ANCIEN TESTAMENT JOUR 336 DE 929

01/12/2019 00:08

ANCIEN TESTAMENT JOUR 336 DE 929

2 Rois 23 de 25

 

2 Rois 23 : 1 À 37

1 ¶  Le roi Josias fit assembler auprès de lui tous les anciens de Juda et de Jérusalem.

2  Puis il monta à la maison de l’Eternel, avec tous les hommes de Juda et tous les habitants de Jérusalem, les sacrificateurs, les prophètes, et tout le peuple, depuis le plus petit jusqu’au plus grand. Il lut devant eux toutes les paroles du livre de l’alliance, qu’on avait trouvé dans la maison de l’Eternel.

 

livre de l’alliance. Bien que cette expression soit utilisée en #Ex 24:7 pour désigner le contenu d’#Ex 20:22-23:33, il semble qu’elle ait ici une signification plus large et renvoie à l’ensemble du Pentateuque, dont la majeure partie décrit effectivement l’alliance mosaïque. Puisque tous les hommes de Juda et tous les habitants de Jérusalem étaient rassemblés auprès de Josias, il est probable qu’ils aient écouté la lecture de toute la loi écrite, de #Ge 1 à #De 34

 

3  Le roi se tenait sur l’estrade, et il traita alliance devant l’Eternel, s’engageant à suivre l’Eternel, et à observer ses ordonnances, ses préceptes et ses lois, de tout son cœur et de toute son âme, afin de mettre en pratique les paroles de cette alliance, écrites dans ce livre. Et tout le peuple entra dans l’alliance.

 

alliance. Josias s’engagea publiquement à obéir entièrement au Seigneur et à faire tout ce qui était commandé dans le livre de l’alliance dont ils venaient d’écouter la lecture. Suivant son exemple, tout le peuple promit à son tour de respecter les prescriptions mosaïques.

 

4 ¶  Le roi ordonna à Hilkija, le souverain sacrificateur, aux sacrificateurs du second ordre, et à ceux qui gardaient le seuil, de sortir du temple de l’Eternel tous les ustensiles qui avaient été faits pour Baal, pour Astarté, et pour toute l’armée des cieux ; et il les brûla hors de Jérusalem, dans les champs du Cédron, et en fit porter la poussière à Béthel.

 

les champs du Cédron. Josias fit sortir du temple tout ce qui avait été consacré à l’idolâtrie et le brûla dans la partie basse de la vallée du Cédron, à l’est de Jérusalem (cf. v. #2R 23:6).

poussière à Béthel. Située à environ 16 km de Jérusalem, Béthel était l’une des deux villes où Jéroboam Ier avait établi un centre cultuel apostat (#1R 12:28-33). Elle était située au nord de la frontière de Juda, dans l’ancien royaume du nord, et faisait alors partie de la province assyrienne de Samarie. Etant donné le déclin du pouvoir assyrien, Josias put exercer une influence religieuse au nord de son territoire. Avec les cendres des ustensiles, il profana le centre religieux de Jéroboam (cf. vv. #2R 23:15-20).

 

5  Il chassa les prêtres des idoles, établis par les rois de Juda pour brûler des parfums sur les hauts lieux dans les villes de Juda et aux environs de Jérusalem, et ceux qui offraient des parfums à Baal, au soleil, à la lune, au zodiaque et à toute l’armée des cieux.

 

zodiaque. Cf. #2R 21:3. Les astrologues furent aussi éliminés. Voir #Esa 47:13.

 

6  Il sortit de la maison de l’Eternel l’idole d’Astarté, qu’il transporta hors de Jérusalem vers le torrent de Cédron ; il la brûla au torrent de Cédron et la réduisit en poussière, et il en jeta la poussière sur les sépulcres des enfants du peuple.

 

l’idole d’Astarté. Voir la note sur 21:7 {==> "2R 21:7"}

sépulcres des enfants du peuple. La vallée du Cédron contenait un cimetière réservé aux gens ordinaires (cf. #Jér 26:23). Selon #2Ch 34:4, les cendres furent répandues sur les tombes des personnes qui avaient offert des sacrifices à cette idole. Le peuple avait suivi ses chefs dans l’apostasie, la souillure et la damnation, et cela fut symbolisé par la dispersion des cendres.

 

7  Il abattit les maisons des prostitués qui étaient dans la maison de l’Eternel, et où les femmes tissaient des tentes pour Astarté.

