ANCIEN TESTAMENT JOUR 911 DE 929

26/06/2021 00:24

ANCIEN TESTAMENT JOUR 911 DE 929

AGGÉE 2 de 2

 

 

    Aggée 2 : 1 à 23

    1 ¶  Le vingt et unième jour du septième mois, la parole de l’Eternel se révéla par Aggée, le prophète, en ces mots:

 

Le vingt et unième jour du septième mois. Ce jour du mois de Tisri correspond au 17 octobre 520 av. J.-C. D’après #Lé 23:39-44, c’était le dernier jour de la fête des tabernacles, destinée à célébrer les faveurs de Dieu envers Israël pendant les quarante années dans le désert et à exprimer la reconnaissance du peuple pour une récolte fructueuse. C’est à cette occasion qu’Aggée reçut du Seigneur son troisième message.

2:1-9

Comme les opérations de reconstruction battaient leur plein, l’Eternel délivra un puissant message d’encouragement, surtout aux plus âgés parmi le peuple, qui avaient vu le temple de Salomon. Certes, la splendeur de ce temple-là avait été encore plus remarquable, mais le Seigneur exhorta le peuple à prendre courage en l’assurant de sa présence (v. #Ag 2:4) et de sa fidélité aux promesses de l’alliance (v. #Ag 2:5), mais aussi en promettant un futur temple encore plus grand et plus glorieux (vv. #Ag 2:6-9).

 

2  Parle à Zorobabel, fils de Schealthiel, gouverneur de Juda, à Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et au reste du peuple, et dis-leur:

 

Le premier message était destiné aux chefs, Zorobabel et Josué. Là, le prophète s’adressa aussi au reste des exilés revenus de Babylone.

 

3  Quel est parmi vous le survivant Qui ait vu cette maison dans sa gloire première ? Et comment la voyez-vous maintenant ? Telle qu’elle est, ne paraît-elle pas comme rien à vos yeux ?

 

Il restait encore quelques personnes, y compris peut-être Aggée lui-même, qui avaient vu le temple de Salomon avant sa destruction (cf. #Esd 3:12-13). En posant trois questions rhétoriques par la bouche de son prophète Aggée, l’Eternel attira l’attention sur le fait que le nouveau temple était inférieur à celui de Salomon (cf. #Esd 3:8-13) et que cela poussait certains au découragement.

 

4  Maintenant fortifie-toi, Zorobabel ! dit l’Eternel. Fortifie-toi, Josué, fils de Jotsadak, souverain sacrificateur ! Fortifie-toi, peuple entier du pays ! dit l’Eternel. Et travaillez ! Car je suis avec vous, Dit l’Eternel des armées.

 

fortifie-toi. Pour dissiper tout découragement, le Seigneur réitéra son ordre de « se fortifier » et de « travailler », en assurant les Juifs de sa présence à leurs côtés. C’était le deuxième « Je suis avec vous » de l’Eternel (cf. #Ag 1:13).

 

5  Je reste fidèle à l’alliance que j’ai faite avec vous Quand vous sortîtes de l’Egypte, Et mon esprit est au milieu de vous ; Ne craignez pas !

 

Puisqu’il s’exprimait à la fin d’une fête commémorant les faveurs qu’il avait accordées aux Israélites pendant l’errance dans le désert, Dieu s’engagea à respecter son alliance et promit que son Esprit resterait avec eux comme lors de la sortie d’Egypte (vers 1445 av. J.-C.), ce qui ne pouvait manquer de les réconforter. Il ne les avait jamais oubliés, au cours des neuf siècles passés (#Ex 33:14).

mon Esprit. La troisième personne de la Trinité (cf. #No 11:16-17).

 

6  Car ainsi parle l’Eternel des armées : Encore un peu de temps, Et j’ébranlerai les cieux et la terre, La mer et le sec ;

 

2:6-7

j’ébranlerai. Il ne s’agit pas seulement du bouleversement, survenu historiquement, des diverses dominations (p. ex. la défaite de la Perse face à la Grèce, #Da 7). Le texte évoque aussi le cataclysme universel décrit en #Ap 6:1-19:2, la soumission des nations au Messie et l’établissement de son royaume, qui ne sera jamais détruit (cf. #Da 2:44 ; #Da 7:27 ; #Za 14:16-21 ; #Mt 25:32 ; #Lu 21:26 ; #Hé 12:26 ; #Ap 19:19-21).

 

7  J’ébranlerai toutes les nations ; Les trésors de toutes les nations viendront, Et je remplirai de gloire cette maison, Dit l’Eternel des armées.

