ANCIEN TESTAMENT JOUR 380 DE 929

14/01/2020 00:42

ANCIEN TESTAMENT JOUR 380 DE 929

2 Chroniques 13 de 36

 

2 Chroniques 13 : 1 À 22

1 ¶  La dix-huitième année du règne de Jéroboam, Abija régna sur Juda.

 

13:1-22

Description du règne d’Abija/Abijam (av. J.-C.), le successeur de Roboam. Cf. #1R 15:1-8. La désobéissance le caractérisa (#1R 15:3), de même que la conclusion d’un traité inapproprié avec la Syrie (#2Ch 16:3).

 

2  Il régna trois ans à Jérusalem. Sa mère s’appelait Micaja, fille d’Uriel, de Guibea. Il y eut guerre entre Abija et Jéroboam.

3  Abija engagea les hostilités avec une armée de vaillants guerriers, quatre cent mille hommes d’élite ; et Jéroboam se rangea en bataille contre lui avec huit cent mille hommes d’élite, vaillants guerriers.

 

Les chiffres mentionnés ici sont élevés, mais ils n’ont rien de surprenant, compte tenu du grand nombre d’hommes aptes au combat recensés par David (cf. #1Ch 21:5). Les deux armées s’engagèrent dans une guerre civile.

 

4  Du haut du mont Tsemaraïm, qui fait partie de la montagne d’Ephraïm, Abija se leva et dit : Ecoutez-moi, Jéroboam, et tout Israël !

 

mont Tsemaraïm. La localisation exacte de cette montagne est inconnue, mais elle se trouvait probablement près de Béthel (#Jos 18:22), sur le territoire d’Israël.

 

5  Ne devez-vous pas savoir que l’Eternel, le Dieu d’Israël, a donné pour toujours à David la royauté sur Israël, à lui et à ses fils, par une alliance inviolable ?

 

alliance inviolable. Littéralement « alliance de sel ». Le sel est associé aux sacrifices de l’alliance mosaïque (#Lé 2:13), à l’alliance sacerdotale (#No 18:19) et aux sacrifices symboliques de la nouvelle alliance dans le millénium (#Ez 43:24). Les propriétés de conservation du sel représentent la fidélité et la loyauté nécessaires pour respecter l’alliance. Ici, il renvoie au caractère irrévocable du serment de Dieu, à sa fidélité dans la mise en œuvre de l’alliance davidique et à son désir que la lignée de David lui soit loyale si elle voulait jouir des bénédictions de l’alliance.

 

6  Mais Jéroboam, fils de Nebath, serviteur de Salomon, fils de David, s’est levé et s’est révolté contre son maître.

 

Voir l’histoire de Jéroboam au ch. #2Ch 10 et en #1R 11:26-40. Il fut le premier roi du royaume du nord, appelé Israël.

 

7  Des gens de rien, des hommes pervers, se sont rassemblés auprès de lui et l’ont emporté sur Roboam, fils de Salomon. Roboam était jeune et craintif, et il manqua de force devant eux.

 

jeune. Il avait 41 ans (cf. #2Ch 12:13).

 

8  Et maintenant, vous pensez triompher du royaume de l’Eternel, qui est entre les mains des fils de David ; et vous êtes une multitude nombreuse, et vous avez avec vous les veaux d’or que Jéroboam vous a faits pour dieux.

 

royaume de l’Eternel. Abija rappela que l’alliance davidique correspondait à la volonté exprimée de Dieu concernant celui qui devait régner en son nom sur le royaume terrestre. Juda était la nation de l’Eternel, puisque son roi descendait de David.

veaux d’or. Cf. #2Ch 11:15 ; #1R 12:25-33. Israël était rempli d’idoles et de faux sacrificateurs, ayant chassé tous les Lévites et, ainsi, renié le véritable culte.