 

maisons. C’étaient des abris (appelés « Succoth-Benoth » en #2R 17:30) réservés à la prostitution sacrée. Ils étaient le cadre à la fois d’activités artisanales et de pratiques sexuelles immorales.

 

8  Il fit venir tous les prêtres des villes de Juda ; il souilla les hauts lieux où les prêtres brûlaient des parfums, depuis Guéba jusqu’à Beer-Schéba ; et il renversa les hauts lieux des portes, celui qui était à l’entrée de la porte de Josué, chef de la ville, et celui qui était à gauche de la porte de la ville.

 

depuis Guéba jusqu’à Beer-Schéba. Guéba se trouvait à environ 11 km au nord-est de Jérusalem, à l’extrême nord de Juda, et Beer-Schéba à environ 72 km au sud de Jérusalem, à l’extrême sud de Juda. Ainsi, cette expression désignait tout le territoire de Juda.

 

9  Toutefois les prêtres des hauts lieux ne montaient pas à l’autel de l’Eternel à Jérusalem, mais ils mangeaient des pains sans levain au milieu de leurs frères.

10  Le roi souilla Topheth dans la vallée des fils de Hinnom, afin que personne ne fît plus passer son fils ou sa fille par le feu en l’honneur de Moloc.

 

Topheth. Ce mot pourrait signifier « tambour ». Il désignait l’endroit de la vallée de Hinnom où avaient lieu les sacrifices d’enfants (cf. #Esa 30:33 ; #Jér 7:31-32 ; #Jér 19:5-6). On y battait peut-être du tambour pour couvrir les cris des enfants offerts en sacrifice.

 

11  Il fit disparaître de l’entrée de la maison de l’Eternel les chevaux que les rois de Juda avaient consacrés au soleil, près de la chambre de l’eunuque Nethan-Mélec, qui demeurait dans le faubourg ; et il brûla au feu les chars du soleil.

 

chevaux …  consacrés au soleil. Les chevaux et les chars faisaient partie intégrante du culte du soleil. Ils symbolisaient le parcours brûlant du soleil dans la voûte céleste. Récemment, un tombeau a été découvert à Jérusalem avec des figurines représentant des chevaux (cf. #Ez 8:16).

 

12  Le roi démolit les autels qui étaient sur le toit de la chambre haute d’Achaz et que les rois de Juda avaient faits, et les autels qu’avait faits Manassé dans les deux parvis de la maison de l’Eternel ; après les avoir brisés et enlevés de là, il en jeta la poussière dans le torrent de Cédron.

 

sur le toit. On avait érigé des autels sur les toits, plats, des maisons afin de pouvoir adorer l’« armée des cieux » en brûlant des parfums (#Jér 19:13 ; #Sop 1:5).

 

13  Le roi souilla les hauts lieux qui étaient en face de Jérusalem, sur la droite de la montagne de perdition, et que Salomon, roi d’Israël, avait bâtis à Astarté, l’abomination des Sidoniens, à Kemosch, l’abomination de Moab, et à Milcom, l’abomination des fils d’Ammon.

 

Salomon …  avait bâtis. Salomon avait construit des hauts lieux à l’est de Jérusalem, sur le mont des Oliviers, nommé « montagne de la perdition » après la profanation, afin de pouvoir adorer des dieux étrangers, notamment Astarté, la déesse sidonienne de la fertilité, le dieu moabite Kemosch et le dieu ammonite Moloc (#1R 11:7). Ces autels avaient subsisté pendant plus de 300 ans, avant d’être démolis par Josias. Le fait de jeter des ossements humains à ces endroits les souillait, ce qui les rendait inutilisables en tant que lieux de culte.

 

14  Il brisa les statues et abattit les idoles, et il remplit d’ossements d’hommes la place qu’elles occupaient.

15  Il renversa aussi l’autel qui était à Béthel, et le haut lieu qu’avait fait Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël ; il brûla le haut lieu et le réduisit en poussière, et il brûla l’idole.

 

l’autel …  à Béthel. Josias réduisit en poussière et en cendres les édifices religieux que Jéroboam Ier avait érigés à Béthel (voir #1R 12:28-33).

 

16  Josias, s’étant tourné et ayant vu les sépulcres qui étaient là dans la montagne, envoya prendre les ossements des sépulcres, et il les brûla sur l’autel et le souilla, selon la parole de l’Eternel prononcée par l’homme de Dieu qui avait annoncé ces choses.

