Apocalypse 13 : 1 À 18 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR + Revelation 13 : 1 TO 18

13/12/2016 00:13

PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES

 

Apocalypse 13 : 1 À 18 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR +

 

1 ¶  (12-18) Et il se tint sur le sable de la mer. (13-1) Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème.

il se tint. Certains manuscrits portent « je me tins ». La 3e personne désigne de nouveau le dragon ou Satan (cf. #Ap 12:9, #Ap 12:17). Il prend position au milieu des nations de ce monde, représentées par le sable de la mer.

de la mer. La mer évoque l’abîme, le puits sans fond, l’antre des démons (cf. #Ap 11:7 ; #Ap 17: 8 ; #Ap 20:1 ; #Lu 8:31). L’image présente Satan convoquant du fond de l’abîme un démon puissant qui activera et contrôlera les faits et gestes de l’Antichrist (la bête) et de son empire.

une bête. Le terme grec désignait les monstres (cf. #Ap 11:7), les animaux féroces et sauvages. Dans le contexte, il figure à la fois une personne (l’Antichrist) et son système (le monde). L’ultime empire satanique mondial sera inséparable de l’homme possédé du démon qui sera à sa tête. On le trouve aussi décrit en #Da 7:8, #Da 7:21-26 ; #Da 8:23-25 ; #Da 9:24-27 ; #Da 11:36-45.

dix cornes et sept têtes. Cette description est celle de Satan en #Ap 12:3. Les têtes représentent peut-être différents empires mondiaux: l’Égypte, l’Assyrie, Babylone, l’Empire médo-perse, la Grèce, Rome et le royaume final de l’Antichrist. Ce dernier empire sera constitué de tous les empires symbolisés par les cornes  « Dix » est le chiffre de la totalité des forces militaires et politiques humaines qui s’allieront à la bête (l’Antichrist) lorsqu’elle sera à la tête du monde. Comme c’est le cas dans le monde animal, les cornes représentent toujours la puissance, aussi bien offensive (l’attaque) que défensive (la protection). Daniel annonce que l’Antichrist humain se lèvera parmi ces dix rois (#Da 7:16-24). Jean reprend les nombres de #Da 2:41-42, qui évoque les dix orteils des pieds de fer et d’argile de la statue. L’apôtre considère que la bête représente le dernier gouvernement mondial  la coalition anti-Christ et anti-Dieu - avec à sa tête un nouvel Empire romain, combinant les forces de plusieurs puissances mondiales et pourtant affligé de points faibles, qui sera finalement écrasé (cf. #Da 2:32-45 ; #Da 7:7-8, #Da 7:19-25). Les diadèmes évoquent la domination royale de cette confédération.

des noms de blasphème. À travers l’histoire, chaque fois que des puissants se sont pris pour des dieux, ils ont commis un blasphème contre le vrai Dieu. Chaque dirigeant qui contribue à la formation de la coalition finale possède une identité, porte une couronne, exerce une domination et un pouvoir; de ce fait, il blasphème contre Dieu.

 

2  La bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme ceux d’un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité.

léopard. Métaphore de la Grèce ancienne qui évoque la rapidité et l’agilité des Grecs lors de leurs conquêtes militaires, particulièrement sous Alexandre le Grand (cf. #Da 7:6). Le léopard et les bêtes symboliques qui suivent étaient des animaux sauvages qui vivaient depuis toujours au Proche-Orient; ils étaient familiers aux lecteurs de Jean.

ours. Métaphore de l’ancien Empire médo-perse qui évoque sa force sauvage combinée avec une grande stabilité (cf. #Da 7:5).

lion. Métaphore de l’ancien Empire babylonien qui évoque sa puissance féroce, sa force dévastatrice au cours des guerres de conquête (cf. #Da 7:4).

Le dragon lui donna sa puissance. appelé le diable et Satan. Cf. #Ap 20:2. Le mot « diable » vient du verbe grec signifiant « calomnier » ou « accuser faussement ». C’est un menteur pervers (#Jn 8:44 ; #1Jn 3:8). Les accusations qu’il profère à l’encontre des croyants (v. #Ap 12:10) sont sans effet grâce à Christ, notre avocat (#1Jn 2:1). Le terme « Satan », du mot hébreu désignant un adversaire, un ennemi, apparaît le plus souvent dans Job et dans les Évangiles.

