DEUTÉRONOME 29 : 1 à 29 *** + DEUTERONOMY 29 : 1 to 29 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

06/03/2016 12:51

DEUTÉRONOME 29 : 1 à 29 *** +
 

1 ¶  Voici les paroles de l’alliance que l’Éternel ordonna à Moïse de traiter avec les enfants d’Israël au pays de Moab, outre l’alliance qu’il avait traitée avec eux à Horeb.

Voici les paroles. Dans les éditions du texte hébreu, ce verset  est rattaché au chapitre précédent (dont il est le verset 69), ce qui en fait la conclusion du deuxième discours de Moïse. Cependant, comme en #De 1: 1, ces mots doivent être compris comme introduisant le troisième discours.

l’alliance …  au pays de Moab. La majorité des commentateurs considèrent qu’il s’agit d’une manière de désigner l’alliance sinaïtique. Selon ce point de vue, l’alliance que Dieu avait conclue avec Israël au Sinaï (« Horeb ») fut simplement renouvelée à Moab. Cependant, ce verset  indique clairement que cette alliance vient en plus de (« outre ») la précédente. Il s’agit donc d’une autre alliance, distincte de celle conclue au Sinaï. D’autres parlent d’une « alliance palestinienne » garantissant les droits d’Israël, en tant que nation, sur ce territoire (cf. #De 30:5). Cependant, l’accent de ces deux chapitres n’est pas mis sur le pays, mais sur un changement de cœur d’Israël (voir le contraste entre 29:4 et 30:6). Or, plus tard, les prophètes en parleraient en employant les termes de « nouvelle alliance » (voir #Jér 31:31-34 ; #Ez 36:26-27). Anticipant l’échec de son peuple à respecter les stipulations de l’alliance du Sinaï (#De 29:23-28), Moïse prédit la nouvelle alliance: une alliance sous laquelle Israël se montrerait obéissant à l’Éternel et jouirait définitivement de ses bénédictions (#De 30:1-10).

29:1-30:20 C’est le troisième discours de Moïse, dans lequel il établit un contraste entre l’alliance sinaïtique et l’alliance future qu’il envisageait pour Israël. Même si le passé avait prouvé l’incapacité d’Israël à rester fidèle à Dieu et à lui faire confiance, il y avait encore de l’espoir pour l’avenir, et c’est sur cette espérance que Moïse mit l’accent en abordant clairement des thèmes propres à la nouvelle alliance.

 

2  Moïse convoqua tout Israël, et leur dit : Vous avez vu tout ce que l’Éternel a fait sous vos yeux, dans le pays d’Égypte, à Pharaon, à tous ses serviteurs, et à tout son pays,

3  les grandes épreuves que tes yeux ont vues, ces miracles et ces grands prodiges.

4  Mais, jusqu’à ce jour, l’Éternel ne vous a pas donné un cœur pour comprendre, des yeux pour voir, des oreilles pour entendre.

l’Éternel ne vous a pas donné …  des yeux pour voir. Malgré tout ce qu’ils avaient expérimenté (versets #De 29:2-3), les Israélites étaient aveugles quant à la signification de ce que l’Éternel avait fait pour eux, dépourvus de compréhension spirituelle, et ce alors même que Moïse leur parlait. Leur aveuglement spirituel dure encore (#Ro 11:8) et ne cessera qu’au jour, encore à venir, du salut d’Israël (cf. #Ro 11:25-27). Si l’Éternel ne leur avait pas donné un cœur apte à comprendre, c’était simplement parce qu’ils ne l’avaient pas cherché dans un esprit de repentance (cf. #2Ch 7:14).

 

5  Je t’ai conduit pendant quarante années dans le désert ; tes vêtements ne se sont point usés sur toi, et ton soulier ne s’est point usé à ton pied ;

6  vous n’avez point mangé de pain, et vous n’avez bu ni vin ni liqueur forte, afin que vous connussiez que je suis l’Éternel, votre Dieu.

7  Vous êtes arrivés dans ce lieu ; Sihon, roi de Hesbon, et Og, roi de Basan, sont sortis à notre rencontre, pour nous combattre, et nous les avons battus.

