ANCIEN TESTAMENT JOUR 422 DE 929

25/02/2020 00:24

ANCIEN TESTAMENT JOUR 422 DE 929

Néhémie 9 de 13

 

Néhémie 9 : 1 À 38

1 ¶  Le vingt-quatrième jour du même mois, les enfants d’Israël s’assemblèrent, revêtus de sacs et couverts de poussière, pour la célébration d’un jeûne.

 

du même mois. C’est-à-dire le mois de Tisri (septembre/octobre), en 445 av. J.-C. (cf. #Né 7:73b; 8:2).

sacs …  poussière …  jeûne. Cette manifestation extérieure de deuil et de regret pour les fautes commises semble s’être déroulée dans l’esprit du jour des expiations, qui était normalement célébré le dixième jour du septième mois (cf. #Lé 16:1-34 ; #Lé 23:26-32).

 

2  Ceux qui étaient de la race d’Israël, s’étant séparés de tous les étrangers, se présentèrent et confessèrent leurs péchés et les iniquités de leurs pères.

 

s’étant séparés de tous les étrangers. Cet appel à se séparer de toutes les épouses païennes était nécessaire, puisque Esdras n’avait que partiellement réussi dans une entreprise similaire treize ans plus tôt. Plusieurs n’avaient pas renvoyé leur femme païenne malgré les ordres. Par ailleurs, de nouveaux mariages mixtes avaient peut-être été célébrés depuis lors, et ceux qui en étaient coupables furent confrontés pour la première fois à la nécessité de divorcer. Les efforts de Néhémie pour mettre fin à ce dangereux mélange furent couronnés de succès.

 

3  Lorsqu’ils furent placés, on lut dans le livre de la loi de l’Eternel, leur Dieu, pendant un quart de la journée ; et pendant un autre quart ils confessèrent leurs péchés et se prosternèrent devant l’Eternel, leur Dieu.

 

placés, on lut …  confessèrent …  adorèrent. La succession des événements aida à rétablir l’engagement essentiel d’Israël envers Dieu et envers sa loi. Pendant trois heures ils lurent le récit des péchés de leurs ancêtres, et pendant les trois heures suivantes ils confessèrent avoir commis des actes semblables. Ils purent alors adorer l’Eternel.

 

4 ¶  Josué, Bani, Kadmiel, Schebania, Bunni, Schérébia, Bani et Kenani montèrent sur l’estrade des Lévites et crièrent à haute voix vers l’Eternel, leur Dieu.

 

9:4-37

Cette longue confession des péchés du peuple, mêlée au rappel des puissants actes rédempteurs de Dieu, était une forme d’adoration (v. #Né 9:3) qui évoquait certains psaumes. Dans ce temps d’humiliation nationale, les Juifs adorèrent Dieu pour sa grande miséricorde, manifestée dans le fait qu’il avait pardonné leurs multiples fautes et les avait délivrés du jugement, ainsi que dans sa protection et sa bénédiction. Apparemment, la prière fut prononcée par un groupe de Lévites (vv. #Né 9:4-5), ce qui indique qu’elle avait été préparée, peut-être par Esdras, et adoptée au préalable. Elle introduisit trois heures de confession et d’adoration (v. #Né 9:3), qui débouchèrent sur l’engagement national d’obéir à Dieu (v. #Né 9:38).

 

5  Et les Lévites Josué, Kadmiel, Bani, Haschabnia, Schérébia, Hodija, Schebania et Pethachja, dirent : Levez-vous, bénissez l’Eternel, votre Dieu, d’éternité en éternité ! Que l’on bénisse ton nom glorieux, qui est au-dessus de toute bénédiction et de toute louange !

6  C’est toi, Eternel, toi seul, qui as fait les cieux, les cieux des cieux et toute leur armée, la terre et tout ce qui est sur elle, les mers et tout ce qu’elles renferment. Tu donnes la vie à toutes ces choses, et l’armée des cieux se prosterne devant toi.

 

fait les cieux. La prière suivit un ordre chronologique, même si les thèmes de la promesse et du jugement apparaissaient tout au long de l’histoire d’Israël avec Dieu. Les Juifs célébrèrent en premier lieu la grandeur de Dieu en tant que créateur (cf. #Ge 1:1-2:2).

l’armée des cieux t’adore. La louange offerte par Israël sur la terre avait son écho au ciel grâce aux anges.

