », quartier ainsi appelé parce qu’il correspondait à la première expansion de la ville, sur la colline ouest de Jérusalem. C’était un secteur entouré par la muraille et construit sous le règne d’Ezéchias. Ce dernier avait sans doute agrandi la ville pour accueillir les Israélites qui étaient parvenus à fuir l’invasion assyrienne du royaume du nord.

 

15  elle leur dit : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël : Dites à l’homme qui vous a envoyés vers moi:

 

22:15-20

Hulda transmit le message de Dieu à Josias par l’intermédiaire de ses messagers. Tout d’abord, l’Eternel confirma qu’il allait exercer son jugement contre Juda à cause de l’idolâtrie régnante (vv. #2R 22:15-17). Ensuite, il assura à Josias qu’il mourrait « en paix » (v. #2R 22:20), échappant ainsi au sort terrible réservé à Jérusalem. Cette promesse était motivée par la sensibilité et l’humilité dont il avait fait preuve en apprenant la destruction à venir (vv. #2R 22:18-19).

 

16  Ainsi parle l’Eternel : Voici, je vais faire venir des malheurs sur ce lieu et sur ses habitants, selon toutes les paroles du livre qu’a lu le roi de Juda.

17  Parce qu’ils m’ont abandonné et qu’ils ont offert des parfums à d’autres dieux, afin de m’irriter par tous les ouvrages de leurs mains, ma colère s’est enflammée contre ce lieu, et elle ne s’éteindra point.

18  Mais vous direz au roi de Juda, qui vous a envoyés pour consulter l’Eternel: Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël, au sujet des paroles que tu as entendues:

19  Parce que ton cœur a été touché, parce que tu t’es humilié devant l’Eternel en entendant ce que j’ai prononcé contre ce lieu et contre ses habitants, qui seront un objet d’épouvante et de malédiction, et parce que tu as déchiré tes vêtements et que tu as pleuré devant moi, moi aussi, j’ai entendu, dit l’Eternel.

20  C’est pourquoi, voici, je te recueillerai auprès de tes pères, tu seras recueilli en paix dans ton sépulcre, et tes yeux ne verront pas tous les malheurs que je ferai venir sur ce lieu. Ils rapportèrent au roi cette réponse.

 

REVENIR AU JOUR 334   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-334-de-929/

Allez au jour 336    www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-336-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/