ANCIEN TESTAMENT JOUR 462 DE 929

05/04/2020 00:57

ANCIEN TESTAMENT JOUR 462 DE 929

Job 26 de 42

 

Job 26 : 1 À 14

1 ¶  Job prit la parole et dit:

 

26:1-4

Job reprocha à Bildad son manque de délicatesse à son égard, soulignant que les propos et justifications théologiques de ses amis étaient passés à côté de ce qu’il avait besoin d’entendre. Ils ne lui avaient été d’aucune aide.

26:1-31:40

Dans son dernier discours, Job chercha à réfuter l’argumentation d’Eliphaz, de Bildad et de Tsophar.

 

2  Comme tu sais bien venir en aide à la faiblesse ! Comme tu prêtes secours au bras sans force !

3  Quels bons conseils tu donnes à celui qui manque d’intelligence ! Quelle abondance de sagesse tu fais paraître !

4  A qui s’adressent tes paroles ? Et qui est-ce qui t’inspire ?

5 ¶  Devant Dieu les ombres tremblent Au-dessous des eaux et de leurs habitants ;

 

26:5-14

Comme aux ch. #Job 9 et 12, Job montra qu’il n’avait rien à envier à ses amis en matière d’évocation de la grandeur divine: il en était aussi conscient qu’eux. Il la décrivit comme se manifestant dans le royaume des morts (le schéol, le séjour des morts, et l’abîme, vv. 5-6), dans le ciel et sur la terre (v. #Job 26:7), dans les eaux au-dessus (vv. #Job 26:8-10) et en dessous de nous (v. #Job 26:12) et dans les étoiles (v. #Job 26:13).

 

6  Devant lui le séjour des morts est nu, L’abîme n’a point de voile.

7  Il étend le septentrion sur le vide, Il suspend la terre sur le néant.

 

suspend la terre sur le néant. Cette déclaration exacte, d’un point de vue scientifique, fut formulée à une époque ancienne, avant toute possibilité de la vérifier pratiquement. C’est un indice que les Ecritures ont un auteur divin.

 

8  Il renferme les eaux dans ses nuages, Et les nuages n’éclatent pas sous leur poids.

9  Il couvre la face de son trône, Il répand sur lui sa nuée.

10  Il a tracé un cercle à la surface des eaux, Comme limite entre la lumière et les ténèbres.

 

cercle à la surface des eaux. La terre est ici décrite comme un globe, autre déclaration scientifiquement exacte à une époque où tout le monde pensait que la terre était plate.

 

11  Les colonnes du ciel s’ébranlent, Et s’étonnent à sa menace.

 

Les colonnes du ciel. Métaphore désignant les montagnes, puisqu’elles semblaient soutenir le ciel (cf. #Ps 104:32).

 

12  Par sa force il soulève la mer, Par son intelligence il en brise l’orgueil.

 

l’orgueil. Littéralement « Rahab », cf. #Job 7:12 ; #Job 9:13 ; #Job 26:13. Ce terme semble avoir été largement utilisé pour décrire diverses sources de catastrophes.

 

13  Son souffle donne au ciel la sérénité, Sa main transperce le serpent fuyard.

 

Son souffle. Cf. #Job 33:4. Allusion au Saint-Esprit, qui œuvra puissamment dans la création (cf. #Ge 1:2).

serpent fuyard. Langage figuré signifiant que Dieu soumit toutes les constellations à son autorité (cf. #Job 26:12). Toute étoile ou planète rebelle fut ramenée sous la puissante souveraineté divine.

 

14  Ce sont là les bords de ses voies, C’est le bruit léger qui nous en parvient ; Mais qui entendra le tonnerre de sa puissance ?

 

Ce sont là les bords de ses voies. Par ce langage poétique, Job rappela à ses contradicteurs que tout ce qu’on pouvait dire et comprendre avec l’intelligence humaine ne représentait qu’une infime partie des puissantes activités de Dieu.

 

 

REVENIR AU JOUR 461   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-461-de-929/

Allez au jour 463   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-463-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/