 

7  C’est toi, Eternel Dieu, qui as choisi Abram, qui l’as fait sortir d’Ur en Chaldée, et qui lui as donné le nom d’Abraham.

8  Tu trouvas son cœur fidèle devant toi, tu fis alliance avec lui, et tu promis de donner à sa postérité le pays des Cananéens, des Héthiens, des Amoréens, des Phéréziens, des Jébusiens et des Guirgasiens. Et tu as tenu ta parole, car tu es juste.

 

trouvas son cœur fidèle devant toi. L’alliance abrahamique (#Ge 12:1-3 ; #Ge 15:4-7 ; #Ge 17:1-9) reposait sur la fidélité de Dieu à sa parole et avait été conclue avec un homme qui lui était fidèle.

tu promis de donner …  le pays. L’alliance était une alliance de salut, mais elle incluait aussi la terre promise. Il était normal que le peuple insiste sur cette caractéristique, puisque Dieu venait de le ramener dans le pays promis.

 

9  Tu vis l’affliction de nos pères en Egypte, et tu entendis leurs cris vers la mer Rouge.

 

9:9-12

Cette section de la prière de louange et de confession évoque l’exode (voir #Ex 2:1-15:2).

 

10  Tu opéras des miracles et des prodiges contre Pharaon, contre tous ses serviteurs et contre tout le peuple de son pays, parce que tu savais avec quelle méchanceté ils avaient traité nos pères, et tu fis paraître ta gloire comme elle paraît aujourd’hui.

 

fis paraître ta gloire. Dieu avait montré qu’il se situait au-dessus des puissances de l’Egypte par les miracles puissants qu’il y avait accomplis.

 

11  Tu fendis la mer devant eux, et ils passèrent à sec au milieu de la mer ; mais tu précipitas dans l’abîme, comme une pierre au fond des eaux, ceux qui marchaient à leur poursuite.

12  Tu les guidas le jour par une colonne de nuée, et la nuit par une colonne de feu qui les éclairait dans le chemin qu’ils avaient à suivre.

13  Tu descendis sur la montagne de Sinaï, tu leur parlas du haut des cieux, et tu leur donnas des ordonnances justes, des lois de vérité, des préceptes et des commandements excellents.

 

9:13-19

Evocation des mois passés au Sinaï (voir #Ex 19:1-40:2).

 

14  Tu leur fis connaître ton saint sabbat, et tu leur prescrivis par Moïse, ton serviteur, des commandements, des préceptes et une loi.

15  Tu leur donnas, du haut des cieux, du pain quand ils avaient faim, et tu fis sortir de l’eau du rocher quand ils avaient soif. Et tu leur dis d’entrer en possession du pays que tu avais juré de leur donner.

16  Mais nos pères se livrèrent à l’orgueil et raidirent leur cou. Ils n’écoutèrent point tes commandements,

17  ils refusèrent d’obéir, et ils mirent en oubli les merveilles que tu avais faites en leur faveur. Ils raidirent leur cou ; et, dans leur rébellion, ils se donnèrent un chef pour retourner à leur servitude. Mais toi, tu es un Dieu prêt à pardonner, compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et tu ne les abandonnas pas,

 

ils se donnèrent un chef. En hébreu, la formulation est presque identique à #No 14:4, qui rapporte le mécontentement du peuple quant au plan de Dieu et au rôle de Moïse en tant que dirigeant.

 

18  même quand ils se firent un veau en fonte et dirent : Voici ton Dieu qui t’a fait sortir d’Egypte, et qu’ils se livrèrent envers toi à de grands outrages.

19  Dans ton immense miséricorde, tu ne les abandonnas pas au désert, et la colonne de nuée ne cessa point de les guider le jour dans leur chemin, ni la colonne de feu de les éclairer la nuit dans le chemin qu’ils avaient à suivre.

 

9:19-21

Evocation des 38 années d’errance dans le désert (cf. #No 9:1-19:2).