8  Nous avons pris leur pays, et nous l’avons donné en propriété aux Rubénites, aux Gadites et à la moitié de la tribu des Manassites.

9  Vous observerez donc les paroles de cette alliance, et vous les mettrez en pratique, afin de réussir dans tout ce que vous ferez.

observerez donc les paroles de cette alliance. L’expérience qu’ils avaient faite de la fidélité de Dieu aurait dû les amener à respecter l’alliance du Sinaï, mais c’était impossible sans un cœur transformé (versets #De 29:4, #De 29:18) et sans une véritable connaissance de Dieu (verset #De 29:6).

 

10 ¶  Vous vous présentez aujourd’hui devant l’Éternel, votre Dieu, vous tous, vos chefs de tribus, vos anciens, vos officiers, tous les hommes d’Israël,

29:10-11

vous présenterez aujourd’hui devant l’Éternel. Les Israélites se tenaient probablement tous dans un certain ordre devant Moïse; il ne les appelle cependant pas, ici, à respecter un ordre purement extérieur, mais à adopter une attitude de consécration intérieure: l’alliance devait impliquer le cœur et la vie tout entiers.

 

11  vos enfants, vos femmes, et l’étranger qui est au milieu de ton camp, depuis celui qui coupe ton bois jusqu’à celui qui puise ton eau.

12  Tu te présentes pour entrer dans l’alliance de l’Éternel, ton Dieu, dans cette alliance contractée avec serment, et que l’Éternel, ton Dieu, traite en ce jour avec toi,

entrer dans l’alliance …  avec serment. L’expression « entrer dans » impliquait une entière soumission à Dieu, dans la foi et la repentance, avec pour résultat un cœur obéissant. Le peuple devait s’engager par serment à obéir aux stipulations de l’alliance (cf. #Ge 26:28).

 

13  afin de t’établir aujourd’hui pour son peuple et d’être lui-même ton Dieu, comme il te l’a dit, et comme il l’a juré à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.

14  Ce n’est point avec vous seuls que je traite cette alliance, cette alliance contractée avec serment.

29:14-15

point avec vous seuls. Tout Israël, celui de l’époque et celui des générations futures, était lié par les stipulations de l’alliance et devait donc obéir à Dieu afin d’être béni. C’était ainsi seulement qu’ils pourraient conduire toutes les nations au salut (cf. #Jn 17:20-21 ; #Ac 2:39).

 

15  Mais c’est avec ceux qui sont ici parmi nous, présents en ce jour devant l’Éternel, notre Dieu, et avec ceux qui ne sont point ici parmi nous en ce jour.

16  Vous savez de quelle manière nous avons habité dans le pays d’Égypte, et comment nous avons passé au milieu des nations que vous avez traversées.

17  Vous avez vu leurs abominations et leurs idoles, le bois et la pierre, l’argent et l’or, qui sont chez elles.

18  Qu’il n’y ait parmi vous ni homme, ni femme, ni famille, ni tribu, dont le cœur se détourne aujourd’hui de l’Éternel, notre Dieu, pour aller servir les dieux de ces nations-là. Qu’il n’y ait point parmi vous de racine qui produise du poison et de l’absinthe.

racine qui produise du poison ou de l’absinthe. C’est l’image d’une racine qui répand du poison et de l’amertume dans tout l’arbre. Métaphoriquement, il est question du développement possible de l’idolâtrie dans tout Israël sous l’influence d’une seule famille ou tribu, ce qui ne manquerait pas de provoquer la malédiction et la colère de Dieu.

 

19  Que personne, après avoir entendu les paroles de cette alliance contractée avec serment, ne se glorifie dans son cœur et ne dise : J’aurai la paix, quand même je suivrai les penchants de mon cœur, et que j’ajouterai l’ivresse à la soif.

j’ajouterai l’ivresse à la soif. Ou « je détruirai le pays arrosé en même temps que le pays sec ». Quelle que soit la traduction adoptée, l’idée est que l’individu en rébellion contre l’Éternel ne suivait que ses mauvais penchants et ne pouvait pas se cacher au sein de la communauté. L’idolâtre devait être identifié et subir le jugement que méritait son comportement.

