ANCIEN TESTAMENT JOUR 47 DE 929

16/02/2019 00:40

ANCIEN TESTAMENT JOUR 47 DE 929

Genèse 47 de 50

 

GENÈSE 47 : 1 À 31

1 ¶  Joseph alla avertir Pharaon, et lui dit : Mes frères et mon père sont arrivés du pays de Canaan, avec leurs brebis et leurs bœufs, et tout ce qui leur appartient ; et les voici dans le pays de Gosen.

47:1-6

dans le pays de Gosen. Joseph connaissait les procédures de la cour. Il informa d’abord le Pharaon de l’endroit où se trouvait sa famille (cf. #Ge 45:10 ; #Ge 46:28), puis introduisit ses cinq représentants pour demander poliment la permission de résider là-bas (vv. #Ge 47:2, #Ge 47:4). Ce faisant, il préparait le terrain pour la confirmation et l’approbation du Pharaon (v. #Ge 47:6).

2  Il prit cinq de ses frères, et les présenta à Pharaon.

3  Pharaon leur dit : Quelle est votre occupation ? Ils répondirent à Pharaon : Tes serviteurs sont bergers, comme l’étaient nos pères.

4  Ils dirent encore à Pharaon : Nous sommes venus pour séjourner dans le pays, parce qu’il n’y a plus de pâturage pour les brebis de tes serviteurs, car la famine s’appesantit sur le pays de Canaan ; permets donc à tes serviteurs d’habiter au pays de Gosen.

5  Pharaon dit à Joseph : Ton père et tes frères sont venus auprès de toi.

6  Le pays d’Egypte est devant toi ; établis ton père et tes frères dans la meilleure partie du pays. Qu’ils habitent dans le pays de Gosen ; et, si tu trouves parmi eux des hommes capables, mets-les à la tête de mes troupeaux.

7  Joseph fit venir Jacob, son père, et le présenta à Pharaon. Et Jacob bénit Pharaon.

47:7-10

Jacob bénit Pharaon. Au cours de la salutation, le patriarche âgé prononça, certainement au nom de Dieu, une bénédiction sur Pharaon Senousret III pour sa générosité et l’abri qu’il venait d’accorder à sa famille. Bien que Senousret III ait accédé au trône avant la fin de la famine, il honora les engagements de son père.

8  Pharaon dit à Jacob : Quel est le nombre de jours des années de ta vie ?

9  Jacob répondit à Pharaon : Les jours des années de mon pèlerinage sont de cent trente ans. Les jours des années de ma vie ont été peu nombreux et mauvais, et ils n’ont point atteint les jours des années de la vie de mes pères durant leur pèlerinage.

ma vie errante …  peu nombreux et mauvais. Puisque ni Jacob ni ses pères n’avaient vraiment possédé le pays de Canaan, il était vrai qu’il avait mené une vie d’errance. De plus, la durée de sa vie pouvait paraître courte, comparée à celle de ses prédécesseurs Abraham et Isaac (respectivement 175 et 180 ans). Mais c’est une perspective pessimiste qui le fait qualifier ses jours de « mauvais »; il n’en retient que les moments de douleur, de peine, de chagrin, de malheur et de crise.

10  Jacob bénit encore Pharaon, et se retira de devant Pharaon.

11  Joseph établit son père et ses frères, et leur donna une propriété dans le pays d’Egypte, dans la meilleure partie du pays, dans la contrée de Ramsès, comme Pharaon l’avait ordonné.

contrée de Ramsès. Une autre appellation pour le Gosen (cf. #Ge 46:34 ; #Ge 47:1, #Ge 47:6). Plus tardif, ce nom fut peut-être utilisé car il était plus évocateur de la région pour les contemporains de Moïse. La région est aussi appelée Tsoan (cf. #Ps 78:12, #Ps 78:43).

12  Joseph fournit du pain à son père et à ses frères, et à toute la famille de son père, selon le nombre des enfants.

selon le nombre des enfants. Un système de rationnement était évidemment opérationnel.

13 ¶  Il n’y avait plus de pain dans tout le pays, car la famine était très grande ; le pays d’Egypte et le pays de Canaan languissaient, à cause de la famine.

47:13-24

Lorsque les Egyptiens n’eurent plus d’argent en raison de la famine, Joseph exigea des animaux comme moyen de paiement du blé (v. #Ge 47:17). Lorsqu’ils n’eurent plus de bétail, les gens étaient suffisamment désespérés pour accepter d’échanger leurs terres contre de la nourriture (vv. #Ge 47:19-20). Finalement, le Pharaon posséda tout le pays, à l’exception de ce qui appartenait aux prêtres (v. #Ge 47:22). La population eut le droit de travailler la terre, mais elle dut verser un cinquième (20%) de son rendement au Pharaon (v. #Ge 47:24). Quel qu’ait été le régime foncier de l’époque, il existait au début des propriétaires terriens, mais finalement, comme dans un système féodal, tous travaillèrent la terre pour le Pharaon. La noblesse terrienne perdit pied et déclina lors des importantes réformes sociales mises en œuvre par Senousret III. Dans l’Ecriture, c’est la première mention d’un impôt national sur le revenu. Plus tard, après l’exode, Dieu prescrirait la dîme à Israël comme impôt national pour soutenir la théocratie (voir #Mal 3:10).