 

Les trésors …  viendront. Voir l’introduction, questions d’interprétation. Si certains voient dans cette phrase une description de l’afflux de trésors à Jérusalem (p. ex. #Esd 6:3-9), il semble préférable de traduire « elles viendront vers l’objet du désir des nations » et de considérer qu’il s’agit d’une allusion au Messie, le libérateur après lequel aspirent, en fin de compte, tous les peuples.

je remplirai de gloire cette maison. Aucun texte des Ecritures n’indique que la gloire de Dieu vint sur le temple de Zorobabel, alors que le premier temple en fut rempli (cf. #1R 8:10-11 ; #2Ch 5:13-14). En revanche, elle remplira le temple du millénium (#Ez 43:5). En outre, cette affirmation ne peut renvoyer à la présence physique de Christ dans le temple d’Hérode, car les vv. #Ag 2:6-9 ne correspondent pas à la réalité historique de l’époque. Le contexte évoque l’établissement du royaume terrestre, davidique, millénaire de Dieu et sa présence dans le temple à ce moment-là.

 

8  L’argent est à moi, et l’or est à moi, Dit l’Eternel des armées.

 

L’argent …  et l’or. Etant donné les difficultés économiques qui prévalaient, il était réconfortant pour le peuple de se rappeler que Dieu était le propriétaire de toute chose (#Ps 50:12).

 

9  La gloire de cette dernière maison sera plus grande Que celle de la première, Dit l’Eternel des armées ; Et c’est dans ce lieu que je donnerai la paix, Dit l’Eternel des armées.

 

cette dernière maison. Les Juifs considéraient le temple de Jérusalem comme le même temple, qui prenait des formes différentes aux diverses époques. Ainsi, ils voyaient le temple reconstruit comme une continuation de celui de Salomon (cf. v. #Ag 2:3). En revanche, la gloire eschatologique du temple du millénium (la « dernière maison ») dépassera, et de loin, même la splendeur du temple de Salomon (la « première »). Cf. #Ez 40:1-48:2 pour une description plus détaillée de ce temple.

je donnerai la paix. Cette paix-là ne se limite pas à celle que le Seigneur donne aux croyants (p. ex. #Ro 5:1): il s’agit de celle qui accompagnera le retour du « Prince de la paix » sur le trône de David à Jérusalem (#Esa 9:5-6 ; #Za 6:13 ; #Ac 2:30).

 

10 ¶  le vingt-quatrième jour du neuvième mois, la seconde année de Darius, la parole de l’Eternel se révéla par Aggée, le prophète, en ces mots:

 

2:10-19

Le quatrième message d’Aggée fut donné deux mois après le troisième, le 24e jour du mois de Kisleu, qui correspond au 18 décembre 520 av. J.-C. A peine un mois plus tôt, Zacharie avait commencé à exercer son ministère prophétique (#Za 1:1). Dans ce message, le prophète s’attacha à démontrer que, si la désobéissance des Juifs leur valait d’être privés des bénédictions divines, leur obéissance leur permettrait de bénéficier en abondance de ces bénédictions.

 

11  Ainsi parle l’Eternel des armées : Propose aux sacrificateurs cette question sur la loi:

 

2:11-14

Afin de fournir une analogie ou une illustration concrète au peuple, deux questions furent posées aux sacrificateurs concernant la loi cérémoniale. La première visait à montrer que la pureté rituelle ne pouvait être transmise (v. #Ag 2:12), la seconde que l’impureté rituelle pouvait l’être (v. #Ag 2:13). Aggée passa ensuite à l’application (v. #Ag 2:14): comme le peuple avait présenté des offrandes tout en négligeant la reconstruction du temple, ces offrandes n’avaient pas été agréées par Dieu; le péché les avait souillées et rendues inutiles. Quant à leurs bonnes œuvres (leurs offrandes), elles n’avaient pas été en mesure de leur conférer la moindre pureté. En d’autres termes, si le péché est contagieux, la pureté ne l’est pas (cf. #1S 15:22 ; #Os 6:6).

 

12  Si quelqu’un porte dans le pan de son vêtement de la chair consacrée, et qu’il touche avec son vêtement du pain, des mets, du vin, de l’huile, ou un aliment quelconque, ces choses seront-elles sanctifiées ? Les sacrificateurs répondirent : Non !

13  Et Aggée dit : Si quelqu’un souillé par le contact d’un cadavre touche toutes ces choses, seront-elles souillées ? Les sacrificateurs répondirent : Elles seront souillées.