 

sépulcres. Apercevant des tombes, peut-être celles des prêtres idolâtres, Josias ordonna de prendre les os qu’elles contenaient et de les brûler sur l’autel de Béthel pour le souiller. Par cet acte, il accomplit une prophétie vieille de 300 ans (#1R 13:2).

 

17  Il dit : Quel est ce monument que je vois ? Les gens de la ville lui répondirent : C’est le sépulcre de l’homme de Dieu, qui est venu de Juda, et qui a crié contre l’autel de Béthel ces choses que tu as accomplies.

 

23:17-18

Voir #1R 13:1-32, surtout les vv. #2R 23:31-32.

 

18  Et il dit : Laissez-le ; que personne ne remue ses os ! On conserva ainsi ses os avec les os du prophète qui était venu de Samarie.

 

Samarie. Le nom de l’ancien royaume du nord, Israël, avait été changé; c’était désormais la province assyrienne de Samarie.

 

19  Josias fit encore disparaître toutes les maisons des hauts lieux, qui étaient dans les villes de Samarie, et qu’avaient faites les rois d’Israël pour irriter l’Eternel ; il fit à leur égard entièrement comme il avait fait à Béthel.

 

villes de Samarie. La profanation du haut lieu de Béthel ne représentait que le début de la profanation, dont Josias se fit l’auteur, de tous les hauts lieux situés dans la province assyrienne de Samarie.

 

20  Il immola sur les autels tous les prêtres des hauts lieux, qui étaient là, et il y brûla des ossements d’hommes. Puis il retourna à Jérusalem.

 

immola …  tous les prêtres. Ces prêtres, qui n’étaient pas des Lévites et qui avaient été les responsables du culte apostat dans l’ancien royaume du nord, étaient des idolâtres. Ils avaient entraîné le peuple de Dieu dans l’idolâtrie, et il furent mis à mort conformément aux prescriptions de #De 13:6-18 ; #De 17:2-7. Leurs tombes furent doublement souillées par le contact avec des os brûlés.

 

21  Le roi donna cet ordre à tout le peuple : Célébrez la Pâque en l’honneur de l’Eternel, votre Dieu, comme il est écrit dans ce livre de l’alliance.

 

23:21-22

Aucune Pâque pareille. La célébration de cette Pâque en Juda (voir #De 16:2-8) fut plus conforme encore aux instructions de la loi mosaïque que toutes celles qui étaient intervenues au cours des 400 années de l’histoire d’Israël. Ezéchias avait certes observé la Pâque (#2Ch 30), mais aucune fête n’avait été aussi conforme à la loi divine depuis les juges. Voir #2Ch 35:1-19 pour plus de détails.

 

22  Aucune Pâque pareille à celle-ci n’avait été célébrée depuis le temps où les juges jugeaient Israël et pendant tous les jours des rois d’Israël et des rois de Juda.

23  Ce fut la dix-huitième année du roi Josias qu’on célébra cette Pâque en l’honneur de l’Eternel à Jérusalem.

 

dix-huitième année. Vers 622 av. J.-C. Toutes ces réformes prirent place la même année (cf. #2R 22:3).

 

24  De plus, Josias fit disparaître ceux qui évoquaient les esprits et ceux qui prédisaient l’avenir, et les théraphim, et les idoles, et toutes les abominations qui se voyaient dans le pays de Juda et à Jérusalem, afin de mettre en pratique les paroles de la loi, écrites dans le livre que le sacrificateur Hilkija avait trouvé dans la maison de l’Eternel.

 

le livre …  trouvé. Voir #2R 22:8.

 

25 ¶  Avant Josias, il n’y eut point de roi qui, comme lui, revînt à l’Eternel de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa force, selon toute la loi de Moïse ; et après lui, il n’en a point paru de semblable.

 

point de roi qui, comme lui. De tous les rois de la dynastie davidique, y compris David lui-même, aucun d’eux ne se rapprocha autant de l’idéal royal de #De 17:14-20 que Josias (cf. #Mt 22:37). Pourtant, même lui ne parvint pas à une obéissance parfaite, puisqu’il eut de nombreuses femmes (cf. vv. #2R 23:31, #2R 23:36. La justice manifestée par ce roi ne suffit pas à apaiser la colère de Dieu en raison du péché de Manassé (vv. #2R 23:26-27). Voir les ch. #2R 17:1-18:2.

