ANCIEN TESTAMENT JOUR 367 DE 929

01/01/2020 00:37

ANCIEN TESTAMENT JOUR 367 DE 929

1 Chroniques 29 de 29

 

1 Chroniques 29 : 1 À 30

1 ¶  Le roi David dit à toute l’assemblée: Mon fils Salomon, le seul que Dieu ait choisi, est jeune et d’un âge faible, et l’ouvrage est considérable, car ce palais n’est pas pour un homme, mais il est pour l’Eternel Dieu.

 

29:1-5

David appela chacun, dans un esprit de consécration, à faire des offrandes pour le projet de construction du temple (cf. #1Ch 28:1), en prenant exemple sur sa propre générosité (vv. #1Ch 29:3-4). Il fit don de sa fortune personnelle, qui était immense.

 

2  J’ai mis toutes mes forces à préparer pour la maison de mon Dieu de l’or pour ce qui doit être d’or, de l’argent pour ce qui doit être d’argent, de l’airain pour ce qui doit être d’airain, du fer pour ce qui doit être de fer, et du bois pour ce qui doit être de bois, des pierres d’onyx et des pierres à enchâsser, des pierres brillantes et de diverses couleurs, toutes sortes de pierres précieuses, et du marbre blanc en quantité.

3  De plus, dans mon attachement pour la maison de mon Dieu, je donne à la maison de mon Dieu l’or et l’argent que je possède en propre, outre tout ce que j’ai préparé pour la maison du sanctuaire:

4  trois mille talents d’or, d’or d’Ophir, et sept mille talents d’argent épuré, pour en revêtir les parois des bâtiments,

 

trois mille talents d’or …  sept mille talents. Si un talent est estimé à environ 35 kg, cela correspond à environ 105 tonnes d’or et 245 tonnes d’argent. Dans notre monnaie, le total de ces dons s’élèverait à des millions.

d’or d’Ophir. C’était l’or le plus pur et le plus fin du monde (cf. #Job 22:24 ; #Job 28:16 ; #Esa 13:12).

 

5  l’or pour ce qui doit être d’or, et l’argent pour ce qui doit être d’argent, et pour tous les travaux qu’exécuteront les ouvriers. Qui veut encore présenter volontairement aujourd’hui ses offrandes à l’Eternel ?

6  Les chefs des maisons paternelles, les chefs des tribus d’Israël, les chefs de milliers et de centaines, et les intendants du roi firent volontairement des offrandes.

 

29:6-9

volontairement. C’est la clé de tous les dons libres: la possibilité de donner ce que l’on a envie de donner. La loi avait établi le principe de la dîme pour financer la théocratie, et elle correspond aux impôts actuels. Là, il s’agissait de dons volontaires faits de tout cœur pour le Seigneur. C’est de ce genre d’offrande que le N.T. parle (cf. #Lu 6:38 ; #2Co 9:1-8), sans jamais exiger le versement de la dîme à Dieu. En revanche, il appelle à payer les impôts au gouvernement (cf. #Ro 13:6-7). Ainsi donc, faire un don conforme à la Bible, c’est payer nos impôts et donner au Seigneur ce que nous voulons lui donner, en fonction de notre consécration personnelle et de sa gloire.

 

7  Ils donnèrent pour le service de la maison de Dieu cinq mille talents d’or, dix mille dariques, dix mille talents d’argent, dix-huit mille talents d’airain, et cent mille talents de fer.

 

cinq mille talents. Environ 175 tonnes.

dariques. Monnaie perse, connue des Juifs en exil, qui tirait peut-être son nom de Darius Ier (cf. #Esd 8:27). Les premiers lecteurs, contemporains d’Esdras, la connaissaient comme un instrument de mesure contemporain.

dix mille talents. Environ 350 tonnes.

dix-huit mille talents. Environ 630 tonnes.

cent mille talents. Environ 3500 tonnes. Dans notre monnaie, le total de ces dons s’élèverait à des millions.

 

8  Ceux qui possédaient des pierres les livrèrent pour le trésor de la maison de l’Eternel entre les mains de Jehiel, le Guerschonite.

9  Le peuple se réjouit de leurs offrandes volontaires, car c’était avec un cœur bien disposé qu’ils les faisaient à l’Eternel ; et le roi David en eut aussi une grande joie.

10 ¶  David bénit l’Eternel en présence de toute l’assemblée. Il dit : Béni sois-tu, d’éternité en éternité, Eternel, Dieu de notre père Israël.

 

29:10-15

Au vu de cette offrande phénoménale, possible grâce à des sacrifices personnels impressionnants, David loue l’Eternel en affirmant que tout lui appartient et vient de lui. Il conclut que Dieu est tout et que l’homme n’est rien, un peu comme au #Ps 8. Cette magnifique prière d’action de grâces reconnaît que c’est à Dieu que revient tout mérite, même celui de la générosité du peuple (v. #1Ch 29:14).

 

11  A toi, Eternel, la grandeur, la force et la magnificence, l’éternité et la gloire, car tout ce qui est au ciel et sur la terre t’appartient ; à toi, Eternel, le règne, car tu t’élèves souverainement au-dessus de tout !

12  C’est de toi que viennent la richesse et la gloire, c’est toi qui domines sur tout, c’est dans ta main que sont la force et la puissance, et c’est ta main qui a le pouvoir d’agrandir et d’affermir toutes choses.