14  Alors Aggée, reprenant la parole, dit : Tel est ce peuple, telle est cette nation devant moi, dit l’Eternel, Telles sont toutes les œuvres de leurs mains ; Ce qu’ils m’offrent là est souillé.

15  Considérez donc attentivement Ce qui s’est passé jusqu’à ce jour, Avant qu’on eût mis pierre sur pierre au temple de l’Eternel !

 

2:15-18

Le Seigneur appela de nouveau le peuple à considérer quelle était sa situation avant la reprise des travaux de reconstruction du temple: à cette époque-là, les récoltes étaient en dessous des attentes des agriculteurs (cf. #Ag 1:6, #Ag 1:9-11).

 

16  Alors, quand on venait à un tas de vingt mesures, Il n’y en avait que dix ; Quand on venait à la cuve pour puiser cinquante mesures, Il n’y en avait que vingt.

 

vingt mesures …  que dix. La moitié au moins des récoltes était perdue.

 

17  Je vous ai frappés par la rouille et par la nielle, et par la grêle ; J’ai frappé tout le travail de vos mains. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Eternel.

18  Considérez attentivement Ce qui s’est passé jusqu’à ce jour, Jusqu’au vingt-quatrième jour du neuvième mois, Depuis le jour où le temple de l’Eternel a été fondé, Considérez-le attentivement !

19  Y avait-il encore de la semence dans les greniers ? Même la vigne, le figuier, le grenadier et l’olivier, N’ont rien rapporté. Mais dès ce jour je répandrai ma bénédiction.

 

dès ce jour. Pour récompenser l’obéissance du peuple, Dieu promit de le bénir désormais (cf. v. #Ag 2:10).

 

20 ¶  La parole de l’Eternel fut adressée pour la seconde fois à Aggée, le vingt-quatrième jour du mois, en ces mots:

 

2:20-23

Le cinquième message d’Aggée, adressé à Zorobabel, gouverneur de Juda (v. #Ag 2:20), fut prononcé le même jour que le quatrième. Le prophète revint au thème des vv. 6-9 et au règne millénaire du Messie. Il décrivit à nouveau le renversement des royaumes du monde et l’établissement du royaume messianique (cf. #Da 2:44 ; #Da 7:27). Etant donné que les événements prédits ne se sont pas réalisés dans l’histoire, cette promesse concernait la lignée royale d’où le Messie serait issu. Elle anticipait le jour où le Messie régnerait sur la terre (cf. #Ps 2 ; #Ap 19:1-20:2).

 

21  Parle à Zorobabel, gouverneur de Juda, et dis : J’ébranlerai les cieux et la terre ;

22  Je renverserai le trône des royaumes, Je détruirai la force des royaumes des nations, Je renverserai les chars et ceux qui les montent ; Les chevaux et leurs cavaliers seront abattus, L’un par l’épée de l’autre.

23  En ce jour-là, dit l’Eternel des armées, Je te prendrai, Zorobabel, fils de Schealthiel, Mon serviteur, dit l’Eternel, Et je te garderai comme un sceau ; Car je t’ai choisi, dit l’Eternel des armées.

 

En ce jour-là. C’est-à-dire le jour du triomphe du Messie (cf. #Za 12:1-14:2).

mon serviteur. Titre spécifiquement davidique et messianique (cf. #2S 3:18 ; #1R 11:34 ; #Esa 42:1-9 ; #Ez 37:24-25).

un sceau. C’était un symbole d’honneur, d’autorité et de puissance (cf. #Ca 8:6). Il correspondait au sceptre du roi et était utilisé pour officialiser les lettres et décrets (cf. #1R 21:8 ; #Est 8:8 ; #Da 6:17). En tant que sceau de Dieu, Zorobabel représentait officiellement la dynastie davidique et la reprise de la lignée messianique, interrompue par l’exil. Le Pharaon avait donné son sceau à Joseph pour lui conférer le second rang après lui dans son royaume (#Ge 41:41-43); Dieu agirait de même pour la lignée royale davidique. Le sceau de Jojakin lui fut retiré par Dieu avant l’exil (#Jér 22:24). Il est ici renouvelé en faveur de son petit-fils, Zorobabel, qui rétablit la lignée royale davidique. Celle-ci culminera dans le règne millénaire de Christ.

 

REVENIR AU JOUR 910  dieu-avant-tout-com.webnode.fr/news/ancien-testament-jour-910-de-929/

Allez au jour 912   dieu-avant-tout-com.webnode.fr/news/ancien-testament-jour-912-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/