ANCIEN TESTAMENT JOUR 419 DE 929

22/02/2020 00:54

ANCIEN TESTAMENT JOUR 419 DE 929

Néhémie 6 de 13

 

Néhémie 6 : 1 À 19

1 ¶  Je n’avais pas encore posé les battants des portes, lorsque Sanballat, Tobija, Guéschem, l’Arabe, et nos autres ennemis apprirent que j’avais rebâti la muraille et qu’il n’y restait plus de brèche.

2  Alors Sanballat et Guéschem m’envoyèrent dire : Viens, et ayons ensemble une entrevue dans les villages de la vallée d’Ono. Ils avaient médité de me faire du mal.

 

m’envoyèrent dire. Ils le convoquèrent par lettre ou par l’intermédiaire d’un messager. Conscients de ne plus pouvoir empêcher la réussite du projet de Néhémie par la force, ils décidèrent de venir à bout de lui par la tromperie.

la vallée d’Ono. Située au sud de Japho, à l’extrémité ouest de Juda, le long de la côte.

 

3  Je leur envoyai des messagers avec cette réponse : J’ai un grand ouvrage à exécuter, et je ne puis descendre ; le travail serait interrompu pendant que je le quitterais pour aller vers vous.

 

Je leur envoyai des messagers. Devinant le piège qui lui était tendu, Néhémie envoya des intermédiaires qui furent peut-être eux-mêmes tués ou emprisonnés en échange d’une rançon.

 

4  Ils m’adressèrent quatre fois la même demande, et je leur fis la même réponse.

5  Sanballat m’envoya ce message une cinquième fois par son serviteur, qui tenait à la main une lettre ouverte.

 

lettre ouverte. Les lettres officielles étaient généralement roulées et scellées d’un cachet officiel par l’expéditeur ou par l’un de ses assistants. L’envoi d’une lettre ouverte, ou non scellée, était non seulement un signe de mépris et de critique ouverte, mais il suggérait aussi que l’information qu’elle contenait était destinée à tout le monde. L’objectif de ce document était d’intimider Néhémie et de le pousser à arrêter les travaux.

 

6  Il y était écrit : Le bruit se répand parmi les nations et Gaschmu affirme que toi et les Juifs vous pensez à vous révolter, et que c’est dans ce but que tu rebâtis la muraille. Tu vas, dit-on, devenir leur roi,

 

Le bruit se répand parmi les nations. La lettre laissait supposer que les intentions de révolte de Néhémie étaient connues loin à la ronde, et que même le roi perse en entendrait parler, s’il refusait de venir à la rencontre prévue.

toi et les Juifs vous pensez à vous révolter. Si cette information avait été juste, les troupes perses auraient attaqué les Juifs. Malgré la réputation qu’avait Juda de ne pas rester loyale à ses suzerains, ce n’était alors pas le cas.

rebâtis la muraille …  devenir leur roi. Artaxerxès avait chargé Néhémie de reconstruire la muraille en se basant sur la relation de confiance qu’il entretenait avec lui. Une fois le projet achevé, il s’attendait à ce que son échanson revienne à Suse. Les allégations selon lesquelles celui-ci fortifiait la ville afin d’en devenir le roi risquaient d’entamer sa confiance en lui, voire de provoquer une guerre. Sanballat et ses acolytes cherchaient à intimider Néhémie en lui faisant croire à une brouille entre Artaxerxès et lui, afin de le forcer à répondre positivement à leur convocation, une convocation synonyme de mort.

 

7  tu as même établi des prophètes pour te proclamer à Jérusalem roi de Juda. Et maintenant ces choses arriveront à la connaissance du roi. Viens donc, et consultons-nous ensemble.

 

établi des prophètes pour te proclamer. Les prophètes en question travaillaient en fait pour Sanballat en fournissant de fausses informations qui alimentaient de fausses rumeurs (cf. vv. #Né 6:10-14). S’ils avaient proclamé publiquement que Néhémie s’était autoproclamé roi, le gouvernement impérial perse aurait pu croire qu’on cherchait à l’évincer.

 

8  Je fis répondre à Sanballat : Ce que tu dis là n’est pas ; c’est toi qui l’inventes !

9  Tous ces gens voulaient nous effrayer, et ils se disaient : Ils perdront courage, et l’œuvre ne se fera pas. Maintenant, ô Dieu, fortifie-moi !

10 ¶  Je me rendis chez Schemaeja, fils de Delaja, fils de Mehétabeel. Il s’était enfermé, et il dit : Allons ensemble dans la maison de Dieu, au milieu du temple, et fermons les portes du temple ; car ils viennent pour te tuer, et c’est pendant la nuit qu’ils viendront pour te tuer.

