ANCIEN TESTAMENT JOUR 460 DE 929

03/04/2020 00:41

ANCIEN TESTAMENT JOUR 460 DE 929

Job 24 de 42

 

Job 24 : 1 À 25

1 ¶  Pourquoi le Tout-Puissant ne met-il pas des temps en réserve, Et pourquoi ceux qui le connaissent ne voient-ils pas ses jours ?

 

des temps en réserve. Job avait la conviction que Dieu connaissait le lieu et l’heure de tout ce qui se passe sous le soleil (#Ec 3:1-8), mais il déplorait qu’il n’en tienne pas l’homme informé.

24:1-25

Job avait relevé que les impies prospéraient en dépit de leur péché (ch. #Job 21). Pour prolonger ce thème, il dressa la liste des graves péchés commis dans le monde sans que Dieu fasse quoi que ce soit pour y mettre un terme (vv. #Job 24:2-17). C’était la raison pour laquelle les méchants, globalement, jouissaient d’une longue vie de prospérité apparemment sans nuages. Ces péchés qui vont de l’oppression exercée envers la veuve, l’orphelin et les pauvres au meurtre, en passant par le vol et l’adultère - sont précisément ceux que réprouvent d’autres parties de l’A.T.

 

2  On déplace les bornes, On vole des troupeaux, et on les fait paître ;

 

déplace les bornes. Cette pratique ancienne est évoquée et condamnée en #De 19:14 ; #Pr 22:28 ; #Pr 23:10. Les propriétaires immobiliers se permettaient souvent de déplacer des bornes pour agrandir leurs terrains, surtout lorsque la terre qu’ils convoitaient était la propriété d’une veuve. L’oppression exercée envers les veuves sera punie par le tribunal céleste, dans les derniers jours.

 

3  On enlève l’âne de l’orphelin, On prend pour gage le bœuf de la veuve ;

4  On repousse du chemin les indigents, On force tous les malheureux du pays à se cacher.

5  Et voici, comme les ânes sauvages du désert, Ils sortent le matin pour chercher de la nourriture, Ils n’ont que le désert pour trouver le pain de leurs enfants ;

6  Ils coupent le fourrage qui reste dans les champs, Ils grappillent dans la vigne de l’impie ;

7  Ils passent la nuit dans la nudité, sans vêtement, Sans couverture contre le froid ;

 

ils passent la nuit. Il était courant d’exiger, en gage de remboursement d’une dette, le manteau du débiteur. Mais l’A.T. interdisait au créancier de garder le vêtement pendant la nuit, car son propriétaire risquait de prendre froid et de tomber malade (cf. v. #Job 24:10).

 

8  Ils sont percés par la pluie des montagnes, Et ils embrassent les rochers comme unique refuge.

9  On arrache l’orphelin à la mamelle, On prend des gages sur le pauvre.

10  Ils vont tout nus, sans vêtement, Ils sont affamés, et ils portent les gerbes ;

11  Dans les enclos de l’impie ils font de l’huile, Ils foulent le pressoir, et ils ont soif ;

12  Dans les villes s’exhalent les soupirs des mourants, L’âme des blessés jette des cris … . Et Dieu ne prend pas garde à ces infamies !

 

Dieu ne prend pas garde à ces infamies. C’était une accusation cinglante dans la bouche de Job. Comme les tribunaux humains poursuivaient ceux qui se rendaient coupables de la plupart des délits évoqués, il demandait pourquoi Dieu, quant à lui, ne les punissait pas.

 

13 ¶  D’autres sont ennemis de la lumière, Ils n’en connaissent pas les voies, Ils n’en pratiquent pas les sentiers.

14  L’assassin se lève au point du jour, Tue le pauvre et l’indigent, Et il dérobe pendant la nuit.

15  L’œil de l’adultère épie le crépuscule ; Personne ne me verra, dit-il, Et il met un voile sur sa figure.

16  La nuit ils forcent les maisons, Le jour ils se tiennent enfermés ; Ils ne connaissent pas la lumière.

17  Pour eux, le matin c’est l’ombre de la mort, Ils en éprouvent toutes les terreurs.

18 ¶  Eh quoi ! l’impie est d’un poids léger sur la face des eaux, Il n’a sur la terre qu’une part maudite, Il ne prend jamais le chemin des vignes !

 

24:18-21

Job fit de nouveau allusion aux prémisses sur lesquelles se fondaient ses contradicteurs: si elles étaient correctes, tous les méchants devaient subir un châtiment, mais ce n’était, de toute évidence, pas le cas.

 

19  Comme la sécheresse et la chaleur absorbent les eaux de la neige, Ainsi le séjour des morts engloutit ceux qui pèchent !

20  Quoi ! le sein maternel l’oublie, Les vers en font leurs délices, On ne se souvient plus de lui ! L’impie est brisé comme un arbre,

21  Lui qui dépouille la femme stérile et sans enfants, Lui qui ne répand aucun bienfait sur la veuve ! … 

22  Non ! Dieu par sa force prolonge les jours des violents, Et les voilà debout quand ils désespéraient de la vie ;

 

24:22-25

Selon Job, le châtiment ne manquerait pas de frapper les méchants, finalement (« en un instant ils ne sont plus »). Leur rétribution était soumise au calendrier de la sagesse divine, à l’heure qu’il fixerait pour leur faire payer leurs méfaits. Job était persuadé que cette vérité-là était irréfutable.

 

23  Il leur donne de la sécurité et de la confiance, Il a les regards sur leurs voies.

24  Ils se sont élevés ; et en un instant ils ne sont plus, Ils tombent, ils meurent comme tous les hommes, Ils sont coupés comme la tête des épis.

25  S’il n’en est pas ainsi, qui me démentira, Qui réduira mes paroles à néant ?

 

REVENIR AU JOUR 459   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-459-de-929/

Allez au jour 461   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-461-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/