 

20  L’Éternel ne voudra point lui pardonner. Mais alors la colère et la jalousie de l’Éternel s’enflammeront contre cet homme, toutes les malédictions écrites dans ce livre reposeront sur lui, et l’Éternel effacera son nom de dessous les cieux.

effacera son nom de dessous les cieux. L’idolâtre n’aurait aucune place parmi le peuple de Dieu parce que Dieu le maudirait, puis le ferait mourir (cf. #De 25:19 ; #Ex 17: 14). Ce langage dur révèle à quel point le Seigneur déteste l’idolâtrie, par ailleurs interdite dans le décalogue (#Ex 20:2-7).

 

21  L’Éternel le séparera, pour son malheur, de toutes les tribus d’Israël, selon toutes les malédictions de l’alliance écrite dans ce livre de la loi.

ce livre de la loi. Peut-être, avec l’aide de scribes et anciens qui l’assistaient dans ses fonctions à la tête d’Israël, Moïse mit par écrit l’exposé de la loi qu’il venait de faire, soit les 32 premiers chapitres du Deutéronome (cf. verset #De 31:24). Puisque les diverses règles énoncées avaient déjà été communiquées dans différentes parties de l’Exode, du Lévitique et des Nombres, il semble toutefois préférable de considérer que le terme de loi englobe ici tout le contenu canonique actuel de #Ge 1 à #De 32:47. Après la mort de Moïse, #De 32:48-34:12 fut ajouté pour compléter la Torah, peut-être par l’un des anciens qui l’avaient assisté, voire par Josué.

 

22  Les générations à venir, vos enfants qui naîtront après vous et l’étranger qui viendra d’une terre lointaine, — à la vue des plaies et des maladies dont l’Éternel aura frappé ce pays,

Les générations à venir …  et l’étranger. Israël et les nations pourraient tous deux voir, dans l’avenir, les conséquences du jugement de Dieu lorsqu’il frapperait le pays promis à cause de la désobéissance du peuple. Cela attesterait de la sainteté des normes fixées par lui dans sa loi. Cf. #Lé 26:31-32.

 

23  (29-22) à la vue du soufre, du sel, (29-23) de l’embrasement de toute la contrée, où il n’y aura ni semence, ni produit, ni aucune herbe qui croisse, comme au bouleversement de Sodome, de Gomorrhe, d’Adma et de Tseboïm, que l’Éternel détruisit dans sa colère et dans sa fureur, — 

Sodome. La punition que l’Éternel infligerait à Israël à l’avenir serait comparable à celle de Sodome et de ses voisines, villes qu’il avait enterrées sous la cendre et le soufre à l’époque d’Abraham et de Lot (cf. #Ge 19:24-29). La région de Sodome est décrite comme un paradis, un « jardin de l’Éternel », avant sa destruction (cf. #Ge 13: 10).

 

24  toutes les nations diront : Pourquoi l’Éternel a-t-il ainsi traité ce pays ? pourquoi cette ardente, cette grande colère ?

La réponse à cette question se trouve aux versets  #De 29:25-28.

 

25  Et l’on répondra : C’est parce qu’ils ont abandonné l’alliance contractée avec eux par l’Éternel, le Dieu de leurs pères, lorsqu’il les fit sortir du pays d’Égypte ;

26  c’est parce qu’ils sont allés servir d’autres dieux et se prosterner devant eux, des dieux qu’ils ne connaissaient point et que l’Éternel ne leur avait point donnés en partage.

27  Alors la colère de l’Éternel s’est enflammée contre ce pays, et il a fait venir sur lui toutes les malédictions écrites dans ce livre.

28  L’Éternel les a arrachés de leur pays avec colère, avec fureur, avec une grande indignation, et il les a jetés sur un autre pays, comme on le voit aujourd’hui.

29  Les choses cachées sont à l’Éternel, notre Dieu ; les choses révélées sont à nous et à nos enfants, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi.

Les choses cachées …  les choses révélées. Les « choses révélées » renvoient à la loi avec ses promesses et menaces; par conséquent, les « choses cachées » ne peuvent que désigner la manière dont Dieu allait exécuter sa volonté dans l’avenir, ce qui est révélé dans sa Parole et accompli dans sa grande œuvre de salut, et ce malgré l’apostasie de son peuple.