 

26  Toutefois l’Eternel ne se désista point de l’ardeur de sa grande colère dont il était enflammé contre Juda, à cause de tout ce qu’avait fait Manassé pour l’irriter.

27  Et l’Eternel dit : J’ôterai aussi Juda de devant ma face comme j’ai ôté Israël, et je rejetterai cette ville de Jérusalem que j’avais choisie, et la maison de laquelle j’avais dit : Là sera mon nom.

28  Le reste des actions de Josias, et tout ce qu’il a fait, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda ?

29  De son temps, Pharaon Néco, roi d’Egypte, monta contre le roi d’Assyrie, vers le fleuve de l’Euphrate. Le roi Josias marcha à sa rencontre ; et Pharaon le tua à Meguiddo, dès qu’il le vit.

 

Néco. Le Pharaon Néco II (609 à 594 av. J.-C.) s’était allié à l’Assyrie contre la puissance babylonienne montante. Pour une raison inconnue, Josias décida de l’empêcher de rejoindre l’armée assyrienne sur l’Euphrate pour combattre Babylone.

Meguiddo. Forteresse surplombant la vallée de Jizreel, à environ 105 km au nord de Jérusalem. Elle occupait une position stratégique sur la route entre l’Egypte et la Mésopotamie. Voir #2Ch 35:20-27 pour plus de détails sur la mort de Josias.

 

30  Ses serviteurs l’emportèrent mort sur un char ; ils l’amenèrent de Meguiddo à Jérusalem, et ils l’enterrèrent dans son sépulcre. Et le peuple du pays prit Joachaz, fils de Josias ; ils l’oignirent, et le firent roi à la place de son père.

31 ¶  Joachaz avait vingt-trois ans lorsqu’il devint roi, et il régna trois mois à Jérusalem. Sa mère s’appelait Hamuthal, fille de Jérémie, de Libna.

 

trois mois. Joachaz régna en 609 av. J.-C., puis il fut capturé par Néco II et mourut en Egypte.

 

32  Il fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, entièrement comme avaient fait ses pères.

33  Pharaon Néco l’enchaîna à Ribla, dans le pays de Hamath, pour qu’il ne régnât plus à Jérusalem ; et il mit sur le pays une contribution de cent talents d’argent et d’un talent d’or.

 

Ribla, dans le pays de Hamath. Joachaz fut emprisonné dans les quartiers militaires du Pharaon Néco II, situés sur l’Oronte, au nord de la vallée du Liban.

argent …  or. Le tribut imposé à Juda, dont le roi était prisonnier, s’élevait à environ 350 kg d’argent et 3,5 kg d’or.

 

34  Et Pharaon Néco établit roi Eliakim, fils de Josias, à la place de Josias, son père, et il changea son nom en celui de Jojakim. Il prit Joachaz, qui alla en Egypte et y mourut.

 

Eliakim …  Jojakim. En 609 av. J.-C., Néco II plaça le frère aîné de Joachaz sur le trône de Juda, et il changea son nom, qui signifiait « Dieu suscite », en celui de Jojakim, littéralement « l’Eternel suscite ». Dans le Proche-Orient antique, modifier le nom d’une personne était le signe qu’on avait autorité sur elle; Néco II démontrait ainsi qu’il était le seigneur de Juda. En tant que vassaux de l’Egypte, les Judéens couraient désormais le risque d’être attaqués par la puissance ennemie de celle-ci, Babylone.

 

35  Jojakim donna à Pharaon l’argent et l’or ; mais il taxa le pays pour fournir cet argent, d’après l’ordre de Pharaon ; il détermina la part de chacun et exigea du peuple du pays l’argent et l’or qu’il devait livrer à Pharaon Néco.

 

Jojakim contraignit son peuple à fournir le tribut destiné à l’Egypte, tout en se construisant un palais magnifique (voir #Jér 22:13-14).

 

36  Jojakim avait vingt-cinq ans lorsqu’il devint roi, et il régna onze ans à Jérusalem. Sa mère s’appelait Zebudda, fille de Pedaja, de Ruma.

 

onze ans. De 609 à 597 av. J.-C.

 

37  Il fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, entièrement comme avaient fait ses pères.

 

REVENIR AU JOUR 335   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-335-de-929/

Allez au jour 337    www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-337-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/