ÉSAÏE 51 : 9 À 23 ***ISAIAH 51 : 9 TO 23 ***

12/12/2014 14:19

ÉSAÏE 51 : 9 À 23 ***

9 ¶  Réveille-toi, réveille-toi ! revêts-toi de force, bras de l’Éternel ! Réveille-toi, comme aux jours d’autrefois, Dans les anciens âges ! N’est-ce pas toi qui abattis l’Égypte, Qui transperças le monstre ?

10  N’est-ce pas toi qui mis à sec la mer, Les eaux du grand abîme, Qui frayas dans les profondeurs de la mer Un chemin pour le passage des rachetés ?

11  Ainsi les rachetés de l’Éternel retourneront, Ils iront à Sion avec chants de triomphe, Et une joie éternelle couronnera leur tête ; L’allégresse et la joie s’approcheront, La douleur et les gémissements s’enfuiront.

12  C’est moi, c’est moi qui vous console. Qui es-tu, pour avoir peur de l’homme mortel, Et du fils de l’homme, pareil à l’herbe ?

13  Et tu oublierais l’Éternel, qui t’a fait, Qui a étendu les cieux et fondé la terre ! Et tu tremblerais incessamment tout le jour Devant la colère de l’oppresseur, Parce qu’il cherche à détruire ! Où donc est la colère de l’oppresseur ?

14  Bientôt celui qui est courbé sous les fers sera délivré ; Il ne mourra pas dans la fosse, Et son pain ne lui manquera pas.

15  Je suis l’Éternel, ton Dieu, Qui soulève la mer et fais mugir ses flots. L’Éternel des armées est son nom.

16  Je mets mes paroles dans ta bouche, Et je te couvre de l’ombre de ma main, Pour étendre de nouveaux cieux et fonder une nouvelle terre, Et pour dire à Sion: Tu es mon peuple !

17 ¶  Réveille-toi, réveille-toi ! lève-toi, Jérusalem, Qui as bu de la main de l’Éternel la coupe de sa colère, Qui as bu, sucé jusqu’à la lie la coupe d’étourdissement !

18  Il n’y en a aucun pour la conduire De tous les fils qu’elle a enfantés, Il n’y en a aucun pour la prendre par la main De tous les fils qu’elle a élevés.

19  Ces deux choses te sont arrivées : — Qui te plaindra ? — Le ravage et la ruine, la famine et l’épée. — Qui suis-je pour te consoler ? — 

20  Tes fils en défaillance gisaient à tous les coins de rues, Comme le cerf dans un filet, Chargés de la colère de l’Éternel, Des menaces de ton Dieu.

21  C’est pourquoi, écoute ceci, malheureuse, Ivre, mais non de vin !

22  Ainsi parle ton Seigneur, l’Éternel, Ton Dieu, qui défend son peuple : Voici, je prends de ta main la coupe d’étourdissement, La coupe de ma colère ; Tu ne la boiras plus !

23  Je la mettrai dans la main de tes oppresseurs, Qui te disaient : Courbe-toi, et nous passerons ! Tu faisais alors de ton dos comme une terre, Comme une rue pour les passants.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

51:9-10 Cette prière relative à une délivrance à venir se basait sur les temps passés, où le Seigneur avait vaincu l’Égypte. Le terme hébreu est Rahab, couramment utilisé pour désigner une source de désordre et, comme ici, l’Égypte (voir #Ps 87:4).

51:11-16 Reprise par Esaïe d’un thème récurrent: au lieu de prêter l’oreille à des hommes mortels (v. #Esa 51:12), les Israélites devaient faire confiance au créateur de toutes choses, qui les avait délivrés par le passé et qui s’apprêtait à le faire de façon permanente à l’avenir, avant de détruire les nations (v. #Esa 51:14) pour qu’ils n’aient plus besoin de craindre des oppresseurs éventuels. La bénédiction de l’Israël restauré est manifeste dans la joie du v. 11.

51:16

mes paroles dans ta bouche. Israël a été le dépositaire infidèle de la révélation divine (cf. #Ro 9:1-5), mais le temps viendra où Dieu mettra ses paroles dans la bouche de son reste fidèle (#Esa 59:21). Ce sera le jour où il établira le royaume du Messie à Sion, sur une terre renouvelée. #Esa 51:6 ; #Esa 65:17 ; #Esa 66:22.

51:17

Jérusalem, qui a bu. Jérusalem ferait l’expérience de la colère de Dieu à travers un asservissement à des puissances étrangères, sans aucune aide humaine (v. #Esa 51:18), mais le châtiment prendrait fin un jour (v. #Esa 51:22 ; #Esa 40:1-2 ; cf. #Esa 29:9) et Babylone boirait pour toujours, quant à elle, la « coupe de la colère » (#Ap 14:8-11 ; #Ap 16: 19).

51:19

deux choses. La ville de Jérusalem (v. #Esa 51:17) avait subi une double perte: matérielle (« ravage et ruine ») et humaine (« famine et épée »).