 

DEUTERONOMY 29 : 1 to 29 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ These are the words of the covenant of the LORD commanded Moses to make with the children of Israel in the land of Moab, besides the covenant which he made with them in Horeb.

Here are the lyrics. In the editions of the Hebrew text, this verse is related to previous chapter (which is verse 69), making it the conclusion of the second speech of Moses. However, as in # of 1: 1, these words must be understood as introducing the third speech.

alliance ... in Moab. The majority of commentators consider that this is a way to describe the Sinai covenant. According to this view, the covenant that God made with Israel at Sinai ( "Horeb") was just renewed in Moab. However, this verse clearly indicates that this alliance is in addition to ( "off") Prev. It is therefore another alliance, distinct from that concluded at Sinai. Others speak of a "Palestinian Covenant" guaranteeing the rights of Israel as a nation in this territory (see # of 30: 5). However, the focus of these two chapters is not placed on the country, but a change of heart of Israel (see the contrast between 29: 4 and 30: 6). But later, the prophets speak in using the terms "new covenant" (see # Jer 31: 31-34; #Ez 36: 26-27). Anticipating the failure of its people to respect the stipulations of the covenant of Sinai (# of 29: 23-28), Moses predicted the new alliance: an alliance under which Israel would show obedience to the Lord and definitely enjoy its blessings (# of 30: 1-10).

29: 1-30: 20 This is the third speech of Moses, in which it establishes a contrast between the Sinai covenant and the covenant he envisioned future for Israel. Even if the past had proved the inability of Israel to remain faithful to God and trust him, there was still hope for the future, and it is this hope that Moses emphasized in clearly addressing issues specific to the new covenant.

2 Moses summoned all Israel and said: You have seen all that the Lord did before your eyes in the land of Egypt, Pharaoh and all his servants and all his land;

3 the great trials that your eyes saw, the signs, and those great wonders.

4 But to this day the LORD has not given you a heart to perceive, and eyes to see, ears to hear.

the LORD hath not given you eyes to see .... Despite all they had experienced (# of verses 29: 2-3), the Israelites were blind as to the meaning of what the Lord had done for them, not in spiritual understanding, and even as Moses them spoke. Their spiritual blindness still lasts (#Ro 11: 8) and will continue until the date, yet to come, the salvation of Israel (cf. #Ro 11: 25-27). If the Lord had not given them a heart capable of understanding, it was simply because they had not sought in a spirit of repentance (cf. # 2Ch 7:14).

5 I have led you forty years in the wilderness; your clothes have not worn out upon you, and thy shoe is not waxen old upon thy foot

6 you have not eaten bread, neither have ye drunk wine or strong drink, that ye might know that I am the LORD your God.

7 You have arrived at this place; Sihon king of Heshbon, and Og the king of Bashan came out to meet us, to battle, and we smote them.

8 We took their land, and we have given in inheritance to the Reubenites, the Gadites, and the half tribe of Manasseh.

9 Keep therefore the words of this covenant, and do them in practice in order to succeed in everything you do.

therefore the words of this covenant. The experience they had made to God's faithfulness should bring them to respect the covenant of Sinai, but it was impossible without a transformed heart (# of verses 29: 4 # of 29:18) and without a true knowledge of God (verse # of 29: 6).

10 ¶ You stand this day before the Lord your God, all of you, heads of your tribes, your elders, and your officers, all the men of Israel,

29: 10-11

you present today before the Lord. The Israelites probably kept everyone in a certain order before Moses; he does not call them here to respect a purely external order, but to adopt an attitude of inner dedication: the alliance would involve the heart and life entirely.

11 your children, your wives, and the stranger that is in thy camp, from the one who cuts your wood to the one who draws your water.

12 that thou mayest enter into the covenant of the LORD your God in this covenant curse, and the Lord your God deals with you on this day,

... enter into covenant with oath. The phrase "enter" implies complete submission to God in repentance and faith, resulting in an obedient heart. The people were to take an oath to obey the stipulations of the covenant (cf. #Ge 26:28).

13 to establish you today for his people and be your God himself, as he has promised you, and as he swore to your fathers, Abraham, Isaac and Jacob.