13  Maintenant, ô notre Dieu, nous te louons, et nous célébrons ton nom glorieux.

14  Car qui suis-je et qui est mon peuple, pour que nous puissions te faire volontairement ces offrandes ? Tout vient de toi, et nous recevons de ta main ce que nous t’offrons.

15  Nous sommes devant toi des étrangers et des habitants, comme tous nos pères ; nos jours sur la terre sont comme l’ombre, et il n’y a point d’espérance.

16  Eternel, notre Dieu, c’est de ta main que viennent toutes ces richesses que nous avons préparées pour te bâtir une maison, à toi, à ton saint nom, et c’est à toi que tout appartient.

 

29:16-20

David prononce une prière d’engagement.

 

17  Je sais, ô mon Dieu, que tu sondes le cœur, et que tu aimes la droiture ; aussi je t’ai fait toutes ces offrandes volontaires dans la droiture de mon cœur, et j’ai vu maintenant avec joie ton peuple qui se trouve ici t’offrir volontairement ses dons.

 

sondes le cœur. Les occasions de donner quelque chose à Dieu équivalent à un test: elles permettent d’éprouver la véritable nature de la consécration du croyant à l’Eternel. David reconnaît ici que l’attitude du cœur est bien plus importante que le montant de l’offrande.

 

18  Eternel, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, nos pères, maintiens à toujours dans le cœur de ton peuple ces dispositions et ces pensées, et affermis son cœur en toi.

19  Donne à mon fils Salomon un cœur dévoué à l’observation de tes commandements, de tes préceptes et de tes lois, afin qu’il mette en pratique toutes ces choses, et qu’il bâtisse le palais pour lequel j’ai fait des préparatifs.

20  David dit à toute l’assemblée : Bénissez l’Eternel, votre Dieu ! Et toute l’assemblée bénit l’Eternel, le Dieu de leurs pères. Ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant l’Eternel et devant le roi.

 

s’inclinèrent et se prosternèrent. C’était l’expression physique suprême d’une soumission intérieure à Dieu en toutes choses.

 

21  Le lendemain de ce jour, ils offrirent en sacrifice et en holocauste à l’Eternel mille taureaux, mille béliers et mille agneaux, avec les libations ordinaires, et d’autres sacrifices en grand nombre pour tout Israël.

 

29:21-30

L’auteur fait un récit sélectif des derniers jours de David et du couronnement de Salomon. Pour plus de détails, voir #1R 1:1-53.

 

22  Ils mangèrent et burent ce jour-là devant l’Eternel avec une grande joie, ils proclamèrent roi pour la seconde fois Salomon, fils de David, ils l’oignirent devant l’Eternel comme chef, et ils oignirent Tsadok comme sacrificateur.

 

pour la seconde fois. Cette cérémonie publique s’ajoutait à celle qui s’était déroulée dans un cadre plus confidentiel et avait fait suite à la conspiration d’Adonija (#1R 1:35-39). Tsadok, souverain sacrificateur sous le règne de David, avait fait preuve de loyauté aussi bien envers le père qu’envers le fils (#1R 1:32-40 ; #1R 2:27-29), de sorte qu’il conserva ses fonctions sous le règne de Salomon.

 

23 ¶  Salomon s’assit sur le trône de l’Eternel, comme roi à la place de David, son père. Il prospéra, et tout Israël lui obéit.

24  Tous les chefs et les héros, et même tous les fils du roi David se soumirent au roi Salomon.

25  L’Eternel éleva au plus haut degré Salomon sous les yeux de tout Israël, et il rendit son règne plus éclatant que ne fut celui d’aucun roi d’Israël avant lui.

26  David, fils d’Isaï, régna sur tout Israël.

 

29:26-28

Cf. #1R 2:10-12.

 

27  Le temps qu’il régna sur Israël fut de quarante ans : à Hébron il régna sept ans, et à Jérusalem il régna trente-trois ans.

 

quarante ans. De 1011 à 971 av. J.-C. environ.

 

28  Il mourut dans une heureuse vieillesse, rassasié de jours, de richesse et de gloire. Et Salomon, son fils, régna à sa place.

29  Les actions du roi David, les premières et les dernières, sont écrites dans le livre de Samuel le voyant, dans le livre de Nathan, le prophète, et dans le livre de Gad, le prophète,

 

livre de Samuel. Probable allusion aux livres canoniques de 1 et 2 Samuel.

voyant …  prophète …  prophète. L’hébreu emploie trois termes différents mais synonymes, qui renvoient au ministère prophétique selon les perspectives suivantes: respectivement la compréhension, la proclamation et de nouveau la compréhension.

livre de Nathan …  de Gad. Il ne s’agit pas de récits canoniques, mais c’étaient des sources historiques dignes de confiance auxquelles l’auteur des Chroniques a eu recours. L’Esprit de Dieu a préservé le récit de toute erreur dans le manuscrit original (#2Ti 3:16-17 ; #2P 1:20-21).

 

30  avec tout son règne et tous ses exploits, et ce qui s’est passé de son temps, soit en Israël, soit dans tous les royaumes des autres pays.

 

REVENIR AU JOUR 366   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-366-de-929/

Allez au jour 368   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-368-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/