 

20  Tu leur donnas ton bon esprit pour les rendre sages, tu ne refusas point ta manne à leur bouche, et tu leur fournis de l’eau pour leur soif.

21  Pendant quarante ans, tu pourvus à leur entretien dans le désert, et ils ne manquèrent de rien, leurs vêtements ne s’usèrent point, et leurs pieds ne s’enflèrent point.

 

ils ne manquèrent de rien. Le même verbe est utilisé au #Ps 23:1. Même pendant cette longue période de châtiment, Dieu avait miraculeusement pourvu à tous leurs besoins.

 

22  Tu leur livras des royaumes et des peuples, dont tu partageas entre eux les contrées, et ils possédèrent le pays de Sihon, roi de Hesbon, et le pays d’Og, roi de Basan.

 

leur livras des royaumes et des peuples. La population de Canaan se composait de plusieurs groupes plus ou moins autonomes d’un point de vue politique, dont les liens, sous l’autorité d’une Egypte en plein déclin, étaient plutôt lâches. En divisant le pays promis entre plusieurs groupes ethniques, l’Eternel avait facilité son invasion par Israël.

9:22-25

Evocation de la conquête du pays promis (cf. #No 20-#Jos 24).

 

23  Tu multiplias leurs fils comme les étoiles des cieux, et tu les fis entrer dans le pays dont tu avais dit à leurs pères qu’ils prendraient possession.

 

multiplias leurs fils. Un des éléments de l’alliance de Dieu avec Abraham était la promesse d’une nation issue de lui (#Ge 12:1-3). Il lui avait annoncé que sa postérité serait aussi nombreuse que les étoiles des cieux (#Ge 15:5). #Ex 1:1-3 rappelait à Israël que sa croissance démographique en Egypte n’était rien moins qu’un miracle.

 

24  Et leurs fils entrèrent et prirent possession du pays ; tu humilias devant eux les habitants du pays, les Cananéens, et tu les livras entre leurs mains, avec leurs rois et les peuples du pays, pour qu’ils les traitassent à leur gré.

 

humilias devant eux. Moïse présentait l’Eternel comme un « vaillant guerrier » en #Ex 15:3. En tant que chef militaire et roi d’Israël, Dieu avait conduit son peuple au combat pour qu’il l’emporte contre ses ennemis et s’empare du pays promis.

 

25  Ils devinrent maîtres de villes fortifiées et de terres fertiles ; ils possédèrent des maisons remplies de toutes sortes de biens, des citernes creusées, des vignes, des oliviers, et des arbres fruitiers en abondance ; ils mangèrent, ils se rassasièrent, ils s’engraissèrent, et ils vécurent dans les délices par ta grande bonté.

26  Néanmoins, ils se soulevèrent et se révoltèrent contre toi. Ils jetèrent ta loi derrière leur dos, ils tuèrent tes prophètes qui les conjuraient de revenir à toi, et ils se livrèrent envers toi à de grands outrages.

 

qui les conjuraient. Ou « témoignaient contre eux ». Les prophètes de Dieu avaient fait comparaître les Israélites devant le tribunal de Dieu pour qu’ils soient jugés par sa loi. Ce thème allait être repris dans le reste de la prière (vv. #Né 9:29-30, #Né 9:34).

9:26-31

Evocation de la période qui allait de l’époque des juges jusqu’à la déportation assyrienne (722 av. J.-C.) et à l’exil babylonien (586 av. J.-C.). Voir #2R 17:1-25:2.

 

27  Alors tu les abandonnas entre les mains de leurs ennemis, qui les opprimèrent. Mais, au temps de leur détresse, ils crièrent à toi ; et toi, tu les entendis du haut des cieux, et, dans ta grande miséricorde, tu leur donnas des libérateurs qui les sauvèrent de la main de leurs ennemis.

28  Quand ils eurent du repos, ils recommencèrent à faire le mal devant toi. Alors tu les abandonnas entre les mains de leurs ennemis, qui les dominèrent. Mais, de nouveau, ils crièrent à toi ; et toi, tu les entendis du haut des cieux, et, dans ta grande miséricorde, tu les délivras maintes fois.