14 It is not with you only do I make this covenant, this covenant oath.

29: 14-15

with you only. All Israel, that of the time and for future generations, was bound by the terms of the alliance and had to obey God in order to be blessed. It was only as they could lead all nations to salvation (cf. #Jn 17: 20-21; #AC 2:39).

15 But it is with those who are here among us, present that day before the LORD our God and with those who are not here with us this day.

16 You know how we dwelt in the land of Egypt, and how we came through the nations which you passed.

17 You have seen their abominations and their idols, wood and stone, silver and gold, which were among them.

18 Let there be among you man, or woman, or family, or tribe, whose heart turns away today from the LORD our God, to go serve the gods of those nations. Let there be among you a root that beareth gall and wormwood.

root that beareth gall and wormwood. It is the image of a root that spreads poison and bitterness throughout the tree. Metaphorically, discussed the possible development of idolatry throughout Israel under the influence of one family or tribe, which would inevitably cause the curse and wrath of God.

19 Let no one, after hearing the words of this curse, should glory in his heart, saying, I shall have peace, though I walk in the stubbornness of my heart, and I add drunkenness thirst.

I add drunkenness to thirst. Or "I will destroy the country watered along the dry country." Whatever the translation adopted the idea that the individual is in rebellion against the LORD followed its evil inclinations and could not hide within the community. The idol had to be identified and undergo the judgment deserved his behavior.

20 The LORD will not spare him. But then the anger and jealousy of Yahweh will smoke against that man, and all the curses written in this book shall lie upon him, and the Lord will blot out his name from under heaven.

blot out his name from under heaven. The idolater would have no place among God's people because God curse, then would die (see # of 25:19; #Ex 17: 14). This hard language reveals how the Lord hates idolatry, otherwise prohibited in the Decalogue (#Ex 20: 2-7).

21 The LORD shall separate him unto evil out of all the tribes of Israel, according to all the curses of the covenant written in this book of the law.

This book of the law. Perhaps, with the help of scribes and elders who assisted in his duties at the head of Israel, Moses wrote the statement of the law he had just done, or the first 32 chapters of Deuteronomy (see # of verse 31:24). Since the various rules set had already been sent to different parts of Exodus, Leviticus and Numbers, however, it seems preferable to consider that the term law here includes all current canonical content #Ge # of 1 to 32: 47. After the death of Moses, # of 32: 48-34: 12 was added to complete the Torah, perhaps by one of the elders who had attended even by Joshua.

22 Future generations, your children who rise up after you and the stranger that shall come from a distant land - at the sight of wounds and diseases which the Lord will hit the country,

Generations to come ... and abroad. Israel and the nations could both see in the future, the consequences of God's judgment when it hit the promised land because of disobedience of the people. This will attest to the holiness of the standards set by him in his law. # See Lev 26: 31-32.

23 (29-22) at the sight of sulfur, salt, (29-23) of the conflagration of the whole country, where there will not sown, nor beareth, nor any grass grows, as the upheaval Sodom and Gomorrah, Admah and Zeboiim, which Jehovah overthrew in his anger and in his wrath -

Sodom. The punishment that the Lord would bring to Israel in the future would be comparable to that of Sodom and its neighboring, cities he had buried under ash and sulfur at the time of Abraham and Lot (see # Ge 19: 24-29). Sodom the region is described as a paradise, a "garden of Jehovah," before its destruction (cf. #Ge 13: 10).

24 all the nations will say, Why has the Lord he has done this to this country? Why the heat of this great anger?

The answer to this question is found in verses 29 # of: 25-28.

25 And they shall say, Because they have forsaken the covenant with them by the LORD God of their fathers, when he brought them out of Egypt;

26 because they went and served other gods, and worshiped them, gods that they knew not, and that the Lord had not given their share.

27 And the anger of the Lord was kindled against this land, and he brought on it all the curses written in this book.

28 The LORD uprooted them from their land in anger and in fury and in great indignation, and cast them into another land, as it is this day.

29 The secret things belong unto the LORD our God; things revealed belong to us and to our children forever, that we may do all the words of this law.

The secret things ... the things revealed. The "revealed things" refer to the law with its promises and threats; therefore, the "hidden things" can only refer to how God would execute his will in the future, which is revealed in His word and accomplished in his great work of salvation, despite the apostasy of his people .

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/