ANCIEN TESTAMENT JOUR 82 DE 929

23/03/2019 00:06

ANCIEN TESTAMENT JOUR 82 DE 929

Exode 32 de 40

 

EXODE 32 : 1 À 35

1 ¶  Le peuple, voyant que Moïse tardait à descendre de la montagne, s’assembla autour d’Aaron, et lui dit : Allons ! fais-nous un dieu qui marche devant nous, car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir du pays d’Egypte, nous ne savons ce qu’il est devenu.

fais-nous un dieu. Ou « fais-nous des dieux ». Le monde polythéiste dans lequel les Israélites avaient vécu exerçait une telle influence sur eux que, dans un moment de panique ou d’impatience, ils succombèrent à la vision païenne du monde. Le plus alarmant, c’est la rapidité avec laquelle l’idolâtrie païenne refit surface malgré les manifestations récentes de la grandeur et de la bonté de l’Eternel envers eux. En outre, ils ne se contentèrent pas de demander un dieu (ou des dieux); ils voulurent un dieu qui les dirige, « qui marche devant nous ». Ils oublièrent que c’était l’Eternel qui les avait fait sortir d’Egypte et attribuèrent dédaigneusement l’exode à Moïse (cf. #Ac 7:40).

2  Aaron leur dit : Otez les anneaux d’or qui sont aux oreilles de vos femmes, de vos fils et de vos filles, et apportez-les-moi.

3  Et tous ôtèrent les anneaux d’or qui étaient à leurs oreilles, et ils les apportèrent à Aaron.

4  Il les reçut de leurs mains, jeta l’or dans un moule, et fit un veau en fonte. Et ils dirent : Israël ! voici ton dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte.

veau en métal fondu. Le jeune taureau était un symbole religieux païen de force virile. Sur le site de l’ancienne ville philistine d’Ashkelon, on a découvert une forme miniature du veau d’or, même si elle était faite en airain et argent. Puisqu’elle date d’environ 1550 av. J.-C., cela indique que l’adoration du veau était connue non seulement en Egypte, mais aussi en Canaan, avant l’époque de Moïse. En l’adorant à leur tour, les Israélites violaient les trois premiers commandements (#Ex 20:3-7).

5  Lorsqu’Aaron vit cela, il bâtit un autel devant lui, et il s’écria : Demain, il y aura fête en l’honneur de l’Eternel !

fête en l’honneur de l’Eternel. Par syncrétisme, on fusionna de façon ridicule une idole, un autel et une fête, dans une tentative plutôt étrange d’honorer le vrai Dieu.

6  Le lendemain, ils se levèrent de bon matin, et ils offrirent des holocaustes et des sacrifices d’actions de grâces. Le peuple s’assit pour manger et pour boire ; puis ils se levèrent pour se divertir.

se divertir. Le terme hébreu peut inclure les activités immorales et bien arrosées qui étaient courantes dans les cultes et fêtes idolâtriques de la fertilité (voir la description aux vv. 7, 25). Le syncrétisme avait privé le peuple de toute vigilance éthique et de tout discernement moral (cf. #1Co 10:7).

7 ¶  L’Eternel dit à Moïse : Va, descends ; car ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Egypte, s’est corrompu.

ton peuple. Dieu désigna Israël comme le peuple de Moïse lorsqu’il l’avertit des troubles dans le camp. Ce changement de pronom possessif n’échappa certainement pas à Moïse. Auparavant, Dieu avait parlé de « mon peuple ». En implorant l’Eternel en faveur d’Israël et en réagissant à son offre de faire de lui une grande nation (v. #Ex 32:10), Moïse insista sur ce qu’il savait être juste, au vu de l’exode et des promesses divines faites aux patriarches (vv. #Ex 32:12-13), et rappela subtilement à Dieu qu’il s’agissait de « ton peuple » (v. #Ex 32:11).

8  Ils se sont promptement écartés de la voie que je leur avais prescrite ; ils se sont fait un veau en fonte, ils se sont prosternés devant lui, ils lui ont offert des sacrifices, et ils ont dit : Israël ! voici ton dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte.

9  L’Eternel dit à Moïse : Je vois que ce peuple est un peuple au cou raide.

10  Maintenant laisse-moi ; ma colère va s’enflammer contre eux, et je les consumerai ; mais je ferai de toi une grande nation.

ferai de toi une grande nation. Dieu aurait pu consumer tous les hommes et recommencer avec Moïse, tout comme il l’avait fait avec Abraham (#Ge 12).

11  Moïse implora l’Eternel, son Dieu, et dit : Pourquoi, ô Eternel ! ta colère s’enflammerait-elle contre ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Egypte par une grande puissance et par une main forte ?

12  Pourquoi les Egyptiens diraient-ils: C’est pour leur malheur qu’il les a fait sortir, c’est pour les tuer dans les montagnes, et pour les exterminer de dessus la terre ? Reviens de l’ardeur de ta colère, et repens-toi du mal que tu veux faire à ton peuple.

13  Souviens-toi d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, tes serviteurs, auxquels tu as dit, en jurant par toi-même : Je multiplierai votre postérité comme les étoiles du ciel, je donnerai à vos descendants tout ce pays dont j’ai parlé, et ils le posséderont à jamais.

Israël. L’autre nom de Jacob, qui signifie « celui qui lutte avec Dieu » (cf. #Ge 32:28).