 

3  Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort ; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête.

sa blessure mortelle fut guérie. Cette déclaration pourrait évoquer la destruction suivie d’une restauration de l’un des royaumes (c’est-à-dire l’Empire romain). Mais il faut plus vraisemblablement y voir une fausse mort et une tout aussi fausse résurrection, manigancées par l’Antichrist pour augmenter son pouvoir de séduction. Cf. vv. #Ap 13: 12, #Ap 13: 14 ; #Ap 17: 8, #Ap 17: 11 ; #2Th 2:9.

Remplie d’admiration, la terre. Les habitants du monde seront étonnés et fascinés par la résurrection de l’Antichrist. Son charisme, son brio et son charme, aussi puissants que trompeurs, les séduiront, et ils le suivront aveuglément (v. #Ap 13: 14 ; #2Th 2:8-12).

 

4  Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête ; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ?

5  Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes ; et il lui fut donné le pouvoir d’agir pendant quarante-deux mois.

il lui fut donné. Le Dieu souverain établira les limites à l’intérieur desquelles l’Antichrist sera autorisé à parler et à agir. Il lui permettra de proférer ses blasphèmes pour que la rage de Satan atteigne son comble pendant 3½ ans (v. #Ap 13:5 ; #Ap 11:2-3 ; #Ap 12:6, #Ap 13:13).

quarante-deux mois. C’est-à-dire les 3½ dernières années  1260 jours - du « temps d’angoisse pour Jacob » (#Jér 30:7) et de la 70e « semaine » de Daniel (#Da 9:24-27), appelées la grande tribulation  cf. #Da 7:25). Cette dernière moitié s’ouvre sur l’abomination de la désolation.

 

6  Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel.

son nom. Ce nom identifie Dieu et résume tous ses attributs (cf. #Ex 3:13-14).

son tabernacle. Symbole du ciel (cf. #Hé 9:23-24).

ceux qui habitent dans le ciel. C’est-à-dire les anges et les saints glorifiés qui se trouvent devant le trône de Dieu pour le servir jour et nuit.

 

7  Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.

faire la guerre aux saints. L’Antichrist sera autorisé à massacrer les enfants de Dieu (cf. #Ap 6:9-11 ; #Ap 11:7 ; #Ap 12:17 ; #Ap 17:6 ; #Da 7:23-25 ; #Da 8:25 ; #Da 9:27 ; #Da 11:38 ; #Da 12:10 ; #Mt 24:16-22).

 

8  Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l’agneau qui a été immolé.

livre de vie. Un registre divin contient les noms de tous ceux qui ont été choisis par Dieu pour le salut et qui, par conséquent, sont destinés à posséder la vie éternelle (#Ap 13:8 ; #Ap 17:8 ; #Ap 20:12, #Ap 20:15 ; #Ap 21:27 ; #Ap 22:19 ; cf. #Da 12:1 ; #Lu 10:20). Dieu n’effacera ces noms sous aucun prétexte, au contraire de ce que faisaient les dirigeants de certaines villes: ils effaçaient le nom des personnes jugées indésirables de leurs registres.

l’Agneau …  immolé. En mourant pour le salut de ceux qui ont été choisis par Dieu, le Seigneur Jésus accomplissait un plan prévu de toute éternité.

dès la fondation du monde. En parfait accord avec le plan éternel de Dieu lié à l’élection, plan conçu avant même la création du monde, la mort de Christ a définitivement scellé la rédemption des élus (cf. #Ac 2:23 ; #Ac 4:27-28). L’Antichrist ne pourra jamais leur enlever le salut. Le registre des élus ne sera jamais modifié, et ceux qui vivront sous le règne de l’Antichrist refuseront de l’adorer.

 

9  Si quelqu’un a des oreilles, qu’il entende !

Cf. #Ap 2:7, #Ap 2:11, #Ap 2:17, #Ap 2:29 ; #Ap 3:6, #Ap 3:13, #Ap 3:22. L’omission de l’expression « ce que l’Esprit dit aux Églises », présente dans les sept lettres aux Églises, est peut-être due au fait que celles-ci ont été enlevées.