29  Tu les conjuras de revenir à ta loi ; et ils persévérèrent dans l’orgueil, ils n’écoutèrent point tes commandements, ils péchèrent contre tes ordonnances, qui font vivre celui qui les met en pratique, ils eurent une épaule rebelle, ils raidirent leur cou, et ils n’obéirent point.

30  Tu les supportas de nombreuses années, tu leur donnas des avertissements par ton esprit, par tes prophètes ; et ils ne prêtèrent point l’oreille. Alors tu les livras entre les mains des peuples étrangers.

31  Mais, dans ta grande miséricorde, tu ne les anéantis pas, et tu ne les abandonnas pas, car tu es un Dieu compatissant et miséricordieux.

32  Et maintenant, ô notre Dieu, Dieu grand, puissant et redoutable, toi qui gardes ton alliance et qui exerces la miséricorde, ne regarde pas comme peu de chose toutes les souffrances que nous avons éprouvées, nous, nos rois, nos chefs, nos sacrificateurs, nos prophètes, nos pères et tout ton peuple, depuis le temps des rois d’Assyrie jusqu’à ce jour.

 

Et maintenant. Après avoir évoqué la fidélité à l’alliance abrahamique (vv. #Né 9:7-8) dont Dieu avait fait preuve tout au long de l’histoire nationale d’Israël, la prière revient au moment présent pour confesser l’infidélité du peuple à l’alliance mosaïque (vv. #Né 9:33-35) et affirmer son engagement renouvelé envers elle (vv. #Né 9:36-38).

rois d’Assyrie jusqu’à ce jour. Cette expression résumait les quatre siècles précédents, caractérisés par les dominations assyrienne, babylonienne et perse.

 

33  Tu as été juste dans tout ce qui nous est arrivé, car tu t’es montré fidèle, et nous avons fait le mal.

34  Nos rois, nos chefs, nos sacrificateurs et nos pères n’ont point observé ta loi, et ils n’ont été attentifs ni à tes commandements ni aux avertissements que tu leur adressais.

35  Pendant qu’ils étaient les maîtres, au milieu des bienfaits nombreux que tu leur accordais, dans le pays vaste et fertile que tu leur avais livré, ils ne t’ont point servi et ils ne se sont point détournés de leurs œuvres mauvaises.

36  Et aujourd’hui, nous voici esclaves ! Nous voici esclaves sur la terre que tu as donnée à nos pères, pour qu’ils jouissent de ses fruits et de ses biens !

 

9:36-37

sur la terre …  assujettis. Les Juifs se réjouissaient d’être revenus dans le pays promis, mais ils souffraient de la domination exercée sur eux par des païens.

 

37  Elle multiplie ses produits pour les rois auxquels tu nous as assujettis, à cause de nos péchés ; ils dominent à leur gré sur nos corps et sur notre bétail, et nous sommes dans une grande angoisse !

 

multiplie …  pour les rois. Puisque le peuple de Dieu avait persisté dans le péché, les rois ennemis jouissaient des produits dont il aurait dû profiter.

 

38  Pour tout cela, nous contractâmes une alliance, que nous mîmes par écrit ; et nos chefs, nos Lévites et nos sacrificateurs y apposèrent leur sceau.

 

Pour tout cela. Ou « à cause de tout cela ». C’est en s’appuyant sur la fidélité de Dieu, dont l’histoire avait fourni la preuve, et ce malgré leur propre infidélité, que les Juifs firent le serment d’obéir à Dieu et de ne pas répéter les péchés de leurs ancêtres.

nous contractâmes une alliance, que nous mîmes par écrit. Une alliance était un accord qui liait deux parties. En somme, c’était une relation officielle où les parties impliquées s’engageaient à faire preuve de loyauté l’une envers l’autre. Dans ce cas-ci, ce fut le peuple qui fut l’instigateur de cette alliance avec Dieu.

9:38-10:39

Description de l’alliance conclue par les Juifs avec Dieu, dans laquelle ils s’engagèrent à rester fidèles à la loi mosaïque. Même s’ils étaient bien intentionnés, tout comme en #Ex 24:1-8, ils allaient bientôt subir un nouvel échec.

 

REVENIR AU JOUR 421   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-421-de-929/

Allez au jour 423   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-423-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/