51:20

Tes fils en défaillance. Les habitants de la ville restent impuissants dans les rues, ayant épuisé toute leur énergie à se battre en vain contre la fureur du Seigneur (#Esa 40:30).

51:21-22

ivre, mais non de vin. Jérusalem serait ivre à cause de la coupe de la colère de Dieu (#Esa 63:6), mais elle en serait libérée, contrairement à Babylone, qui devait boire cette coupe jusqu’à la dernière goutte (v. #Esa 51:17 ; #Ap 18: 6). La coupe sera tendue aux oppresseurs d’Israël pour qu’ils subissent le plein déversement de la colère divine (#Esa 49:26 ; #Jér 25:15, #Jér 25:26, #Jér 25:28 ; #Za 12: 2).

 

ISAIAH 51 : 9 TO 23  ***

9 ¶ Awake, awake! clothe yourself with strength, arm of Jehovah! Awake, as in days of old, In the old ages! Is it not you who giblets Egypt, who pierced the monster?

10 Is it not you who dried up the sea, the waters of the great deep; that hath made the depths of the sea a way for the ransomed to pass over?

11 Therefore the redeemed of the Lord shall return, and come to Zion with songs and everlasting joy upon their heads; Obtain joy and gladness, and sorrow and sighing shall flee away.

12 It's me, it's me who comforts you. Who are you to be afraid of mortal man, and of the son of man, like grass?

13 And you forget the LORD who made you, who stretched out the heavens and founded the earth! And hast feared continually every day because of the fury of the oppressor, because he seeks to destroy! Where is the fury of the oppressor?

14 Soon one who is bent under the irons will be issued; He did not die in the pit, and his bread fail him.

15 I am the LORD your God, who stirs up the sea and make its waves roar. The Lord of hosts is his name.

16 I will put my words in thy mouth, and I have covered thee in the shadow of my hand, To extend new heavens and found a new earth, and say unto Zion, Thou art my people!

17 ¶ Wake up, wake up! Arise, Jerusalem, Who hast drunk at the hand of the LORD the cup of his wrath, who have drunk to the dregs sucked the cup of trembling!

18 There is none to guide her among all the son she brought forth; There is none to take her by the hand of all the son she raised.

19 These two things have happened to you - who will bemoan you? - The desolation and destruction, famine and sword. - Who am I to comfort you? --dropoff window

20 Thy son fainted, they lie in all corners of the streets, as a wild bull in a net full of the wrath of the LORD, the rebuke of thy God.

21 Therefore hear now this, afflicted, and drunken, but not with wine!

22 Thus saith thy Lord, the Lord your God, who defends his people, Behold, I take your hand the cup of trembling, with the cup of my fury; Do not drink more!

23 I will put it in the hand of your oppressors, who told you Bow down, and we will! Thou hast laid thy body as the ground, and as a street for passers.

NOTES JOHN MACARTHUR

51: 9-10 The prayer on an upcoming issue was based on times past, when the Lord had conquered Egypt. Rahab is the Hebrew term commonly used to refer to a source of disorder and, as here, Egypt (see #PS 87: 4).

51: 11-16 Isaiah Takeover by a common theme: instead of listen to mortal men (v. #Esa 51:12), the Israelites had to trust the Creator of all things, who had delivered them in the past and who was about to do it permanently in the future, before destroying the nations (v. #Esa 51:14) so that they no longer need to fear any oppressors. The restored Israel's blessing is evident in the joy of v. 11.

51:16

my words in your mouth. Israel was unfaithful depository of divine revelation (cf. #Ro 9: 1-5), but the time will come when God will put His words in the mouth of his remains faithful (#Esa 59:21). This will be the day when he will establish the kingdom of the Messiah to Zion, on a renewed earth. #Esa 51: 6; #Esa 65:17; #Esa 66:22.

51:17

Jerusalem, who drank. Jerusalem would experience the wrath of God through subjection to foreign powers, without any human assistance (v #Esa 51:18.) But the punishment would end one day (v #Esa 51:22.; # Isaiah 40: 1-2; cf. #Esa 29: 9) and Babylon would drink forever, meanwhile, the "cup of wrath" (#Ap 14: 8-11; #Ap 16: 19).

51:19

two things. Jerusalem (v. #Esa 51:17) suffered a double loss: Hardware ("devastation and ruin") and human ("hunger and sword").

51:20

Your son in failure. The locals are powerless in the streets, having exhausted all their energy to fight in vain against the fury of the Lord (#Esa 40:30).

51: 21-22

drunk, but not with wine. Jerusalem would be drunk from the cup of God's wrath (#Esa 63: 6), but it would be released, unlike Babylon, which had to drink this cup to the last drop (v #Esa 51:17. ; #Ap 18: 6). The cut will be stretched to the oppressors of Israel that they suffer the full discharge of divine wrath (#Esa 49:26; Jer 25:15 #, # Jer 25:26, Jer 25:28 #; #Za 12: 2).

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/