 

10  Si quelqu’un mène en captivité, il ira en captivité ; si quelqu’un tue par l’épée, il faut qu’il soit tué par l’épée. C’est ici la persévérance et la foi des saints.

Appel aux croyants à accepter avec persévérance et endurance la persécution orchestrée par l’Antichrist. Dieu a choisi de faire connaître à certains croyants la prison et l’exécution; ils ne doivent pas résister (cf. #Mt 26:51-54 ; #2Co 10:4), mais accepter avec patience cette épreuve comme voulue par Dieu pour eux (cf. #1Pi 2:19-24).

 

11 ¶  Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau, et qui parlait comme un dragon.

de la terre. Sans doute une nouvelle allusion à l’abîme, situé au-dessous de la terre. Le faux prophète y sera envoyé et contrôlé par un puissant démon resté au fond de l’abîme. L’image de la terre, contrastant avec celle de la mer mystérieuse et inquiétante du v. 1, pourrait suggérer que le faux prophète sera plus subtil et séduisant que l’Antichrist.

une autre bête. C’est l’ultime faux prophète (appelé ainsi en #Ap 16:13 ; #Ap 19:20 ; #Ap 20:10); il fait la promotion de la puissance de l’Antichrist et persuade le monde de l’adorer comme Dieu. Ce compagnon de la bête sera le défenseur le plus convaincant de la religion satanique. L’Antichrist sera premièrement un chef politique et militaire, tandis que le faux prophète sera un chef religieux. Politique et religion marcheront main dans la main pour former une religion mondiale centrée sur l’adoration de l’Antichrist (voir #Ap 17:1-9, #Ap 17:15-17).

deux cornes. Décrit la faiblesse relative du faux prophète par rapport à l’Antichrist qui, lui, a dix cornes. Un agneau ne possède que deux petits renflements sur le sommet de la tête, bien insignifiants par rapport aux dix cornes de la bête.

un agneau. L’image de l’agneau peut aussi suggérer que le faux prophète se fera passer pour Christ, le véritable Agneau, en imitant son comportement. Contrairement à l’Antichrist, le faux prophète avancera masqué: loin de se présenter comme un animal destructeur et meurtrier, il se montrera aimable et charmant pour mieux tromper les hommes.

qui parlait comme un dragon. Le faux prophète sera le porte-parole de Satan, et son message sera donc identique au sien, lui qui est la source de toute fausse religion (cf. #2Co 11:14).

 

12  Elle exerçait toute l’autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie.

toute l’autorité de la première bête. Le faux prophète exerce la même sorte de puissance satanique que l’Antichrist, puisque tous deux puisent à la même source. Il aura lui aussi une influence et une réputation mondiales de thaumaturge et d’orateur.

obligeait …  à adorer. Le verbe « obliger » apparaît 8 fois à son sujet. Il usera de son influence pour établir une fausse religion mondiale dirigée par l’Antichrist et pour inciter les hommes à se conformer à ce système.

dont la blessure mortelle avait été guérie. Allusion à sa prétendue résurrection, consécutive à une fausse mort et destinée à pousser le monde à lui promettre allégeance.

 

13  Elle opérait de grands prodiges, même jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes.

prodiges. Le même mot grec est utilisé pour désigner les miracles de Jésus (#Jn 2:11, #Jn 2:23 ; #Jn 6:2). Cela indique que le faux prophète contrefait Christ par ses actes. Satan, qui a démontré par le passé sa capacité à accomplir des œuvres surnaturelles (p. ex. #Ex 7:11 ; #2Ti 3:8), est obligé d’utiliser cette stratégie des faux miracles pour convaincre le monde que l’Antichrist est plus fort que les authentiques témoins de Dieu (ch. #Ap 11), Jésus-Christ inclus.

faire descendre du feu du ciel. Le contexte indique que le faux prophète contrefait sans cesse Christ par des performances pyrotechniques destinées à convaincre les hommes de ses pouvoirs, mais aussi pour imiter les deux témoins (#Ap 11:5).