14  Joseph recueillit tout l’argent qui se trouvait dans le pays d’Egypte et dans le pays de Canaan, contre le blé qu’on achetait ; et il fit entrer cet argent dans la maison de Pharaon.

15  Quand l’argent du pays d’Egypte et du pays de Canaan fut épuisé, tous les Egyptiens vinrent à Joseph, en disant : Donne-nous du pain ! Pourquoi mourrions-nous en ta présence ? car l’argent manque.

Quand l’argent …  fut épuisé. La gravité de la famine ruina toute l’Egypte et tout Canaan. Sans outil monétaire disponible comme moyen d’échange, un système de troc fut instauré (vv. #Ge 47:16-18).

16  Joseph dit : Donnez vos troupeaux, et je vous donnerai du pain contre vos troupeaux, si l’argent manque.

47:16-18

La terre remplaça bientôt les animaux comme moyen d’échange.

17  Ils amenèrent leurs troupeaux à Joseph, et Joseph leur donna du pain contre les chevaux, contre les troupeaux de brebis et de bœufs, et contre les ânes. Il leur fournit ainsi du pain cette année-là contre tous leurs troupeaux.

18  Lorsque cette année fut écoulée, ils vinrent à Joseph l’année suivante, et lui dirent : Nous ne cacherons point à mon seigneur que l’argent est épuisé, et que les troupeaux de bétail ont été amenés à mon seigneur ; il ne reste devant mon seigneur que nos corps et nos terres.

19  Pourquoi mourrions-nous sous tes yeux, nous et nos terres ? Achète-nous avec nos terres contre du pain, et nous appartiendrons à mon seigneur, nous et nos terres. Donne-nous de quoi semer, afin que nous vivions et que nous ne mourions pas, et que nos terres ne soient pas désolées.

20  Joseph acheta toutes les terres de l’Egypte pour Pharaon ; car les Egyptiens vendirent chacun leur champ, parce que la famine les pressait. Et le pays devint la propriété de Pharaon.

21  Il fit passer le peuple dans les villes, d’un bout à l’autre des frontières de l’Egypte.

22  Seulement, il n’acheta point les terres des prêtres, parce qu’il y avait une loi de Pharaon en faveur des prêtres, qui vivaient du revenu que leur assurait Pharaon : c’est pourquoi ils ne vendirent point leurs terres.

23  Joseph dit au peuple : Je vous ai achetés aujourd’hui avec vos terres, pour Pharaon ; voici pour vous de la semence, et vous pourrez ensemencer le sol.

24  A la récolte, vous donnerez un cinquième à Pharaon, et vous aurez les quatre autres parties, pour ensemencer les champs, et pour vous nourrir avec vos enfants et ceux qui sont dans vos maisons.

25  Ils dirent : Tu nous sauves la vie ! que nous trouvions grâce aux yeux de mon seigneur, et nous serons esclaves de Pharaon.

47:25-26

Les mesures supplémentaires prises par Joseph pour contrôler l’impact de la famine c’est-à-dire déplacer une partie de la population en ville (v. #Ge 47:21) et exiger un cinquième des récoltes de blé (v. #Ge 47:24) - ne ternirent pas sa cote de popularité (v. #Ge 47:25). Quel qu’en ait été le profit pour le Pharaon, les gens comprirent de toute évidence que Joseph ne s’était pas enrichi à leurs dépens.

26  Joseph fit de cela une loi, qui a subsisté jusqu’à ce jour, et d’après laquelle un cinquième du revenu des terres de l’Egypte appartient à Pharaon ; il n’y a que les terres des prêtres qui ne soient point à Pharaon.

27 ¶  Israël habita dans le pays d’Egypte, dans le pays de Gosen. Ils eurent des possessions, ils furent féconds et multiplièrent beaucoup.

47:27-28

furent féconds et multiplièrent. Pendant 17 ans, Jacob fut témoin de l’accroissement de sa famille; il eut ainsi un aperçu de l’accomplissement de la promesse faite par Dieu à Abraham, à Isaac et à lui-même.

28  Jacob vécut dix-sept ans dans le pays d’Egypte ; et les jours des années de la vie de Jacob furent de cent quarante-sept ans.

29  Lorsqu’Israël approcha du moment de sa mort, il appela son fils Joseph, et lui dit : Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, mets, je te prie, ta main sous ma cuisse, et use envers moi de bonté et de fidélité : ne m’enterre pas en Egypte !

ta main sous ma cuisse. Cf. Abraham et Eliézer en #Ge 24:9.

ne m’enterre pas en Egypte! Avec le geste de serment habituel à l’époque, Joseph promit sincèrement d’enterrer Jacob dans le tombeau familial en Canaan (cf. #Ge 49:29-32).

30  Quand je serai couché avec mes pères, tu me transporteras hors de l’Egypte, et tu m’enterreras dans leur sépulcre. Joseph répondit : Je ferai selon ta parole.

31  Jacob dit : Jure-le-moi. Et Joseph le lui jura. Puis Israël se prosterna sur le chevet de son lit.

Cf. #Hé 11:21.

 

REVENIR AU JOUR 46   www.chercherjesus-christ.com/lecture-de-la-bible/ancien-testament-avec-explications-en-929-jours/

Allez au jour 48   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-48-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/