 

9  N’avez-vous pas repoussé les sacrificateurs de l’Eternel, les fils d’Aaron et les Lévites, et ne vous êtes-vous pas fait des sacrificateurs, comme les peuples des autres pays ? Quiconque venait avec un jeune taureau et sept béliers, afin d’être consacré, devenait sacrificateur de ce qui n’est point Dieu.

10  Mais pour nous, l’Eternel est notre Dieu, et nous ne l’avons point abandonné, les sacrificateurs au service de l’Eternel sont fils d’Aaron, et les Lévites remplissent leurs fonctions.

 

13:10-12

Abija affirma la pureté du culte rendu dans son royaume, avec son corollaire: sa conviction que Dieu leur serait favorable au combat.

 

11  Nous offrons chaque matin et chaque soir des holocaustes à l’Eternel, nous brûlons le parfum odoriférant, nous mettons les pains de proposition sur la table pure, et nous allumons chaque soir le chandelier d’or et ses lampes ; car nous observons les commandements de l’Eternel, notre Dieu. Et vous, vous l’avez abandonné.

12  Voici, Dieu et ses sacrificateurs sont avec nous, à notre tête, et nous avons les trompettes retentissantes pour les faire résonner contre vous. Enfants d’Israël ! ne faites pas la guerre à l’Eternel, le Dieu de vos pères, car vous n’auriez aucun succès.

13 ¶  Jéroboam les prit par derrière au moyen d’une embuscade, et ses troupes étaient en face de Juda, qui avait l’embuscade par derrière.

14  Ceux de Juda s’étant retournés eurent à combattre devant et derrière. Ils crièrent à l’Eternel, et les sacrificateurs sonnèrent des trompettes.

15  Les hommes de Juda poussèrent un cri de guerre et, au cri de guerre des hommes de Juda, l’Eternel frappa Jéroboam et tout Israël devant Abija et Juda.

 

l’Eternel frappa Jéroboam et tout Israël. Au moment où la défaite semblait inéluctable, avec 400 000 adversaires derrière et autant devant, Juda fut sauvé par une intervention divine. L’armée d’Israël commença à fuir pour une raison que nous ignorons (v. #2Ch 13:16), et la bataille se termina dans un bain de sang inimaginable, avec la mort de 500 000 Israélites (v. #2Ch 13:17).

 

16  Les enfants d’Israël s’enfuirent devant Juda, et Dieu les livra entre ses mains.

17  Abija et son peuple leur firent éprouver une grande défaite, et cinq cent mille hommes d’élite tombèrent morts parmi ceux d’Israël.

 

Avant la bataille, l’armée de Jéroboam comptait deux fois plus d’hommes que celle d’Abija (v. #2Ch 13:3). Après le combat, Abija avait 100 000 soldats de plus que son adversaire.

 

18  Les enfants d’Israël furent humiliés en ce temps, et les enfants de Juda remportèrent la victoire, parce qu’ils s’étaient appuyés sur l’Eternel, le Dieu de leurs pères.

19  Abija poursuivit Jéroboam et lui prit des villes, Béthel et les villes de son ressort, Jeschana et les villes de son ressort, et Ephron et les villes de son ressort.

 

Béthel. Ville située à environ 19 km au nord de Jérusalem. « Jeschana » et « Ephron » devaient se trouver dans les environs.

 

20  Jéroboam n’eut plus de force du temps d’Abija ; et l’Eternel le frappa, et il mourut.

 

il mourut. Dieu intervint une nouvelle fois, d’une manière qui n’est pas précisée, pour mettre fin à la vie de ce mauvais roi (vers 910 av. J.-C.).

 

21  Mais Abija devint puissant ; il eut quatorze femmes, et engendra vingt-deux fils et seize filles.

22  Le reste des actions d’Abija, ce qu’il a fait et ce qu’il a dit, cela est écrit dans les mémoires du prophète Iddo.

 

REVENIR AU JOUR 379   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-379-de-929/

Allez au jour 381   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-381-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/