 

14  Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l’épée et qui vivait.

faire une image. Allusion à une reproduction de l’Antichrist liée au trône qu’il érigera au cours de l’abomination de la désolation, au milieu de la tribulation. Cela se produira dans le temple de Jérusalem: l’Antichrist abolira l’ancienne religion mondiale, taxée tout à coup de fausse, dans le but de se faire adorer, lui-même exclusivement, comme Dieu (cf. #Da 9:27 ; #Da 11:31 ; #Da 12:11 ; #Mt 24:15 ; #2Th 2:4). Le faux prophète et l’Antichrist tromperont de nouveau le monde par une imitation bien orchestrée de Christ, qui reviendra plus tard pour régner en montant sur le vrai trône de Jérusalem.

 

15  Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués.

parle. Le faux prophète donnera une apparence de vie à l’Antichrist, et cette image donnera l’impression d’être douée de parole, contrairement aux autres idoles, incapables de s’exprimer (cf. #Ps 135:15-16 ; #Ha 2:19).

fasse que …  soient tués. Sa douceur n’est que mensonge, puisque c’est un meurtrier (#Ap 7:9-17). Certains non-Juifs seront épargnés pour leur permettre de peupler le royaume (#Mt 25:31-40), et les Juifs seront protégés (#Ap 12:17).

 

16  Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front,

une marque. Dans l’Empire romain, il était d’usage d’imprimer sur le corps des esclaves et des soldats un symbole ou une marque. Certains cultes mystiques antiques étaient friands de ce genre de tatouage, qui identifiait leurs adhérents. L’Antichrist aura la même exigence: une marque que chacun devra porter, bien visible, sur la main ou le front.

 

17  et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

acheter ni vendre. La marque de l’Antichrist permettra aux hommes de commercer au quotidien, y compris pour acheter leur nourriture et pourvoir à leurs besoins matériels. Ceux qui refuseront de porter la marque ne pourront plus acheter de quoi vivre.

nombre de son nom. La bête (l’Antichrist) aura un nom correspondant à un système numérique. Ni le nom ni le système numérique en question ne sont clairement précisés dans ce texte, pas plus que leur signification.

 

18  C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.

six cent soixante-six. C’est essentiellement le nombre de l’homme. Le chiffre 6 ne parvient pas au chiffre de la perfection divine, le 7, et il trahit donc l’imperfection. L’Antichrist, l’homme le plus puissant que le monde aura jamais connu, restera un simple homme, c’est-à-dire un 6. Le chiffre le plus élevé que puissent atteindre les hommes et les démons, avec toute leur puissance, est 6; ils sont toujours imparfaits, alors que Dieu est parfait. Ce chiffre 6 est répété 3 fois pour insister sur la nature humaine de cet homme et la souligner. Quand l’Antichrist apparaîtra, il sera possible de l’identifier grâce à ce nombre fondamentalement et typiquement humain. Il est aussi possible que la valeur numérique de son nom soit 666 (dans beaucoup de langues, le grec, le latin et l’hébreux inclus, les lettres ont une valeur numérique). Étant donné la discrétion du texte sur la signification de 666, le plus sage est d’éviter toute spéculation à son propos.

 

Revelation 13 : 1 TO 18

¶ 1 (12-18) And he stands on the sand of the sea. (13-1) And I saw out of the sea a beast that had seven heads and ten horns, and upon his horns ten crowns, and upon his heads the name of blasphemy.

he stood. Some manuscripts are "I stood." The third person means again the dragon or Satan (cf. #Ap 12: 9, 12:17 #Ap). It takes position among the nations of the world, represented by the sand of the sea.

