ANCIEN TESTAMENT JOUR 497 DE 929

10/05/2020 00:47

ANCIEN TESTAMENT JOUR 497 DE 929

Psaumes 19 de 150

 

Psaumes 19 : 1 À 14

1 ¶  (19-1) Au chef des chantres. Psaume de David. (19-2) Les cieux racontent la gloire de Dieu, Et l’étendue manifeste l’œuvre de ses mains.

 

19:1-15

Du fait de ses deux parties distinctes et des deux noms différents employés pour Dieu, certains ont pensé que le #Ps 19 était à l’origine composé de deux textes distincts, l’un ancien et l’autre plus récent. Or, la forme courte du nom « Dieu » (« El » au lieu de « Elohim », sa forme plus longue en #Ge 1:1) évoque sa puissance, surtout celle qu’il manifeste dans son œuvre de créateur, alors que le nom « l’Eternel » souligne l’aspect relationnel. Par conséquent, c’est dans un seul et même hymne que David a décrit l’Eternel Dieu comme l’auteur aussi bien de son univers que de sa Parole. Dieu s’est en effet révélé à l’humanité au travers de ces deux moyens, l’un verbal et l’autre non, et puisqu’il communique ainsi avec elle, elle reste responsable devant lui. Le #Ps 19 résume de façon éloquente les deux moyens importants par lesquels Dieu se révèle à l’humanité.

I. Révélation générale de Dieu (19:2-7)

A. Proclamation des cieux (19:2-5b)

B. Importance du soleil (19:5c-7)

II. Révélation spéciale de Dieu, par sa Parole (19:8-15)

A. Attributs de la Parole (19:8-10)

B. Appréciation de la Parole (19:11-12)

C. Application de la Parole (19:13-15)

 

2  (19-3) Le jour en instruit un autre jour, La nuit en donne connaissance à une autre nuit.

 

19:3-4

instruit …  pas des paroles. La contradiction est apparente seulement, car le but est de montrer que la révélation constante des cieux ne se fait pas au moyen de mots au sens littéral.

 

3  (19-4) Ce n’est pas un langage, ce ne sont pas des paroles Dont le son ne soit point entendu:

4  (19-5) Leur retentissement parcourt toute la terre, Leurs accents vont aux extrémités du monde, Où il a dressé une tente pour le soleil.

 

Le message du monde créé s’étend partout.

19:5c-7

Ni le soleil ni les cieux ne sont déifiés, comme ils l’étaient par de nombreuses religions païennes. Dans la Bible, Dieu est le créateur et le chef de toute la création.

 

5  (19-6) Et le soleil, semblable à un époux qui sort de sa chambre, S’élance dans la carrière avec la joie d’un héros ;

6  (19-7) Il se lève à une extrémité des cieux, Et achève sa course à l’autre extrémité : Rien ne se dérobe à sa chaleur.

7 ¶  (19-8) La loi de l’Eternel est parfaite, elle restaure l’âme ; Le témoignage de l’Eternel est véritable, il rend sage l’ignorant.

 

loi. Terme mieux traduit par « enseignement » ou « instruction » (cf. #Ps 1:2).

témoignage. Ce mot dérive de la racine signifiant « rendre témoignage ». En quelque sorte, la Parole rend témoignage à son auteur divin.

19:8-9

Chacun de ces quatre vers parallèles contient un mot différent (un synonyme) pour désigner la Parole de Dieu; chacun décrit ce qu’elle est et explique ce qu’elle accomplit effectivement.

19:8-15

La scène passe de l’univers divin à la Parole divine.

 

8  (19-9) Les ordonnances de l’Eternel sont droites, elles réjouissent le cœur ; Les commandements de l’Eternel sont purs, ils éclairent les yeux.

 

ordonnances. Souligne que la Parole de Dieu est une suite d’ordres, de directives, de préceptes, etc., considérés comme les moyens divins de gouvernement.

commandements. La Parole est de nouveau présentée comme un recueil d’ordres divins.

 

9  (19-10) La crainte de l’Eternel est pure, elle subsiste à toujours ; Les jugements de l’Eternel sont vrais, ils sont tous justes.

 

crainte. Techniquement, ce mot ne désigne pas la Parole, mais son emploi souligne le fait que l’Ecriture constitue un guide pour l’adoration de Dieu.

jugements. Présentation de la Parole comme transmettant les verdicts divins.

 

10  (19-11) Ils sont plus précieux que l’or, que beaucoup d’or fin ; Ils sont plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.

11  (19-12) Ton serviteur aussi en reçoit instruction ; Pour qui les observe la récompense est grande.

12  (19-13) Qui connaît ses égarements ? Pardonne-moi ceux que j’ignore.

 

19:13-14

Le psalmiste évoque respectivement les péchés non intentionnels et les transgressions délibérées (cf. #Lé 4:1ss; #No 15:22ss). L’inquiétude de David reflète l’attitude d’un disciple mûr que la grâce et les ressources de Dieu amènent à reconnaître et à combattre ses péchés.

 

13  (19-14) Préserve aussi ton serviteur des orgueilleux ; Qu’ils ne dominent point sur moi ! Alors je serai intègre, innocent de grands péchés.

14  (19-15) Reçois favorablement les paroles de ma bouche Et les sentiments de mon cœur, O Eternel, mon rocher et mon libérateur !

 

Reçois favorablement. En utilisant un terme souvent associé avec l’acceptation par Dieu de sacrifices (au sens littéral) offerts convenablement, le psalmiste demande à Dieu de lui faire grâce et de lui donner les capacités nécessaires au moment de déposer sur l’autel le sacrifice de ses lèvres et de sa vie (cf. #Jos 1:8).

 

REVENIR AU JOUR 496   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-496-de-929/

Allez au jour 498   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-498-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/