14  Et l’Eternel se repentit du mal qu’il avait déclaré vouloir faire à son peuple.

l’Eternel se repentit du mal. La supplication de Moïse pour que Dieu change d’avis et s’apaise porta du fruit parce que Dieu s’était contenté de prononcer une menace de jugement, sans le décréter. Une intention divine n’est pas un décret divin immuable. Les décrets prononcés avec serment (cf. #Ge 22:16-18 ; #Ps 110:4) ou les déclarations catégoriques de ne pas changer ni fléchir (cf. #Jér 4:28 ; #Ez 24:14 ; #Za 8:14-15) sont inconditionnels et lient celui qui les prononce à la ligne de conduite qu’il annonce, quelles que soient la situation et les réactions des auditeurs. Les simples déclarations d’intention, en revanche, conservent un caractère conditionnel et ne contraignent pas celui qui les prononce à faire ce qu’il annonce (cf. #Jér 15:6 ; #Jér 18:8-10 ; #Jér 26:3, #Jér 26:13, #Jér 26:19 ; #Joe 2:13 ; #Jon 3:9-10 ; #Jon 4:2).

15 ¶  Moïse retourna et descendit de la montagne, les deux tables du témoignage dans sa main ; les tables étaient écrites des deux côtés, elles étaient écrites de l’un et de l’autre côté.

16  Les tables étaient l’ouvrage de Dieu, et l’écriture était l’écriture de Dieu, gravée sur les tables.

17  Josué entendit la voix du peuple, qui poussait des cris, et il dit à Moïse: Il y a un cri de guerre dans le camp.

18  Moïse répondit : Ce n’est ni un cri de vainqueurs, ni un cri de vaincus ; ce que j’entends, c’est la voix de gens qui chantent.

19  Et, comme il approchait du camp, il vit le veau et les danses. La colère de Moïse s’enflamma ; il jeta de ses mains les tables, et les brisa au pied de la montagne.

les brisa. Moïse illustra le fait que le peuple avait transgressé les commandements divins en brisant les tables sur lesquelles ils étaient écrits.

20  Il prit le veau qu’ils avaient fait, et le brûla au feu ; il le réduisit en poudre, répandit cette poudre à la surface de l’eau, et fit boire les enfants d’Israël.

21 ¶  Moïse dit à Aaron : Que t’a fait ce peuple, pour que tu l’aies laissé commettre un si grand péché ?

22  Aaron répondit : Que la colère de mon seigneur ne s’enflamme point ! Tu sais toi-même que ce peuple est porté au mal.

32:22-24

Accusé par Moïse (vv. #Ex 32:21, #Ex 32:25), Aaron tenta d’échapper à ses responsabilités: pour les actes du peuple, il le fit en rejetant la faute sur leur propension à commettre le mal, et pour la présence du veau d’or, en laissant entendre qu’il était sorti du feu tout seul!

23  Ils m’ont dit : Fais-nous un dieu qui marche devant nous ; car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir du pays d’Egypte, nous ne savons ce qu’il est devenu.

Voir #Ac 7:40.

24  Je leur ai dit : Que ceux qui ont de l’or, s’en dépouillent ! Et ils me l’ont donné ; je l’ai jeté au feu, et il en est sorti ce veau.

25  Moïse vit que le peuple était livré au désordre, et qu’Aaron l’avait laissé dans ce désordre, exposé à l’opprobre parmi ses ennemis.

26  Moïse se plaça à la porte du camp, et dit : A moi ceux qui sont pour l’Eternel ! Et tous les enfants de Lévi s’assemblèrent auprès de lui.

ceux qui sont pour l’Eternel. Seule la tribu de Lévi répondit à l’appel à réagir face à cette situation qui nécessitait l’exécution d’un jugement. Les Lévites avaient compris que la neutralité était impossible dans la confrontation ouverte entre le bien et le mal. Les liens familiaux et nationaux étaient supplantés par la soumission au Seigneur et à sa volonté. Dans ce cas, ils durent manier l’épée du jugement de Dieu pour sauver son honneur et sa gloire.

27  Il leur dit : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël : Que chacun de vous mette son épée au côté ; traversez et parcourez le camp d’une porte à l’autre, et que chacun tue son frère, son parent.

28  Les enfants de Lévi firent ce qu’ordonnait Moïse ; et environ trois mille hommes parmi le peuple périrent en cette journée.

Ils tuèrent apparemment ceux qui persistaient dans l’idolâtrie et l’immoralité (cf. #No 25:6-9).

29  Moïse dit : Consacrez-vous aujourd’hui à l’Eternel, même en sacrifiant votre fils et votre frère, afin qu’il vous accorde aujourd’hui une bénédiction.

30 ¶  Le lendemain, Moïse dit au peuple: Vous avez commis un grand péché. Je vais maintenant monter vers l’Eternel : j’obtiendrai peut-être le pardon de votre péché.

31  Moïse retourna vers l’Eternel et dit : Ah ! ce peuple a commis un grand péché. Ils se sont fait un dieu d’or.

32  Pardonne maintenant leur péché ! Sinon, efface-moi de ton livre que tu as écrit.

efface-moi de ton livre. Moïse aimait tellement son peuple qu’il était prêt à donner sa vie pour ne pas le voir déshérité et détruit. Le livre auquel il faisait allusion est appelé « livre de vie » par le psalmiste (#Ps 69:29). Mourir prématurément signifiait voir son nom effacé du livre. L’apôtre Paul témoigna de la même consécration passionnée envers les siens (#Ro 9:1-3).

33  L’Eternel dit à Moïse : C’est celui qui a péché contre moi que j’effacerai de mon livre.

34  Va donc, conduis le peuple où je t’ai dit. Voici, mon ange marchera devant toi, mais au jour de ma vengeance, je les punirai de leur péché.

35  L’Eternel frappa le peuple, parce qu’il avait fait le veau, fabriqué par Aaron.

 

REVENIR AU JOUR 81   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-81-de-929/

Allez au jour 83   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-83-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/