. The sea the sea evokes the abyss, the bottomless pit, the den of demons (cf. #Ap 11: 7; #Ap 17: 8; #Ap 20: 1; #Lu 8:31). Image has Satan summoning the bottom of the abyss a powerful demon that will activate and control the actions of the Antichrist (the beast) and his empire.

a beast. The Greek term designated monsters (see #Ap 11: 7), the fierce and wild animals. In the context it appears in both a person (the Antichrist) and his system (the world). The ultimate satanic world empire will be inseparable from the man possessed by the devil will be in charge. It is also found described #Da 7: 8, #Da 7: 21-26; #Da 8: 23-25; #Da 9: 24-27; #Da 11: 36-45.

ten horns and seven heads. This description is that of Satan #Ap 12: 3. The heads may represent different world empires: Egypt, Assyria, Babylon, Medo-Persian Empire, Greece, Rome and the final Kingdom of Antichrist. This empire will consist of all the empires symbolized by the horns "Ten" is the number of all human military and political forces that will combine the beast (Antichrist) when will head the world. As is the case in the animal world, the horns still represent power, both offensive (attack) than defensive (protection). Daniel announces that the human Antichrist will arise among these ten kings (#Da 7: 16-24). John repeats the numbers #Da 2: 41-42, which refers to the ten toes of iron and clay feet of the statue. The apostle considers that the beast represents the last world government anti-God and anti-Christ coalition - headed by a new Roman Empire, combining the strengths of several world powers and yet afflicted with weaknesses, which will ultimately be crushed ( #Da cf. 2: 32-45; #Da 7: 7-8, #Da 7: 19-25). Tiaras evoke the royal domination of this confederation.

blasphemous names. Throughout history, whenever powerful were mistaken for gods, they committed blasphemy against the true God. Every leader that contributes to the formation of the final coalition has an identity, wears a crown, exercising domination and power; therefore, he blasphemes against God.

2 And the beast which I saw was like a leopard; his feet were like those of a bear, and his mouth as the mouth of a lion. The dragon gave him his power, and his seat, and great authority.

leopard. Metaphor of ancient Greece that evokes the speed and agility of the Greeks during their military conquests, especially under Alexander the Great (cf. #Da 7: 6). The leopard and symbolic animals that follow were wild animals that lived always in the Middle East; they were familiar with Jean readers.

bear. Metaphor of the old Medo-Persian Empire that evokes the savage force combined with high stability (see #Da 7: 5).

Lion. Metaphor of the ancient Babylonian Empire that evokes the ferocious power, its devastating force during wars of conquest (cf. #Da 7: 4).

The dragon gave him his power. called the Devil and Satan. #Ap Cf. 20: 2. The word "devil" comes from the Greek verb meaning "slander" or "falsely accusing". This is a perverse liar (#Jn 8:44; 1 Jn # 3: 8). The charges he utters against believers (v #Ap 12:10.) Are without effect through Christ our attorney (# 1 Jn 2: 1). The term "Satan", the Hebrew word for an adversary, an enemy appears most often in Job and in the Gospels.

3 And I saw one of his heads as it were wounded to death; and his deadly wound was healed. And all the world wondered after the beast.

his deadly wound was healed. This statement could evoke destruction followed by restoration of one of the kingdoms (that is to say, the Roman Empire). But it takes more likely to see a false death and an equally false resurrection manigancées by the Antichrist to increase its attractiveness. Cf. vv. #Ap 13: 12, 13:14 . #Ap; #Ap 17: 8, 17:11  #Ap; # 2 Thess 2: 9.

Filled with admiration, the earth. The people of the world will be amazed and fascinated by the resurrection of the Antichrist. His charisma, his brilliance and charm as powerful as misleading, seduce, and they blindly follow (v #Ap 13:14 ; # 2 Thess. 2: 8-12).

4 And they worshiped the dragon which gave power unto the beast: they worshiped the beast, saying, Who is like the beast and who can fight against it?

5 And there was given unto him a mouth speaking arrogant words and blasphemies; and power was given him authority to continue forty and two months.

he was given. The sovereign God will establish the limits within which the Antichrist will be allowed to speak and act. It will allow him to utter blasphemy that Satan's rage reaches its peak during 3½ years (#Ap v. 13: 5; #Ap 11: 2-3; #Ap 12: 6, 13:13  #Ap).

forty-two months. That is to say, the last 3½ years 1260 days - of the "time of Jacob" (# Jer 30: 7) and the 70th "week" of Daniel (#Da 9: 24-27), called the great tribulation cf. #Da 7:25). The latter half is open to the abomination of desolation.