 

Schemaeja. Après l’échec de leur lettre et de leur convocation, les ennemis de Néhémie cherchèrent à le déstabiliser de l’intérieur. Ils firent appel à un faux prophète (v. #Né 6:12) qui chercha à le convaincre de se réfugier dans le lieu saint pour échapper à une tentative d’assassinat. S’il l’avait effectivement fait, il aurait profané le temple, et le peuple aurait pu mettre en doute son respect de Dieu. Schemaeja était le fils d’un sacrificateur qui était un ami intime de Néhémie. Si ce plan avait fonctionné, il aurait donné aux ennemis des Juifs une base valable pour accuser le gouverneur, car n’étant pas un sacrificateur, il n’avait pas le droit de pénétrer dans le lieu saint (cf. v. #Né 6:13). Le peuple aurait aussi pu douter de son courage (v. #Né 6:11). Parmi les autres Juifs déloyauxfiguraient: les notables (v. #Né 6:17 ; #Né 3:5), les proches de Sanballat (#Né 4:12), Noadia (v. #Né 6:14), Meschullam (vv. #Né 6:17-19), Eliaschib (#Né 13:4, #Né 13:7) et le petit-fils du souverain sacrificateur (#Né 13:28).

la maison de Dieu. Nom fréquemment utilisé pour désigner le temple (cf. #Né 8:16 ; #Né 10:32-39, #Né 11:11, 16, 22; #Né 12:40; #Né 13:4, 7, 9, 11, 14).

 

11  Je répondis : Un homme comme moi prendre la fuite ! Et quel homme tel que moi pourrait entrer dans le temple et vivre ? Je n’entrerai point.

12  Et je reconnus que ce n’était pas Dieu qui l’envoyait. Mais il prophétisa ainsi sur moi parce que Sanballat et Tobija lui avaient donné de l’argent.

13  En le gagnant ainsi, ils espéraient que j’aurais peur, et que je suivrais ses avis et commettrais un péché ; et ils auraient profité de cette atteinte à ma réputation pour me couvrir d’opprobre.

14  Souviens-toi, ô mon Dieu, de Tobija et de Sanballat, et de leurs œuvres ! Souviens-toi aussi de Noadia, la prophétesse, et des autres prophètes qui cherchaient à m’effrayer !

15 ¶  La muraille fut achevée le vingt-cinquième jour du mois d’Elul, en cinquante-deux jours.

 

Elul. Août/septembre, en 445 av. J.-C. La reconstruction avait débuté le quatrième jour d’Ab (juillet/août) 445 av. J.-C., et elle fut donc achevée en 52 jours.

 

16  Lorsque tous nos ennemis l’apprirent, toutes les nations qui étaient autour de nous furent dans la crainte ; elles éprouvèrent une grande humiliation, et reconnurent que l’œuvre s’était accomplie par la volonté de notre Dieu.

 

l’œuvre s’était accomplie par la volonté de notre Dieu. Alors que les lecteurs modernes seraient tentés d’attribuer la réussite du projet à ses compétences de dirigeant, Néhémie apporte une conclusion qui correspondait aussi à la perspective de ses ennemis: Dieu avait agi, certes au travers d’hommes fidèles, mais c’était lui qui avait agi. Les ennemis de Juda avaient dû changer d’attitude par rapport à 4:1 et 5:9.

 

17  Dans ce temps-là, il y avait aussi des grands de Juda qui adressaient fréquemment des lettres à Tobija et qui en recevaient de lui.

 

6:17-19

des grands de Juda qui adressaient fréquemment des lettres à Tobija. Néhémie précisa, comme en marge, qu’à l’époque de la reconstruction de la muraille, les notables de Juda, ceux qui refusaient de travailler (#Né 3:5), étaient liés à Tobija et correspondaient avec lui. Les ancêtres de Tobija étaient des Ammonites (#Né 2:19), mais son épouse était issue d’une famille juive respectable, celle d’Arach (#Esd 2:5), et son fils Jochanan était le gendre de Meschullam, qui travaillait à la reconstruction (#Né 3:4, #Né 3:30). En outre, selon 13:4, le sacrificateur Eliaschib lui était apparenté (il portait du reste un nom juif). L’ingérence de ces nobles, qui essayaient de jouer sur deux tableaux en délivrant des rapports à Tobija et à Néhémie (v. #Né 6:19), ne fit qu’élargir la brèche qui se creusait alors que Tobija intensifiait ses efforts pour effrayer le gouverneur.

 

18  Car plusieurs en Juda étaient liés à lui par serment, parce qu’il était gendre de Schecania, fils d’Arach, et que son fils Jochanan avait pris la fille de Meschullam, fils de Bérékia.

19  Ils disaient même du bien de lui en ma présence, et ils lui rapportaient mes paroles. Tobija envoyait des lettres pour m’effrayer.

 

REVENIR AU JOUR 418   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-418-de-929/

Allez au jour 420   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-420-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/