6 And he opened his mouth in blasphemy against God, to blaspheme his name, and his tabernacle, and them that dwell in heaven.

her name. This name identifies God and summarizes all its attributes (cf. #Ex 3: 13-14).

His tabernacle. Symbol of heaven (cf. Heb # 9: 23-24).

those who dwell in heaven. That is to say, angels and glorified saints who are before the throne of God to serve him day and night.

 

7 And it was given unto him to make war with the saints, and to overcome them. And power was given him over every tribe, people, language and nation.

make war with the saints. The Antichrist will be allowed to massacre the children of God (cf. #Ap 6: 9-11; #Ap 11: 7; 12:17 #Ap; #Ap 17: 6; #Da 7: 23-25; #Da 8:25; 9:27 #Da; #Da 11:38; 12:10 #Da; #Mt 24: 16-22).

8 And all that dwell upon the earth shall worship him, whose names have not been written from the foundation of the world in the Lamb's book of life who was slain.

book of life. A divine register contains the names of all those who were chosen by God for salvation and, therefore, are intended to possess eternal life (#Ap 13: 8; #Ap 17: 8; 20:12  #Ap, #Ap 20:15 , 21:27  #Ap; #Ap 22:19 ; #Da cf. 12: 1; #Lu 10:20). God will remove these names under any circumstances, contrary to what were the leaders of some cities they erased the names of persons considered undesirable in their records.

... the Lamb slain. By dying for the salvation of those who were chosen by God, the Lord Jesus performed a scheduled plan for all eternity.

from the foundation of the world. In perfect harmony with the eternal plan of God related to the election plan designed before the creation of the world, the death of Christ has definitively sealed the redemption of the elect (cf. #AC 2:23; #AC 4: 27- 28). The Antichrist can never take away their salvation. The Register of elected will never be changed, and those who live under the reign of the Antichrist will refuse to worship him.

9 If anyone has an ear, let him hear!

#Ap Cf. 2: 7, 2:11 #Ap, #Ap 2:17, 2:29 #Ap; #Ap 3: 6, 3:13 #Ap, #Ap 3:22. The omission of "what the Spirit says to the churches" present in the seven letters to the churches, perhaps due to the fact that they have been removed.

10 that leadeth into captivity shall go into captivity; if anyone kills with the sword must be killed with the sword. Here is the patience and the faith of the saints.

Call believers to accept with patience and endurance persecution orchestrated by the Antichrist. God chose to make known to some believers prison and execution; they must not resist (cf. #Mt 26: 51-54; # 2 Corinthians 10: 4), but accept with patience this race as willed by God for them (see # 1 Peter 2: 19-24).

11 ¶ And I saw the earth up another beast, and he had two horns like a lamb, and he spake as a dragon.

of the earth. No doubt a new allusion to the abyss beneath the earth. The false prophet will be sent and controlled by a powerful demon remained at the bottom of the abyss. The image of the earth, contrasting with that of the mysterious and disturbing v Sea. 1, might suggest that the false prophet will be more subtle and seductive as the Antichrist.

another beast. It is the ultimate false prophet (so named #Ap 16:13 , 19: 20  #Ap; #Ap 20:10 ) it promotes the power of the Antichrist and convince the world to worship him as God. This companion of the beast will be the most convincing defender of the Satanic religion. The Antichrist will be primarily a political and military leader, while the false prophet will be a religious leader. Politics and religion walk hand in hand to form a world religion centered on the worship of the Antichrist (see #Ap 17: 1-9, #Ap 17: 15-17).

two horns. Describes the relative weakness of the false prophet against the Antichrist which itself has ten horns. A lamb has only two small bulges on the top of the head, although insignificant compared to the ten horns of the beast.

a lamb. The lamb image can also suggest that the false prophet will go to Christ, the true Lamb, imitating her behavior. Unlike the Antichrist, the false prophet masked advance: away from himself as a destructive and deadly animal, it will prove friendly and charming to deceive men.

he spake as a dragon. The false prophet will be the spokesperson for Satan and his message will be the same as his, he who is the source of all false religion (cf. 2 Cor 11:14 #).

12 He exercises all the authority of the first beast before him, and causeth the earth and its inhabitants worship the first beast, whose deadly wound was healed.

all the authority of the first beast. The false prophet exerts the same kind of satanic power that the Antichrist, since both draw from the same source. It too will have a global influence and reputation of miracle-worker and speaker.

... obliged to worship. The "force" verb appears 8 times about it. It will use its influence to establish a false world religion headed by the Antichrist and to encourage men to conform to this system.

whose deadly wound was healed. Referring to his alleged resurrection, following a false death and for pushing the world to pledge allegiance to him.

13 He performs great signs, even making fire come down from heaven on the earth in the sight of men.

wonders. The same Greek word is used to describe the miracles of Jesus (2:11 #Jn, #Jn 2:23; #Jn 6: 2). This indicates that the false prophet counterfeit Christ through his actions. Satan, who has shown in the past its ability to perform supernatural works (eg #Ex 7:11; 2Ti # 3.. 8) is forced to use the strategy of false miracles to convince the world that the Antichrist is stronger than the authentic witnesses of God (ch. #Ap 11), Jesus Christ included.

making fire come down from heaven. The context indicates that the false prophet counterfeit Christ continually by pyrotechnic performance designed to convince men of his powers, but also to mimic the two witnesses (#Ap 11: 5).

14 And he deceives those who dwell on the earth by the miracles which he had power to do in the presence of the beast, telling the inhabitants of the earth to make an image to the beast who had the wound by a sword, and lived.

make an image. Referring to a reproduction of the Antichrist linked to the throne that it will establish during the abomination of desolation in the midst of tribulation. This will happen in the temple of Jerusalem, the Antichrist will abolish the ancient world religion, taxed entirely false shot, in order to be worshiped himself exclusively as God (cf. 9:27 #Da; #Da 11:31; #Da 12:11; 24:15 #Mt; # 2 Thess 2: 4). The False Prophet and the Antichrist will deceive the world again by a well-orchestrated imitation of Christ, who will come back later to rule on ascending the throne of Jerusalem true.

15 And he had power to give breath to the image of the beast, that the image of the beast should both speak and cause as many as would not worship the image of the beast should be killed.

spoken. The false prophet will give a semblance of life to the Antichrist, and this image will appear to be endowed with speech, unlike other idols, unable to express themselves (cf. #PS 135: 15-16; #Ha 2:19).

do that ... be killed. Its sweetness is a lie, since he is a murderer (#Ap 7: 9-17). Some non-Jews be spared to enable them to populate the kingdom (#Mt 25: 31-40), and the Jews will be protected (#Ap 12:17).

16 And he causeth all, both small and great, rich and poor, free and bond, to receive a mark in their right hand or in their foreheads:

A brand. In the Roman Empire it was customary to print on the bodies of slaves and soldiers a symbol or a mark. Some ancient mystical cults were fond of this kind of tattoo that identified their members. The Antichrist will be the same requirement: a brand that everyone must bear visible on the hand or forehead.

17 And that no man might buy or sell unless he had the mark, the name of the beast or the number of his name.

buy or sell. The mark of the Antichrist will allow men to trade on a daily basis, including to buy their food and provide for their material needs. Those who refuse to wear the brand will no longer buy a living.

number of his name. The beast (Antichrist) will have a name corresponding to a digital system. Neither the name nor the digital system in question are not clearly specified in the text, nor their meaning.

18 Here is wisdom. Let him that hath understanding count the number of the beast. For it is a human number, and his number is six hundred and sixty to six.

six hundred sixty six. It is essentially the number of man. The number 6 does not reach the number of divine perfection, 7, and thus betrays the imperfection. The Antichrist, the most powerful man the world has ever known, remains a simple man, that is to say a 6. The highest number that can reach men and demons, with all their power is 6; they are still imperfect, as God is perfect. 6 This figure is repeated 3 times to emphasize the human nature of the man and the stress. When the Antichrist will appear, it will be possible to identify with this number basically and typically human. It is also possible that the numerical value of his name is 666 (in many languages, Greek, Latin and Hebrew included the letters have numeric value). Given the discretion of the text on the meaning of 666, the wisest course is to avoid speculation about it.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/